Le mot "Catholique"

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le mot "Catholique"

Message  Invité le Jeu 10 Nov 2011 - 12:56

De Saint Maxime le Confesseur et St Sophronie Patriarche de Jerusalem qui Le Soutenait contre les patriarches d'Orient (de Constantinople, Alexandrie et Antioche). Ces patriarches avaient les lettres du pape Honorius qui soutenait ces persecutions en appelant ces 2 Saints "délinquants" (Hefelé cite ces lettres). St Maxime etait emprisonné quelques fois et exilé - tout cela a gravement nui à sa santé et il est mort.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mot "Catholique"

Message  Invité le Jeu 10 Nov 2011 - 13:05

De plus dans votre texte le cardinal dit d'abord que les arguments de ceux qui comprennent cela dans le Sens des Saints Pères de VIème Saint et Grand Concile Ouecumenique sont "probables". Mais après il veut prouver le contraire. Que votre parole soit Oui,Oui ou Non,Non et le reste vient du malin! Il Faut Avoir La Connaissance par Grace et non pas manier les faits historiques pour s'opposer à l'Opinion des Sts Pères de VIème Concile. Mais comment la Grace pourrait se diviser en elle-meme - cela serait un faux evangile comme quoi le Royaume des Cieux de Sainteté ne tiendra pas!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mot "Catholique"

Message  Invité le Jeu 10 Nov 2011 - 14:00

Et je ne suis pas adversaire de l'Infaillibilté des Papes. Seulement C'Est La Grande Grace et non pas un mecanisme automatique! Et si un pape comme un etre humain en abuse - Elle Est Souveraine de S'Eloigner de lui au moins qu'il ne se Repent pas!
Le Pape Doit Avoir les capacités humaines au moins quelque part pures pour pouvoir S'En Servir de Cette Grace et Discerner quand Cette Grace Parle à Travers Lui ou quand ce seraient des attaques du malin! Et si le pape devient ivre par abus du pouvoir et persecutions contre les Saints (ivre par la coupe de la prostitué de Babylone)?
À l'Origine de notre Salut Est Le Libre et Souverain 'Oui' à Dieu de la Juste et Immaculée Conception qui n'etait pas conditionné par necessité de Sa Part, mais par Libre Amour du Bien! Selon les Sts Pères La Vierge Simple et Avisée A Demandé à St Gabriel "comment cela se produira si je ne connais pas un mari" pour Se Verifier si ce n'est pas une attaque de diable qui a flatté Eve. Parce que par Sa Foi Marie Savait du Livre d'Isai que C'Est la Vierge Qui Doit Concevoir Le Sauveur! Et si un pape comme un etre humain perderait la ressemblance avec Ce Discernement de la Vierge? Selon la Theologie des Sts Pères de VIIème Grand Concile Oeucumenique contre hérésie iconoclaste: N'ayez pas peur de jeter une icone dans le feu si elle a perdu toute Image et Ressemblance du Representé - parce que ce n'ai pas le bois que nous adorerions! Et si meme un pape perderait L'Image et Ressemblance par rapport à 'Oui' Prudent et Genereux de la Vierge Marie (avec Son Saint Discernement) - les Saints du VIème Grand Concile de Toute Eglise avec Un Autre Pape (mais Juste) le Jètent justement dans le feu de l'Anathème à l'image de Caiphe et Balaam! Mais Cela n'abolie pas du tout la Grace de l'Infaillibilité des Papes - seulement ce pape Honorius s'est revelé comme un n'est pas digne de Cette Grace comme Judas Iscariote n'est pas digne de la Mission d'Un Apotre et Heritier du Ciel Qui A Aussi Le Pouvoir de Chasser les demons. Mais cela n'abolie pas du tout ce qu'un Digne Apotre A Le Pouvoir de Chasser les demons! Et Les Sts Pères du VIème Grand Concile n'ont pas aboli l'Infaillibilité des Papes. Pour cela Un Pape innocent S'Est Uni à l'époque aux Decisions de Ce Saint Concile de l'Eglise Catholique!


Dernière édition par Dimitri Moscovite le Jeu 10 Nov 2011 - 16:47, édité 3 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mot "Catholique"

Message  Louis le Jeu 10 Nov 2011 - 14:23

LE PAPE HONORIUS ET LE MONOTHÉLISME. (suite)

II. Nous abordons maintenant une question fort grave, et qui touche au cœur même de notre sujet. La voici : le Pape Honorius est-il tombé dans l'hérésie du monothélisme ? Je réponds : NON. — Ici je me trouve à avoir pour adversaires une foule d'écrivains hostiles à l'Eglise catholique. D'un autre côté, j'ai pour m'appuyer les hommes les plus éminents par leur savoir et leur érudition.

J'apporte de suite les preuves de ma thèse. Voyons d'abord les témoignages flatteurs que rendent à l'orthodoxie d'Honorius les Papes, ses successeurs, qui ont gouverné l'Eglise depuis sa mort (638) jusqu'au sixième concile (68O) ; il avait occupé le trône pontifical pendant treize ans; son nom, sa doctrine, sa vie n'étaient pas du domaine de l'histoire ancienne ; la plupart de ces Papes l'avaient vu eux-mêmes sur le siège de Rome.

Jean IV, qui fut élevé au souverain pontificat, deux ans seulement après la mort d'Honorius, voyant que les monothélites abusaient de la lettre de son prédécesseur à Sergius, voulut faire une enquête solennelle sur sa doctrine. Voici ce que répondit, sur ce sujet, le secrétaire même d'Honorius, le saint Abbé Jean, qui avait écrit à Sergius de la part du Pape : « Sergius ayant écrit que quelques-uns admettaient en Jésus Christ deux volontés contraires, nous dîmes que le Christ n'avait point ces deux volontés contraires, savoir, celle de la chair et celle de l'esprit, comme nous les avons nous-mêmes depuis le péché, mais que sous le rapport de l'humanité il n'avait que la volonté naturelle.» De ces témoignages, Jean IV conclut, et avec raison, que les hérétiques ont abusé des paroles d'Honorius, qui sont parfaitement orthodoxes.

Si Honorius eut été hérétique monothélite, le Pape saint Martin I, qui gouverna l'Eglise onze ans seulement après la mort d'Honorius, n'aurait pas pu affirmer, en plein synode, que tous ses prédécesseurs avaient repoussé avec constance et fermeté l'erreur de ces sectaires. Tous l'avaient connu ; tous avaient vécu avec lui ; est-ce que le Pape saint Martin I eût pu proclamer un mensonge évident, en face de témoins oculaires, en face même des monothélites qui existaient encore, qui avaient essayé de le convertir à leurs idées, et qui, n'ayant pu y réussir, le reléguèrent sur la terre de l'exil? Pourquoi ses adversaires ne se prévalurent-ils jamais de l'exemple d'Honorius pour convaincre saint Martin de mensonge ou l'entraîner à leur parti ?

Si Honorius avait enseigné le monothélisme, le Pape saint Agathon (673 652) ne pouvait pas écrire que par la protection de saint Pierre, le Siège Apostolique n'avait jamais dévié de la voie de la vérité, ni donné aucun gage à quelque erreur que ce fût. (1) Comment pouvait-il ajouter que tout le monde reconnaît que ses prédécesseurs n'ont jamais cessé de confirmer leurs frères dans la foi ? Comment pouvait-il écrire en particulier, au sujet du monothélisme, les paroles suivantes: « Dès que les évêques de Constantinople tentèrent d'introduire dans l'Eglise immaculée du Christ cette nouveauté hérétique, mes prédécesseurs, instruits par les doctrines du Seigneur, ne négligèrent jamais de les prier et de les conjurer d'abandonner cette erreur ; au moins en se taisant ? »

Ces dernières paroles ne peuvent se rapporter qu'à Honorius…

________________________________________

(1) Ep. Agath, ad Conc., VI, in Coll. conc. (?) Act IV.

Tiré de : La Primauté et l’Infaillibilité des Souverains Pontifes, Leçons d’histoire, par L.N. Cardinal Bégin, Québec, 1873, p. 225 et suivantes.

Louis

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 19/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mot "Catholique"

Message  Louis le Jeu 10 Nov 2011 - 14:27

Dimitri Moscovite a écrit:De Saint Maxime le Confesseur et St Sophronie Patriarche de Jerusalem qui Le Soutenait contre les patriarches d'Orient (de Constantinople, Alexandrie et Antioche). Ces patriarches avaient les lettres du pape Honorius qui soutenait ces persecutions en appelant ces 2 Saints "délinquants" (Hefelé cite ces lettres). St Maxime etait emprisonné quelques fois et exilé - tout cela a gravement nui à sa santé et il est mort.

Si je vous comprends bien, vous dite que le Pape Honorius soutient la persécution de 2 Saints. Ayoye !... affraid

Louis

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 19/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mot "Catholique"

Message  Invité le Jeu 10 Nov 2011 - 14:33

J'ai completé ma derniere réponse quand vous postiez la derniére partie de votre document.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mot "Catholique"

Message  Invité le Jeu 10 Nov 2011 - 14:36

Louis a écrit:
Dimitri Moscovite a écrit:De Saint Maxime le Confesseur et St Sophronie Patriarche de Jerusalem qui Le Soutenait contre les patriarches d'Orient (de Constantinople, Alexandrie et Antioche). Ces patriarches avaient les lettres du pape Honorius qui soutenait ces persecutions en appelant ces 2 Saints "délinquants" (Hefelé cite ces lettres). St Maxime etait emprisonné quelques fois et exilé - tout cela a gravement nui à sa santé et il est mort.

Si je vous comprends bien, vous dite que le Pape Honorius soutient la persécution de 2 Saints. Ayoye !... affraid

J'ai lu cela noir sur blanc chez Hefelé qui n'interprete pas les faits comme un romancier ou un avocat habile et mondain, mais donne la Chronique historique et documentaire, meme qu'on sent à travers son texte que cela lui choque quelque part en tant qu'un Eveque Catholique allemand!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mot "Catholique"

Message  Louis le Jeu 10 Nov 2011 - 18:14

Dimitri Moscovite a écrit:
Louis a écrit:
Dimitri Moscovite a écrit:De Saint Maxime le Confesseur et St Sophronie Patriarche de Jerusalem qui Le Soutenait contre les patriarches d'Orient (de Constantinople, Alexandrie et Antioche). Ces patriarches avaient les lettres du pape Honorius qui soutenait ces persecutions en appelant ces 2 Saints "délinquants" (Hefelé cite ces lettres). St Maxime etait emprisonné quelques fois et exilé - tout cela a gravement nui à sa santé et il est mort.

Si je vous comprends bien, vous dite que le Pape Honorius soutient la persécution de 2 Saints. Ayoye !... affraid

J'ai lu cela noir sur blanc chez Hefelé qui n'interprete pas les faits comme un romancier ou un avocat habile et mondain, mais donne la Chronique historique et documentaire, meme qu'on sent à travers son texte que cela lui choque quelque part en tant qu'un Eveque Catholique allemand!


C’est bien là le point qui nous intéresse. Le Pape Honorius n’a pas été condamné pour avoir soutenu l’hérésie mais « d'avoir, comme dit le Pape Léon II, manqué au devoir de son autorité apostolique, en n'éteignant pas la flamme de l'hérésie naissante, et de l'avoir fomentée par sa négligence.»(1), comme le rapportera le Cardinal, un peu plus loin dans cette étude.

Bonne continuation.

(1) Lettre aux évêques d'Espagne.

Louis

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 19/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mot "Catholique"

Message  Louis le Jeu 10 Nov 2011 - 20:25

LE PAPE HONORIUS ET LE MONOTHÉLISME. (suite)
Ces dernières paroles ne peuvent se rapporter qu'à Honorius parce que ce fut lui qui prescrivit le silence et qui occupait le Saint-Siège, lorsque les évêques de Constantinople tentèrent d'introduire dans l'Eglise cette nouveauté hérétique. D'ailleurs il est peu croyable que saint Agathon eût été assez audacieux pour débiter pareil mensonge à l'empereur Constantin Pogonat, si réellement Honorius avait erré dans la foi. L'empereur était, ce semble, trop à portée de juger de la vérité des paroles du Pape, pour que celui-ci se permit une telle effronterie.

Comme le monothélite Pyrhus, dans son Dialogue avec saint Maxime, martyr, apportait l'autorité d'Honorius pour soutenir l'unité de volonté en Jésus-Christ, le saint lui répond qu'il fausse le sens des paroles d'Honorius. Puis il l'appelle le divin Honorius, affirme qu'il n'a jamais adhéré à l'hérésie monothélite, et met son nom parmi ceux des Pontifes qui ont combattu le plus vaillamment l'erreur. Or, saint Maxime aurait certainement gardé le silence sur Honorius, s'il eût eu le moindre soupçon sur son orthodoxie, ou du moins se serait-il abstenu d'en faire une mention si honorable. Il faut donc, ou bien rejeter le témoignage positif de ces écrivains contemporains, ou admettre son orthodoxie.

Mais, disent nos adversaires, ce sont les lettres mêmes d'Honorius sur cette question, qui doivent baser notre jugement.— Fort bien, leur répondrai-je, il est facile de vous suivre sur ce terrain.

Pour mieux comprendre la portée de ces lettres du Pape, il est opportun de se rappeler celle que lui avait écrite le patriarche de Constantinople.

Sergius lui disait d'abord qu'un grand nombre d'eutychiens ou monophysites étaient revenus à la foi catholique, par les soins et le zèle de Cyrus, patriarche d'Alexandrie ; que ce dernier avait fait un ouvrage, dans lequel il enseignait une seule opération en Jésus-Christ ; que l'évêque de Jérusalem, Sophrone, avait attaqué cette doctrine, et que lui-même (Sergius) avait conseillé à Cyrus de s'abstenir de parler d'une ou de deux opérations. Puis il lui exprimait la crainte que beaucoup d'hérétiques eutychiens ne voulussent revenir à la foi catholique, si l'on enseignait deux volontés et deux opérations en Jésus-Christ; il suffisait donc de s'en tenir aux définitions des conciles précédents et de garder le silence sur cette nouvelle question. Enfin il terminait en demandant le sentiment du Pape sur ce sujet.

Il est bon de noter de suite que Sergius ne demandait aucune définition de foi; il manifestait seulement le désir de savoir s'il ne serait pas plus avantageux de s'abstenir de parler d'une ou de deux opérations en Jésus-Christ.

Honorius dut se contenter d'accéder à la demande de Sergius ; aussi l'assentiment donné à cette mesure de prudence, que lui suggérait le perfide patriarche…

Tiré de : La Primauté et l’Infaillibilité des Souverains Pontifes, Leçons d’histoire, par L.N. Cardinal Bégin, Québec, 1873, p. 225 et suivantes.


Louis

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 19/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mot "Catholique"

Message  Invité le Ven 11 Nov 2011 - 12:57

Dimitri Moscovite a écrit:Il faut noter que les 2 Saints etaient réellement persecutés - alors si ce pape Honorius etait de meme Opinion Theologique avec Eux - pourquoi Ils ne pouvaient pas se trouver refuge dans l'Eglise à l'Occident? Mais etaient banis partout!
Par exemple un Pape Digne plus tard Donnait Refuge et Protection aux Sts Cyrille et Méthode persecutés par les eveques allemands, malgré qu'ils etaient Grecs et Envoyés en Mission de Constantinople, tandis que les eveques allemands etaient à l'origine sous depandence directe du Pape.

Et des eveques allemands soutenaient l'hérésie "de trois langues" en disant que si Pilate a ecrit 'In Ri' en 3 langues on n'a pas le droit d'avoir la Liturgie en autres langues. Cela pour interdire aux Sts Cirille et Méthode de Traduire La Liturgie Greque en langue Slavon pour les peuples de l'Europe de l'Est. La Tradition A Appelé pourtant Cirille et Méhode - Egaux aux Apotres.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mot "Catholique"

Message  Louis le Ven 11 Nov 2011 - 14:00

LE PAPE HONORIUS ET LE MONOTHÉLISME. (suite)
Honorius dut se contenter d'accéder à la demande de Sergius ; aussi l'assentiment donné à cette mesure de prudence, que lui suggérait le perfide patriarche en vue d'un bien plus grand, ne nécessitait nullement une définition.

Voici ce qu'il dit, à ce sujet, dans sa première lettre à Sergius: « Si quelques-uns ont dit une ou deux opérations, il ne faut pas en faire un dogme de l'Eglise; car ni l'Écriture, ni les conciles ne paraissent avoir examiné cette question. » Et plus loin, il ajoute: « Nous devons donc rejeter les mots nouveaux qui scandalisent les Eglises, de peur que les simples, choqués du terme de deux opérations , ne nous croient nestoriens, et qu'ils ne nous pensent eutychiens, si nous ne reconnaissions en Jésus-Christ qu'une seule opération. Il écrit encore : « Non? vous exhortons en conséquence à éviter l'expression nouvelle d'une ou de deux opérations, etc.

De ces paroles je conclus qu'Honorius n'a absolument rien défini au sujet de l'unité ou de la dualité des opérations en Jésus-Christ, et qu'il a seulement approuvé la ligne de conduite que voulait suivre Sergius, c'est-à-dire, garder le silence sur cette question, Or, donner l'ordre de se taire sur une question n'est pas enseigner l'hérésie ; ce n'est pas parler ex cathedra; ce n'est pas proposer à la croyance des fidèles un article de foi. Donc Honorius, n'ayant rien défini, n'a pas pu enseigner ex cathedra , ni, par conséquent, errer comme chef de l'Eglise.

Les lettres mêmes d'Honorius à Sergius sont un témoignage encore vivant et irréfragable de la pureté de sa doctrine en cette matière. C'est ainsi que, dans sa seconde lettre à Sergius, il dit que « nous devons confesser que les deux natures opèrent et agissent chacune avec la participation de l'autre, la nature divine opérant ce qui est de Dieu, la nature humaine exécutant ce qui est de la chair, sans division, sans confusion, sans que la nature divine soit changée en l'homme, ni la nature humaine, en Dieu, mais les différences des natures demeurant entières.»

Rien ne saurait être plus conforme à la doctrine catholique, contenue dans les définitions du concile de Latran (649), du sixième concile, et de la lettre de saint Léon aux Pères de Chalcédoine ; il admet deux natures distinctes en une seule hypostase et opérant toutes deux, l'une, les choses divines, l'autre, les choses humaines; c'est tout simplement la contrepartie du monothélisme. Donc Honorius n'a pas enseigné cette hérésie.

Dans sa première lettre…

Tiré de : La Primauté et l’Infaillibilité des Souverains Pontifes, Leçons d’histoire, par L.N. Cardinal Bégin, Québec, 1873, p. 225 et suivantes.

Louis

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 19/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mot "Catholique"

Message  Invité le Ven 11 Nov 2011 - 16:34

Louis a écrit:
Dimitri Moscovite a écrit:
Louis a écrit:
Dimitri Moscovite a écrit:De Saint Maxime le Confesseur et St Sophronie Patriarche de Jerusalem qui Le Soutenait contre les patriarches d'Orient (de Constantinople, Alexandrie et Antioche). Ces patriarches avaient les lettres du pape Honorius qui soutenait ces persecutions en appelant ces 2 Saints "délinquants" (Hefelé cite ces lettres). St Maxime etait emprisonné quelques fois et exilé - tout cela a gravement nui à sa santé et il est mort.

Si je vous comprends bien, vous dite que le Pape Honorius soutient la persécution de 2 Saints. Ayoye !... affraid

J'ai lu cela noir sur blanc chez Hefelé qui n'interprete pas les faits comme un romancier ou un avocat habile et mondain, mais donne la Chronique historique et documentaire, meme qu'on sent à travers son texte que cela lui choque quelque part en tant qu'un Eveque Catholique allemand!


C’est bien là le point qui nous intéresse. Le Pape Honorius n’a pas été condamné pour avoir soutenu l’hérésie mais « d'avoir, comme dit le Pape Léon II, manqué au devoir de son autorité apostolique, en n'éteignant pas la flamme de l'hérésie naissante, et de l'avoir fomentée par sa négligence.»(1), comme le rapportera le Cardinal, un peu plus loin dans cette étude.

Bonne continuation.

(1) Lettre aux évêques d'Espagne.

Meme de ce point de vu ce n'est pas une négligence - une faiblesse humaine, mais le peché vraiment mortel de persecuter les Saints qui Luttaient sans négligence avec hérésie naissante sans regarder sur les grades formelles des hérétiques. Chez Hefelé ce Honorius appele dans sa lettre Les 2 Saints "delinquants" en approuvant la persecution en Orient par complesence au pouvoirs formelles dans l'Eglise contre les 2 Saints qui ont osé d'Agir Selon l'Ordre de la Verité du Christ Jesus. Cela ressemblerait à Caiphe qui en tant que Grand Pretre A Dit Justement à sa reunion que Cet Homme Jesus Mourra pour tout le Peuple, mais après avoir Dit Cela il a poursuivi de chercher mettre à mort Le Juste Des Justes! Jolie "négligence"! Dans la Bible Est Ecrit: fausses poids et balances sont en horreur devant Dieu. Et dire que ce pape a commis seulement une négligence c'est s'opposer à la Sainteté du VIème Concile Oeucumenique et La Connaissance des Sts Pères de ce Grand Concile en faisant des enquetes modernes quand il est facile de tout tourner en sa faveur vu que les faits sont éloignés dans le temps. Horreur devant Dieu - cela voudrait dire - sacrifice de Cain.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mot "Catholique"

Message  Louis le Ven 11 Nov 2011 - 16:56

Dimitri Moscovite a écrit:
Louis a écrit:
Dimitri Moscovite a écrit:
Louis a écrit:
Dimitri Moscovite a écrit:De Saint Maxime le Confesseur et St Sophronie Patriarche de Jerusalem qui Le Soutenait contre les patriarches d'Orient (de Constantinople, Alexandrie et Antioche). Ces patriarches avaient les lettres du pape Honorius qui soutenait ces persecutions en appelant ces 2 Saints "délinquants" (Hefelé cite ces lettres). St Maxime etait emprisonné quelques fois et exilé - tout cela a gravement nui à sa santé et il est mort.

Si je vous comprends bien, vous dite que le Pape Honorius soutient la persécution de 2 Saints. Ayoye !... affraid

J'ai lu cela noir sur blanc chez Hefelé qui n'interprete pas les faits comme un romancier ou un avocat habile et mondain, mais donne la Chronique historique et documentaire, meme qu'on sent à travers son texte que cela lui choque quelque part en tant qu'un Eveque Catholique allemand!


C’est bien là le point qui nous intéresse. Le Pape Honorius n’a pas été condamné pour avoir soutenu l’hérésie mais « d'avoir, comme dit le Pape Léon II, manqué au devoir de son autorité apostolique, en n'éteignant pas la flamme de l'hérésie naissante, et de l'avoir fomentée par sa négligence.»(1), comme le rapportera le Cardinal, un peu plus loin dans cette étude.

Bonne continuation.

(1) Lettre aux évêques d'Espagne.

Meme de ce point de vu ce n'est pas une négligence - une faiblesse humaine, mais le peché vraiment mortel de persecuter les Saints qui Luttaient sans négligence avec hérésie naissante sans regarder sur les grades formelles des hérétiques. Chez Hefelé ce Honorius appele dans sa lettre Les 2 Saints "delinquants" en approuvant la persecution en Orient par complesence au pouvoirs formelles dans l'Eglise contre les 2 Saints qui ont osé d'Agir Selon l'Ordre de la Verité du Christ Jesus. Cela ressemblerait à Caiphe qui en tant que Grand Pretre A Dit Justement à sa reunion que Cet Homme Jesus Mourra pour tout le Peuple, mais après avoir Dit Cela il a poursuivi de chercher mettre à mort Le Juste Des Justes! Jolie "négligence"! Dans la Bible Est Ecrit: fausses poids et balances sont en horreur devant Dieu. Et dire que ce pape a commis seulement une négligence c'est s'opposer à la Sainteté du VIème Concile Oeucumenique et La Connaissance des Sts Pères de ce Grand Concile en faisant des enquetes modernes quand il est facile de tout tourner en sa faveur vu que les faits sont éloignés dans le temps. Horreur devant Dieu - cela voudrait dire - sacrifice de Cain.

Si je lis bien ce que je lis, c'est le Pape Léon II qui parle de négligence; qui sommes-nous pour contredire le Pape ?

Louis

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 19/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mot "Catholique"

Message  Louis le Ven 11 Nov 2011 - 21:56

LE PAPE HONORIUS ET LE MONOTHÉLISME. (suite)

Dans sa première lettre, il répète plusieurs fois que « les Écritures démontrent clairement que Jésus- Christ est le même qui opère et les choses divines et les choses humaines ; » que « Jésus-Christ opère dans les deux natures divinement et humainement. » Rien de plus clair, rien de plus évident! L'hérésie se trouve du coup renversée. Il est donc manifeste qu'Honorius admet en Jésus-Christ non-seulement deux natures, mais encore deux volontés et deux opérations. Donc ce Pontife professe dans ses lettres la vérité catholique ; il rejette seulement les mots nouveaux , dont on se sert pour l'exprimer, et cela, par raison de prudence afin de ne pas paraître favoriser le nestorianisme ou l'eutychianisme, et aussi parce que Sergius lui avait astucieusement représenté ces expressions nouvelles comme une cause de troubles dans les Eglises, et un obstacle au retour des monophysites à l'orthodoxie.

Donc, bien que le Pontife ne définisse ni l'unité, ni la dualité d'opérations en Jésus-Christ, et qu'il ne prescrive que le silence, il est évident que la doctrine contenue dans ses deux lettres, est orthodoxe et est l'expression pure et simple des deux volontés et des deux opérations en Jésus-Christ.

Il y a cependant une objection que les gallicans tirent contre nous de ces paroles d'Honorius : «Nous confessons une seule volonté en Notre Seigneur Jésus-Christ.—Unam fatemur voluntatem Domini Nostri Jesu Christi. »

Mais l'objection disparait d'elle-même, si l'on fait tant soit peu attention au contexte. En effet, après les paroles que je viens de rapporter, il ajoute : « parce-que la divinité a pris, non pas notre péché, mais bien notre nature, telle qu'elle a été créée, avant que le péché l'ait corrompue. » Il prouve cet avancé par plusieurs textes de l'Écriture Sainte, et ajoute : « Le Sauveur, ainsi que nous l'avons dit, n'a point revêtu notre nature viciée, qui répugnerait à la loi de son esprit. Car il n'eut point une double loi dans les membres, ou une loi différente, c'est-à-dire, contraire à sa qualité de Sauveur, parce qu'il est né au-dessus de la loi de la condition humaine.»

Ces paroles n'indiquent pas le moins du monde une confusion (dans le sens monothélite) de la volonté humaine avec la volonté divine, de telle sorte que la première disparaisse; elles ne tendent qu'à montrer en Jésus-Christ l'existence d'une volonté humaine tellement exempte des faiblesses ordinaires à l'homme déchu, tellement parfaite, qu'elle ne peut contredire la volonté divine. Dans ce sens, il n'y a pas en Jésus-Christ deux volontés contraires, comme nous les retrouvons en nous-mêmes, mais une seule volonté.

C'est dans ce sens que saint Maxime……
Tiré de : La Primauté et l’Infaillibilité des Souverains Pontifes, Leçons d’histoire, par L.N. Cardinal Bégin, Québec, 1873, p. 225 et suivantes.

Louis

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 19/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mot "Catholique"

Message  Invité le Sam 12 Nov 2011 - 14:09

Louis a écrit:
Dimitri Moscovite a écrit:
Louis a écrit:
Dimitri Moscovite a écrit:
Louis a écrit:
Dimitri Moscovite a écrit:De Saint Maxime le Confesseur et St Sophronie Patriarche de Jerusalem qui Le Soutenait contre les patriarches d'Orient (de Constantinople, Alexandrie et Antioche). Ces patriarches avaient les lettres du pape Honorius qui soutenait ces persecutions en appelant ces 2 Saints "délinquants" (Hefelé cite ces lettres). St Maxime etait emprisonné quelques fois et exilé - tout cela a gravement nui à sa santé et il est mort.

Si je vous comprends bien, vous dite que le Pape Honorius soutient la persécution de 2 Saints. Ayoye !... affraid

J'ai lu cela noir sur blanc chez Hefelé qui n'interprete pas les faits comme un romancier ou un avocat habile et mondain, mais donne la Chronique historique et documentaire, meme qu'on sent à travers son texte que cela lui choque quelque part en tant qu'un Eveque Catholique allemand!


C’est bien là le point qui nous intéresse. Le Pape Honorius n’a pas été condamné pour avoir soutenu l’hérésie mais « d'avoir, comme dit le Pape Léon II, manqué au devoir de son autorité apostolique, en n'éteignant pas la flamme de l'hérésie naissante, et de l'avoir fomentée par sa négligence.»(1), comme le rapportera le Cardinal, un peu plus loin dans cette étude.

Bonne continuation.

(1) Lettre aux évêques d'Espagne.

Meme de ce point de vu ce n'est pas une négligence - une faiblesse humaine, mais le peché vraiment mortel de persecuter les Saints qui Luttaient sans négligence avec hérésie naissante sans regarder sur les grades formelles des hérétiques. Chez Hefelé ce Honorius appele dans sa lettre Les 2 Saints "delinquants" en approuvant la persecution en Orient par complesence au pouvoirs formelles dans l'Eglise contre les 2 Saints qui ont osé d'Agir Selon l'Ordre de la Verité du Christ Jesus. Cela ressemblerait à Caiphe qui en tant que Grand Pretre A Dit Justement à sa reunion que Cet Homme Jesus Mourra pour tout le Peuple, mais après avoir Dit Cela il a poursuivi de chercher mettre à mort Le Juste Des Justes! Jolie "négligence"! Dans la Bible Est Ecrit: fausses poids et balances sont en horreur devant Dieu. Et dire que ce pape a commis seulement une négligence c'est s'opposer à la Sainteté du VIème Concile Oeucumenique et La Connaissance des Sts Pères de ce Grand Concile en faisant des enquetes modernes quand il est facile de tout tourner en sa faveur vu que les faits sont éloignés dans le temps. Horreur devant Dieu - cela voudrait dire - sacrifice de Cain.

Si je lis bien ce que je lis, c'est le Pape Léon II qui parle de négligence; qui sommes-nous pour contredire le Pape ?

St Paul n' a pas hesité de Corriger St Pierre (Les Actes des Apotres). St Paul Commande par St Esprit: Soyez mes Immitateurs comme je suis Immitateur Du Christ Jesus!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mot "Catholique"

Message  Louis le Sam 12 Nov 2011 - 14:26

LE PAPE HONORIUS ET LE MONOTHÉLISME. (suite)
C'est dans ce sens que saint Maxime, le plus docte et le plus vaillant défenseur de la cause catholique, comprit les paroles du Pape. « Honorius, dit-il, ne combat point la volonté naturelle et humaine, mais la volonté corrompue et étrangère en elle-même.»

Jean, secrétaire d'Honorius, qui avait écrit la lettre à Sergius et qui devait connaître mieux que tout autre la pensée du Pontife, dit à ce sujet: « Quand nous parlâmes d'une seule volonté dans le Seigneur, nous n'avions point en vue sa double nature, divine et humaine, mais son humanité seule...... Nous voulions dire que Jésus-Christ n'avait point deux volontés contraires, savoir, celle de la chair et celle de l'esprit, comme nous les avons nous-mêmes depuis le péché, mais que, sous le rapport de l'humanité, il n'avait que la volonté naturelle. »

Le Pape Jean IV donne aux paroles d'Honorius absolument le même sens. Il est donc bien évident que la doctrine d'Honorius, dans ses lettres à Sergius, est inattaquable au point de vue de la saine théologie, puisque, outre la volonté divine que personne n'a jamais niée, il admet la volonté humaine dans toute sa perfection.

Mais, dit-on, Honorius n'a-t-il pas écrit qu'il était inepte de tant insister sur unité ou la dualité des opérations on Jésus-Christ ?

C'est vrai ; mais cela prouve précisément qu'il ne voulait rien définir, ni faire un dogme de l'une ou de l'autre de ces deux doctrines Si l'on prétend qu'il a par là nié la dualité des opérations, pourquoi ne pourrait-on pas conclure, avec autant de droit, qu'il a rejeté l'unité d'opération ? Il veut qu'on se borne à enseigner qu'il y a un seul Jésus-Christ opérant en deux natures; par là, il sanctionne l'unité de personne contre les nestoriens, et la dualité des natures contre les eutychiens. En se contentant de proclamer l'existence des deux natures, il ne nie pas l'existence des deux opérations; au contraire, nous avons déjà vu qu'il inculque cette vérité, à plusieurs reprises, dans ses lettres. Son but unique et certainement très-louable était de maintenir la paix dans l'Église, en empêchant l'introduction de mots nouveaux, et d'enlever tout obstacle au retour des hérétiques à la vraie doctrine.

Ajoutons encore que, dans sa lettre, Sergius donnait à la nature humaine de Jésus-Christ un rôle purement passif, tandis qu'Honorius, dans sa réponse, lui attribue un rôle essentiellement actif. On voit donc que la doctrine d'Honorius diffère complètement de celle de Sergius; la seule chose sur laquelle ils s'accordent, c'est le silence à prescrire aux catholiques sur la question d'une ou de deux opérations en Jésus Christ.

III. Mais j'entends le Père Gratry…

Tiré de : La Primauté et l’Infaillibilité des Souverains Pontifes, Leçons d’histoire, par L.N. Cardinal Bégin, Québec, 1873, p. 225 et suivantes.

Louis

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 19/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mot "Catholique"

Message  gabrielle le Sam 12 Nov 2011 - 14:59

Dimitri Moscovite a écrit:
Dimitri Moscovite a écrit:Il faut noter que les 2 Saints etaient réellement persecutés - alors si ce pape Honorius etait de meme Opinion Theologique avec Eux - pourquoi Ils ne pouvaient pas se trouver refuge dans l'Eglise à l'Occident? Mais etaient banis partout!
Par exemple un Pape Digne plus tard Donnait Refuge et Protection aux Sts Cyrille et Méthode persecutés par les eveques allemands, malgré qu'ils etaient Grecs et Envoyés en Mission de Constantinople, tandis que les eveques allemands etaient à l'origine sous depandence directe du Pape.

Et des eveques allemands soutenaient l'hérésie "de trois langues" en disant que si Pilate a ecrit 'In Ri' en 3 langues on n'a pas le droit d'avoir la Liturgie en autres langues. Cela pour interdire aux Sts Cirille et Méthode de Traduire La Liturgie Greque en langue Slavon pour les peuples de l'Europe de l'Est. La Tradition A Appelé pourtant Cirille et Méhode - Egaux aux Apotres.

A mon avis, vous devriez rester dans le sujet... on va se perdre si vous allez à droite et à gauche.


gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mot "Catholique"

Message  Invité le Sam 12 Nov 2011 - 15:39

Les fils sont libres. Le but c'est d'Etre Sauvé et pas seulement un sujet. Je vois comme ça, chère Gabrielle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mot "Catholique"

Message  Invité le Sam 12 Nov 2011 - 16:07

[quote="Louis"]
LE PAPE HONORIUS ET LE MONOTHÉLISME. (suite)

II. Nous abordons maintenant une question fort grave, et qui touche au cœur même de notre sujet. La voici : le Pape Honorius est-il tombé dans l'hérésie du monothélisme ? Je réponds : NON. — Ici je me trouve à avoir pour adversaires une foule d'écrivains hostiles à l'Eglise catholique..........

Mais pourquoi avant de prouver quoi que ce soit ce cardinal appele "adversaires de l'Eglise" les gens avec l'Opinion Conforme aux Sts Pères de VIème Grand et Saint Concile qui n'etaient pas moins Cardinaux que lui! C'Est Le Juge Qui Connait Ses vrais adversaires. Celui Qui Est Un avec Son Eglise! Comme Il Voyait satan en Judas Iscariote quand meme Les Apotres ne le voyaient pas encore. Quand quelqu'un a frappé Jesus en disant "comment tu parles à Grand Pretre?!" - Jesus A Répondu "Montre d'abord que J'aurais tort et après frappes-moi!". Et Jesus Etait au Milieu des Saints Pères du VIème Concile de Toute Eglise Qui A ANATHÈMISÉ le pape indigne!

St Ephreme le Syrien Ecrit que Si Jesus A Parfaitement Montré Le Père, alors Judas le traitre a montré comment est satan! Alors antichrist avec image 666 c'est un autre Judas Iscariote qu'on préfere d'adorer à la place du Seigneur Jesus. Dans l'Apocalypse la plaie sur la tete de ce faux prophète parrait aux habitants de la terre comme guerie. C'est-à-dire qu'ils pensent que Judas a herité La Gloire comme ce antichrist heritera (genre nouveau Napoleon ect) ! Alors en essayant de justifier le pape indigne et persecuteur des Saints, reconnu par Anathème de Toute Eglise comme participant du secret d'iniquité 666, on maquierait en personne du pape indigne la plaie de la bete de la lignée d'Iscariote en devenant precurseurs d'antichrist comme ça. La Vierge à la Salette A Dit que comme on se moque souvent de la Religion meme en participant en Saintes Messes - alors demon Asmodée se delie pour aller s'installer dans plusieurs endroits saints pour qu'ils puent par Cain 666! Et delier quelqu'un d'Anathèmisé par le Grand Concile de Toute Eglise c'est delier l'Asmodée et nuire à l'Eglise et à beaucoup d'ames en Les séduisant! On peut rappeler le peché de Saul qui a refusé d'Anathemiser ce que il croyait utile pour le peuple - et Dieu S'Est Detourné de lui pour le reste de sa vie! Ses raisonnements sur le bien du peuple (et d'Eglise) Saul a osé mettre en adversité à la Décision Sainte Faite par Esprit Saint!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mot "Catholique"

Message  Louis le Sam 12 Nov 2011 - 19:50

Dimitri Moscovite a écrit:
Louis a écrit:

Si je lis bien ce que je lis, c'est le Pape Léon II qui parle de négligence; qui sommes-nous pour contredire le Pape ?

St Paul n' a pas hesité de Corriger St Pierre (Les Actes des Apotres). St Paul Commande par St Esprit: Soyez mes Immitateurs comme je suis Immitateur Du Christ Jesus!

Quatrième fait. « Saint Paul a repris saint Pierre en face, à Antioche ; parce qu'il était répréhensible. (Gal., II, 11.)

(…)

Qu'un inférieur peut faire des remontrances à son supérieur? Qui le nie? lorsque la conduite de celui-ci les provoque justement. Que Pierre s'est trompé? Oui, si l'on veut, sur l'appréciation des circonstances, mais nullement sur la doctrine. Pierre seul d'abord (Act. xi, 5), et avec tous les Apôtres ensuite (xv, 7), avait proclamé que les nouveaux chrétiens n'étaient point obligés de se soumettre aux prescriptions cérémoniales de la loi de Moïse; mais aucun décret n'avait interdit aux Juifs de continuer à les observer, et l'on voit que saint Paul n'a pas hésité de le faire en plusieurs circonstances, jusqu'à offrir des sacrifices dans le temple de Jérusalem, jusqu'à circoncire son disciple Timothée 1.

Entre saint Pierre et saint Paul il n'y a donc jamais eu diversité de jugement au sujet des cérémonies judaïques ; tous les deux savaient qu'elles n'étaient pas obligatoires pour les gentils devenus chrétiens, qu'elles étaient facultatives pour les Juifs convertis, que l'on devait n'en tenir aucun compte lorsqu'on prêchait aux gentils, que l'on pouvait, en les observant, condescendre quelquefois à la faiblesse des néophytes juifs. Une seule fois ces deux Apôtres ont différé de vue sur l'application de ce dernier principe.

Ce désaccord nous a valu sans doute une preuve de plus du zèle ardent qui dévorait l'apôtre saint Paul, il nous a fourni aussi un exemple remarquable de la profonde humilité qui animait saint Pierre. Ecoutons saint Grégoire-le-Grand :

« Paul, dans ses lettres, raconte que Pierre a été répréhensible; et Pierre, dans les siennes, dit que Paul est admirable dans ses écrits. Puisqu'il les trouve digne d'éloges, il les a donc lues; s'il les a lues, il y a vu ce qui le regarde. Son amour pour la vérité l'a emporté sur toute autre considération; il a approuvé le récit même de sa faute; il a écouté l'avis de son inférieur et l'a suivi. Le premier par son suprême apostolat, il devait être aussi le premier par son humilité 2.

Considérez donc, mes très-chers frères, dans quelle disposition d'esprit s'est trouvé l'Apôtre qui a loué des lettres où il était blâmé : quelle admirable douceur, quel repos d'esprit, quelle fermeté d'âme, quel calme de pensées ! Voyez : il est repris par son inférieur, et il ne dédaigne pas d'être repris. Il ne fait pas observer qu'il a été appelé le premier à l'apostolat, qu'il a reçu les clefs du royaume des cieux, que tout ce qu'il délie sur la terre est effacé dans le ciel. Il ne rappelle pas qu'il a marché sur les eaux, qu'il a redressé d'un mot un paralytique au nom de Jésus, que l'ombre de son corps a guéri des malades, que sa parole a fait expirer Ananie et Saphire, que sa prière a ressuscité les morts. Aux reproches qu'on lui faisait, il n'a rien voulu opposer, afin de ne rien perdre du mérite de cet acte d'humilité. Qui de nous, je vous le demande, s'il avait fait le plus petit miracle recevrait avec cette patience les réprimandes de son inférieur? »
______________________________________________

1. Il le prit donc et le circoncit à cause des Juifs qui étaient en ces lieux.
2. Factus est sectator minoris sui, ut etiam in hoc præiret quatenus qui præmiserat in apostolatus culmine, esset primus et in humilitate. (In Ezech., lib. II, Homil..6).


(Tiré de L’Abbé B.M. Constant : De l’Infaillibilité des Papes, tome 1)

Louis

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 19/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mot "Catholique"

Message  Louis le Sam 12 Nov 2011 - 22:10

LE PAPE HONORIUS ET LE MONOTHÉLISME. (suite)
III. Mais j'entends le Père Gratry et tous les gallicans nous faire une terrible objection.

La voici :

celui qui a été condamné parmi les monothélites, dans le VIe, le VIIe et le VIIIe concile général, doit être mis au nombre des hérétiques. Or, Honorius a été condamné comme tel dans ces trois conciles, à cause de ses lettres à Sergius. Donc Honorius doit certainement être rangé parmi les hérétiques monothélites. Or il est défendu sous peine d'excommunication de contredire les définitions des conciles. Donc ceux qui nient qu'Honorius a été hérétique, tombent sous le coup de l'excommunication.
Telle était la conclusion étrange, pour ne pas dire davantage, qu'avait tirée le Père Gratry contre Mgr. Manning, Archevêque de Westminster, et contre ceux qui partageaient ses opinions. Il est vrai qu'il la retira ensuite dans le cours de la discussion, mais il maintint le fond de son objection prétendue colossale.

Qu'Honorius ait été condamné par le sixième concile, qu'on lui ait dit anathème, que cet anathème ait été répété par les conciles suivants, c'est ce qu'admettent tous ceux qui soutiennent l'authenticité des actes du VIe concile œcuménique.

Cette condamnation est exprimée formellement dans les sessions XIIIe, XVIe et XVIIIe, ainsi que dans la lettre synodale adressée par les évêques, après le même concile, au souverain Pontife saint Agathon. (1)

Elle se trouve également énoncée dans la lettre de confirmation, que le saint Pape Léon II donna à ce concile, ainsi que dans les paroles d'Adrien II (867-872) au concile de Rome.

Elle est confirmée par l'édit de l'empereur Constantin Pogonat, qui ordonne l'exécution des décrets du VIe concile, auquel il avait assisté ; par les paroles du Vénérable Bède (731) dans son livre des Six âges du monde, et par celles d'Anastase le Bibliothécaire (880), dans son Collectanca ad Joannem Diaconum.

Cette opinion ne m'est pas particulière ; c'est celle de presque tous les critiques actuels ; c'est celle qu'ont soutenue pendant le concile du Vatican et Mgr. l'Archevêque de Malines, et Mgr. Manning et Dom Guéranger et la Civiltà-Cattolica, et presque tous les autres qui se sont occupés de la question ; c'est celle qu'enseignait encore au Collège Romain, l'année dernière (1872), le savant Père Palmieri. (2) II dit à ce sujet : « Nous ne saurions être de l'avis de ceux qui nient, ou qui doutent qu'Honorius ait été condamné au sixième concile comme hérétique.» (3)

L'opinion qui regarde tous ces documents comme travaillés par la main d'un faussaire, bien que non dénuée de toute probabilité, me paraît cependant beaucoup moins probable que celle que je soutiens ici.

Pour résoudre les difficultés qu'on nous propose…

________________________________________

(1) Labbe, Collect. conc, t. VI.
(2) De R. Pontifice, p. 558.
(3) « Iis nobis consentire non licet, qui negant vel d(a)bitant quod Honorius in synodo VI faerit damnatus ut haereticus."

Tiré de : La Primauté et l’Infaillibilité des Souverains Pontifes, Leçons d’histoire, par L.N. Cardinal Bégin, Québec, 1873, p. 225 et suivantes.

Louis

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 19/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mot "Catholique"

Message  Invité le Dim 13 Nov 2011 - 13:08

Donc il y a Bien Anathème Justifiée!
Dans l'Apocalypse il est Dit: "Maleur qui recevera la marque de la bete sur le front ou sur sa main droite!" Selon mon opinion solidaire avec plusieurs commentateurs il s'agit du peché du tort doctrinal - persecution de Sainteté (marque sur le front), et du peché de persecution pratique contre les Saints (marque sur la main droite). Celui qui participe comme ça à mystère d'iniquité - blasphème l'Esprit Saint. Cette mystère d'iniquité fait naitre de semence de lévure des pharisiens les 2 betes. Sur les pharisiens tombera Tout Le Sang Juste selon Evangile.
Donc ce pape Honorius s'est rendu indigne par ces marques - au moins une (plutot les deux). Selon Jesus - le coeur d'homme est le source d'actions. Alors participation dans la persecution réelle des Saints témoigne du coeur perverti.
L'Anathème Est Bien Juste.
Peut-Etre dans un sens ce pape indigne ne voulait pas trop Interoger Le Saint Esprit Ex Cathedra pour par contre donner le feu vert aux persecutions contre 2 Hommes qui ont Osé pour Jesus Contredir aux pouvoirs formelles dans l'Eglise!
De toute façon on voit un cocteil des pechés bien mortels dans cet Honorius et non pas un simple negligence. Sinon il faudra comprendre négligence non pas comme une faiblesse humaine habituelle, mais dans le sens du Parabole de l'Evangile quand quelqu'un qui par le Seigneur de la maison est rendu supérieur a commencé de se dire "ce n'est pas bientot que le Seigneur Revient, profiteront de la pouvoir", a commencé de boire (de coupe de la prostituée de Babylone) et frapper les serviteurs et servantes Dignes. Celui Sera Beaucoup Frappé - dans l'enfer pour Eternité! Comme ça on ne contredira pas les paroles de Leon II! Seigneur Jugera entre négligence et négligence!Et Il A Déjà Bien Jugé Du Milieu Des Saints Pères de VIème Grand et Saint Concile Comme Du Milieu de Ses Candélabres Allumés Pour Attendre Le Seigneur Sans négligence maligne qui n'est pas du tout une simple faiblesse humaine. Sinon L'Eglise Ne Voue Pas à l'Anathème pour des faiblesses humaines - sinon personne ne sera Sauvée!


Dernière édition par Dimitri Moscovite le Dim 13 Nov 2011 - 16:29, édité 3 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mot "Catholique"

Message  Louis le Dim 13 Nov 2011 - 14:21

LE PAPE HONORIUS ET LE MONOTHÉLISME. (suite)

Pour résoudre les difficultés qu'on nous propose il suffit de remarquer que saint Agathon, dans sa lettre au concile, n'a pas pour but d'énumérer tous les monothélites, mais seulement les principaux ; car autrement il faudrait douter de la condamnation, cependant bien certaine, de plusieurs hérétiques, tels que Macaire, Etienne, Polycronius, etc. Remarquons encore que les Pères du sixième concile jugèrent Honorius d'après les lettres qu'il n'avait pas rétractées, lettres dans lesquelles il avait prescrit d'observer un silence dont les hérétiques avaient tant abusé pour propager leur erreur.

Mais, me direz-vous, comment concilier vos deux assertions? Vous soutenez qu'Honorius n'est pas tombé dans l'hérésie, n'a pas failli dans la foi, tandis que, de l'autre côté, vous accordez que les actes du VIe concile ne sont pas apocryphes, et qu'Honorius a réellement été condamné comme hérétique; il semble qu'il y a dans ces deux propositions une contradiction évidente.

Honorius a été condamné, c'est vrai, mais non pas comme hérétique formel ; toute sa faute est « d'avoir, comme dit le Pape Léon II, manqué au devoir de son autorité apostolique, en n'éteignant pas la flamme de l'hérésie naissante, et de l'avoir fomentée par sa négligence.» (1)

Ainsi, de toutes les accusations portées contre Honorius par les Pères du sixième concile, aucune ne comporte l'hérésie formelle ; toutes se réduisent à incriminer ce Pontife de ce qu'il a suivi les conseils de Sergius, de ce qu'il a prescrit le silence sur la doctrine des deux opérations en Jésus-Christ, de ce que l'erreur s'est propagée, grâce à l'audacieuse activité des monothélites et à l'obéissance aveugle des catholiques, de ce qu'il n'a pas rejeté et flétri l'hérésie dans le principe, avec le courage et l'énergie qui doivent se trouver dans le pasteur suprême ; mais nulle part vous verrez que le concile l'accuse d'avoir professé une doctrine contraire à celle de l'Église. Sa négligence, voilà tout son crime, voilà ce qu'on lui reproche, et ce qui lui attire cette condamnation.

Aussi tous les auteurs contemporains…


(1) Lettre aux évêques d'Espagne.

Tiré de : La Primauté et l’Infaillibilité des Souverains Pontifes, Leçons d’histoire, par L.N. Cardinal Bégin, Québec, 1873, p. 225 et suivantes.

Louis

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 19/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mot "Catholique"

Message  Invité le Dim 13 Nov 2011 - 16:41

Vous dites Honorius formellement n'a pas failli dans la Foi (meme formellement c'est bien douteux). Mais St Jacques Apotre Dit - montres ta Foi en tes Actes (comme Ste Icone). Et nous voyons les acts 666 de Cain en persecution solidaire des Saints! De quelle Foi s'agit-t-il?! Comme ça on pourrait dire que Caiphe n'a pas failli dans la Foi parce qu'il a bien dit que Jesus Moura pour Tout le Peuple?! Et Balaam aussi n'a pas failli dans la Foi?! Et Pilate en ecrivant In Ri?!
Dans les Psaumes de David est Dit que celui qui hait et blasphème Un Saint - pechera! Comme ce Schimei qui a blasphemé David persecuté et après Dieu l'a laissé partir de Jerusalem pour sa mort. De meme aux pharisiens est dit qu'ils perderont meme ce que ils pensent toujours avoir avec eux! De meme avec Ste Infaillibilité si on se permet des acts apostatiques! Jesus N'A Pas de 3ème Joue!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mot "Catholique"

Message  Louis le Dim 13 Nov 2011 - 23:17

LE PAPE HONORIUS ET LE MONOTHÉLISME. (suite)

Aussi tous les auteurs contemporains, les plus dignes de foi et les mieux renseignés sur ce qui s'était passé dans le concile, restreignent-ils les termes des décrets dans les limites que je viens de leur assigner.

C'est ainsi que l'empereur Constantin Pogonat, qui avait assisté aux délibérations de l'auguste assemblée, partage, dans son édit, en deux classes distinctes, ceux qui ont été condamnés: les uns sont auteurs, et les autres, fauteurs de l'hérésie. C'est parmi ces derniers qu'il place Honorius.

Saint Léon II, écrivant au roi Erwig, sépare aussi Honorius des auteurs du monothélisme. Voici ses paroles : «Tous les auteurs de cette doctrine impie, condamnés par la sentence du vénérable concile, ont été rejetés de l'unité catholique, savoir : Théodore de Pharan, Cyrus d'Alexandrie, Sergius, Paul Pyrrhus, Pierre, anciens évêques de Constantinople, et avec eux, Honorius de Rome, qui consentit à laisser souiller la foi immaculée, qui lui avait été transmise par ses prédécesseurs.»

Comme on le voit, le saint Pape distingue fort bien entre les auteurs de l'hérésie qui souille la foi, et Honorius qui consent seulement à laisser souiller cette foi immaculée.

De même, dans sa lettre aux évêques d'Espagne, il distingue entre ceux qu'il accuse de crime contre la pureté de la tradition apostolique , et Honorius qu’il accuse seulement d'avoir négligé les fonctions de sa charge, et de n'avoir pas éteint, le feu de l'hérésie allumé par la autres.

Mais recueillons attentivement les paroles du même Pape, saint Léon II, dans sa lettre do confirmation du sixième concile, lettre adressée à l'empereur et, aux évêques d'Orient; «Nous anathématisons les inventeurs du nouveau dogme, Théodore, évêque de Pharan, Cyrus d'Alexandrie, Sergius, Pyrrhus, Paul, Pierre, intrus plutôt qu'évêques de l'Eglise du Constantinople, et aussi Honorius qui ne s'efforça pas de maintenir la pureté de cette Eglise apostolique, par l'enseignement de la tradition des apôtres, mais qui permit que cette Eglise sans tache fût souillée par la trahison profane.» Cette trahison profane n'est autre chose que la fourberie hérétique de Sergius, inventeur da la nouvelle hérésie dont vient de parler saint Léon.


Ces paroles établissent encore la même distinction….

Tiré de : La Primauté et l’Infaillibilité des Souverains Pontifes, Leçons d’histoire, par L.N. Cardinal Bégin, Québec, 1873, p. 225 et suivantes.


Louis

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 19/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mot "Catholique"

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:35


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum