L'existence de Dieu.

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'existence de Dieu.

Message  gabrielle le Mar 21 Sep 2010 - 16:54

Ce que Dieu connaît.

a) D'abord Dieu SE connaît autant qu'il est, parfaitement (de foi).

b) Se connaissant, Dieu connaît toutes choses (de foi) dans sa propre intelligence, puisqu'elle est cause de tout ce qui existe. "Sa science universelle n'est que le regard qu'il porte éternellement sur Lui-même comme sur la source commune de tout être et de toute activité". Il voit, jusque dans leurs profondeurs cachées, tous les êtres existants, futurs, possibles, même ceux qui n'existeront jamais, mais auraient existé sous une condition en fait non posée. Il connaît nos actes libres, ayant créé notre liberté. Il connaît le mal, altération des créatures ou de leurs actions.

Dieu est la Vie, la Sagesse, la Vérité, la Beauté.


page 77

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence de Dieu.

Message  gabrielle le Jeu 23 Sep 2010 - 15:45

ARTICLE VII
DIEU AMOUR

Précisions.

Dieu s'est révélé sujet d'un acte de connaissance, acte qui ne se fait pas en dehors de l'Acte pur d'Etre, qu'il est. On a affirmé l'Intelligence subsistante et l'Acte subsistant de connaître. Avec nos balbutiements, nous compléterons notre investigation de l'Agir divin en lui prêtant la perfection "volonté" et son acte : l'amour, prouvant leur existence en même temps.

2. Qu'est-ce que la volonté? Une conception fausse, pour le moins amoindrie, la rend synonyme de " fermeté ", de " ce qui ne cède pas ". Or vouloir c'est tendre vers un objet (non se raidir), c'est s'offrir (non rester inébranlable), c'est se donner (non se garder). La volonté est "en appétit" du bien, son objet propre.


page 79

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence de Dieu.

Message  gabrielle le Sam 25 Sep 2010 - 16:52

3. Qu'est-ce que l'amour? C'est l'acte de la volonté. Elle tendait vers un objet, il les unit ou unifie, au point qu'ils cessent, du moins dans une certaine mesure, d'être deux.

4. Ainsi se parachève l'agir ou la vie de l'esprit. Dans un premier mouvement, celui de la connaissance, l'être spirituel prend un objet, l'introduit en lui pour le comprendre ou faire naître en soi-même (con-naître). Ce nouveau venu va susciter une relation complémentaire. L'être spirituel, qui a déjà conquis l'objet en le connaissant, va jusqu'au bout de cette conquête. Dans un deuxième mouvement, il se donne à lui, se fusionne avec lui. Le meilleur moyen de "l'avoir", n'est-ce pas "d'être" un seul avec lui? Aimer ajoute à connaître et en est inséparable. C'est la joie jumelée de l'être.

pages 79-80

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence de Dieu.

Message  gabrielle le Lun 27 Sep 2010 - 17:55

1. L'Ecriture sainte

a) Pour volonté: En ouvrant une Concordance de la Bible au mot "volonté", on verrait d'innombrables références à cette thèse. La création y est montrée comme une manifestation de la volonté divine, la punition à cause de la révolte contre elle. La loi est la liste des vouloirs divins, que les prophètes ont mission d'annoncer. Dans le texte : "Notre Dieu, tout ce qu'il veut, il le fait" (Ps., 115, 3) le mot hébreu pour "vouloir" veut dire : se plaire à, ce qui désigne l'agir par amour. Jésus nous enseigne à prier: "Que ta volonté soit faite". Lui-même dira: "Père, si tu veux bien, s'il te plaît, éloigne ce calice".

b) Pour l'amour: "Dieu est amour" (Jean, 4, 16). "Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique". (Jean, 3, 16). "Quand même les mères oublieraient leurs enfants, moi, je ne t'oublierai pas!" dit Dieu (Is., 49, 15), "Tu aimes toutes les créatures, Seigneur, si tu avais haï une chose, tu ne l'aurais pas faite!" (Sag., 31, 3). Si nous rencontrons dans la Bible des affirmations de haine, c'est que l'objet n'est haï que dans son défaut d'être, non dans son être.

Omettant la patristique précisément à cause de la surabondance des témoignages, citons le Concile du Vatican, définissant: "Dieu est infini en volonté", la liturgie intarissable sur la "volonté parfaite de Dieu", le consentement universel des croyants, dont le motto : "comme le bon Dieu voudra" proclame d'un seul jet en Dieu: la volonté amoureuse.

pages 80 et 81

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence de Dieu.

Message  gabrielle le Jeu 30 Sep 2010 - 17:34

2. La raison. — Elle prouve :

a) L'existence de la volonté divine par celle de l'intelligence divine. Tout être cherche son bien et se repose en ce qui lui est bon. On rencontrera cela même chez les êtres qui n'ont pas la faculté de connaître. En ce cas on ne parlera pas de volonté et d'amour proprement dits, réservés aux êtres intelligents, mais d'inclination naturelle, "de la nature entraînée vers sa réalisation parfaite". Ainsi le gland est incliné à germer, le chêne à se reproduire. Mais l'être intelligent a ceci de spécial qu'il connaît son bien. D'où en cet être supérieur l'existence, non de la poussée aveugle de la force remarquée dans les choses matérielles, mais d'une faculté d'adaptation au bien. Il le recherchera et s'y reposera d'une façon spéciale, par une inclination réglée par l'intelligence, qui reçoit le nom de volonté. L'intelligence divine, qui connaît le bien, ne peut donc exister sans la volonté divine, qui veut le bien. (Q. 19, 1).

page 81

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence de Dieu.

Message  gabrielle le Sam 2 Oct 2010 - 16:27

b) La raison prouve que cette volonté divine est en acte d'amour. Il y a un abîme entre l'inclination naturelle d'une graine qui "tend" à germer et l'acte d'un homme qui veut ou "se tend vers un objet" en connaissance de cause. L'abîme est plus profond, voire infini, entre le vouloir humain et l'amour divin. Chez nous, c'est une faculté parfois en exercice, parfois non, d'où émanent des actes multiples et successifs. Faisons les correctifs nécessaires et éliminons nos imperfections. La volonté divine ne peut être une simple puissance ou capacité d'agir, source de multiplicité et de succession. Elle serait imparfaite, si elle n'était pas essentiellement et toujours en acte. Or, l'acte primordial de toute volonté est l'amour du bien, amour tout spirituel comme la connaissance intellectuelle qui le dirige. Donc reconnaissons en Dieu la volonté qui aime, un Acte éternel d'Amour, qui est Lui-même.

pages 81 et 82

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence de Dieu.

Message  gabrielle le Lun 4 Oct 2010 - 20:15

c) Cet acte, Amour, s'identifie avec la nature divine : Dieu EST Amour. Le vouloir de l'esprit créé, tendant vers son objet, réussit plus ou moins à se donner sans se perdre. Il n'arrive jamais à réaliser l'identité parfaite. Pourquoi ? Parce qu'il n'y a pas "fusion dans l'acte d'être". Impossible à l'esprit créé d'être l'autre tout en restant soi. Des obstacles se dressent pour contrecarrer l'adaptation complète, claire, vive, spontanée. Ces insuccès d'harmonisation font que l'amour désire, espère, hait, s'attriste ou se réjouit. Or Dieu est l'Acte pur d'être, seul capable de faire fusion dans l'acte d'être sans jamais se perdre. Donc la volonté amoureuse de Dieu n'est pas une faculté distincte de son essence, mais un seul et même acte éternel s'identif iant avec elle. Celui qui est, Celui qui sait est Celui qui aime : Dieu est l'Amour, comme il est l'Etre. Un Amour qui ne rencontre soit au dedans, soit au dehors rien qui le contrarie ou le retarde. Pas de désir, d'espérance, de tristesse, de colère en Dieu. Son amour s'épanouit à jamais dans la jouissance parfaite de son bien, (Garrigou-Lagrange: Dieu, p. 428).

page 82

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence de Dieu.

Message  gabrielle le Mar 5 Oct 2010 - 17:49

Quel est ce bien, OBJET de la volonté amoureuse de Dieu? (1,q. 19, art. 1,2, 3).

a) D'abord Lui-même et cela nécessairement (de foi définie).

PREUVE — La volonté est l'inclination vers le bien connu par l'intelligence. Or par son intelligence Dieu voit que sa bonté est le plus grand bien. Donc cette bonté, à savoir Lui-même, est l'objet des complaisances de son amour. Dieu se connaît d'abord et ne connaît vraiment que lui, vu qu'il connaît tout le reste en lui comme participation de son être. Dieu n'aime donc que lui, aimant tout le reste pour lui, comme participation de ce bien qui est en lui.

COROLLAIRE — Au cas où nous taxerions d'égo-ïsme l'amour de Dieu pour Lui. "S'aimer soi-même n'est mauvais que dans la mesure où l'on se préfère au bien. Mais Dieu est le Bien même, le souverain Bien. En s'aimant, c'est le souverain Bien qu'il aime. Dès lors, rien là que de très parfait. C'est le contraire qui serait défectueux et qui est impossible en Dieu. Précisément parce qu'il s'aime ainsi nécessairement Dieu est impeccable, tandis que chez nous l'amour-propre est à la racine de tous nos péchés. D'où vient cette différence? C'est que nous ne nous identifions pas comme lui avec le souverain Bien. Nulle créature ne trouve ainsi "sa loi identifiée à elle-même". Distincte de sa règle, elle peut donc se rechercher sans se conformer à cette règle, et c'est là que le péché guette la créature libre". (Joret, O.P.)

page 83

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence de Dieu.

Message  gabrielle le Mer 6 Oct 2010 - 23:35

b) Dieu aime les autres êtres librement (de foi définie).

PREUVE — Nécessairement inclinée quand elle se trouve en présence du Bien absolu, la volonté reste libre en face d'un bien partiel qui ne peut la satisfaire pleinement. C'est pourquoi Dieu, sans pouvoir jamais renoncer à vouloir son propre Bien, n'est jamais contraint de vouloir le bien d'êtres étrangers et inférieurs à lui. Cependant le Bien tend à se répandre. Il "convient" dès lors que Dieu use de sa liberté pour vouloir réaliser le bien en dehors de lui-même. Il le fait en créant et en comblant ses créatures de bienfaits". (Syneux, O.P., Initiation à la théologie de saint Thomas, t. II, p. 23).

COROLLAIRE — Purifions de tout mode humain cet amour chez Dieu d'autre chose que Dieu.

1. Nous, nous aimons à cause de l'attrait des amabilités rencontrées dans les personnes et les choses. Elles causent notre amour. Nous sommes d'abord passifs. Dieu, Lui, produit par son amour même les amabilités des créatures. Il les cause. Il ne les aime pas parce qu'elles sont aimables (rôle passif). Elles sont aimables parce qu'il les aime (rôle actif). C'est parce qu'il nous aime que nous sommes bons. (1, q. 20, art. 1 et 2).

pages 83 et 84

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence de Dieu.

Message  gabrielle le Sam 9 Oct 2010 - 16:43

2. Rien, hors Dieu, n'est en proportion avec Dieu. Dieu est donc, pour Dieu, l'objet essentiel auquel seul il peut tendre. Ses amours ou vouloirs relatifs aux créatures sont "noyés" dans l'éternelle complaisance de Dieu en sa propre bonté, médium de son amour universel. Donc les vouloirs particuliers et libres de Dieu ne font pas addition avec le vouloir essentiel qu'il a de lui-même. Sertillanges écrit : "Si cette perfection d'aimer en dehors, de se répandre, de créer existe pour Dieu, elle ne lui ajoute rien en fait; donc si elle manque, il ne manque rien". D'où l'absolue liberté de son amour en dehors de soi.

Faire agir Dieu en dehors "par nécessité" de nature, c'est déclarer que l'univers est Dieu, puisque c'est lui assigner le rôle du Bien divin, seule souce, pour Dieu, du nécessaire. Le panthéisme ou l'athéisme sont là sous-jacents. (1, q. 19, art. 3 et 4).

page 84

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence de Dieu.

Message  gabrielle le Lun 11 Oct 2010 - 18:06

Dieu veut-il, aime-t-il le mal? (1, q. 19, art. 9).

Saint Thomas distingue entre le mal physique (soit celui qui découle de la condition de l'être corruptible, soit celui qui est infligé sous forme de punition du péché) et le mal moral, le péché même. Il distingue encore entre vouloir une chose par rapport à elle-même ou par rapport à une autre qui lui est unie ou seulement permettre une chose, ne pas l'empêcher quand elle pourrait l'être.

Et il conclut: 1. Dieu ne veut aucun mal, ni physique, ni moral pour lui-même ; 2. Dieu peut vouloir le mal physique en raison d'un bien qui l'accompagne, comme la conservation de l'ordre moral et même physique; 3. Dieu ne veut d'aucune manière le mal moral ; 4. Dieu peut permettre le mal moral, ne pas l'empêcher, pourvu que vous acceptiez que la volonté libre puisse être comptée au nombre des biens et que Dieu soit assez puissant pour tirer le bien du mal.

Cette question brûlante a fait pâlir les savants et cela continue. Les rayons des bibliothèques se garnissent et le mystère demeure.

"L'amour de Dieu est d'une force invincible; il fait que tout finalement concourt au bien. Il est plus fort que la mort physique, car il a ressuscité et ressuscitera. Plus fort aussi que la mort spirituelle, car il peut ressusciter le pécheur des fois et des fois. "Reconnaissez que le Seigneur est bon". (Garri-gou-Lagrange).

pages 84 et 85

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence de Dieu.

Message  gabrielle le Mer 13 Oct 2010 - 15:39

ARTICLE VIII
DIEU TOUT-PUISSANT

Dans l'impossibilité de considérer tous les noms de perfections que la Révélation attribue à Celui-qui est, à l'Acte pur, cet article va effleurer trois noms magnifiques: Provident, Prédestinant, Tout-Puissant. Faisant suite à l'affirmation de l'Intelligence et de la Volonté infinie ils les concernent toutes deux.

Dieu est provident (1, q. 22 en 4 articles).

a) Préliminaires — Le Voyant sera Pré-voyant. Pro-vident est composé de: "videre, voir (et) pro, avant" ; c'est voir d'avance ou pré-voir ce qui se fera. C'est la direction rationnelle d'une entreprise vers son but.
Puisque la faculté de voir (connaître) regarde l'intelligence, prévoir sera un acte de l'intelligence, laquelle conçoit ce plan directeur. Dans pré-voir joue aussi l'acte de volonté, qui incline ce plan vers une fin. Toute vraie prévoyance comporte ce mécanisme.

On réserve à la Pré-voyance du sublime Voyant qu'est Dieu le nom de Pro-vidence, vu son caractère unique. C'est le plan éternel d'action que Dieu a (mieux : qu'il est) pour conduire toutes choses à leur fin. Ici ce nom, cet acte de pré-voir est étudié en Dieu même, en Celui qui fait cet acte, et non pas en ceux qui en sont l'objet, dont le cas constitue le traité de l'exécution du plan divin, partie de la Création.


pages 87 et 88

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence de Dieu.

Message  gabrielle le Jeu 14 Oct 2010 - 16:39

b) Assertion 1ère: Existence de Providence en Dieu (de foi définie).

1. L'Ecriture sainte "Dieu prend soin de toutes choses" et plus précisément "Sa Sagesse atteint avec force d'une extrémité du monde à l'autre et dispose tout avec douceur". (Sag., 3, 1; 8, 1).

2. La raison — Les choses tendent vers leurs fins particulières et, en définitive, toutes sont agencées vers une fin dernière commune. Or cette orientation innée est un bien, appelé bien de l'ordre, et tout bien vient du Bien en Acte pur. Donc il est nécessaire que la conception ou idée de l'orientation des choses pré-existe en la pensée divine, cause intelligente des choses. C'est la Pro-vidence.

A noter que le plan divin des choses n'est pas seulement conçu... pour moisir sur d'inexistantes tablettes, mais qu'il est éternellement "intimé" et en acte de réalisation, au point que les événements, pour Dieu, sont fixés.

page 88

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence de Dieu.

Message  gabrielle le Sam 16 Oct 2010 - 17:24

c) Assertion 2ième: Universalité de Providence (de foi définie).

1. Les textes de la Sagesse cités plus haut valant encore, voici saint Augustin : "Le Dieu souverain et véritable, qui veille sur le ciel et la terre, sur l'ange et l'homme, et ne laisse rien, pas même la structure du plus vil insecte, la plume de l'oiseau, la moindre fleur des champs, la feuille de l'arbre sans la convenance et l'étroite union de ses parties, aurait-il voulu laisser les royaumes des hommes et leurs dominations en dehors des lois de sa providence ? La Cité de Dieu, liv. 5, chap 11).

2. La raison — Si tout agent agit pour une fin, autant la causalité de tel agent sera étendue, autant son plan des choses et de leurs différents effets en vue de la fin prendra d'extension. Or la causalité de Dieu, auteur de tout l'être et de toutes les différences d'être, s'étend à tout, non seulement en général et globalement, mais jusque dans le détail. Donc le Plan divin a un domaine absolument universel.

pages 88 et 89

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence de Dieu.

Message  gabrielle le Mar 19 Oct 2010 - 17:20

3. Trois captivantes conséquences

1. Faut-il nier le hasard, ou sinon nier la Providence? Ni l'un, ni l'autre. En soi et absolument parlant, certains événements sont fortuits. Mais ils ne sont pas fortuits pour Dieu, cause universelle. Dieu qui est au-dessus de l'être, le constitue tout entier, avec toutes ses différences et le hasard est une de ces "différences". Donc la Providence n'élimine pas le hasard, mais elle le pose et le respecte. Cela est propre à la Cause première, qui seule s'adresse "à l'être en tant qu'être". (Somme, édit. Revue des jeunes, Dieu tome 3, appendice 2, pp. 314-315).


2. Et le mal? Pour l'ordre et la perfection de l'univers, Dieu veut que certaines choses arrivent nécessairement, d'autres librement. En vue des effets libres, il prépare des causes libres. Dieu, à cause du mal, devait-il nous créer non libres? Alors il aurait été "lié par le mal". "On voit que le mal est un désordre. Mais rien n'empêche que par un agent supérieur il ne soit introduit dans un ordre,et c'est ainsi qu'il tombe sous la providence". (Saint Jean Damascène).

3. L'existence de ce Plan préexistant en Dieu rend la liberté mort-née... Quand vous vous déterminez à quelque chose, explique Bossuet, vous ne dites pas que cela vous enlève votre liberté; autrement, pour sauver la liberté, il ne faudrait jamais se déterminer. Il serait aussi absurde de dire que Dieu nous ôte notre (liberté par le décret éternel ou ordination des événements (providence), puisque c'est Lui-même qui nous a donné la liberté. Le fait est que non seulement demeure notre pouvoir de choisir, mais qu'on choisit.

pages 89 et 90

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence de Dieu.

Message  gabrielle le Jeu 21 Oct 2010 - 16:17

Dieu est prédestinant (1, q. 23 en 8 articles) (de foi définie à Trente).

a) Préliminaires — Ce nom entre dans l'universalité ou extension de la Pro-vidence. Il exprime "un cas" si spécial de Providence, il semble réclamer une pré-voyance si particulièrement attentive et une volonté si délicatement amoureuse que "nous" la considérons à part. D'autant qu'elle nous touche directement.

En effet, la Pré-destination est la pro-vidence considérée à l'égard de ce groupe particulier des humains qui est destiné à atteindre la gloire éternelle: la Vision (connaissance) du Voyant, de l'Amour. Ce transfert de la créature raisonnable vers sa fin éternelle préexiste-t-il dans l'Intelligence divine? Oui.

b) Preuves

1. L'Ecriture sainte — "Ceux qu'il a connus d'avance, il les a aussi pré-destinés". (Rom., 8, 29). C'est le texte très énergique.


2. La Tradition — "Aucun catholique ne rejette la prédestination divine". (Saint Prosper). "Tiens pour absolument certain et ne doute pas que ceux qui, par bonté gratuite de Dieu, sont dépositaires de sa miséricorde, il les a prédestinés avant tous les temps". (Saint Fulgence).

3. La raison — Tout est soumis à la providence divine orientant les choses vers leur fin. Or la fin vers laquelle Dieu oriente ses créatures est double; il y en a une qui dépasse la mesure et le pouvoir de la nature créée et c'est la vie éternelle, qui consiste en la connaissance de Celui qui est. Mais quand un être ne peut parvenir à quelque chose par les forces de sa nature, il faut qu'un autre l'y porte. C'est pourquoi donc la créature raisonnable, capable de vie éternelle, est amenée à cette vie comme par un transfert divin. La conception, le projet de ce transfert pré-existe en Dieu : c'est la pré-destination.

pages 90 et 91

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence de Dieu.

Message  ROBERT. le Ven 22 Oct 2010 - 0:24

.

Très bien developpée par Saint Augustin dans son traité sur la Prédestination des Saints...

ROBERT.

Nombre de messages : 896
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence de Dieu.

Message  gabrielle le Sam 23 Oct 2010 - 18:16

Dieu est Tout-Puissant ( 1, q. 25 en 6 articles) (de foi définie).

a) Préliminaires — Ce nom est le dernier fleuron de la couronne de perfection, que le traité de Dieu nous a permis de tresser pour Lui. A mesure que nous Le connaissions mieux, ce nom brûlait nos lèvres.

L'Intelligence divine, hors pair, brillait de tous ses feux quand sa Volonté incessamment amoureuse paraît sur la scène suscitant notre exclamative admiration. Mais déjà elles nous mettent au courant d'un Plan si minutieusement préparé et si exhaustif de l'universalité des êtres, véritable dédale d'idées pour nous, mais qui en Dieu n'est que Sa Pensée bienveillante, que nous ne pouvons que soupçonner la grandeur de cette Providence. Enfin nous avons été placés en face de la Providence particulièrement décisive, clairvoyante et paternelle au regard de tout ce qui concerne le transfert des élus dans la vision divine. L'expression "le Tout-Puissant" nous a été révélée. Sans doute, elle était incluse dans "Etre par nature", mais nous éprouvons le besoin de le nommer ainsi à part. C'est la gloire et la joie de notre faiblesse.

Puissant Tout (pouvant tout) veut dire: pouvoir tout réaliser ce que l'Intelligence conçoit. L'Intelligence divine s'étend à tout, excepté ce qui est absurde et contradictoire.

On ne saurait mêler "pouvant tout" avec "être en puissance". Ce dernier concept signale une imperfection. Tandis que l'autre: "pouvoir donner l'être à tout" est synonyme d'être en acte parfait. C'est le nom de Dieu.

pages 91 et 92

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence de Dieu.

Message  gabrielle le Mer 27 Oct 2010 - 18:18

b) Preuves — 1. L'Ecriture sainte — Aux premières pages de la Bible, Dieu dit à Abraham : "Je suis le Dieu tout-puissant". (Gen., 17, 1). Et dans l'une des dernières: "Oui, Seigneur Dieu tout-puissant, vos jugements sont vrais et justes". (Apoc, 16, 7). L'archange Gabriel insiste auprès de Marie: "Il n'y a rien d'impossible à Dieu". Ce mot rassure la Vierge si parfaitement que, par son oui, elle donne à la toute^puissance l'occasion de s'exercer.

2. Que saint Augustin serve de voix à la Tradition unanime. "Dieu est tout-puissant pour faire les grandes et les petites choses, les célestes et les terrestres, les immortelles et les mortelles, les spirituelles et les corporelles, les invisibles et les visibles. Il peut tout faire ce qu'il veut faire". (Serm. 119 de Temp. n. 1).

3. Magistère et liturgie — Comme le Symbole des apôtres est destiné à être la profession de foi de tout le peuple, on y a inséré une seule caractéristique de Dieu, la plus frappante et comme la plus palpable par la majorité: "Je crois en Dieu, le Père tout-puissant". Qui pourra fournir le chiffre des oraisons de la liturgie débutant par les mots: "Dieu tout-puissant et éternel? "Tous les jours, à l'heure Sexte, les prêtres prient: "Hector potens, Roi puissant, verax Deus, ô Dieu véritable".

4. La raison — Tout agent agit par une certaine forme, comme un corps chaud par la chaleur, et plus un agent possède en perfection cette forme, plus sa puissance d'action est grande; ainsi plus un corps est chaud, plus il a de pouvoir d'échauffement, et il pourrait chauffer infiniment, si sa chaleur était infinie. Or Dieu est l'Agent qui agit par l'essence divine infinie. Donc, sa puissance d'action est infinie. Il est: toute-puissance, toute-action, Acte pur, Il EST.

Adorons Celui que nous avons couronné avec ses propres parures. Elles sont Lui-même. Adorons-Le. Nous dirons bientôt : adorons-les. Cet extraordinaire pluriel respectera le singulier de la nature divine.
Ces notions indiquent une direction, comme le doigt vers le soleil. Il ne faut pas faire attention au doigt, mais bien se diriger vers la Lumière, où Dieu habite dans la joie, le Repos serein qui est Acte d'être.

Etre des êtres, entraînez-nous dans votre pur sillage; guidez notre recherche et que notre récompense soit de VOUS avoir trouvé

pages 92 et 93.

Sythèse générale de la théologie
Tome I
Dieu et sa Création
J. Gariepy, p.m.é. et I. Sauvé, p.s.s.
Éditions de l' Institut Pie XI
Montréal
Nihil obstat 8 augusti, 1955
Imprimatur 8 augusti, 1955



FIN

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence de Dieu.

Message  ROBERT. le Mar 22 Mar 2011 - 20:15

.
Merci pour cet excellent dossier que je viens de terminer .... aujourd'hui Embarassed

Je trouve le distinguo ci-dessous très important:
gabrielle a écrit:
Dieu est Tout-Puissant ( 1, q. 25 en 6 articles) (de foi définie).

On ne saurait mêler "pouvant tout" avec "être en puissance". Ce dernier concept signale une imperfection. Tandis que l'autre: "pouvoir donner l'être à tout" est synonyme d'être en acte parfait. C'est le nom de Dieu.

On ne saurait donner meilleure conclusion que celle de Saint Augustin !.
gabrielle a écrit:
"Il peut tout faire ce qu'il veut faire". ( Saint Augustin in Serm. 119 de Temp. n. 1).


ROBERT.

Nombre de messages : 896
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence de Dieu.

Message  ROBERT. le Mer 23 Mar 2011 - 2:26

ROBERT. a écrit:.

Très bien developpée par Saint Augustin dans son traité sur la Prédestination des Saints...

... dont voici le lien = [ http://messe.forumactif.org/t2080-la-predestination-des-saints-saint-augustin-avec-tables-des-matieres#39456 ] et sv.
.


ROBERT.

Nombre de messages : 896
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'existence de Dieu.

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:39


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum