Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"...

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"...

Message  Guillaume le Ven 31 Juil 2009 - 8:16

Catéchisme du Concile de Trente, ch.10 a écrit: Et comme Elle est la seule qui soit gouvernée par le Saint-Esprit, Elle est aussi la seule qui soit infaillible dans la Foi et dans la règle des moeurs. Au contraire toutes les autres qui usurpent le nom d'Eglises sont sous la conduite de l'esprit du démon, et tombent nécessairement dans les plus funestes erreurs de doctrine et de morale.

Les communautés dissidentes usurpent le nom d'Eglises. C'est donc improprement que certains auteurs catholiques ont utilisé le mot d'"Eglises" pour les désigner.

Mais il y a un gouffre entre utiliser, accidentellement ou par méconnaissance de l'enseignement du Concile de Trente, un terme impropre et nier un article de Foi voire défendre une hérésie! Ainsi, affirmer que Dom Guéranger utilise un terme impropre, ambigu, n'équivaut pas à lui intenter un procès en hérésie !!!

Il faut savoir poser les bonnes distinctions!

La négation d'un article du Credo, ce serait de nier qu'il n'y a qu'une seule Eglise.

L'hérésie, ce serait d'être pertinace dans cette négation, c'est-à-dire de persister à la soutenir "après que le contraire a été suffisamment proposé, ou quand on sait que le contraire est tenu par l'Eglise universelle", comme le dit Saint Alphonse de Liguori.


Dernière édition par Guillaume le Jeu 6 Aoû 2009 - 0:17, édité 2 fois

Guillaume

Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"...

Message  Sandrine le Ven 31 Juil 2009 - 11:18

VM Zins a écrit sur le LFC:
Voici donc à présent une tromperie plus subtile :

Eric a écrit:

Liaison des lecteurs
(...)
Une remarque (pardon de reprendre ! mais je pense qu'il faille lire ici REMARQUABLE, note d'Éric) analyse des contradictions avrillaises :

Voici la très pertinente analyse envoyée par un abonné :

(...)

a) Avrillé reconnaît Ratzinger comme étant le "Saint Père" :
Tenant donc le pape de l'église conciliaire, Ratzinger, pour pape de l'Eglise catholique

(...)

Note de l'Abbé Zins :

Voici un esprit d'une précieuse étoffe ! S'il continue à s'ouvrir ainsi à la Vérité et y reste fidèle, il devrait en devenir un heureux Champion ou Héraut, ou pour mieux dire, un ardent Chevalier ou Témoin de la Confession de la Foi !
Que l'Esprit-Saint daigne en susciter toute une Sainte Milice !

in Sub tuum praesidium, Juin 2006, pages 32, 33, 35 et 36


En sortant ainsi un bout de phrase de son contexte, et sans même citer la 2e partie de la phrase qui finit significativement par le mot absurde,

le but du trompeur est de faire croire que l’expression “pape de l'église conciliaire” aurait été utilisée de manière positive et approuvée dans la revue.


Or, en cette analyse, l’auteur (qui se reconnaîtra) a, du début à la fin, usé du procédé suivant :

citer une assertion erronée des “bonhommes d’Avrillé” avant de la démontrer fausse.

Le plus souvent, il cite un passage textuel de l’article qu’il réfute, parfois, comme dans le passage cité par Eric, il résume brièvement leur pensée selon leur façon même de s’exprimer, juste avant de la démontrer fausse et contraire à la doctrine catholique.


Telle quelle, la présentation faite par Eric donne donc l’impression opposée à la réalité :

il insinue l’approbation de cette pensée et expression alors qu’elle se trouve rejetée, réfutée en étant démontrée fausse !

(Il se sert, en outre, pour cette tromperie, d’un don reçu contre celui qui le lui fait.)

Où s’arrêteront-ils en cette pente de graves déformations de soi calomniatrices !?

Pardon ? Qui trompe l'autre ici ?

En sortant ainsi un bout de phrase de son contexte, et sans même citer la 2e partie de la phrase qui finit significativement par le mot absurde,

le but du trompeur est de faire croire que l’expression “pape de l'église conciliaire” aurait été utilisée de manière positive et approuvée dans la revue.

Pourquoi n'avoir pas retranscrit cette 2e partie de texte ? Allez je vous aide :

Tenant donc le pape de l'église conciliaire, Ratzinger, pour pape de l'Eglise catholique, lui envoyant même du "Très Saint Père", cette revue est donc obligée de le tenir pour catholique sous peine de paraître une nouvelle fois absurde.
(J'ai retranscrit tel quel avec les gras et italiques comme sur la revue)

Le terme "absurde" dans cette phrase n'est pas en rapport avec "église conciliaire" mais avec le fait "que cette revue est donc obligée de le tenir pour catholique sous peine de paraître une nouvelle fois absurde".

Qui manipule là ?

Ensuite :

Or, en cette analyse, l’auteur (qui se reconnaîtra) a, du début à la fin, usé du procédé suivant :

citer une assertion erronée des “bonhommes d’Avrillé” avant de la démontrer fausse.

Le plus souvent, il cite un passage textuel de l’article qu’il réfute, parfois, comme dans le passage cité par Eric, il résume brièvement leur pensée selon leur façon même de s’exprimer, juste avant de la démontrer fausse et contraire à la doctrine catholique.

Oui mais de quelle façon ? L'auteur , lorsqu'il cite un passage textuel de l'article qu'il réfute le met en italique.
Voici le paragraphe au complet du petit a) Avrillé reconnaît Ratzinger comme étant le "Saint Père" :

Tenant donc le pape de l'église conciliaire, Ratzinger, pour pape de l'Eglise catholique, lui envoyant même du "Très Saint Père", cette revue est donc obligée de le tenir pour catholique sous peine de paraître une nouvelle fois absurde
En effet, Léon XIII, dans son encyclique Satis Cognitum, nous enseigne qu'"il serait absurde de prétendre qu'un homme exclu de l'Eglise a l'autorité dans l'Eglise".
Retranscription conforme à celle de Sub Tuum ( gras et italiques) Sauf les guillemets que j'ai remplacé par ceci : " ".

Expliquez-nous où dans ce texte, l'auteur dit que le terme "église conciliaire" est faux et où il le réfute. Ce terme n'est même pas en italique ni entre guillemets. De qui vous moquez-vous ?

Nulle part ailleurs dans cet article n'est fait mention du terme "église conciliaire" ni de sa réfutation. Nulle part ce terme se trouve rejeté ni démontré faux !



(Il se sert, en outre, pour cette tromperie, d’un don reçu contre celui qui le lui fait.)

Expliquez-vous !

Où s’arrêteront-ils en cette pente de graves déformations de soi calomniatrices !?

Qui déforme ? Qui ment ? Qui calomnie ?

J'aurai honte à votre place !


Dernière édition par Sandrine le Ven 31 Juil 2009 - 12:00, édité 1 fois (Raison : oubli de guillemets et italique)

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"...

Message  Eric le Ven 31 Juil 2009 - 14:10

Nous avons à faire à un beau farceur !

Voyons :

page 32 : abbé Zins écrit :
Liaison des lecteurs

page 33 : abbé Zins écrit :
Une remarque analyse des contradictions avrillaises :

Voici la très pertinente analyse envoyée par un abonné :

page 35 : l'auteur de la "remarque" analyse écrit :
a) Avrillé reconnaît Ratzinger comme étant le "Saint Père" :
Tenant donc le pape de l'église conciliaire, Ratzinger, pour pape de l'Eglise catholique

L'abbé Zins voudrait faire croire (ou fait semblant de croire ?) que j'ai coupé ici cette phrase afin, éventuellement, d'en changer le sens ...
D'ailleurs ne donnant pas le lien menant à cette citation sur DJ, (et pour cause Laughing ) la "pilule peut passer" auprès de celui qui ne vérifierait pas le thème du fil dans lequel est donnée cette citation .

Maintenant, pourquoi la phrase est-elle coupée ?
NON POUR CACHER QUOI QUE CE SOIT, comme l'affirme bêtement (ou malhonnêtement) Le G.A.Z, MAIS UNIQUEMENT POUR METTRE EN VALEUR LE TERME EGLISE CONCILIAIRE UTILISÉ DANS CETTE "REMARQUE ANALYSE" !

L'abbé le sait si bien qu'il a pris garde de ne pas reproduire la mise en grands caractères, faite par moi, du terme en question !
Aussi, je ne puis croire que son œil enrichi de trente années de "combat expérimenté" n'ait pas vu l'absence de point en fin de phrase .

Ce qui m'intéressait aussi était l'éloge qu'il faisait en page 36 de cette "remarque analyse" contenant ce terme, soit :

Note de l'Abbé Zins :

Voici un esprit d'une précieuse étoffe ! S'il continue à s'ouvrir ainsi à la Vérité et y reste fidèle, il devrait en devenir un heureux Champion ou Héraut, ou pour mieux dire, un ardent Chevalier ou Témoin de la Confession de la Foi !
Que l'Esprit-Saint daigne en susciter toute une Sainte Milice !

Voilà c'est pourtant simple à comprendre... non ? l'abbé !
Vous êtes directeur de publication de STP, or, la soit-disant erreur que vous dénoncez si facilement sur Mi ca Zins (pour reprendre le terme d'Humilis, que je crois de plus en plus vrai ...) non seulement passe sur votre revue, mais vous faites toute une louange à celui qui utilise ce terme dénoncé du haut de votre Illustrissime Siège mayennais !

Je tiens à préciser que je ne m'en prends pas du tout à l'auteur de cette phrase ... il ne savait pas ... l'abbé (le directeur de publication) ne lui ayant certainement pas fait valoir "son erreur" ...

Après tout le pataquès que vous nous avez fait autour du terme église et les démonstrations postées ici et sur TD, je ne peux que conclure dans le sens d'une malhonnêteté (sans doute un vestige de votre "formation" initiale au séminaire de Marcel) évidente de votre part ...

Vraiment, vous devenez de jour en jour plus pitoyable ...

Dîtes ... l'invitation que nous vous avons faite de venir nous instruire en direct et au grand jour tient toujours, vous savez ?
Pourquoi passer par le LFC pour aboyer de loin ?

Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"...

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Ven 31 Juil 2009 - 15:20

Gui-Gui, encore une fois est-il possible de dire une hérésie sans être hérétique ?

Si je dis que le Pontife Romain lorsqu'il parle ex cathedra n'est pas infaillible, je dis bien une hérésie malgré mes dispositions intérieures ? Vous seriez le premier à me dire qu'il s'agit d'une hérésie et que celui qui y adhère formellement est hérétique...

Vous ramenez encore une fois le sujet sur la question de la pertinacité en matière d'hérésie affirmant implicitement qu'il y a hérésie matérielle dans les cas qui nous occupent.

Vous amalgamez (volontairement afin de ne pas avoir à répondre correctement sur le fond ?) -1- le terme hérésie, c'est-à-dire l'erreur en tant que telle, et -2- le terme hérétique appliqué à l'individu, c'est-à-dire dans sa conséquence de l'adhésion formelle à cette erreur. Vous passez donc directement au -2- tout en concluant par la négative afin de pas avoir à répondre s'il s'agit effectivement du -1- (ce que je vous demande)...

Encore une fois, feriez-vous la réponse ci-dessous :

Guillaume sur Te Deum a écrit:La dispute sémantique autour du terme "Eglise", ce n'est pas du pharisianisme, c'est une question de foi!Or ce que la foi catholique nous enseigne (9ème article du Credo), c'est qu'il n'y a pas d'autre Eglise que celle de Jésus Christ.

Feriez-vous donc la réponse sus-mentionnée à Léon XIII et Pie XII comme vous l'avez fait aux membres de Te Deum ?


Léon XIII, Actes de Léon XIII, t.V, p.257, 261 a écrit:

LETTRES APOSTOLIQUES PAR LESQUELLES L'ARCHICONFRÉRIE DE PRIÈRES ET DE BONNES OEUVRES POUR LE RETOUR DES ÉGLISES DISSIDENTES À L'UNITÉ CATHOLIQUE SOUS LE PATRONAGE DE NOTRE-DAME DE L'ASSOMPTION EST ÉRIGÉE DANS L'ÉGLISE DE L'ANASTASIE A CONSTANTINOPLE.

[...]

Nous érigeons et Nous constituons à perpétuité la susdite association de prières et de bonnes oeuvres pour le retour des Eglises dissidentes à l'unité catholique sous le titre de Notre-Dame de l'Assomption...



Pie XII, Documents pontificaux de Sa Sainteté Pie XII, t. 1952, p.27 a écrit:

L'Eglise catholique .... Personne ne peut donc prétendre qu'elle est au service d'une puissance particulière; de même qu'on ne peut exiger d'elle que, brisant l'unité dont son Divin Fondateur lui-même a voulu la marquer, elle laisse se constituer dans chaque nation des églises séparées, qui pour leur malheur, soient détachées du Siège Apostolique où Pierre, vicaire de Jésus-christ, vit dans ses successeurs jusqu'à la fin des siècles.

Ces extraits contiennent-ils matériellement parlant une hérésie implicite ou explicite ? Cela s'oppose-t-il au catéchisme du Concile de Trente ?

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 23/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"...

Message  Eric le Ven 31 Juil 2009 - 16:48

Humilis Miles

L'abbé Zins est toujours prompt à défendre sa petite personne.

Et encore une fois, il déforme la pensée et les intentions de ses interlocuteurs.

Chacun aura compris que le terme "excommunication" n'était pas à prendre au sens strict. C'est une sorte de boutade.
http://www.phpbbserver.com/phpbb/viewtopic.php?p=36636&mforum=lelibreforumcat#36636

... à moins que Le Grand Abbé Zins ait réellement ce pouvoir ???!!!
Ou qu'il le croit lui-même ???!!! Laughing

Je souhaite ajouter que le G.A.Z ferait mieux, avant de faire son corniaud, de prendre conseil auprès de son double avant que cela n'aille trop loin !

Voyez (plus haut) le copier/coller de Sandrine fait ce matin sur le LFC:

L'abbé Zins a écrit :
Eric a écrit:

Et voyez ce qui est écrit à cette heure (aujourd'hui, vendredi 31 Juillet 2009, à 15H45):

L'abbé Zins a écrit :
Eric V. a écrit:

L'ab a donc édité son message afin de corriger Eric en Eric V.
A quoi joue-t-il ?
Croit-il m'impressionner ?
Me faire peur ?

Méthode de voyous, disait Gabrielle ...???!!! Suspect
HUMMMM....

Vous êtes prévenus les deux de Mi ca ... chose !!!

Perso, je ne crains rien ...
Et que le Zins ne nous fasse pas encore le coup des menteurs, fabulateurs, etc ...




IMPORTANT RECTIFICATION D'ÉRIC LE 31 JUILLET 2009 A 17H25 :

Suite à ce message du boss du LFC :
http://www.phpbbserver.com/phpbb/viewtopic.php?p=36638&mforum=lelibreforumcat#36638

Je précise ceci :

Monsieur H, merci d'avoir eu le courage de rectifier publiquement votre grosse bêtise qui aurait pu faire porter un poids encore plus lourd au triste abbé Zins ...

Je dis grosse bêtise, car, en effet, il vous aurait suffit de demander au courageux diacre de donner le lien du texte qu'il citait et le tour était joué !

Au lieu de ça, vous avez voulu finasser afin d'éviter (soit disant) une confusion entre Eric V. et S.; ce qui est assez ridicule, en soit .

Je corrige, de mon côté, mon post en y incluant ce message que je demande à mon amie Gabrielle de mettre sur votre Libéral Forum Chrétien ...

Merci

Eric


Dernière édition par Eric le Ven 31 Juil 2009 - 18:30, édité 2 fois (Raison : correction due à une erreur "stratégique" du boss du LFC !)

Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"...

Message  gabrielle le Ven 31 Juil 2009 - 16:50

Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"... - Page 2

Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"... - Page 2

Le lecteur trouvera très éclairant la lecture de ces deux textes.

Les administrateurs de Deo Juvante vous invite à venir débattre ce point sur leur forum et vous vous servez du LFC... mais y faut t'y avoir la trouille bien collé au pied pour agir ainsi...

Il est vrai qu'ils viennent de démontrer que vous déformez leurs propos et que en rien ils n'ont tronqué vos citations , tirées de votre revue... ils vous ont pris en défaut et cela vous ne le supportez pas...

Peu importe la terminologie




Abbé Zins a écrit:prétendaient les semis-ariens !

homoousion ou homoiousion, peu importe, on ne va pas se disputer pour un simple iota !


Or, de ce iota dépendait la fidélité ou non au dogme (…)

(…)D’abord, parce que les hérétiques intrus, qui sont écoutés et suivis par l’immense majorité, ont volontairement provoqué un glissement sémantique en appliquant le terme “Eglises” à des dissidences schismatiques en tant que telles, en vue de les faire considérer comme d’authentiques parties de l’Eglise Universelle. Eglise Universelle qu’ils ont en outre prétendu ne plus que “subsister dans” l’Eglise Catholique, et insinuent “subsister" aussi en ces dissidences.

Dès lors, en une semblable occurrence, l’application du terme d’Eglise(s) à une ou des dissidence(s) schismatique(s), à une communauté ou assemblée non catholique, devient dangereusement et gravement équivoque, puisque directement susceptible d’être entendu dans le sens, non plus seulement impropre, mais encore ouvertement hétérodoxe.


Ensuite, parce que ce contexte gravement hétérodoxe accentue fortement la pente du passage d’un sens impropre, par un usage seulement de soi imprécis, inexact, à un sens incorrect, erroné ou hétérodoxe.

Divers exemples concrets ne montrent que trop réel ce danger quasi direct d’équivoque et d’hétérodoxie.(…)
Dispute pour un terme, un mot, un simple iota ?

Vous avez placé le débat au niveau d'un dogme de Foi, en se faisant vous l'avez complètement faussé .

Cette phrase "Peu importe la terminolgie" que vous placez en citation, elle vient de qui et d'où? Est-elle complète?

Moi j'ai relevé ceci

Il est évident que la religion de Montini est une secte, ce qui n'est pas évident c'est que les gens le comprennent .

La terminologie qu'on lui donne, doit cependant aboutir à la conclusion : Ce n'est pas l'Église Catholique.

Les deux Églises - Page 2


Merci Guillaume pour ce témoignage.

Il est une preuve, qu'un terme peut convenir à l'un et ne pas convenir à l'autre,

En bout de ligne, ce qui importe , peu importe la terminologie, c'est que la conclusion doit-être complète et catholique. De ce machin truc luciférien on ne s'approche pas.

Sur le net, un Monsieur qui a lu l'Infâme Trahison dans lequel on trouve le terme "église conciliaire" s'est converti à changé complètement sa vie ... alors vous voyez... le but était atteint, un de moins dans les pattes du diable.

Ce que je trouve inaceptable de la part de Monsieur l'abbé s'est de tirer à blanc sur ceux qui tentent par tous les moyens de défendre l'Église et ce parce qu'il a décidé qu'un mot était inacceptable et ce malgré le fait qu'il lui ait été démontré que Saint Alphonse de Liguori, Dom Guéranger l'utilisaient. Les deux Églises - Page 3

On ne peut nier effectivement l'existence d'une chose qui existe, peu importe la terminologie...

. L'Église catholique et la contre-Église - Page 5

Bonne nouvelle! Je suis complètement d'accord avec vous sur ce point:

Où s’arrêteront-ils en cette pente de graves déformations de soi calomniatrices !?


Si on la transforme au singulier...et qu'on l'applique à vous-même Laughing

Pour tout le reste Monsieur l'abbé, il est vrai que si vous ne comprenez pas une boutade... il vous est difficile de comprendre le reste.

Vous vous êtes fourvoyé dans ce débat, vous êtes allé trop loin, et maintenant, les textes des papes, Docteurs de l'Église, Catéchisme, auteurs catholiques vous écrasent sous leur autorité.

Comme vous dites si bien:

Tristement.

http://www.phpbbserver.com/lelibreforumcat/viewtopic.php?p=36637&mforum=lelibreforumcat#36637

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"...

Message  Diane le Ven 31 Juil 2009 - 17:07

"Eric" a écrit:

Après tout le pataquès que vous nous avez fait autour du terme église et les démonstrations postées ici et sur TD, je ne peux que conclure dans le sens d'une malhonnêteté (sans doute un vestige de votre "formation" initiale au séminaire de Marcel) évidente de votre part ...


Cher Éric, j'arrive à la même conclusion que vous!

Malhonnêteté, mensonge, fourberie voilà le portrait de ce qu'est devenu l'abbé Zins ! Suspect

Avec tout les preuves fournit sur DJ et TD une personne honnête et sincère aurait avouer son erreur, l'abbé lui refuse, il ne pense qu'à défendre sa réputation au détriment de la VÉRITÉ, et c'est bien malheureux! Sad

Pauvre M. l'abbé il descend la pente à une vitesse folle, comme touts ceux que j'ai vus au Québec, tout ça pour ne pas avoir voulu admettre ce qui est conforme à la Vérité !

C'est bien dommage, car il aurait pu se rallier tous les catholiques derrière lui s'il n'avait pas tant voulu avoir toujours le dernier mot et ne jamais vouloir admettre qu'un plus petit que lui peut avoir raison!

Il tue la résistance tout comme son maître mgr L ,il tire sur ses propres frères au lieu de viser l'ennemi!

Prions tous pour lui afin qu'il se reprenne au plus vite!

Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"...

Message  ROBERT. le Ven 31 Juil 2009 - 17:54

Diane a écrit:
"Eric" a écrit:

Après tout le pataquès que vous nous avez fait autour du terme église et les démonstrations postées ici et sur TD, je ne peux que conclure dans le sens d'une malhonnêteté (sans doute un vestige de votre "formation" initiale au séminaire de Marcel) évidente de votre part ...


Pauvre M. l'abbé il descend la pente à une vitesse folle, comme touts ceux que j'ai vus au Québec, tout ça pour ne pas avoir voulu admettre ce qui est conforme à la Vérité !

Prions tous pour lui afin qu'il se reprenne au plus vite!

Éric, à ce que je vois, c'était de l'ergotage sans fin dans les séminaires de ML ?


Chère Diane, j'ai vu les mêmes clercs que vous, descendre à une vitesse grand V. Plus une personne a de grâces, plus elle descend vite en effet... C'est triste en effet et, comme vous le dites, prions pour M. l'abbé.

ROBERT.

Nombre de messages : 896
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"...

Message  ROBERT. le Ven 31 Juil 2009 - 18:02

Pour tout le reste Monsieur l'abbé, il est vrai que si vous ne comprenez pas une boutade... il vous est difficile de comprendre le reste.

Je vous invite à venir faire un tour sur espace défoulement... Very Happy Vous y trouverez sûrement ce qui vous manque...

ROBERT.

Nombre de messages : 896
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"...

Message  gabrielle le Ven 31 Juil 2009 - 18:19

Sur le LFC

http://www.phpbbserver.com/lelibreforumcat/viewtopic.php?p=36639&mforum=lelibreforumcat#36639

L'honnêteté d'un homme qui travaille sous l'Étendard de la Vérité...

Mayenne et cie a de quoi prendre des leçons sur ce point.

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"...

Message  Eric le Ven 31 Juil 2009 - 18:46

ROBERT. a écrit:
Pour tout le reste Monsieur l'abbé, il est vrai que si vous ne comprenez pas une boutade... il vous est difficile de comprendre le reste.

Je vous invite à venir faire un tour sur espace défoulement... Very Happy Vous y trouverez sûrement ce qui vous manque...
Et encore, mon cher ami Robert, le plus drôle n'est pas toujours mis en ligne ... Laughing Laughing Laughing

DOMMAGE ... TRÈS DOMMAGE !!!

Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"...

Message  ROBERT. le Ven 31 Juil 2009 - 19:13

Eric a écrit: Et encore, (...), le plus drôle n'est pas toujours mis en ligne ... Laughing Laughing Laughing

DOMMAGE ... TRÈS DOMMAGE !!!

Nous n'y attendons que les autres pour le faire... Laughing Laughing


Dernière édition par ROBERT. le Ven 31 Juil 2009 - 19:46, édité 2 fois (Raison : ajout de)

ROBERT.

Nombre de messages : 896
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"...

Message  ROBERT. le Ven 31 Juil 2009 - 19:23

gabrielle a écrit:Sur le LFC

http://www.phpbbserver.com/lelibreforumcat/viewtopic.php?p=36639&mforum=lelibreforumcat#36639

L'honnêteté d'un homme qui travaille sous l'Étendard de la Vérité...

Mayenne et cie a de quoi prendre des leçons sur ce point.

Je suis allé voir le fil... et Bravo Éric. cheers


Dernière édition par ROBERT. le Sam 1 Aoû 2009 - 3:26, édité 1 fois (Raison : retrait de)

ROBERT.

Nombre de messages : 896
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"...

Message  Louis le Ven 31 Juil 2009 - 19:30

Guillaume a écrit:Pour lever toute ambiguïté, j'ai édité mon message.
Bonjour, Guillaume, pour éviter toute ambiguïté, il faudrait que vous répondiez à la question suivante, pris dans votre message suivant avant que vous l'éditiez :

Guillaume a écrit:

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:
Il est évident maintenant que le fait d'utiliser le terme "église" de la même manière que tous ces auteurs (y compris Léon XIII et Pie XII) l'ont fait pour désigner quelques sectes acatholiques n'est pas une négation d'un article du Credo, voire une hérésie...


Il ne s'agit pas d'une hérésie, mais d'un abus de langage.

La négation d'un article du Credo, ce serait de nier qu'il n'y a qu'une seule Eglise (par exemple parler de "deux Eglises", de "plusieurs Eglises").

L'hérésie, ce serait d'être pertinace dans cette négation.



Saint Alphonse de Liguori a écrit:
Nul n'est hérétique tant qu'il est prêt à soumettre son jugement à celui de l'Eglise, ou ne sait pas que la vraie Eglise du Christ tient le contraire, même s'il soutient sa sentence mordicus, en raison d'une ignorance coupable et crasse.
N'est pas hérétique non plus, celui qui serait disposé, au moins habituellement, à quitter son erreur s'il la savait contraire à la Foi, si toutefois il n'a jamais eu de pertinacité actuelle (...)

mais la retenir après que le contraire a été suffisamment proposé, ou quand on sait que le contraire est tenu par l'Eglise universelle.. c'est errer pertinacement...


canon 1325§2 a écrit:
Toute personne qui après avoir reçu le baptême et tout en conservant le nom de chrétien, nie opiniâtrement quelqu'une des vérités de la foi divine et catholique qui doivent être crues, ou en doute, est hérétique

Les caractères en rouge sont de moi.

Maintenant, voici la question à laquelle je vous demande de répondre très simplement (par un mot de 3 lettres en français):

Q. : Voulez-vous dire que les Papes Léon XIII et Pie XII ont fait de l'abus de langage ?

Merci de votre indulgence.


Louis

Louis

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 19/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"...

Message  ROBERT. le Ven 31 Juil 2009 - 19:54

.

Les citations hors-contexte des "autres" me font bien rire...

SUPPOSONS une citation de Lénine dans laquelle on retrouverait le mot « je», peu importe le

début et la fin et une citation de moi dans laquelle on retrouverait le mot «je», peu importe le

début et la fin. Dont-on conclure pour autant que je suis un communiste avéré ? Very Happy drunken

ROBERT.

Nombre de messages : 896
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"...

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Sam 1 Aoû 2009 - 0:09

Abbé Zins a écrit:
Par ailleurs, pourquoi mes contradicteurs se montrent-ils si acharnés à vouloir couvrir d’une étiquette religieuse un poison mortel, et réjouir le démon de voir usurper un nom que les faits démentent ? pour reprendre les expressions de Saint Ignace de Loyola.
.

M. l'abbé, vos contradicteurs ne sont pas acharnés à vouloir couvrir d’une étiquette religieuse un poison mortel, et réjouir le démon de voir usurper un nom que les faits démentent, ils sont acharnés à vouloir démontrer que le fait d'avoir utilisé le terme "église" de la même manière qu'on fait plus précisément Léon XIII et Pie XII n'est pas tragique. Ce dont vous avez admis également, je crois, en disant :

En outre, les distinctions s'imposant entre le sens propre et l'impropre, les périodes normales et celle d'hérésie dominante sur ce sujet-là précisément ont également été faites plus d'une fois, avec votre approbation comme rappelé plus haut.

Tous avons compris le sens propre et impropre du terme. Et je suis même persuadé que dorénavant tous éviterons autant que possible d'utiliser le terme "église" pour désigner ce genre de secte. D'autant plus que cela alimente effectivement l'idée idiote et bien lefebvriste d'un Pape deux églises. Mais quand je vois une gourde comme Guillaume opposer le Credo (voyez sur Te Deum) à des gens qui à l'évidence ne considèrent aucunement ces sectes comme l'Eglise, la seule et unique, je ne peux m'empêcher de penser que ses troubles psychologiques gagnent du terrain sur lui...


Dernière édition par Carolus.Magnus.Imperator. le Sam 1 Aoû 2009 - 5:37, édité 1 fois

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 23/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"...

Message  Louis le Sam 1 Aoû 2009 - 0:19

Cher Guillaume,

Si vous avez le temps, j'aimerais que vour répondiez à la question en vert au bas ( le vert, comme on dit ici est la couleur de l'espérance )


Guillaume a écrit:Pour lever toute ambiguïté, j'ai édité mon message.
Bonjour, Guillaume, pour éviter toute ambiguïté, il faudrait que vous répondiez à la question suivante, pris dans votre message suivant avant que vous l'éditiez :

Guillaume a écrit:

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:
Il est évident maintenant que le fait d'utiliser le terme "église" de la même manière que tous ces auteurs (y compris Léon XIII et Pie XII) l'ont fait pour désigner quelques sectes acatholiques n'est pas une négation d'un article du Credo, voire une hérésie...


Il ne s'agit pas d'une hérésie, mais d'un abus de langage.

La négation d'un article du Credo, ce serait de nier qu'il n'y a qu'une seule Eglise (par exemple parler de "deux Eglises", de "plusieurs Eglises").

L'hérésie, ce serait d'être pertinace dans cette négation.



Saint Alphonse de Liguori a écrit:
Nul n'est hérétique tant qu'il est prêt à soumettre son jugement à celui de l'Eglise, ou ne sait pas que la vraie Eglise du Christ tient le contraire, même s'il soutient sa sentence mordicus, en raison d'une ignorance coupable et crasse.
N'est pas hérétique non plus, celui qui serait disposé, au moins habituellement, à quitter son erreur s'il la savait contraire à la Foi, si toutefois il n'a jamais eu de pertinacité actuelle (...)

mais la retenir après que le contraire a été suffisamment proposé, ou quand on sait que le contraire est tenu par l'Eglise universelle.. c'est errer pertinacement...


canon 1325§2 a écrit:
Toute personne qui après avoir reçu le baptême et tout en conservant le nom de chrétien, nie opiniâtrement quelqu'une des vérités de la foi divine et catholique qui doivent être crues, ou en doute, est hérétique

Les caractères en rouge sont de moi.

Maintenant, voici la question à laquelle je vous demande de répondre très simplement (par un mot de 3 lettres en français):

Q. : Voulez-vous dire que les Papes Léon XIII et Pie XII ont fait de l'abus de langage ?

Merci de votre indulgence.


Louis


Dernière édition par Louis le Sam 1 Aoû 2009 - 0:27, édité 1 fois (Raison : Ajout de : Cher Guillaume en haut)

Louis

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 19/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"...

Message  Catherine le Sam 1 Aoû 2009 - 0:21

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:
Tous avons compris le sens propre et impropre du terme. Et je suis même persuadé que dorénavant tous éviterons autant que possible d'utiliser le terme "église" pour désigner ce genre de secte.

Exactement! cheers

De là à en faire un drame, ou une hérésie... Rolling Eyes

Catherine

Nombre de messages : 713
Age : 32
Date d'inscription : 14/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"...

Message  ROBERT. le Sam 1 Aoû 2009 - 0:27

Catherine a écrit:
Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:
Tous avons compris le sens propre et impropre du terme. Et je suis même persuadé que dorénavant tous éviterons autant que possible d'utiliser le terme "église" pour désigner ce genre de secte.

Exactement! cheers

De là à en faire un drame, ou une hérésie... Rolling Eyes

Très "gros bon sens" IMPERATOR... cheers

Puis-je rajouter chère Catherine ?... et une tempête dans un verre d'eau.. ? Cool

ROBERT.

Nombre de messages : 896
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"...

Message  gabrielle le Sam 1 Aoû 2009 - 1:05



Notons ce singulier
cette magnifique antinomie : les « catholiques conciliaires »

Qui n'implique nullement le terme
“église conciliaire”

En continuant la lecture on trouve ceci

a) Avrillé reconnaît Ratzinger comme étant le « Saint Père » :

Tenant donc le pape de l'église conciliaire, Ratzinger, pour pape de l'Eglise catholique, lui envoyant même du « Très Saint Père », cette revue est donc obligée de le tenir pour catholique sous peine de paraître une nouvelle fois absurde

En effet, Léon XIII, dans son encyclique Satis Cognitum. nous enseigne qu' « il serait absurde de prétendre qu'un homme exclu de l'Eglise a l'autorité dans l'Eglise ».

Et vous de conclure



Ceci confirme ce que Deo Juvante avance... les administrateurs de Dj ne sont pas malhonnêtes loin de là, ils en ont tout simplement marre, que vous vous preniez pour dieu le père!

Vous dites bien lorsque vous dites vos contradicteurs, car cette crise de nerf pour un mot employé par des Papes, Docteurs et auteurs catholiques, elle est de vous et de personne d'autre.

Car jamais les membres de TD et DJ ne furent les contradicteurs de la Sainte Église et les références mis en ligne le prouvent aisément.

En déplacant le débat sur le plan dogmatique , vous l'avez faussé complètement. Pourquoi? Parce que tous les textes cités sur TD ou DJ vous les connaissiez et qu'ils ne servaient pas votre manière de voir?

Pour la "réunion secrète" vous croyez triompher , je vous laisse votre heure de gloire.... moi je m'en balance de ce triomphe éphémère.

Le mot secte de nos jours désigne un regroupement de 1000 personnes tout au plus, agissant de façon secrète.

Est-bien ce qui se passe à Rome et dans le monde entier?


http://www.phpbbserver.com/lelibreforumcat/viewtopic.php?p=36662&mforum=lelibreforumcat#36662

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"...

Message  ROBERT. le Sam 1 Aoû 2009 - 1:43

.

A force de lire et relire les arguments de M. L'abbé qui défend la p.35 de STP 86, j'y vois de plus en plus d'arguments

pour faire une tempête dans un verre d'eau. Come on ! M. l'abbé...

ROBERT.

Nombre de messages : 896
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"...

Message  gabrielle le Sam 1 Aoû 2009 - 2:39

Pour Guillaume, l'exemple vient de haut Very Happy

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"...

Message  Sandrine le Sam 1 Aoû 2009 - 11:13

http://www.phpbbserver.com/lelibreforumcat/viewtopic.php?p=36659&mforum=lelibreforumcat#36659

« Errare humanum est, perseverare diabolicum »

Nous n’avons que faire de ses attaques et élucubrations sans fondement indignes de sa soutane. Tout le monde sait ici que VM Zins utilise une technique de dialectique particulière qui consiste à faire croire qu’il a raison même s’il a tort.
Il n’y a aucune recherche de la Vérité dans ce procédé tout juste une volonté de cultiver une bonne image de marque de sa petite personne. Image d’ailleurs bien flétrie et qui ne trompe plus personne aujourd’hui.

Personnellement je ne rentrerai plus dans son petit jeu malhonnête de nous emmener sur le terrain qu’il a choisi pour mieux éviter le terrain qu’il redoute. Il n'y a absolument rien de catholique dans tout cela.
Qu’il continue à se battre virtuellement contre des chimères et qu’il nous laisse continuer à avancer et à chercher la Vérité.
Quand il aura vaincu, et je lui souhaite, son orgueil démesuré, la conversation pourra être constructive.

En attendant ce jour béni , sa petite personne insignifiante n’est que le reflet d’où il sort : une secte schismatique acatholique et malhonnête. Une secte de vipères.
Autant dire qu'il est sans intérêt.

Que Notre-Seigneur, dans sa grande miséricorde, ait pitié de lui !

Quant à moi, je m’en vais étudier en détail l’œuvre de son Maître Twisted Evil

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"...

Message  Diane le Sam 1 Aoû 2009 - 15:53

Le sens de la victoire.


De tous les textes cités, l'abbé n'en commente aucun, il ne se centre que sur sa personne et sa revue.

Le plan doctrinal est complètement esquivé et il pavoise comme un paon en criant victoire.

Mais est-ce bien une victoire pour un homme de son érudition de soutenir contre tant de preuves sa propre vision des choses?

Est-ce une victoire de ne relever aucun point de doctrine et de pleurnicher parce qu'au passage il se fait un peu écorché, lui qui n'hésite pas à écraser ceux qui osent en s'appuyant sur la Sainte Église lui dire : vous vous trompez.

Est-ce une victoire que cette déformation des faits, des écrits des personnes et ces procès d'intention ?

Non!

L'abbé Zins vient d'essuyer une cuisante défaite, et si par ses arguties et sa dialectique écônienne il semble triompher ce n'est qu'un leurre, un trompe-l'œil pour les aveugles volontaires.

Tout comme Le Sanhedrin cria victoire un certain Vendredi-Saint, pourtant le vainqueur était pendu à une croix et les vaincus jubilants de joie.

Deo Juvante et Te Deum ont mis KO l'abbé Zins avec pour seule arme la doctrine de la Sainte Église, ÇA , C'EST UNE VICTOIRE.

Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"...

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Dim 2 Aoû 2009 - 20:02

Je met ici un extrait d'un message posté par l'abbé Zins sur le LFC :

abbé Zins a écrit:Et quand il est parlé de portions historiques de l'Eglise Catholique depuis partiellement ou entièrement tombées dans le schisme, ce n'est qu'en référence à ce passé d'union, et nullement en soi, en tant qu'actuellement devenues en leurs trompeuses apparences poison mortel, selon l'expression de Saint Ignace.

Cet extrait explique bien l'utilisation du mot "église" improprement dit faite par Léon XIII et Pie XII.

Je considère pour ma part que le tour de la question a suffisamment été fait.

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 23/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes conclusions sur la polémique à propos du mot "église"...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum