La Religion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Religion

Message  Sandrine le Lun 22 Fév 2010 - 14:56

Une femme du monde qui, comme bien d'autres, ne savait trop ce que c'est que la Religion, qui même n'en tenait pas grand compte la regardant comme une chose variable et de convention, se plaignait vivement de sa fille devant un missionnaire.

- Mais, Madame, lui dit le missionnaire, est-ce qu'il y a des rapports entre une mère et sa fille, en sorte qu'une fille soit obligée de respecter sa mère et de lui obéir ?

- Comment, Monsieur, ne suis-pas sa mère ? Quel que soit son âge, n'est-elle pas ma fille ? N'est-ce pas de moi qu'elle tient tout ? N'est-elle pas toujours obligée de me respecter et de m'aimer ?

- Mais, Madame, ces rapports de supériorité de votre part et de dépendance de la part de votre fille, ne sont peut-être que des choses de convention qui peuvent changer ?

- Changer ! Monsieur, mais faites donc que je ne sois pas sa mère et qu'elle ne soit pas ma fille : les droits d'une mère sont immuables, parce qu'ils sont fondés sur sa qualité de mère.

- Vous croyez donc bien, Madame, qu'entre vous et votre fille il y a des rapports nécessaires; que vous avez le droit de lui commander; qu'elle est obligée de vous obéir, de vous respecter, de vous aimer; que si elle y manque, elle est coupable; que ce n'est pas ici une affaire de convention, mais une chose immuable, sacrée, fondée sur votre titre de mère et sur sa qualité de fille; vous le croyez bien ?

- Si je le crois !

- Eh bien ! Madame, changez les noms : à votre place mettez Dieu, à la place de votre fille mettez-vous vous-même, et vous avez la Religion.

Catéchisme de persévérance, Mgr Gaume, Tome II, p 27
avatar
Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum