L'infaillibilité selon le concile Vatican I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'infaillibilité selon le concile Vatican I

Message  Eric le Jeu 8 Jan 2009 - 1:51

Un certain type de "clercs" tradis (surtout saintpierriste) propose, somme toute, à leurs fidèles, l'aberration suivante:

Le concile Vatican I non seulement ne fut pas achevé et, donc, il faut entendre avec réserve les définitions qu'il promulgua solennellement mais, de plus, ce concile, bien que présidé et confirmé par le pape, et toujours à cause de cette "fameuse" interruption, dépassa et, en quelque sorte, "gonfla" de façon inappropriée et inexacte les limites de l'infaillibilité et des prérogatives pontificales.

Donc, en fait, l'argument principal de ces "clercs", ("ordonnés" selon le nouveau rite) appartenant à la secte saintpierriste, réside dans le fait que le concile du Vatican (le seul) fut clôturé en toute hâte, à cause des événements de l'époque et donc n'est pas, dans ses définitions, absolument fiable et garanti de toute erreur !

La solution, évidemment, ces ensoutanés de fortune ne la donnent pas ...
Ils disent, en substance, à leurs fidèles : "... puisse que je vous le dis ... !!! ..."
... et il faudrait croire en leur infaillibilité, sans doute ! Shocked

Donc je propose de remonter en avant dans l'histoire de la Très Sainte Eglise Catholique afin de voir un peu si les définitions portées par le Saint Concile du Vatican au sujet de l'infaillibilité pontificale se vérifient ou non ...

Le concile provincial de Westminster disait, en 1852 :
"Nous posons comme fondement de la loi véritable et de l'ordre, ce que Notre-Seigneur Jésus-Christ a voulu poser d'une façon inébranlable, à savoir : la Chaire de Pierre, mère et maîtresse de tout l'univers, la sainte Eglise romaine.
Tout ce qui a été une fois défini par elle, nous le tenons pour ratifié et certain."

Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'infaillibilité selon le concile Vatican I

Message  Eric le Ven 9 Jan 2009 - 1:09

Le concile provincial Anglais de Westminster est on ne peut plus clair dans ses termes:
Tout ce qui a été une fois défini par elle, (la Chaire de Pierre, mère et maîtresse de tout l'univers, la sainte Eglise romaine) nous le tenons pour ratifié et certain."
Voici donc enregistré un premier témoignage de cette infaillibilité pontificale que promulguera officiellement, quelques années plus tard, le Saint Concile du Vatican .

Le concile provincial de Cologne, tenu en 1860, nous dit, quant à lui :
" Le pontife romain est le père et le docteur de tous les chrétiens, et son jugement dans les questions de foi est de soi irréformable."

Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'infaillibilité selon le concile Vatican I

Message  Eric le Dim 11 Jan 2009 - 17:42

Le concile provincial Anglais de Westminster et le concile provincial Allemand de Cologne s'accordent parfaitement dans leur définition de ce QU'EST l'infaillibilité pontificale ...

Donc, plusieurs années AVANT le Saint concile du Vatican, les textes de ces deux conciles avaient, DEJA, proclamés leur foi en cette infaillibilité du souverain pontife Romain .

Tout ce qui a été une fois défini par elle, (la Chaire de Pierre, mère et maîtresse de tout l'univers, la sainte Eglise romaine) nous le tenons pour ratifié et certain.
Le pontife romain est le père et le docteur de tous les chrétiens, et son jugement dans les questions de foi est de soi irréformable.
Il apparait, donc, EVIDENT que la promulgation des actes du concile Vatican I, concernant l'infaillibilité du pape, n'est pas du tout sorti d'une "invention" récente ou du moins conséquente aux actes de ce concile ...
Mais bien que : CE QUE LE CONCILE DU VATICAN A PROCLAME SOLENNELLEMENT ETAIT DEJA CONNU ET VENERE COMME UN ARTICLE DE FOI CATHOLIQUE !!!

On pourra se référer à certaines citations, biens antérieurs au concile du Vatican, émanants de nombreux Saints unanimement d'accord sur le sujet ...

Ainsi, Saint Cyprien (père de l'Eglise) :
« Celui qui ne garde pas l’unité de l’Église, croit-il qu’il garde la foi?
Celui qui s’oppose à l’Église, qui abandonne la chaire de Pierre sur laquelle est fondée l’Église, peut-il se flatter d’être encore dans l’Église ? » (De unitate Ecclesiae, ch. 4)

« La chaire de Pierre est cette Église principale d’où est sortie l’unité sacerdotale auprès de laquelle l’erreur ne peut avoir d’accès » (Lettre 40 et 55).
(... encore un cassage de dent pour nos "amis" frateux !!!) Twisted Evil

Le concile de Colocza, tenu également en 1860, s'exprime ainsi :
De même que Pierre était .... le maître irréfragable de la doctrine en ce qui regarde la foi ... de même ses légitimes successeurs sur la Chaire de Pierre ... conservent le dépôt de la foi par leur oracle souverain et irréfragable ... Nous rejetons les propositions du clergé gallican émises en 1682 ... nous les proscrivons et nous défendons de les lire, de les garder et surtout de les enseigner.

Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'infaillibilité selon le concile Vatican I

Message  Eric le Jeu 15 Jan 2009 - 21:21

L'unanimité parfaite des trois conciles cités précédemment est évidente ...

Le concile de Colocza (Pologne) est frappant dans ses termes ...
... de même ses légitimes successeurs sur la Chaire de Pierre ... conservent le dépôt de la foi par leur oracle souverain et irréfragable ...
... irréfragable !!!

... de quoi faire rougir de honte les menteurs spécialisés des diverses frat qui affirment, de sang froid, que l'on peut prendre ou choisir ce qui nous intéresse dans les actes d'un concile (quel qu'il soit) présidé et confirmé par un légitime Souverain Pontife et (ou) par les évêques catholiques (Eglise enseignante) en communion avec ce même Souverain Pontife !

En ceci "nos" spécialistes du mensonge suivent exactement la voie tracée, en son temps, par Luther :
Le chemin nous est ouvert pour énerver l'autorité des conciles, contredire leurs actes, juger leurs décrets, confesser avec confiance ce qui semble vrai, que cela ait été approuvé ou réprouvé par un concile quel qu'il soit.
(Proposition Luthérienne dénoncée par la Bulle Pontificale "Exsurge Domine" en 1520 .)
Leur comportement est à 100 pour 100 Luthérien !
Notons bien la fin de cette proposition hérétique censurée par l'Eglise : "... approuvé ou réprouvé PAR UN CONCILE QUEL QU'IL SOIT " !!!
Luther n'a pas dit "... approuvé ou réprouvé par un concile universel" mais, "...quel qu'il soit" ...

Marcel et toute son équipe sont renvoyés dans les cordes une fois de plus !

Voici une citation tirée du concile plénier de Baltimore (1866) venant confirmer notre foi en cette infaillibilité Pontificale précisée par le concile Vatican I :
" L'autorité vivante et infaillible n'existe que dans cette Eglise qui, bâtie par Notre-Seigneur Jésus-Christ sur Pierre, prince et pasteur de toute l'Eglise, etc... Il faut recevoir les paroles divines dans le sens qu'a tenu et que tient cette Chaire romaine du bienheureux Pierre, laquelle ... a toujours conservé intacte et inviolable la foi qui a été livrée par Jésus-Christ, et l'a apprise aux fidèles, montrant à tous le chemin du salut et de la doctrine de la vérité incorruptible .

Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'infaillibilité selon le concile Vatican I

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum