La vocation religieuse aujourd'hui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La vocation religieuse aujourd'hui

Message  Catherine le Dim 10 Jan 2010 - 22:46

Pour éviter de troubler la suite du bel ouvrage posté par Diane ici:

http://deojuvante.forumactif.org/doctrine-catholique-f10/le-syllabus-base-de-l-union-catholique-t492-150.htm#8482

je reprends la conversation sur la vocation religieuse dans un nouveau fil.

Sandrine a écrit:
Catherine a écrit:

J'avais lu (de mémoire, j'espère que je ne dis pas de bêtises) dans un livre sur Sainte Philomène, qu'au XIXème siècle en Italie s'était créé un "ordre religieux" assez particulier: simplement des jeunes filles qui avaient la vocation mais qui la vivaient chacune indépendamment dans leur famille, sous le patronnage de Sainte Philomène.

Un peu comme les premières chrétiennes, en fait...


Je me souviens avoir lu la même chose mais j'ai beau chercher, je n'arrive pas à retrouver le passage confused

Ca y est! cheers J'ai retrouvé le passage en question:


La thaumaturge du XIXème siècle, ou vie et miracles de Sainte Philomène,
ouvrage traduit de l’italien par le P.J.F.B*** de la Compagnie de Jésus
Paris, librairie Victor Lecoffre, 1895


Nous avons cité plusieurs fois des miracles opérés par elle, en faveur de jeunes personnes consacrées à Dieu sous l’étendard de la virginité. On s’est demandé peut-être alors, ce que cela voulait dire. Le voici en peu de mots : en même temps qu’il plaisait au Seigneur de glorifier sa servante par de nombreux prodiges, il inspira aussi à de jeunes personnes le désir de retracer en elle ses vertus ; et celles qui les charma le plus, fut la virginité, dont elle voyait le symbole fleuri dans les mains de la thaumaturge. Ce désir fut pesé, pour ainsi dire, dans la balance du sanctuaire, et il reçut son approbation de qui de droit. On dressa une règle ; on détermina un vêtement, on établit certaines pratiques, et en un clin d’œil les villes et les villages qui se trouvaient dans la circonférence de Mugnano, se peuplèrent de vierges, consacrées à Dieu par le vœu de chasteté. On les appela dès lors, et on les connaît aujourd’hui en Italie, sous le nom de monacelle di santa Filomena, c’est-à-dire, jeunes religieuses de sainte Philomène.
Elles ne vivent pourtant ni en communauté, ni dans l’enceinte d’un monastère. C’est au sein même de leur famille, au milieu du monde, auquel assurément elles n’appartiennent pas, et confondues avec le reste des fidèles, que ces vierges du Seigneur pratiquent leur règle, et gardent avec l’édification commune, le vœu qu’elles ont fait.
Léon XII, d’heureuse mémoire, à qui fut présenté la seconde édition de la relation historique (1827, 8 décembre), en entendant le célèbre missionnaire, Don Salvatore Pascali, parler de ces jeunes personnes, désira connaître avec quelque détail ce qui les concernait ; et à mesure qu’on les lui donnait, la joie qu’il en éprouva se peignit sur ses traits d’une manière sensible. Mais, en apprenant, ce qu’il ne pensait point d’abord, qu’elles vivaient au sein de leur famille, et que leur présence dans le monde était un grand sujet d’édification, il ne put contenir la satisfaction qu’il en ressentait, et il s’écria :
C’est là sans contredit le plus grand des miracles de cette grande sainte. Quoi ! dans un siècle où la corruption est universelle, dans un royaume où naguère la religion a eu tant à souffrir, il se trouve des âmes pures et généreuses qui osent publiquement fouler aux pieds et la chair et le monde ! Je les bénis d’ici toutes.
Et le représentant de Jésus-Christ, élevant ses mains, riche des trésors de la grâce, les bénit en disant :
Qu’elles soient toutes bénies !
C’était là donner une approbation bien éclatante à cette salutaire institution, et proclamer hautement les desseins de Dieu dans l’apparition de la nouvelle sainte. Le monde est universellement corrompu : et voilà qu’autour de sainte Philomène, vient se grouper volontairement un nombreux troupeau de vierges. Assurément, c’est un miracle, et un grand miracle. Il est d’autant plus étonnant, que cette profession ouverte de la virginité, au milieu de la dépravation générale, doit nécessairement attirer l’attention, exciter la curiosité, provoquer la jalousie, irriter la malice des cœurs pervertis. Mais sera-ce donc là l’unique fruit des opérations divines ? Ne pouvons-nous pas, ne devons-nous pas leur supposer une autre fin ? Cette fin n’est pas difficile à deviner.
Dieu veut faire comprendre aux hommes, que dans tous les temps, dans tous les lieux, dans toutes les conditions, à tous les âges, les vertus, même les plus délicates, peuvent s’acquérir, se conserver, se perfectionner, en dépit des fureurs de la chair, du monde et du démon. Sa grâce ne nous manque jamais. Si notre volonté la seconde, nul obstacle, quel qu’il soit, ne saurait triompher du plus faible des enfants.

Catherine

Nombre de messages : 713
Age : 31
Date d'inscription : 14/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation religieuse aujourd'hui

Message  Sandrine le Dim 10 Jan 2010 - 23:13

Merci Catherine Wink sunny

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation religieuse aujourd'hui

Message  gabrielle le Dim 10 Jan 2010 - 23:36

Merci Catherine .

Ce récit montre bien, que jamais l'enfer ne réussira à éteindre de façon complète sur la terre l'appel de Dieu dans les âmes.

Et cela est un grand bonheur pour nous

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation religieuse aujourd'hui

Message  Diane le Lun 11 Jan 2010 - 17:21

Merci ma chère Catherine Very Happy

Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation religieuse aujourd'hui

Message  Monique le Lun 11 Jan 2010 - 22:42

Merci chère Catherine, ce passage que vous nous citer est très intéressant sunny

Monique

Nombre de messages : 1598
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation religieuse aujourd'hui

Message  ROBERT. le Mar 12 Jan 2010 - 2:28

.
Merci chère Catherine de nous faire découvrir et partager ce beau passage sur la chasteté et la virginité.

Dieu, par Sa très Sainte Mère, Que soy era Immaculada Councepciou, suscitera toujours des âmes à Son

service, peu importe les époques, et je dirais même plus encore dans notre époque d'apostasie générale

orchestrée par Ratzin , époque où nous sommes ravalés au-dessous des bêtes, dans le but de faire éclater

d'une manière encore plus formidable Sa Toute-Puissance, Sa Miséricorde et Son Amour.

ROBERT.

Nombre de messages : 896
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation religieuse aujourd'hui

Message  gabrielle le Mer 13 Jan 2010 - 1:15

Hier je regardais un documentaire sur KTO... sur le Mont Saint Michel.

Il y avait une jeune "soeur" qui nous racontait sa vie "religieuse"

Quelle tristesse, pauvre enfant, son désir de Dieu était visible, sa soif d'infini aussi, même son receuillement son amour du silence...tout cela gâché par la secte maudite.

Certes, son âge montrait clairement que cette enfant, n'avait jamais rien connue d'autre que v2..

Puisse le Seigneur la rattraper par le bout du "voile"

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vocation religieuse aujourd'hui

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:28


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum