L'abbé Schoonbroot Face aux mariages (can 1098)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'abbé Schoonbroot Face aux mariages (can 1098)

Message  Bruno le Mar 9 Mar 2010 - 23:24

Voilà ce que l'abbé Schoonbroot écrit à propos des mariages sans prêtre célébrés selon le canon 1098:

[...] concernant une question de mariage.
Oui, je sais que X et Y prétendent être mariés, mais sans prêtre.
Or, au nom de la doctrine de la sainte Eglise, le droit ecclésiastique et la pratique séculaire un mariage ne peut être valide que devant le témoin de l'Eglise, le prêtre, en principe un curé de paroisse son déléqué, et l'évêque du lieu évidemment et deux témoins..
Le consentement mutuel est reçu par le représentant de l'Eglise et puis celui-ci bénit l'union. Cela se trouve très clairement dans le rituel du mariage.
Les époux sont alors unis régulièrement par le sacrement du mariage. C'est en cela que constitue le sacrement. Qui dit sacrement dit moyen de recevoir les grâces qui y sont attachées. Le mariage chrétien est le signe de l'union du Christ et de l'Eglise, il est donc saint.
Je ne vois pas que ces jeunes aient reçu ce sacrement. Ils sont donc en situation irrégulière. Pour ce qui est de la conscience ils n'ont aucun droit à l'usage du mariage. Il faut les tenir pour des cohabitants... Au nom de la morale catholique ils doivent se séparer, se confesser pour rentrer en grâce avec Dieu.
S'ils estiment que la juridiction n'existe plus à cause du modernisme dans l'Eglise,-hélas nous facilement le constater - il y a cependant un devoir de s'informer et de voir comment on fait dans les milieux des catholiques fidèles. Ceux-ci s'adressent à un prêtre de bonne doctrine, soit le leur ou à un prêtre de "paroisse", qui est resté fidèle à la doctrine, à la messe et aux sacrements. Comme l'action du Christ continue par les prêtres validement ordonnés, il faut considérer que les futurs époux peuvent et doivent s'adresser à eux pour ce sacrement dont les grâces sont si nécessaires à leur union et à la fondation du foyer. Il est bien entendu que dans la situation difficile par rapport à l'Eglise dans laquelle nous nou trouvons, nous nous en tenons, autant que possible, à la discipline de l'Eglise.... jusqu'à ce que Dieu intervienne pour remettre de l'ordre.
Pour ce qui est du mariage j'ai donné la réponse en me basant sur le droit et sur ce qu'on appelle la forme canonique de la cérémonie religieuse qu'on peut trouver dans le Rituel.
D'autre part on peut imaginer les graves déviations et les dérives qui pourraient apparaître après la première erreur d'un mariage sans prêtre!
[...]- Je connais un curé de paroisse, mais lui aussi destitué pour sa fidélité. Il s'agit de l'abbé Jean Siegel à Thal-Drulingen en Alsace-Lorraine.
[...]
Paul Schoonbroodt, curé

Conclusion: un mariage selon le canon 1098 (comme le notre) et pour lui invalide.

Par aileurs il prétend que les mariages modernos (donc par des "prêtres" non valides) sont valides.

Bruno

Nombre de messages : 68
Age : 36
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'abbé Schoonbroot Face aux mariages (can 1098)

Message  Eric le Mer 10 Mar 2010 - 0:26

Bruno a écrit:Voilà ce que l'abbé Schoonbroot écrit à propos des mariages sans prêtre célébrés selon le canon 1098:

[...] concernant une question de mariage.
Oui, je sais que X et Y prétendent être mariés, mais sans prêtre.
Or, au nom de la doctrine de la sainte Eglise, le droit ecclésiastique et la pratique séculaire un mariage ne peut être valide que devant le témoin de l'Eglise, le prêtre, en principe un curé de paroisse son déléqué, et l'évêque du lieu évidemment et deux témoins..
Le consentement mutuel est reçu par le représentant de l'Eglise et puis celui-ci bénit l'union. Cela se trouve très clairement dans le rituel du mariage.
Les époux sont alors unis régulièrement par le sacrement du mariage. C'est en cela que constitue le sacrement. Qui dit sacrement dit moyen de recevoir les grâces qui y sont attachées. Le mariage chrétien est le signe de l'union du Christ et de l'Eglise, il est donc saint.
Je ne vois pas que ces jeunes aient reçu ce sacrement. Ils sont donc en situation irrégulière. Pour ce qui est de la conscience ils n'ont aucun droit à l'usage du mariage. Il faut les tenir pour des cohabitants... Au nom de la morale catholique ils doivent se séparer, se confesser pour rentrer en grâce avec Dieu.
S'ils estiment que la juridiction n'existe plus à cause du modernisme dans l'Eglise,-hélas nous facilement le constater - il y a cependant un devoir de s'informer et de voir comment on fait dans les milieux des catholiques fidèles. Ceux-ci s'adressent à un prêtre de bonne doctrine, soit le leur ou à un prêtre de "paroisse", qui est resté fidèle à la doctrine, à la messe et aux sacrements. Comme l'action du Christ continue par les prêtres validement ordonnés, il faut considérer que les futurs époux peuvent et doivent s'adresser à eux pour ce sacrement dont les grâces sont si nécessaires à leur union et à la fondation du foyer. Il est bien entendu que dans la situation difficile par rapport à l'Eglise dans laquelle nous nou trouvons, nous nous en tenons, autant que possible, à la discipline de l'Eglise.... jusqu'à ce que Dieu intervienne pour remettre de l'ordre.
Pour ce qui est du mariage j'ai donné la réponse en me basant sur le droit et sur ce qu'on appelle la forme canonique de la cérémonie religieuse qu'on peut trouver dans le Rituel.
D'autre part on peut imaginer les graves déviations et les dérives qui pourraient apparaître après la première erreur d'un mariage sans prêtre!
[...]- Je connais un curé de paroisse, mais lui aussi destitué pour sa fidélité. Il s'agit de l'abbé Jean Siegel à Thal-Drulingen en Alsace-Lorraine.
[...]
Paul Schoonbroodt, curé

Conclusion: un mariage selon le canon 1098 (comme le notre) et pour lui invalide.

Par aileurs il prétend que les mariages modernos (donc par des "prêtres" non valides) sont valides.
Très intéressant Bruno !

Le truc qui me frappe, en premier lieu, est celui-ci :

abbé Schoonbroot a écrit :
- Je connais un curé de paroisse, mais lui aussi destitué pour sa fidélité. Il s'agit de l'abbé Jean Siegel à Thal-Drulingen en Alsace-Lorraine.
Rolling Eyes

Et, juste en dessous :
Paul Schoonbroodt, curé
Shocked

Alors !
De quoi ont-ils étaient destitués, et par qui, ces deux abbés ???

De quelle époque date cette lettre ?

Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'abbé Schoonbroot Face aux mariages (can 1098)

Message  Bruno le Mer 10 Mar 2010 - 20:11

Eric a écrit:

De quelle époque date cette lettre ?

Environ une quinzaine de jours.

Bruno

Nombre de messages : 68
Age : 36
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'abbé Schoonbroot Face aux mariages (can 1098)

Message  gabrielle le Mer 10 Mar 2010 - 23:38

Quel document!

Il est difficile de concevoir que cet abbé ne connait pas ce point élémentaire du Code de droit.

Je me demandais, cher Bruno, est-ce que ce document vous avez une copie signé et manuscrite?

Pauvre doctrine!

Merci Bruno.

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'abbé Schoonbroot Face aux mariages (can 1098)

Message  Bruno le Mer 10 Mar 2010 - 23:52

gabrielle a écrit:Quel document!

Il est difficile de concevoir que cet abbé ne connait pas ce point élémentaire du Code de droit.

C'est en effet ce qui ressort de sa lettre, l'argumentation doctrinale et pauvre. Crying or Very sad

Je me demandais, cher Bruno, est-ce que ce document vous avez une copie signé et manuscrite?

Non désolé c'est un ami qui me l'a anvoyé par mail.

Bruno

Nombre de messages : 68
Age : 36
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'abbé Schoonbroot Face aux mariages (can 1098)

Message  gabrielle le Jeu 11 Mar 2010 - 0:44

Merci...

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'abbé Schoonbroot Face aux mariages (can 1098)

Message  ROBERT. le Jeu 11 Mar 2010 - 3:46

.

Je viens de lire ce fil et j'ai le sentiment bizarre que les laïcs en connaissent plus, sur le Droit Canon entre autres, que certains "prêtres"...

ROBERT.

Nombre de messages : 896
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'abbé Schoonbroot Face aux mariages (can 1098)

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:34


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum