En 1969 on évoquait déjà une possible vacance du Saint-Siège

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

En 1969 on évoquait déjà une possible vacance du Saint-Siège

Message  Guillaume le Sam 21 Mar 2009 - 0:24

http://perso.wanadoo.es/prensanacional/iglesia_y_pontificado.htm




Ecrit le 2 mai 1969, cet article du professeur argentin Carlos Alberto Disandro (photo) tirait les conséquences logiques découlant de ce qu'un groupe français "Les trompettes de Jéricho" appelait "l'hérésie conciliariste".

Un texte accessible même à ceux qui (comme moi) ne parlent pas l'espagnol.

Peut-être d’autres membres du forum sauront mieux que moi rappeler le contexte dans lequel fut publié cet article, le cheminement de son auteur, etc. ?


Dernière édition par Guillaume le Sam 21 Mar 2009 - 0:31, édité 1 fois

Guillaume

Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: En 1969 on évoquait déjà une possible vacance du Saint-Siège

Message  Guillaume le Sam 21 Mar 2009 - 0:30

Un extrait marquant:


"Pero desde luego la doctrina que he tratado de resumir en párrafos anteriores, abre el interrogante sobre el Papa y la Iglesia Docente. Pero este es otro problema (no indagado en mi trabajo), que sólo puede analizarse a la luz de los principios expuestos anteriormente. Ahora bien, en el vasto mundo que hoy se enfervoriza por tantas y tan graves inquietudes, hay muchos criterios en esta nueva quaestio. El padre de Nantes, por ejemplo, después de haber hecho un análisis esclarecedor del nuevo catecismo francés, considera que los cardenales y obispos de Francia son verdaderos IMPOSTORES. El grupo "Trompetas de Jericó" sostiene que Juan XXIII fue un Papa haereticus (ergo depositus seu deponendus), pero que la muerte le impidió decidir en última instancia sobre la validez del Concilio: pudo en último momento anularlo v salvar la tradición. En cambio, Paulo VI al reabrirlo, llevarlo a término y suscribirlo, ha confirmado la vasta herejía que sale del concilio, LA HEREJIA CONCILIARISTA (Justamente la que en mi conferencia comparo con el monofisimo). La situación es pues distinta, pues Paulo VI seria ciertamente un Papa herético (ergo depositus seu deponendus): la abominación de la desolación se ha hecho dueña herética de la Iglesia Docente. Todo esto y mucho más dicen estos franceses magníficos y diáfanos. Podríamos seguir con el catálogo, que no suprimiría desde luego la estulticia de algunos ni el miedo de otros, ni la falsa doctrina de otros mas. De cualquier modo, en el contexto de la Iglesia están ocurriendo cosas fundamentales, que no son precisamente las sandeces de los clérigos progresistas, ni la pobreza espiritual de sus contradictores.


4. Y bien, a la luz de todo lo que antecede se comprende entonces que afirmar la posibilidad de un "papa herético" no es contrario a la Fe. Ergo, quien examina esa posibilidad doctrinal-histórica NO ES HEREJE, sino que vive quizá más hondamente el misterio de la Fe en comunión verdadera con la Iglesia.


Afirmar la posibilidad de un papa cismático por traición a su función suprema, no es ser cismático, sino entrever en dramático claroscuro la urgencia más honda de una coyuntura misteriosa, según ilustración de la Fe en nuestras débiles fuerzas.

Afirmar la sentencia: papa haereticus est depositus (un papa herético ha cesado de ser papa), según la expresión de la fórmula clásica, equivale a afirmar la VACANCIA DEL PONTIFICADO, en la disyunción ya explicada, precisamente para defender la validez entitativa de su vinculo con la Iglesia.


Afirmar la sentencia: papa haereticus non est depositus, sed deponendus (un papa herético no está depuesto, sino que debe ser depuesto) es desentrañar graves circunstancias posibles en la vida de la Iglesia Santa, sin caer en los dramatismos lacrimógenos del P. Bouyer con su último libro sobre el catolicismo. No se trata de llorar o temblar, sino de INTELIGIR. Es esperar con la FIDELIDAD más honda, es ACTUAR con la caridad más imperiosa, y es ESPERAR con la esperanza celeste: contra toda esperanza. Es en fin INTELIGIR Y CREER, no juzgar ni acusar. En la doctrina, debe llevarse hasta sus últimas inferencias la sustancia de los principios. Otra alternativa sería pusilanimidad o estulticia."

Guillaume

Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: En 1969 on évoquait déjà une possible vacance du Saint-Siège

Message  Invité le Sam 21 Mar 2009 - 11:10

Si j'ai bien compris, il ne s'agissait là que d'une possibilité. L'auteur n'affirme pas que c'est une nécessité pour être catholique de ne pas considérer Paul VI pape. Il ne condamne pas mais se réfère à l'Abbé De Nantes qui était parti sur des milliers d'accusation gravissimes sur les effets conciliaires mais qui le premier (tous les autres ont suivi) demandait à ses fidèles de surtout considérer que c'était bien l'Eglise. Or, j'ai connu l'Abbé de Nantes exactement en 1969 et pour moi, Paul VI autant que l'Abbé de Nantes qui le reconnaissait comme pape était hors de l'Eglise. Oh! je ne suis pas ici pour me justifier puisque j'ai suivi ensuite Lefèbvre mais celui-ci encore plus hypocrite arrivait par son discours à faire croire à tout le monde le tout et le contraire de tout.

D'autre part, les plus violents sedevacs n'ont jamais rien avancé dans SEULE distinction qui nous était nécessaire pour être catholique, c'est à dire :
où est l'Eglise catholique ?
et : où est l'Eglise conciliaire ?
parce que pour eux, ils estimaient avoir été au bout du chemin de la catholicité alors que dans le même temps....après avoir ôter Paul VI ou JP II hors de l'Eglise pour hérésie manifeste, ils mettaient dans leur Eglise, Lefèbvre Thuc ou un de leur choix (évêques, prêtres ou diacres ) dans ces lignés.
D'ailleurs ils n'excluaient pas Paul VI et JP II de l'Eglise catholique mais ils les excluaient de l'église conciliaire en ayant comme fameux plan, le grand délire lefèbvriste :

"Nous faisons des efforts pour que la tradition reviennent à Rome. Nos contacts avec la Rome moderniste n'ont pas d'autre but. "

Ce sont les termes d'une lettre manuscrite de Marcel à moi-même le 19 mai 1988 que je peux mettre à votre disposition.
Vous avez bien lu : il faut que la tradition revienne ....dans la Rome moderniste.

Vous avez là toute l'hérésie traditionaliste sur la nature de l'Eglise et MALHEUREUSEMENT, s'il y en eu un trop petit nombre pour refuser l'hérésie moderniste, je ne peux même pas vous dire s'il y en a qui ont échappé à l'hérésie traditionaliste en tout cas pas les sedevacs.

Il faut donc saluer ce forum qui se défait COMPLETEMENT de l'hérésie traditionaliste qui n'a que trop duré et qui, en nous liant à l'église conciliaire, nous faisait perdre toute grâce de sanctification et de fortification dans la foi et qui nous mettait dans un combat de guéguerre droite-gauche à l'interieur d'une église gérée par le démon.
Ce n'est pas les papes de l'église conciliaires qu'il faut exclure de l'Eglise c'est TOUS ses membres sans exception. Il n'y a pas à nous reprocher notre manque de charité. La charité, c'est d'aller chercher les âmes égarées mais de bonne volonté dans l'église conciliaire (una cum ou non una cum) ...de les arracher de cette église démoniaque et de leur faire comprendre qu'elle ne seront dans l'Eglise catholique que lorsque qu'elle croiront à l'identité de l'Eglise de laquelle, (comme nous l'affirme le plus sommaire des catéchismes,) sont exclus les apostats, les excommuniés, les hérétiques et les schismatiques et, sont de ceux-là, tous ceux qui leur accordent des droits ou une autorité

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: En 1969 on évoquait déjà une possible vacance du Saint-Siège

Message  gabrielle le Sam 21 Mar 2009 - 17:28

"Nous faisons des efforts pour que la tradition reviennent à Rome. Nos contacts avec la Rome moderniste n'ont pas d'autre but. "

Voilà bien le drame. Regarder Rome comme étant l'Église Catholique est contraire à la foi.

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: En 1969 on évoquait déjà une possible vacance du Saint-Siège

Message  Invité le Sam 21 Mar 2009 - 18:30

Torquemada cite Lefèbvre
"Nous faisons des efforts pour que la tradition reviennent à Rome. Nos contacts avec la Rome moderniste n'ont pas d'autre but. "


et il commente ainsi :

"Voilà bien le drame. Regarder Rome comme étant l'Église Catholique est contraire à la foi".

S'il est contraire à la foi de "Regarder Rome comme étant l'Église Catholique", c'est parce que cela est contraire à la foi sur l'identité de l'Eglise. Croire à l'Eglise catholique c'est croire EXCLUSIVEMENT à elle, Eglise qui est UNE SAINTE CATHOLIQUE ET APOSTOLIQUE. Le fait de croire et adhérer à une fausse église nous exclu de l'Eglise et nous fait perdre notre identité de catholique.

la responsabilité des traditionalistes est manifeste non seulement par rapport à l'erreur d'adhérer à une fausse église. En effet, ils pourraient être dans l'erreur de bonne foi. Mais ils n'ont pas cette bonne foi par le fait qu'ils se prouvent à eux-mêmes que l'église à laquelle ils sont unis n'est pas l'Eglise catholique quand ils affirment qu'elle a adopté un faux culte, qu'elle a une fausse doctrine et une messe luthérienne.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: En 1969 on évoquait déjà une possible vacance du Saint-Siège

Message  Guillaume le Dim 22 Mar 2009 - 1:07

En fait, c'est la lecture de l'ouvrage "La nouvelle église Montinienne" (traduit par Francis sur Mi Ca El) qui m'a poussé à faire cette petite recherche sur le professeur Disandro. Au chapitre XXIII de cet ouvrage, le Père Saenz reprend quelques citations du professeur Disandro tirées d'un autre texte que celui que j'ai présenté et qui est intitulé "Papauté et Pontife" (Pontificado y pontífice).

La nouvelle église Montinienne a écrit:CHAPITRE XXIII

PAUL VI, PAPE LÉGITIME ?
(...)
UN ARTICLE DU DR. CARLOS A. DISANDRO

De La Hosteria Volante, un magazine Argentin, nous citons l’article du Dr. Carlos A. Disandro qui suit:

Papauté et Pontife – Une brève question théologique.
Dans les brèves pages de "L'Église et la Papauté" (Montone, ed., Mar del Plata, 1969), j’ai expliqué les circonstances doctrinales qui apparaissaient en ces dramatiques moments présents du monde.

(...)

(pour la suite, voir sur Mi Ca El...)

Le professeur Disandro aurait donc publié deux articles évoquant une possible vacance du Saint-Siège du fait des hérésies de Montini-Paul VI:

- Iglesia y Pontificado - "L'Église et la Papauté" (Editorial Montonera, 1969), publié en espagnol sur ce site et traduit en partie par Missale Romanum et Parce Domine sur Te Deum.

- Pontificado y pontífice - "Papauté et Pontife" (Editions Hostería Volante) dont une partie (je ne sais si la traduction faite reprend l'article dans son intégralité ???) a été traduite et publiée par Francis sur Mi Ca El et plus exactement ici.

Guillaume

Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: En 1969 on évoquait déjà une possible vacance du Saint-Siège

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:15


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum