Cérémonie Una Cum

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Cérémonie Una Cum

Message  gabrielle le Lun 15 Juin 2009 - 18:51

Il y a cette apparence d'inaction qui peut troubler certaines âmes.

On a pas l'air de faire grand chose, jour après jour rien ne se passe, à genoux dans la froideur de notre maison, on fait des prières , on travaille, on mange, on dort. Le quotidien avec toute sa lourdeur

Nos sens sont complètement coupés de tout.

Pourtant en résistant ferme dans la Foi, nous faisons plus que celui qui se tape 100km chaque dimanche pour se rendre à une messe illicite... rien n'est plus grand dans la religion que la confession de la Foi, à preuve les 300 premiers siècles , seulement les martyres étaient tenus pour saints.

Le domaine de la foi et de ses réalités n'est pas le domaine de la "sensiblerie" il faut faire absolument abstraction de ce que l'on peut ressentir, ou ne pas ressentir, la foi c'est objectif et bien au-dessus des sentiments.

Si on s'arrête à nos sentiments , sur lesquels Satan et notre propre tempérament ont beaucoup d'influence, ont devient vite un "un yoyo' qui monte et descend sans arrêt.

Je me dis, un coup que l'on a compris que 2+2=4, il ne nous viendrait jamais à l'idée de mettre en doute cette vérité mathématique, alors pourquoi dans le domaine de la Foi on passe notre temps à revenir sur des questions de base? C'est pas logique.

Je me demande si, parfois, la lecture de certains sermons n'est pas un instrument dont le diable se sert pour troubler les âmes...

Je reviendrai avec la suite de cette idée... il faut que je la clarifie dans ma tête ennuagée scratch

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cérémonie Una Cum

Message  ROBERT. le Lun 15 Juin 2009 - 19:46

gabrielle a écrit:Il y cette apparence d'inaction qui peut troubler certaines âmes.

Je reviendrai avec la suite de cette idée... il faut que je la clarifie dans ma tête ennuagée scratch


Comme vous le dites souvent, il ne faut pas se fier aux impressions, aux sentiments qui nous viennent, soit de notre "folle du logis", soit du diable…

S’il y a "inaction" dans le fait de résister, fermes dans la Foi, à tous les appâts du monde et les suppôts diable et satan lui-même, et ce, à toutes les heures du jour et à tous les jours de l’année, eh bien ! cette "inaction" est la plus grande, et la seule ACTION qu’un catholique doive faire aujourd’hui, privé de beaucoup de consolations du Seigneur, consolamini, consolamini…

Espérant avoir un peu ensoleillé votre tête ennuagée… sunny

ROBERT.

Nombre de messages : 896
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cérémonie Una Cum

Message  Invité le Lun 15 Juin 2009 - 21:47

Chère Gabrielle, vous nous dites!

Je me demande si, parfois, la lecture de certains sermons n'est pas un instrument dont le diable se sert pour troubler les âmes...

C'est grave ! Vous avez donc des sermons qui troublent les âmes.

Peut-on vous faire encore confiance ?

Bien sûr ! On attendra vos explications avant de vous la retirer !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cérémonie Una Cum

Message  gabrielle le Mar 16 Juin 2009 - 0:26

Gérard a écrit:Chère Gabrielle, vous nous dites!

Je me demande si, parfois, la lecture de certains sermons n'est pas un instrument dont le diable se sert pour troubler les âmes...

C'est grave ! Vous avez donc des sermons qui troublent les âmes.

Peut-on vous faire encore confiance ?

Bien sûr ! On attendra vos explications avant de vous la retirer !

Cher Gérard ,

Me voici !

Si une âme n'est pas bien affermie dans la vérité que nous vivons, si elle n'est pas bien consciente que la privation des sacrements est un châtiment de Dieu, le plus grand de tous les châtiments, qui aura des effets différents selon les âmes, pour qui s'y soumet, comme le disait Diane, se sera un grand moyen d'expiation, un purgatoire terrestre, pour qui refuse de le voir, se sera un grand découragement et milles justifications pour aller chercher des sacrements illicites.

De même les sermons des saints, pour la première catégorie, le fait de lire les exhortations à la communion, confession fréquente, directeur spirituelle, cela augmentera en eux les saints désirs, et les rendra encore plus conscients de la grandeur de ce qu'ils ont perdus

Pour la deuxième catégorie, leur instabilité et manque de conviction, le diable se servira de la même lecture, pour leur insinuer: tu vois bien que tu ne pourras jamais te sauver sans la réception des sacrements, comment te conduire sans directeur spirituel, etc. etc..

Un sermon, deux effets contraires.

Je crois sincèrement, que tout catholique doit lire la lettre de l'abbé Desmaris, et ce la graver dans le cœur et dans la tête avec un stylet acéré en lettre de sang...

Les recommandations de ce saint prêtre sont pour nous.

Nous vivons un temps extraordinaire, un temps de tribulation sans précédent, on ne se sauve plus par la réception des sacrements , mais par notre abstention à toute participation à ces sacrements, et par le désir sans cesse entretenu des véritables sacrements de la sainte Église, ceci est une réalité, et cette réalité, elle n'est pas mentionnée dans les livres de piété ou les sermons, de là, le beau jeu du diable chez les âmes peu affermie et peu convaincue.

Que le diable se serve des sermons des saints, du bien en fait, pour chavirer des âmes, cela n'est nullement surprenant, nous voyons dans la vie de Sainte Thérèse d'Avila l'histoire d'un prêtre qui à force de de contemplation avait conçu un grand désir de voir Dieu, et le diable, se servant de ce saint désir le poussa au suicide Shocked

La doctrine de l'Église doit être étudiée à fond, toutes les âmes doivent connaitre le pourquoi du comment de notre combat cela est un devoir primordial, car sans cela, elles deviendront la proie du diable qui ira jusqu'à se servir de ce qui est bon pour les faire tomber.

Ce que je dis, je le dis pour l'avoir vue et entendu. Des âmes qui après la lecture des sermons du Saint Curé d'Ars, qui prêchait de façon si extraordinaire, ces âmes dis-je, ébranlé à ce point que la seule possibilité qu'elles entrevoyaient était la Frat pour parvenir à faire leur salut... car ce qu'elles avaient retenus , était que sans les sacrements on ne sauve pas, grande vérité certes, mais qui s'applique lorsqu'on peut les recevoir...

Nous avons déjà eu ici un prêtre un vrai... qui prêchait comme si nous étions dans une situation normale, l'effet de ses sermons, les gens allaient à la messe n'importe où, ils retenaient ceci: communier tous les jours, se confesser toutes les semaines; avoir un directeur spirituel...

Je crois qu'en premier lieu, il faut savoir en profondeur la raison de notre combat afin d'être capable de témoigner à la face du monde entier et ce jusqu'à la mort , de l'espérance qui est en nous.

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cérémonie Una Cum

Message  Eric le Mar 16 Juin 2009 - 1:09

ENTIÈREMENT D'ACCORD AVEC VOUS CHÈRE AMIE !

L'excellent résumé de tout ceci se trouvant ici :

Gabrielle a écrit :
La doctrine de l'Église doit être étudiée à fond, toutes les âmes doivent connaitre le pourquoi du comment de notre combat cela est un devoir primordial, car sans cela, elles deviendront la proie du diable qui ira jusqu'à se servir de ce qui est bon pour les faire tomber.

BRAVO, BRAVO, BRAVO !!!

Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cérémonie Una Cum

Message  ROBERT. le Mar 16 Juin 2009 - 3:55

.
BRAVO !!! Il n'est pas étonnant qu'une fille de l'Église, fière combattante et indomptable guerrière de la Foi et du Sacré-Cœur de Jésus, telle que vous chère Gabrielle, aie le même Esprit que S.S. Léon XIII :


(...)En présence de ces iniquités ( celles du naturalisme politique ), il est tout d’abord du devoir de chacun de se surveiller soi-même et d’avoir un vif souci de garder sa foi profondément ancrée dans l’âme grâce à une attentive vigilance, en évitant les dangers, et notamment en étant toujours armé contre les divers pièges des sophismes.

Pour la sauvegarde de cette vertu, Nous jugeons très utile et très conforme aux besoins de nos temps que chacun, dans la mesure de ses moyens et de son intelligence,
fasse de la doctrine chrétienne une étude approfondie et s’efforce d’acquérir une connaissance aussi parfaite que possible des vérités religieuses accessibles à la raison.

Cependant,
il ne suffit pas que la foi demeure intacte dans les âmes; elle doit, de plus, y prendre de continuels accroissements, et c’est pourquoi il faut faire monter très souvent vers Dieu cette humble et suppliante prière des Apôtres : "Augmentez notre foi" (Lc.XVII, 5)



Encyclique Sapientiæ Christianæ, S.S. Léon XIII, 10 janvier 1890


Dernière édition par ROBERT. le Mar 16 Juin 2009 - 4:05, édité 1 fois (Raison : référence...)

ROBERT.

Nombre de messages : 896
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cérémonie Una Cum

Message  Catherine le Mar 16 Juin 2009 - 10:09

Eric a écrit:ENTIÈREMENT D'ACCORD AVEC VOUS CHÈRE AMIE !

L'excellent résumé de tout ceci se trouvant ici :

Gabrielle a écrit :
La doctrine de l'Église doit être étudiée à fond, toutes les âmes doivent connaitre le pourquoi du comment de notre combat cela est un devoir primordial, car sans cela, elles deviendront la proie du diable qui ira jusqu'à se servir de ce qui est bon pour les faire tomber.

BRAVO, BRAVO, BRAVO !!!

Effectivement, un triple BRAVO à Gabrielle! cheers

Encore une fois, elle a tapé "en plein dans le mille"! Je connais effectivement des personnes qui ont eu la grâce d'être élevées dans la vraie Eglise, mais qui, faute d'instruction, faute de connaître même seulement le catéchisme de façon un peu approfondie, sont parties à la Frat à l'âge adulte avec en tête ceci:
"Oui, mais la messe, les sacrements? il faut bien les avoir! Et puis vous, vous n'avez pas de prêtres, vous vous dirigez tout seuls..etc...."
Ce n'était pourtant pas la piété qui leur manquait, loin de là...

Avec un peu plus de connaissance de la doctrine et d'implication personnelle, et surtout la grâce de Dieu, cela aurait peut-être pu être évité...

... Sad

C'est pour cela que je me dis: pour nos enfants à nous, on a vraiment une grande responsabilité, il faut qu'on forme des hommes et des femmes forts dans la foi, avec une connaissance doctrinale plus importante que ce qu'il était nécessaire il y a un siècle....

J'avais trouvé bien belles les paroles de Sandrine sur Te Deum quand elle parlait de la première communion de ses fils:

Avant tout, je dois expliquer , qu’avec mon mari , nous avons toujours pensé qu’il fallait expliquer aux enfants, malgré leur jeune âge ( l’aînée a douze ans ), la situation actuelle .
Nous considérons que plus jeunes , ils seront formés, plus forts , ils seront à l’âge adulte.

Priez pour nous, afin que nous remplissions dignement notre tâche de parents catholiques...

Catherine

Nombre de messages : 713
Age : 31
Date d'inscription : 14/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cérémonie Una Cum

Message  Sandrine le Mar 16 Juin 2009 - 11:04

Mes amis, je fais miens TOUS VOS MESSAGES jusqu'au moindre mot !

Une fois de plus, je répète en signant des deux mains, je suis honorée de vous avoir tous pour amis.Que votre exemple soit suivi par toutes les âmes de bonne volonté.
Des catholiques, des combattants !!!

Voilà ce que nous devons être. Pas de compromis avec le Mal ! Non aucun compromis quelqu'en soit le prix !

Si les parents commencent à douter, hésiter, c'est la mort spirituelle assurée pour les enfants.

Bravo à Gabrielle, Bravo à TOUS cheers

Nous formons une famille, la plus merveilleuse famille qui soit, celle de Notre-Seigneur, celle de l'Eglise Catholique. Continuons à nous entraider, continuons à nous exhorter.C'est ça une famille !

Que Dieu vous bénisse et vous garde tous

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cérémonie Una Cum

Message  Catherine le Mar 16 Juin 2009 - 16:40

Sandrine a écrit:Nous formons une famille, la plus merveilleuse famille qui soit, celle de Notre-Seigneur, celle de l'Eglise Catholique. Continuons à nous entraider, continuons à nous exhorter.C'est ça une famille !

Comme c'est vrai! Je trouve même que les liens de la foi qui nous unissent tous sont beaucoup plus fort que les liens du sang...

...et ce forum est un soutien incomparable, alors merci à tous mes chers frères et soeurs!

Catherine

Nombre de messages : 713
Age : 31
Date d'inscription : 14/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cérémonie Una Cum

Message  Monique le Mar 16 Juin 2009 - 18:06

Catherine a écrit:
Sandrine a écrit:Nous formons une famille, la plus merveilleuse famille qui soit, celle de Notre-Seigneur, celle de l'Eglise Catholique. Continuons à nous entraider, continuons à nous exhorter.C'est ça une famille !

Comme c'est vrai! Je trouve même que les liens de la foi qui nous unissent tous sont beaucoup plus fort que les liens du sang...

...et ce forum est un soutien incomparable, alors merci à tous mes chers frères et soeurs!


TOUS POUR UN, UN POUR TOUS !!!

cheers VIVA CRISTO REY !!! cheers

Monique

Nombre de messages : 1598
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cérémonie Una Cum

Message  Invité le Mar 16 Juin 2009 - 22:12

Sandrine a cité :


« Ce qui caractérise le soldat valeureux, ce n'est point de n'être jamais blessé, mais de ne se rendre jamais à l'ennemi. Le vaincu, ce n'est point celui qui revient du combat couvert de blessures, mais celui à qui les blessures ont fait perdre le cœur et déposer les armes.»
Louis de Grenade

« Non, votre stupidité et votre insensibilité ne sont nullement des punitions de quelque péché caché, comme le démon voudrait vous le persuader pour vous troubler; ce sont de pures grâces, amères à la vérité, mais qui auront de très bons effets.»
R.P de Caussade

«Vous êtes comme une abeille malade, qui n'a point d'autre remède que de s'exposer au soleil, étant dans l'impuissance d'aller à la cueillette sur les fleurs. Mais sachez bien que, dans la dévotion, tout réside dans la volonté. »
Saint François de Sales

« Je suis surpris que vous n'ayez pas encore appris que, quand Dieu permet l'obscurité et le trouble dans les moments d'épreuves, tout bon sentiment disparaît comme le soleil pendant la nuit. Ces peines sont les trésors de la vie spirituelle, puisque c'est le grand moyen d'acquérir l'humilité et la connaissance de notre misère.»
R.P de Caussade

Si Sandrine nous avait dit cela au cours d'une réunion, on aurait pu dire "BIS" !

Ce pourquoi je me permets de le remettre ici parce que je trouve merveilleux qu'une vérité si importante pour que l'on tienne dans le combat soit dite. C'est même la stratégie qui nous est expliquée ici pour bien combattre .

Or, la stratégie est ici définie par plusieurs auteurs qui rivalisent de finesse et de force pour nous soutenir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cérémonie Una Cum

Message  Sandrine le Mer 17 Juin 2009 - 14:28

Voici un poème que Gabrielle a posté sur Te Deum. Je le trouve superbe et complètement adéquate à ce fil:



Les traces dans le sable !

Une nuit, un homme fit un rêve.

Il rêva qu'il marchait au bord de la mer en compagnie du Seigneur.

Sur le fond du ciel, il voyait se dérouler les scènes de sa vie.

Il remarquait, dans chaque scène, deux traces parallèles de pas dans le sable.

L'une était la sienne; l'autre celle du Seigneur.

À la dernière scène, il se retourna pour voir ces empreintes sur la grève.

Il s'aperçut alors qu'à divers moments de sa vie,

il n'y avait qu'une trace de pas.

Et que ces moments de marche solitaire correspondaient

aux heures les plus tristes et les plus sombres de sa vie.

Intrigué, il dit à son compagnon: "Seigneur, tu m'as assuré de toujours

marcher à mes côtés si j'acceptais de me joindre à Toi.

Mais je m'aperçois qu'aux périodes les plus dures de ma vie,

il n'y a plus qu'une empreinte dans le sable.

Pourquoi m'as-tu abandonné au moment où j'avais le plus besoin de Toi ?"

Le Seigneur se tourne alors vers lui et lui répond:

"Mon enfant, mon très cher enfant, tu sais que Je t'aime

et que je ne saurais t'abandonner.

Il faut que tu comprennes ceci: si tu ne vois qu'une trace de pas

aux moments les plus difficiles de ton existence,

c'est qu'alors, tout simplement,

Je te portais dans mes bras..."





Poème d'Adémar de Barros, poète brésilien

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cérémonie Una Cum

Message  Invité le Mer 17 Juin 2009 - 20:27

Bon ! Eh bien avec vous et à cause de vous, on sait qu'on ne pourra jamais plus désespérer !

Vous avez des arguments massue et dits en image et en poème, ce qui ne nous frappe pas moins l'esprit !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cérémonie Una Cum

Message  Via Crucis le Mer 21 Oct 2009 - 2:41

Bravo à Gabrielle ! Votre esprit n'est pas si embrumé qu'il vous paraît !

Avant le conciliabule et dans les siècles passés il y avait foison d'églises et de prêtres et tous pouvaient aller recevoir les sacrements à volonté !

Les saints ont écrit leurs écrits tandis qu'ils recevaient les sacrements régulièrement et qu'ils en expérimentaient les fruits eux-même en en retirant des grâces incommensurables !

Je ne suis pas tombée dans la marmite valide et licite du catholicisme ! Et mon purgatoire date apparemment de bien plus longtemps que le vôtre quoique cela ne me donne aucun privilège particulier !

Tandis que je lisais les oeuvres de Ste Thérèse d'Avila avant mon baptême, je ne comprenais pas pourquoi elle s'estimait si pécheresse devant le Seigneur, ni pourquoi elle parlait de l'abîme qu'il y avait entre elle et lui ; chaque jour elle se voyait un peu plus noire de péché, et Jésus lui apparaissait de plus en plus blanc de pureté !

Ses actes de pénitence me paraissaient être des actes de vertu alos qu'ils n'étaient que des actes expiatoires pour ses propres péchés ! Et au fur et à mesure qu'elle avançait dans ses pénitences elle avançait en amour pour Lui !

Maintenant je comprends de plus en plus ce que veut dire être misérable, ce que veut dire être pécheur ! Faire pénitence n'est pas une sinécure : la route est jonchée de renoncements et d'obstacles ! Il me semble bien qu'il y a bien plus d'obstacles que de renoncements chez moi ! Mais le Bon Dieu est bon ! Il ne demande pas de faire tout à la fois ! Marche après marche il nous fait monter là où Il veut !

La petite Thérèse voulait prendre l'ascenceur, mais moi je n'aime pas du tout les ascenceurs (c'est vrai j'ai horreur des ascenceurs car j'ai toujours peur qu'ils s'écrasent au sol ! Il m'est déjà arrivé d'y être coincée dedans !). Alors je préfère les marches : on s'essoufle mais on finit par arriver en haut !

Le chemin qui mène au Ciel n'est pas un chemin où l'on peut faire ce que l'on veut comme on le veut !

"Un autre ceindra ta ceinture et tu iras là où tu ne voudras pas aller" a dit Notre Seigneur Jésus-Christ !

Soeur Emmanuelle a fait ce qu'elle a voulu en allant au Caire ! Après la période conventuelle, grâce à Vatican II qui lui permettait de sortir de la claustration (c'est elle-même qui l'a dit dans une interview télévisée, elle put enfin donner libre cours à son désir d'initiative personnelle !

Mère Térésa qui faisait de l'enseignement dans son couvent où l'on éduquait les jeunes filles, a préféré partir pour Calcutta pour se dévouer aux plus pauvres à cause d'un appel qu'elle a cru percevoir du Seigneur ! Elle l'a fait avec l'autorisation de ses supérieurs bien sûr. Elle fit donc ce qu'elle avait voulu faire pensant qu'elle faisait la volonté du Seigneur !

Ces deux femmes étaient dotées d'un immense courage pour faire ce qu'elles ont fait ! Loin de moi de leur retirer leur mérite car je n'ai pas fait le milliardième de ce qu'elles ont fait ! La volonté du Seigneur était-elle vraiment de faire ce qu'elles ont fait ?

Apparemment oui semble-t-il pour ce qui est de Soeur Emmanuelle, puisque le chiffonniers, en majorité chrétiens, sont en meilleure posture socio-économique qu'avant: sortis d'une misère et d'une saleté totale pour entrer dans une pauvreté plus propre !

Apparemment non semble-t-il pour ce qui est de Mère Térésa ; elle a ramassé les mourants pour leur donner un toît et des soins, mais elle ne les a pas baptisés ni évangélisés. Le Seigneur n'a pas voulu que ces pauvres meurent délaissés comme des moins que rien, mais a-t-il voulu qu'ils meurent sans baptême ? Non !!

Il ne s'agit pas pour moi de juger ces femmes !

Si la volonté du Seigneur est que nous restions chez nous, sans sacrements, dans la solitude, sans voir personne pendant des jours et des jours, priant un jour, manquant de le faire un autre, souffrant des dents ou du dos ou autre, cahin caha, et bien c'est cela que nous devons faire ! Et même si nous ne pouvons pas voir nos enfants, ne pouvons voir nos petits-enfants, ni nos amis, puisqu'ils habitent loin, etc... si c'est cela que le Bon Dieu veut pour nous et bien nous devons l'accepter de bonne grâce ! Car qui ne voudrait pas voir ses enfants et petits-enfants ? Qui ne voudrait pas avoir ses amis pour passer de bons moments ensemble autour d'une table bien garnie ?
Vouloir entreprendre une action humanitaire (visiter les malades, faire du bénévolat, etc...) ou bien même reprendre une activité professionnelle, adhérer à un club de loisirs ou autre, pour meubler ses journées, ne serai-ce pas dans ce cas une tentation du démon ?

Certains sont appelés à l'extérieur et d'autres à l'intérieur !

D'autre part, le Bon Dieu a cette astuce de compter pour pénitence et expiation tous les petits et grands tracas ou évennements déplaisants de la vie passée, même s'ils n'ont pas été tous vécus d'une façon que je dirais d'ordre pénitentiel par la personne ! Bien sûr les tracas éduquent, ils font réfléchir, mais c'est en général avec bien du recul que l'on comprend combien ce tracas était utile !

Exemple :
Un cambrioleur qui est entré chez moi m'a rendu service finalement ! Et on peut dire, soit sur le moment soit après coup quelque temps après : béni soit le Bon Dieu ! Il a bien fait de m'envoyer ce cambrioleur ainsi j'ai une nouvelle porte payée par l'assurance alors que l'ancienne était vieille, par exemple !
Ce cambriolage pourrait servir aussi comme purgation d'un péché dont on n'a pas forcément conscience !

Je suis tout à fait d'accord avec vous tous !
Nous devons supporter avec patience le manque de sacrements à cause de nos péchés parce que c'est une peine qui nous est appliquée en juste châtiment, mais en même temps cette peine fait office de mortification et de purification ! Le Bon Dieu fait d'une pierre deux coups !

Ce que je veux dire c'est que faire la volonté du Seigneur ce n'est pas faire notre volonté à nous et prendre parmi les actions charitables chrétiennes celles qui nous plaisent le plus à accomplir ! Il faut que nous renoncions à notre volonté propre pour faire la sienne même si cela nous coûte et cela jusqu'à ce que cela ne nous coûte plus et que nous le fassions par pur amour !

Via Crucis

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 18/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cérémonie Una Cum

Message  gabrielle le Mer 21 Oct 2009 - 16:07

Vous avez bien raison, la sainteté consiste à faire la volonté de Dieu.

En fait les gens ne supportent pas le vide, comme vous le dites, pas de famille, pas de sacrements, pas de cercle social...nous vivons comme un face à face continuel avec nos misères, et tant que nous apprenons pas à les aimer nous sommes inconfortables et malheureux.

Le jour ou la souffrance devient une amie , une compagne de route que nous aimons, alors tout change et c'est là qu'on commence à marcher dans le sentier de la croix.

On dit de Notre-Seigneur, qu'il était un familier de la souffrance, alors faut pas rêver de notre bord et penser l'esquiver et plaire à Dieu.

L'activisme est un mirage... on bouge.. ici, nous avons eu le cal Léger, archevêque de Montréal du temps de Pie XII, un bon matin il a tout laisser et est partit pour l'afrique soigner les lépreux...des louanges il en a eu... à quoi tout cela a-t-il servit... Nada, lorsqu'il se pointa au conciliabule il fut un des pires, signe que son oeuvre n'était pas de Dieu.

Ah! coule le temps, coule les heures dans les bras de mon Seigneur... le tic tac de l'horloge me fait souvenir que ma vie s'enfuit et la seconde qui m'est donnée est faite pour aimer.

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cérémonie Una Cum

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:47


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum