Le Credo

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le Credo

Message  Invité le Ven 11 Nov 2011 - 12:48

Selon les Evangiles L'Esprit Saint Repose Sur Le Fils En Procedant Uniquement du Père! Comme Témoignent Jesus Lui-Meme et St Jean Baptiste.
L'Esprit Saint Est Donné aux hommes et à l'Eglise de la Part du Père et du Fils. Et Vient Aussi Par Sa Propre Volonté du Bien Une avec Le Père et Le Fils!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Credo

Message  gabrielle le Mer 16 Nov 2011 - 16:22

Les erreurs sur le filioque avancés par Dimitri sont réfutées dans le DTC..

http://jesusmarie.free.fr/dictionnaire_de_theologie_catholique.html#presentation

On trouve sur ce lien

http://jesusmarie.free.fr/dtc_f/

Ce qui traite du filioque.


gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Credo

Message  gabrielle le Jeu 17 Nov 2011 - 16:10


.


DTC, à l’article FILIOQUE a écrit:L'addition du Filioque au symbole ne contredit pas le décret du concile d'Éphèse — La théologie orthodoxe objecte que l'insertion du Filioque au symbole est illicite, parce qu'elle a été faite par l'Église romaine, non pas par un concile œcuménique, et en second lieu, qu'elle a été faite d'une manière inopportune. Pour répondre à la première objection, il faut partir de ce fai(t) que, depuis sa fondation, l'Église romaine a reçu des prérogatives qu'elle ne partage pas avec le autres Églises particulières et que les évêques de Rome exercent de droit divin un magistère infaillible dans l''Église universelle. Voir INFAILLIBILITE DU PAPE. Nous pouvons déduire que (l)es définitions dogmatiques de l'Église romaine, par l'organe de son chef, et les définitions dogmatiques des conciles œcuméniques sont mises sur le pied d'égalité, et que, par conséquent, au magistère infaillible de (l)'Église romaine appartient aussi le droit d'insérer au symbole de nouvelles explications
(d)ogmatiques. Or le Filioque n'est qu'une confirmation explicite d'une vérité déjà contenue d'une manière explicite dans une (a)utre vérité déjà exprimée au symbole.

« La procession du Saint-Esprit du Fils, dit saint Thomas d'Aquin, est contenue implicitement dans le symbole de Constantinople, en tant que celui-ci renferme la formule : Procedit a Patre. En effet, ce qu'on affirme du Père, s'attribue nécessairement au Fils, parce que le Père et le Fils diffèrent uniquement en ce que le Père est Père et le Fils est Fils.

Mais à cause des erreurs qui révoquaient en doute la vérité de la procession du Saint-Esprit du Fils, il a été opportun d'insérer au symbole cette même vérité. Le Filioque n'est donc pas une addition illégitime, mais l'interprétation explicite d'une vérité implicitement professée.

Or même, s'il y avait des hérétiques qui oseraient nier cette proposition : « Le Saint-Esprit « est le créateur du ciel et de la terre, » il faudrait déclarer explicitement dans le symbole cette vérité, qui n'y est pas affirmée d'une manière explicite. » De potentia, q. x, a. 4. Cf. Mansi, Concil., t. xxxi, col. 584-585.

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Credo

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum