Qui peut bien ....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qui peut bien ....

Message  Eric le Sam 10 Mar 2012 - 2:18

.... faire ramper J-P B de la sorte Question :
http://foicatholique.cultureforum.net/t4047-temoignage-dune-laique
Bon tant pis a écrit:
Suppression, pure et simple de ce message, à la suite de celui lui faisant suite !

Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui peut bien ....

Message  gabrielle le Sam 10 Mar 2012 - 16:46

Vraiment étrange cela, ça ne ressemble pas à JP.B de reculer... serions-nous devant un conflit d'intérêt Question

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui peut bien ....

Message  Eric le Sam 10 Mar 2012 - 16:55

Le dénommé Aetos a réussi à faire craquer (rapidement) J-P B. suite à ce simple post :

Bonjour,

Votre message ne semble pas tenir compte de la demande faite sur le site dont vous citez un article. On y trouve en effet – sur la page d'accueil – le texte ci-dessous :

Citation:
« Il est bien sûr possible de diffuser ce qui se trouve sur le site au moyen de liens pointant vers les pages que l’on souhaite recommander, mais nous souhaitons que les données s’y trouvant ne soient pas proposées autrement que par des liens. »
Or, le fait de mettre ceci en ligne sur un forum :
http://notredamedesdons.net/1947/temoignage-dune-laique/
Revient exactement à la même chose que de mettre cela (d'autant que cette "fameuse" lettre est téléchargeable en PDF sur ce site) :

Nantes, le samedi 25 février 2012

Mlle Agnès Delaplanche
88, rue d’Allonville
44 000 NANTES

Monsieur l’abbé de Cacqueray
Supérieur du district de France
Maison Saint-Pie X
11 rue Cluseret
92 280 SURESNES CEDEX

Objet : Départ de la fsspx.

Cher Monsieur l’Abbé,

Ce courrier pour vous annoncer officiellement mon départ de la fsspx. Fraternité dont j’ai été membre du tiers-ordre depuis l’an 2000 (grâce à vous !) et que je viens de quitter pour rejoindre à Nantes monsieur l’abbé Guépin, prêtre fidèle depuis 35 ans à la sainte Église.

J’ai enfin trouvé la paix que donne le bon camp, l’amour de la vérité sans compromission. Depuis ma conversion en 1996, je souffrais beaucoup de la contradiction dans la position de la fsspx envers la Rome moderniste, surtout depuis le premier motu proprio en 2007. J’avais appris, au cours des retraites de saint Ignace — et j’en ai fait beaucoup — qu’il n’y a que deux camps, deux étendards : ou l’on est avec Dieu, ou l’on est contre Dieu.

Et la fsspx m’enseigne, dans les faits, qu’il y en a trois : les ralliés (avec les modernistes), les non-una-cum — traités péjorativement de « sédévacantistes » — et enfin elle-même, au milieu, qui tiendrait la « bonne ligne » sur la crête. « Bonne ligne » qui reconnaît les erreurs de Vatican II, mais accepte les autorités qui les enseignent.

Or Notre-Seigneur Jésus-Chist a promis que les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre son Église. Et il a prié pour saint Pierre, pour que sa foi ne défaille pas et qu’une fois revenu, il confirme ses frères [Lc. xxii, 32]. Donc si un prétendu « pape » n’enseigne plus le magistère de toujours (foi et mœurs), il ne peut être pape, c’est du bon sens.

La fsspx compare le pape à un père de famille à qui il faut désobéir s’il nous enseigne quelque chose qui s’oppose à Dieu. Or le pape n’est pas un père biologique, mais spirituel, donc la comparaison est inadéquate.

Mais la Providence veille et a permis que je découvre le bon camp qui rejette complètement Vatican II et sa contre-église fondée par les hommes. Hommes de Vatican II qui sont, au dire-même de saint Pie X, votre saint protecteur, « les pires ennemis de l’Église ».

Depuis des années la fsspx se trompe et perd son temps et les âmes à vouloir convertir ces hommes de Vatican II et à vouloir se faire reconnaître d’eux, au lieu de les condamner publiquement et sans cesse comme des usurpateurs, afin d’éclairer les âmes et de les protéger de l’ennemi introduit dans la bergerie du Seigneur.

Monseigneur Lefebvre lui-même reconnaissait que le prétendu « pape » n’était probablement pas pape (nous avons des témoignages écrits et oraux). Il a même affirmé à l’abbé Guépin à l’occasion de l’ordination au diaconat de l’abbé Schmidtberger en 1975 : « Paul VI est le responsable de tous les maux dont nous souffrons ; d’ailleurs, il n’est pas pape ! » Il n’osait trancher la question, et voilà son erreur qui a entraîné tant d’âme dans la contradiction et la confusion. Car on ne peut rester au milieu, entre les deux étendards. Dans les années 1980, il a choisi son camp : la reconnaissance des usurpateurs à Rome et la poursuite d’une hypothétique « reconnaissance canonique » avec comme contre-partie le renvoi de ses prêtres non-una-cum, auquel il avait dit précédemment : « Je ne puis vous obliger en conscience. » Il a choisi le mauvais camp qui ménage la chèvre et le chou.

Et nous devons avoir le courage de le dire haut et fort pour éclairer les âmes malgré tout le respect et la reconnaissance que nous lui devons ; quand un grand chef tel que lui fait une si grave erreur, aux conséquences si lourdes, nous avons le devoir de dénoncer cette erreur, tout en reconnaissant le bien qu’il a fait. Il s’agit d’âmes à sauver et non de canoniser un chef, voire d’être des « charismatiques » de monseigneur Lefebvre. Un prêtre a osé me répondre, devant mes arguments, qu’il préférait suivre monseigneur Lefebvre quoi qu’il arrive. Ce n’est pas monseigneur Lefebvre que nous devons suivre coûte que coûte, mais Dieu. Avec un raisonnement pareil, c’est l’aveuglement qui s’installe dans l’esprit à la suite d’un chef qui s’est trompé.

De plus la fsspx critique les non-una-cum comme des personnes qui ne prient pas pour le prétendu « pape », ce qui est faux, car nous prions pour tous, et particulièrement pour nos ennemis : c’est le devoir de tout catholique de n’exclure personne de sa prière. Nous sommes tout simplement catholiques, mais orphelins d’autorité. Si la fsspx avait un peu de bon sens, elle accepterait les discussions théologiques avec les non-una-cum et non avec les ennemis de l’Église.

Je ne suis pas théologien, mais comme le disait justement monseigneur Lefebvre : « un enfant de cinq ans qui connaît son catéchisme peut répondre à son évêque qui tenterait de l’induire en erreur. » Comme un enfant, le bon sens me dit que le prétendu « pape » ne peut être pape. Je suis non-una-cum car je prie pour le prétendu « pape » (pour sa conversion), mais je ne suis pas en communion de prière avec lui puisqu’il ne prie pas pour les mêmes intentions que moi, et qu’il n’a pas la même religion que moi.

Monsieur l’abbé Guépin me dit que la fsspx a toujours refusé ces discussions. Quel dommage !

Même si les non una-cum ne sont pas unis entre eux, ils sont tous orphelins d’autorité. Alors on peut comprendre la pagaille que cela entraîne, vue la faiblesse humaine.

Monsieur l’abbé Guépin est un prêtre fidèle, stable et équilibré, ce qui est rare. Il s’occupe avec zèle de ses fidèles. On voit l’arbre à ses fruits. La « paroisse » a une bonne tenue générale, même si tout n’est pas parfait. Il y a toujours à améliorer. Mais ce n’est pas comparable avec beaucoup de « paroisses » de la fsspx où le relâchement s’accélère ces dernières années (vous en savez quelque chose, ainsi que plusieurs de vos confrères qui s’en plaignent). L’abbé Guépin est d’ailleurs apprécié par de nombreux prêtres et fidèles de la fsspx. De plus la très sainte Vierge Marie le protège particulièrement ; il suffit d’écouter son histoire depuis son arrivée à Nantes, il y a 31 ans.

Soyez cependant remercié, Monsieur l’Abbé, pour tout ce que vous avez fait pour moi. Je remercie aussi tous les prêtres de la fsspx et des communautés amies qui m’ont aidée de leur mieux. Je prie donc beaucoup pour vous tous, pour que votre oui soit oui et que votre non soit non, pour que vous acceptiez ces discussions théologiques avec les non-una-cum et que nous nous réunissions tous sous l’unique étendard de Notre-Seigneur Jésus-Christ.

Je prie plus spécialement pour vous, tous les jours, Notre-Dame du Sacré-Cœur, comme je vous l’avais promis il y a longtemps et cela, même si un jour nous ne devions plus être dans le même camp. Mais j’espère fermement que nous serons bientôt réunis dans le même camp, sous le même et unique étendard de Notre-Seigneur Jésus-Christ.

Bon courage !

Mlle Agnès Delaplanche

Copies à messeigneurs Fellay, Williamson, Tissier de Mallerais et de Galaretta, aux communautés amies, et aux prêtres et fidèles que j’ai bien connus.
Le dénommé Aetos semble avoir une grande influence sur le Sieur J-P B. !!!!


Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui peut bien ....

Message  Eric le Sam 10 Mar 2012 - 16:59

gabrielle a écrit:Vraiment étrange cela, ça ne ressemble pas à JP.B de reculer... serions-nous devant un conflit d'intérêt Question
C'est en tout cas ce qu'il me semble !

Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui peut bien ....

Message  gabrielle le Sam 10 Mar 2012 - 17:37

Eric a écrit:
gabrielle a écrit:Vraiment étrange cela, ça ne ressemble pas à JP.B de reculer... serions-nous devant un conflit d'intérêt Question
C'est en tout cas ce qu'il me semble !

Est-ce qu'une soutanne se cacherait sous ce pseudo?

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui peut bien ....

Message  gabrielle le Jeu 15 Mar 2012 - 16:02

http://foicatholique.cultureforum.net/t4047-temoignage-dune-laique#22656



Ce message serait l'explication à notre interrogation.

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui peut bien ....

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum