St François de Sales, de la fidélité aux règles ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

St François de Sales, de la fidélité aux règles ...

Message  Eric le Ven 27 Fév 2009 - 20:34

L'on ne saurait aimer les règles, si l'on n'aime celui qui les fait.
A mesure que nous aimons et estimons celui qui fait la loi, à mesure nous nous rendons exacts à l'observer.
Les uns sont attachés à la loi par des chaînes de fer, et ce sont ceux qui l'observent par la crainte qu'ils ont d'être damnés; et les autres y sont attachés par des chaînes d'or, et ce sont ceux qui l'observent par amour.

David nous dit que Dieu a ordonné que ses commandements fussent observés avec une grande exactitude.
Voyez-vous comme il veut que l'on soit ponctuel? et c'est ce que font tous ceux qui les observent par amour.
Ils n'évitent pas seulement la prévarication de la loi, ils en évitent jusqu'à l'ombre.

Mais, me direz-vous, maintenant que c'est l'heure de la récréation, j'ai un très grand désir d'aller à la chapelle pour m'unir plus intimement avec la Divine bonté.
Ne puis-je pas bien penser que la loi qui m'ordonne de faire la récréation ne m'oblige pas, puisque j'ai l'esprit assez porté à la gaieté de moi-même?

Oh non! il ne faut non plus le penser que le dire.

Si vous n'avez pas besoin de vous récréer, il faut néanmoins assister à la récréation pour ceux qui en ont besoin.

A suivre ...

Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: St François de Sales, de la fidélité aux règles ...

Message  Eric le Sam 28 Fév 2009 - 21:24

Quoique certaines règles n'obligent pas elles-mêmes à aucun péché, ni mortel ni véniel, néanmoins celui qui les viole volontairement avec mépris ou avec scandale, commet une offense, parce qu'il avilit et déshonore les choses de Dieu et manque à produire des fruits de bon exemple : ce qui l'expose à quelque châtiment du Ciel, ou du moins à la privation des grâces et des dons du Saint-Esprit, qui sont ordinairement ôtés à ceux qui abandonnent leurs bons desseins, et qui quittent le bon chemin dans lequel Dieu les avait mis.

Or, celui-là les viole avec mépris, qui les laisse non seulement volontairement, mais de propos délibéré; d'où il s'ensuit que celui qui les viole ainsi, non seulement désobéit, mais VEUT désobéir.

Par exemple, il est défendu de manger hors des repas.
Si donc quelqu'un vient à manger hors des repas, attiré par le plaisir de manger, alors il désobéit, non par désobéissance, mais par sensualité; au contraire, s'il mange parce qu'il n'estime pas la règle, et n'en veut tenir aucun compte, ni s'y soumettre, alors il désobéit avec mépris, et cette désobéissance n'est jamais sans quelque péché au moins véniel, même dans les choses qui ne sont que conseillées.

Car si nous ne sommes pas obligés de faire tout ce qui est bon, nous sommes néanmoins obligés de l'honorer, à plus forte raison de ne le point mépriser.

Celui encore qui viole les règles avec mépris les estime viles et inutiles, ce qui est une grande présomption; ou s'il les estimes utiles et ne veut pas s'y soumettre, il rompt alors son dessein avec préjudice pour le prochain, auquel il donne le mauvais exemple.

A suivre ...

Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: St François de Sales, de la fidélité aux règles ...

Message  Eric le Dim 1 Mar 2009 - 13:18

Mais afin que l'on puisse mieux discerner quand quelqu'un viole les règles (lois) avec mépris et scandale, en voici quelques marques :

1° Quand, étant corrigé, il se moque et n'a aucun repentir.

2° Quand il persévère, sans témoigner aucune envie, ni aucune volonté de s'amender.

3° Quand il prétend que la règle, ou le commandement, n'est pas à propos.

4° Quand il tâche d'attirer les autres à la même violation, et de leur ôter la crainte de cette violation, leur disant que ce n'est rien, qu'il n'y a pas de danger.


Il est nécessaire encore de vous découvrir une tentation qui peut arriver à ce sujet :
c'est que quelquefois une personne n'estime pas être désobéissante, quand elle ne méprise qu'une ou deux règles, qui lui semble de peu d'importance, pourvu qu'elle observe toutes les autres.

Mais, Mon Dieu !

Qui ne voit la tromperie ?


Car ce que l'un estimera peu, l'autre l'estimera beaucoup, et réciproquement.
De même si l'un ne tient compte d'une règle, et le second d'une autre, et le troisième d'une autre, bientôt tout sera en désordre : car lorsque l'esprit de l'homme ne se conduit que selon ses inclinations et aversions, qu'arrive-t-il qu'une perpétuelle inconstance et variété de fautes ?

A suivre ...

Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: St François de Sales, de la fidélité aux règles ...

Message  Eric le Dim 8 Mar 2009 - 14:31

Celui qui veut vivre heureusement et parfaitement, il faut qu'il s'accoutume à vivre selon la raison, les règles et l'obéissance, et qu'il estime toutes les règles, qu'il les honore, qu'il les chérisse, au moins par la volonté supérieure.

Car s'il en méprise une maintenant, demain il en méprisera une autre, et l'autre jour encore une autre; et dès qu'une fois le lien du devoir est rompu, tout ce qui était lié, petit à petit se détruit et se dissipe.

A Dieu ne plaise que jamais personne ne s'égare si fort du chemin de l'amour de Dieu, qu'elle aille se perdre dans le mépris des règles, par désobéissance, dureté et obstination de cœur !

Dans le dégoût des règles, il faut se comporter comme dans les autres tentations, en corrigeant le dégoût par la raison, et par une forte résolution de la partie supérieure de l'âme, en attendant que Dieu envoie de la consolation, et fasse voir à l'âme abattue par le dégoût, comme à Jacob las et fatigué, que les règles sont la vraie échelle par laquelle, à l'imitation des anges, on monte à Dieu par la charité, et on descend par l'humilité.

Si c'est par infirmité qu'on viole la règle, alors il faut dans le moment s'humilier devant Notre-Seigneur, et lui demander pardon, renouvelant ses résolutions, et prendre garde surtout d'entrer en découragement et inquiétude, et avec une nouvelle confiance en Dieu retourner à Son Saint Amour.

Si c'est par négligence et nonchalance, il pourra y avoir du péché.

Si c'est par oubli, et que la chose ne soit pas de grande importance, il n'y a aucun péché, ni petit ni grand.

J'ai dit, si la chose n'est pas de grande importance; car alors on doit se tenir attentif pour ne point tomber dans l'oubli, comme s'il s'agissait du soin d'un malade qui fût en danger.

A suivre ...

Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: St François de Sales, de la fidélité aux règles ...

Message  Invité le Dim 8 Mar 2009 - 22:36

Merci à Éric de nous livrer cette spiritualité de la soumission à Dieu.

N'est-ce pas le pendant de votre détermination à nous montrer l'importance de la soumission à l'Eglise ?
Et ne pourrait-on pas dire de la soumission aux règles de l'Eglise, particulièrement CHACUNE des règles du Droit Canon, ce que dit Saint François de Salle de la soumission aux règles d’une manière générale :

"Celui qui veut vivre heureusement et parfaitement, il faut qu'il s'accoutume à vivre selon la raison, les règles et l'obéissance, et qu'il estime toutes les règles, qu'il les honore, qu'il les chérisse, au moins par la volonté supérieure.

Car s'il en méprise une maintenant, demain il en méprisera une autre, et l'autre jour encore une autre; et dès qu'une fois le lien du devoir est rompu, tout ce qui était lié, petit à petit se détruit et se dissipe."

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: St François de Sales, de la fidélité aux règles ...

Message  Eric le Lun 9 Mar 2009 - 21:22

Gérard a écrit :
... ne pourrait-on pas dire de la soumission aux règles de l'Eglise, particulièrement CHACUNE des règles du Droit Canon, ce que dit Saint François de Sales de la soumission aux règles d’une manière générale (?)
Pour moi, c'est une évidence !
Quant à l'enseignement de Saint François de Sales en la matière :
Faites quelquefois réflexion sur ce que vous êtes enfant de l'Église catholique, et réjouissez-vous en; car les enfants de cette mère, qui désirent de vivre selon ses lois, meurent toujours bienheureux.
Il faut croire qu'à mesure que le Divin amour fera du progrès en nos âmes, il nous rendra toujours plus exacts et plus soigneux à l'observation des règles.

Car si elles obligeaient sous peine de la mort, combien étroitement les observeraient-on !

Or, l'amour est fort comme la mort; donc les attraits de l'amour sont aussi puissants pour faire exécuter une résolution que les menaces de la mort.

Enfin il faut se souvenir de ces paroles, que qui garde le commandement, garde son âme; et qui néglige sa voie, mourra.

Or, la voie de chacun est la sorte de vie en laquelle Dieu l'a mis.

Tout passe.

Après le peu de jours de cette vie mortelle qui nous restent viendra l'infinie éternité.

Peu nous importe que nous ayons ici des commodités ou incommodités, pourvu qu'à toute éternité nous soyons bienheureux !



FIN

Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: St François de Sales, de la fidélité aux règles ...

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:18


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum