dd. 30 / 06 / 1976

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

dd. 30 / 06 / 1976

Message  Sandrine le Mar 28 Juil 2009 - 17:36

Deuxième lettre de Mgr Mamie à Mgr Marcel Lefebvre


1701 Fribourg, le 30 juin 1976.

Monseigneur Marcel Lefebvre
1908 ECONE

MONSEIGNEUR,

Le 23 juin dernier je vous écrivais pour vous dire ce que je pensais de la cérémonie d'ordination sacerdotale annoncée pour le 29 juin 1976 à Ecône et de la première messe de M. l'abbé Denis Roch, qui est prévue au Palais des Expositions à Genève, le 4 juillet prochain, avec la prédication assurée par vous-même.
Je vous demandais une réponse pour le 27 juin: réponse qui ne m'a pas été donnée.
J'ai appris hier, 29 juin, que refusant d'obéir au précepte formel de S. S. le Pape Paul VI — précepte qui vous a été notifié le 17 juin dernier —, vous avez ordonné treize prêtres (4).
L'Eglise de Jésus et la foi authentique ne sont-elles plus pour vous inséparables de la communion avec celui qui est appelé, aujourd'hui, à « confirmer ses frères » dans la foi, le Pape Paul VI?
Dès lors, comme je vous l'indiquais dans ma lettre du 23 juin 1976, en application du Code de droit canonique et de la lettre apostolique Pastorale munus du 30 novembre 1963 (II, 1), je vous interdis, dès réception de la présente lettre, toute prédication sur l'ensemble du territoire de mon diocèse.
Si je suis contraint de prendre une si grave décision, c'est non seulement en application des dispositions canoniques, mais aussi dans un souci pastoral et apostolique, face aux diocésains qui me sont confiés et qui attendent maintenant une parole claire sur votre attitude et sur le vrai chemin qui, par le successeur de Pierre, conduit à l'Eglise voulue par le Seigneur.
Pour ces mêmes raisons, je suis maintenant obligé de rendre publiques les dernières lettres que je vous ai écrites et les décisions que j'ai dû prendre.
Je ne puis douter que, par grâce, Dieu nous aidera à retrouver une unité et une communion que vous venez de briser.
Je vous reste fidèlement uni dans la prière, cum Maria in Christo lesu.

† Pierre MAMIE,
évêque de Lausanne, Genève et Fribourg.
avatar
Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: dd. 30 / 06 / 1976

Message  Sandrine le Mar 28 Juil 2009 - 17:38

Communiqué de l'évêque de Lausanne, Genève et Fribourg

A propos d'Ecône


Mgr Marcel Lefebvre a donc ordonné treize prêtres et treize diacres, à Ecône, le 29 juin dernier, fête des saints Pierre et Paul.
L'un des nouveaux prêtres est M. l'abbé Denis Roch, originaire de Genève. Dans son faire-part d'ordination, il a annoncé la célébration d'une « messe solennelle qu'il chantera au Palais des Expositions à Genève, le dimanche 4 juillet 1976, 4e dimanche après la Pentecôte, à 10 heures. L'homélie sera donnée par S. Exc. Rme Marcel Lefebvre, supérieur général de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X ».
Mgr Lefebvre a reçu, le 17 juin dernier, une lettre du Saint-Siège lui prescrivant, par mandat spécial du Souverain Pontife, de « rigoureusement s'abstenir de conférer les ordres à partir du moment où il aura reçu la présente injonction », Nous avons donc non seulement le droit, mais le devoir d'interdire à Mgr Lefebvre de prêcher sur tout le territoire de notre diocèse et à M. l'abbé Denis Roch de célébrer la sainte messe, d'entendre les confessions (nous lui refusons la juridiction indispensable à la validité du sacrement de pénitence) et d'exercer quelque ministère que ce soit, sacramentel ou non.
Les catholiques du diocèse, de même que tous ceux qui passeraient chez nous, doivent être avertis: aucun catholique n'est autorisé à participer à la première messe du 4 juillet; personne désormais ne peut suivre de bonne foi Mgr Lefebvre ou demander un service ecclésial ou ministériel à M. l'abbé Denis Roch. Ainsi, les choses sont claires.
Dès 1971, nous avons écouté Mgr Lefebvre, nous lui avons écrit, nous lui avons parlé « seul à seul » (Mt 18, 15). Il ne nous a pas écouté.
Dès 1974, nous avons présenté la situation au Saint-Siège qui, après avoir soigneusement étudié les dossiers, a pris les décisions du 6 mai 1975. N'ayant plus l'appui juridique, la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X, ses fondations, et notamment le séminaire d'Ecône, ont perdu le droit à l'existence.
Comme on a refusé de nous écouter, et surtout d'écouter S. S. le Pape Paul VI, nous sommes contraints, dans la peine, sans abandonner l'espérance — qui demeure la plus forte — et la charité qui demeure, de le dire à toute l'Eglise du diocèse.
Fribourg, le 30 juin 1976.

† Pierre MAMIE,
évêque de Lausanne, Genève et Fribourg.
avatar
Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum