La Liberté intellectuelle après l'Encyclique Pascendi

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La Liberté intellectuelle après l'Encyclique Pascendi

Message  ROBERT. le Mer 12 Mai 2010 - 4:05

gabrielle a écrit:
Aujourd'hui, chacun qui écrit, discute ou pense, se pose en théologien, sans avoir beaucoup étudié la théologie. Ces prétendus maîtres de la pensée l'ignorent, mais ils l'asservissent, et c'est sans doute parce qu'ils l'ignorent qu'ils l'asservissent. Et le Pape serait le seul qui ne pourrait parler?



Et ici, ne vous étonnez pas, Monsieur le Député, que le Pape Pie X, à l'exemple de Léon XIII, impose l'enseignement de la philosophie thomiste. Elle n'est pas seulement la philosophie traditionnelle ; mais encore et surtout par sa théorie de la connaissance et de l'objectivité, elle donne, à la raison son objet ; par là même, elle la raffermit; elle tend à perfectionner l'outil.
.

La Liberté intellectuelle
après
l'Encyclique Pascendi
Lettre de Mgr l'Evêque de Beauvais
à un Député
PARIS
Gabriel BEAUCHESNE & Cie Éditeurs
ANCIENNE LIBRAIRIE DEI, HOMME & BRIGUET
1908

à suivre

Lettre écrite par Mgr de Beauvais pour le XXIe siècle . Nos "théologiens" contemporains écrasés et confondus par la théologie de notre bon Saint Thomas... angel .

ROBERT.

Nombre de messages : 896
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Liberté intellectuelle après l'Encyclique Pascendi

Message  gabrielle le Ven 14 Mai 2010 - 20:49

IV
L'ENCYCLIQUE ET LES BESOINS ACTUELS
DES ESPRITS

Je dis tout de suite qu'il me paraîl qu'à l'heure actuelle les esprits ont surtout besoin desynthèse. La pensée, chez nos contemporains, s'en va à la dérive; elle manque de principe, directeur. Les méthodes rationnelles, si laborieusement élaborées, mais dont nous sommes si fiers et tous plus ou moins tributaires, facilitent, dans chacune dos branches de l'activité intellectuelle l'étude du détail; elles sont un merveilleux instrument d'analyse: nous savons assez bien décrire les faits particuliers. Mais la vue d'ensemble nous échappe. C'est un vieux proverbe que les arbres empêchent de voir la fôret. Nous en sommes là.

Nous perdons tous les jours le sentiment de l'universel. La culture classique baisse. Le grec n'est guère plus connu que de quelques-uns; le latin tombe dans le discrédit; les humanités faiblissent. La philosophie n'est guère plus que l'élude littéraire des systèmes ou bien une manière d'observation. En revanche, nous avons le baccalauréat moderne et des programmes dont le moindre défaut est d'être encyclopédiques, puisque, donnant la même valeur au point secondaire qu'au point principal, ils portent la confusion partout. Nous tournons au primaire, en dépit d'une culture qui paraît brillante et après des découvertes extraordinaires. L'essentiel nous fait défaut.

L'essentiel, c'est l'unité dans la doctrine. Ne voyez-vous pas tous les jours les esprits les plus aimables, les savants les plus appliqués, les philosophes les plus sincères manquer de la chose fondamentale : l'ordre, l'harmonie, la lumière qui éclaire tous les recoins? Ils ont d'innombrables connaissances, mais ils ne savent à quoi les rattacher : le centre de la circonférence leur échappe.

Croyez-moi, nous avons besoin de synthèse.

Croyez-moi encore, le Pape vient de rendre un signalé service.

ïl est vrai qu'il ne parle qu'aux fidèles. Et ici, je ne vois pas bien pourquoi autour de nous on s'émeut à ce point. L'Encyclique n'a pas la prétention de s'adresser aux alliées, aux libres penseurs,aux francs-maçons de toute loge qui ont renoncé à la foi. Et cependant, ce sont ces mécréants de renseignement chrétien qui font le plus de bruit. Que leur importe après tout? Ceci n'est pas pour eux. Pourtant, ils ne peuvent pas même s'enfermer dans le dédain. Ils crient.

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Liberté intellectuelle après l'Encyclique Pascendi

Message  gabrielle le Mer 19 Mai 2010 - 16:34

Je distingue deux motifs à cette contradiction, si une contradiction quelconque peut jamais être justifiée. Ce sont des motifs secrets, peut-être inconscients.

L'Eglise participe à la vertu de l'Evangile qui est son premier titre et qu'elle continue. L'Evangile répandant sa lumière atteint même ceux qui lui demeurent étrangers; l'action du magistère de l'Eglise se fait de même sentir partout et va à tous indinstinctement, et non pas uniquement à ses fidèles.

La raison est chez tous. Mais comme le Verbe éclaire tout homme venant en ce monde, la foi soutient la raison. Du moment où le Pape donne son enseignement, qui est celui de la foi, soyez assuré qu'il va autrement loin que les rangs des fidèles. Tout homme, quel qu'il soit, qu'il le veuille ou ne le veuille pas, en devient le tributaire, car, de même que la foi, la raison universelle bénéficie pour sa part de cet enseignement, répercussion, non du coup de tonnerre jusque dans les vallées obscures — on affecte de voir dans l'Encyclique un coup de tonnerre — mais de la parole divine dont l'écho se prolonge brillant et ferme jusqu'aux dernières frontières de la société.

C'est justement cette conséquence que le dissident entrevoit et redoute. Que le Pape parle, il doit rester logiquement indifférent : ce n'est pas à lui qu'il s'adresse. Cependant il s'exclame; il s'indigne; il fait un bruit étourdissant, un véritable bruit d'enfer. La lumière l'offusque. Sa contradiction s'explique. Il est inquiet pour lui-même, pour le présent qu'il aime, où il trouve et où il répand une liberté de pensée effrénée, la débauche de l'esprit et le scepticisme, qui dispense de toute obligation.

La Liberté intellectuelle
après
l'Encyclique Pascendi
Lettre de Mgr l'Evêque de Beauvais
à un Député
PARIS
Gabriel BEAUCHESNE & Cie Éditeurs
ANCIENNE LIBRAIRIE DEI, HOMME & BRIGUET
1908

à suivre

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Liberté intellectuelle après l'Encyclique Pascendi

Message  ROBERT. le Jeu 20 Mai 2010 - 3:30

.
Quand la lumière divine de l’Église se répand jusqu’aux dernières frontières de la société et que cette

lumière offusque, offense, le "catholique libéral", le moderniste, c’est qu’il en fût d’abord lui-même éclairé;

mais, aussitôt, son orgueil et sa suffisance font qu’il en est ébloui…

.

ROBERT.

Nombre de messages : 896
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Liberté intellectuelle après l'Encyclique Pascendi

Message  gabrielle le Sam 22 Mai 2010 - 18:15

Et l'avenir?Il l'entrevoit,non sans inquiétude. Notre libre penseur de France appartient à la race latine, comme vous et moi; c'est un latin par ses ancêtres, sa famille, son propre pays. Rome, j'entends la Rome du Vatican, non celle du Quirinal, si elle est le centre et la tête de la catholicité avec le Pasteur universel, demeure la Capitale du monde latin. L'Italien, l'Espagnol, le Français s'y trouvent également à l'aise, chez eux, avec des frères de race et de sang.

A son tour, le Pape agit d'abord sur ces voisins qui sont ses fils de prédilection; et il est naturel qu'il commence par eux toute noble entreprise, afin que, après, son ministère, comme pasteur, porte loin. C'est toute l'histoire du christianisme, qui, venu à Rome avec Pierre et Paul, est, depuis, toujours parti de Rome; c'est l'histoire de la Papauté qui, souveraine à Rome et dans les Etats Pontificaux, a été l'âme de l'Italie, et qui, rayonnant au delà des Alpes, a été le cœur et la tête de la France, fille aînée de l'Eglise, tandis que l'Anglo-Saxon a armé contre elle une ambition sourde, avant les déchirements douloureux du xvie siècle.

Je ne crois pas, malgré les conditions différentes de l'Europe et du monde, que rien de cela soit beaucoup changé. Ce sont encore les nations de race latine, et parmi elles d'abord la France, qui tiennent les grandes voies de la civilisation. Quand je dis civilisation tout court, j'entends la civilisation chrétienne, ou l'idée chrétienne. II faut en prendre son parti : il n'y en a pas d'autre de vraie.

Telle sera l'histoire de demain. II me parait qu'elle commence avec l'Encyclique Pascendi; ne vous étonnez pas de mon dire.

Le Saint-Père travaille à relever le monde en l'assainissant; il ne cache pas son dessein; il l'a déclaré en montant sur le trône pontifical : Instaurare omnia in Christo. C'est pourquoi il fait une application rigoureuse de l'Encyclique d'abord à Italie età la France. Il nous honore, car il fait de nous l'avant-garde et même l'armée des nouvelles conquètes sur l'athéisme officiel, la libre pensée, le laïcisme éhonté.

La Liberté intellectuelle
après
l'Encyclique Pascendi
Lettre de Mgr l'Evêque de Beauvais
à un Député
PARIS
Gabriel BEAUCHESNE & Cie Éditeurs
ANCIENNE LIBRAIRIE DEI, HOMME & BRIGUET
1908

à suivre

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Liberté intellectuelle après l'Encyclique Pascendi

Message  gabrielle le Lun 24 Mai 2010 - 17:57

Expliquez-vous ainsi à vous-même la surprise que l'Encyclique a d'abord causée, puis la colère dont elle a été l'occasion, et enfin cette levée de boucliers qui vous indigne. Nos maitres d'un jour, disons nos tyrans, car ils pratiquent l'ostracisme contre tout ce qui est chrétien, savent bien que l'avenir n'appartient pas à leur mauvaise entreprise. Ils vont donc nous faire tout le mal possible, comme les malandrins qui brûlent la maison dont, ils doivent déloger. L'Eglise a tort, c'est entendu. II y a deux mille ans qu'elle a tort, c'est entendu.

Elle a commence à avoir tort le jour où saint Pierre se vit interdire la parole sainte par les autorités juives de Jérusalem, c'est encore entendu. Mais il y a deux mille ans aussi qu'elle a raison, car elle a été toujours la grande apôtre, l'unique apôtre de la pensée vraie, de la saine morale, de la loi indéfectible. Pie X, publiant l'Encyclique Pascendi, s'inspire simplement de la parole triomphante de Pierre et de Jean répondant aux chefs du peuple et aux ancien d'Israël. « Jugez s'il est juste devant Dieu de vous obéir plutôt qu'à Dieu. Pour nous, nous ne pou- vons ne pas dire ce que nous avons vu et entendu. »

C'est, pourquoi la barque de Pierre tiendra encore la haute mer, et non, à sa place, la raison séparée, la critique indépendante, ou la philosophie agnostique.

C'est mon humble, mais très sincère avis.

La Liberté intellectuelle
après
l'Encyclique Pascendi
Lettre de Mgr l'Evêque de Beauvais
à un Député
PARIS
Gabriel BEAUCHESNE & Cie Éditeurs
ANCIENNE LIBRAIRIE DEI, HOMME & BRIGUET
1908

FIN

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Liberté intellectuelle après l'Encyclique Pascendi

Message  ROBERT. le Lun 24 Mai 2010 - 22:08

.
Merci.

ROBERT.

Nombre de messages : 896
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Liberté intellectuelle après l'Encyclique Pascendi

Message  gabrielle le Mer 26 Mai 2010 - 16:28

Bienvenue Very Happy

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Liberté intellectuelle après l'Encyclique Pascendi

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:55


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum