Être femme en temps de persécution...

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Être femme en temps de persécution...

Message  gabrielle le Ven 31 Juil 2009 - 1:53

Pie XII le 24 juillet 1949 Discours à l'association de Laction féminine Italienne. A.A"s., XXXXI 1949, p 415; traduction française dans la Documentation Catholique, T. LXVI, c. 1089. in Documnents Pontificaux de Sa Sainteté Pie XII ... page 302

Lorsque naquit votre Union, ce changement avait peut-être déjà commencé de s'accomplir en certaines points. Maintenant, il est terminé. La femme italienne et, en premier lieu, la jeune fille, est sortie de la réserve et de l'effacement de la vie domestique, et elle s'est approprié largement les places, les fonctions, les responsabilités et les droits qui étaient auparavant exclusivement réservés à l'homme. La femme italienne — et c'est son honneur — n'a pas fait d'un coeur léger cette entrée dans la vie publique. Devenue majeure, indépendante et pourvue des mêmes droits que lui, elle est aujourd'hui l'égale de homme dans l'économie et dans le travail, dans la science et dans l'art, dans les professions libérales, dans les emplois publics et dans la participation aux affaires politiques et administratives de l'Etat et du commerce.

Ensuite le Saint Père signale qu'il a déjà maintes fois formulé les devoirs qui découlent de cette nouvelle situation...

Chères filles, si vous devez aussi gagner le pain quotidien dans les usines ou dans les administrations, donnez à votre mari et à vos enfants, dans les heures qui vous restent pour la maison, avec une ardeur redoublée le réconfort du bon exemple, des soins affectueux, de l'amour constant. Faites que votre demeure devienne, pour employer les termes de l'apôtre saint Paul, un endroit de « vie tranquille et paisible, en toute piété et dignité » (1Tm 2,2). Soyez toujours animées de l'intention d'assurer vous-mêmes à votre famille, en connaissance de cause, ces résultats bienfaisants que les anciennes moeurs chrétiennes, aujourd'hui disparues, procuraient presque inconsciemment. Dans la sanctification des fêtes, la pieuse assistance au saint sacrifice de la messe, la communion fréquente, vous puiserez le courage dans la profession de votre foi, la constance généreuse dans les adversités et les tribulations de la vie, la force pour conserver l'intégrité de l'âme et des moeurs, la fidélité conjugale, l'amour maternel prêt à n'importe quel renoncement. Par-dessus tout, la grâce de Jésus-Christ viendra avec abondance en vous, dans votre famille, dans vos compagnes de travail, afin que la droiture et la loyauté, le respect du droit et de la dignité d'autrui, la promptitude à s'aider réciproquement deviennent les qualités caractéristiques de vos rapports mutuels…

Ce que Nous disions dans l'audience du 11 mars dernier , aux associations chrétiennes des travailleurs italiens au sujet de leurs droits et de leurs devoirs dans la vie sociale vaut aussi pour vous, chères filles. C'est pourquoi Nous Nous bornerons à traiter ici seulement deux points.

En premier lieu, Nous n'avons pas besoin de vous rappeler à vous qui avez une vaste expérience en matière sociale, comment l'Eglise a toujours soutenu le principe que, pour la même prestation de travail, à égalité de rendement, l'ouvrière a droit au même salaire que l'ouvrier et combien il serait injuste et contraire au bien commun d'exploiter sans ménagement le travail de la femme, seulement parce qu'on peut l'avoir à plus bas prix, au préjudice non pas uniquement de l'ouvrière, mais encore de l'ouvrier, qui se trouve ainsi exposé au danger du chômage !
[/b]

DISCOURS AUX OUVRIÈRES CATHOLIQUES D'ITALIE
(15 août 1945)

De ces textes, il ressort que Sa Sainteté Pie XII, dernier chef légitime de la Chrétienté , ne juge pas que les femmes sont sans prudence, qu'elles ne peuvent occuper des postes de commandes ou exercées des professions libérales.

Pour la femme mariée, le Saint Père précise même qu'il se peut qu'elle soit dans l'obligation de travailler à l'extérieur, sachant très bien, que parfois le salaire de l'époux ne suffit pas à faire vivre la famille.

Pour les célibataires, toutes professions leurs sont ouvertes et Pie XII ne fait pas une attaque cardiaque lorsqu'une femme est à un poste de commande.

Alors Si vis, vous le retirer cet extrait méprisant pour la femme qui contredit les Saintes Écritures que nous avons lue dimanche dernier, et l'enseignement de l'Église ? A moins que ce païen fasse bien votre affaire par les temps qui court Twisted Evil

Quelle est celle des qualités des Hommes que les Femmes ne possèdent pas ? Une seule, dit Anacréon, leur est refusée : c'est la prudence. Mais, étant presque partout conduites, et ne conduisant jamais que par une usurpation momentanée, elles sont moins appelées à la prévoyance que les Hommes. Leur grande irritabilité les excuse sur ce point. Frappées vivement de ce qui peut allumer leurs passions, elles sont hors d'état de prévoir, toujours prêtes à se livrer au parti que l'instant leur suggère, elles passent assez souvent leur vie à agir et à se repentir.

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être femme en temps de persécution...

Message  ROBERT. le Ven 31 Juil 2009 - 5:05

.

Mercito Gabrielle pour les textes de Pie XII... vous avez complété ma lecture Very Happy

Quant à Anacréon, j'espère ...contre toute espérance..

ROBERT.

Nombre de messages : 896
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être femme en temps de persécution...

Message  Diane le Ven 31 Juil 2009 - 17:31

gabrielle a écrit:

Alors Si vis, vous le retirer cet extrait méprisant pour la femme qui contredit les Saintes Écritures que nous avons lue dimanche dernier, et l'enseignement de l'Église ? A moins que ce païen fasse bien votre affaire par les temps qui court Twisted Evil

Je réitère la même question à Si vis Question

Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être femme en temps de persécution...

Message  Sandrine le Ven 31 Juil 2009 - 17:34

Diane a écrit:
gabrielle a écrit:

Alors Si vis, vous le retirer cet extrait méprisant pour la femme qui contredit les Saintes Écritures que nous avons lue dimanche dernier, et l'enseignement de l'Église ? A moins que ce païen fasse bien votre affaire par les temps qui court Twisted Evil

Je réitère la même question à Si vis Question

IDEM

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être femme en temps de persécution...

Message  gabrielle le Dim 2 Aoû 2009 - 0:22

Si vis pacem a écrit:
Joseph-Alexandre de Ségur - Les femmes. Paris, 1803 a écrit:Quelle est celle des qualités des Hommes que les Femmes ne possèdent pas ? Une seule, dit Anacréon, leur est refusée : c'est la prudence. Mais, étant presque partout conduites, et ne conduisant jamais que par une usurpation momentanée, elles sont moins appelées à la prévoyance que les Hommes. Leur grande irritabilité les excuse sur ce point. Frappées vivement de ce qui peut allumer leurs passions, elles sont hors d'état de prévoir, toujours prêtes à se livrer au parti que l'instant leur suggère, elles passent assez souvent leur vie à agir et à se repentir.
Gabrielle a écrit:
Alors Si vis, vous le retirer cet extrait méprisant pour la femme qui contredit les Saintes Écritures que nous avons lue dimanche dernier, et l'enseignement de l'Église ?
Qui contredit quoi ?

Abbé Glaire - La Sainte Bible a écrit:
Proverbes XXXI,10

Mulierem fortem quis inveniet ? procul, et de ultimis finibus pretium ejus

J'ai encore, mon fils, un avis important à vous donner : c'est que vous choisissiez pour votre épouse une personne remplie de sagesse et de vertu. Mais qui trouvera une femme forte, telle que je viens de le dire ? Elle est plus rare et plus précieuse que les perles qu'on apporte des extrémités du monde avec tant de dépense et de travail. N'épargnez rien aussi pour la rencontrer : elle vous comblera de bonheur; et vous jouirez avec elle d'une joie parfaite et d'une profonde paix.


Si donc le livre de la Sagesse nous explique que la femme forte est si difficile à trouver, c'est donc qu'il n'est pas dans la nature de la femme d'être forte au sens entendu par la Sainte Écriture.

En quoi donc l'extrait de Ségur cité plus haut lui serait-il alors contraire ? Et au Magistère ?

Une question ... les deux extraits suivants contredisent-ils aussi la Sainte Écriture ? Le Magistère ?

Pie XII - [i]Aux lectrices de l'[/i]Alba. 17 mai 1942 a écrit:
Bien qu'elle ait acquis un air plus dégagé, plus de force et de grandeur d'âme, la femme, la jeune fille, ne renie pas pour autant sa propre nature; elle restera toujours sensible, impressionnable, souvent sans douter ni se défier d'elle-même; parfois elle se laissera d'autant plus conduire par les mouvements impulsifs de son esprit et de son cœur qu'elle aurait plus de raisons d'user de précautions et de réserves. Dans sa constitution elle garde cette générosité instinctive qui l'incline et la pousse au don d'elle-même, qui la pousserait, si elle n'y veillait avec attention, aux enthousiasmes irréfléchis, aux élans passionnels, aux imprudences fatales.
Saint Antonin - [i]De matrimonio[/i] a écrit:
Le défaut des femmes, c'est de ne vouloir pas être dirigées, mais d'agir avec emportement et de suivre tous leurs caprices avec impétuosité, sans aucune modération.
http://www.phpbbserver.com/lelibreforumcat/viewtopic.php?p=36705&mforum=lelibreforumcat#36705

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être femme en temps de persécution...

Message  gabrielle le Dim 2 Aoû 2009 - 0:23

Guillaume a écrit:Effectivement, de nombreux auteurs catholiques ont pointé cette faiblesse naturelle de la femme et sa tendance à se règler sur l'intuition plus que sur des raisonnements logiques.

En voici déjà deux (liste à compléter):


Saint Jean Chrysostome, homélie XXXVII sur la première Epître aux Corinthiens, Chap. XIV, vers. 34 a écrit:Mais si elles ne parlent point, direz-vous, et si elles n'interrogent point, pourquoi seront-elles présentes? Pour entendre ce qu'il faut, quant aux choses dont elles doutent, elles doivent l'apprendre chez eux de leurs maris. C'est pourquoi il a ajouté: « Si elles veulent apprendre quelque chose, qu'elles interrogent chez eux leurs maris ». Or, si elles ne doivent pas interroger, il leur est bien plus défendu encore de parler. Et pourquoi les a-t-il soumises à une si grande sujétion ? parce que la femme est faible, inconstante et légère. C'est pourquoi il leur a donné leurs maris pour docteurs, rendant ainsi service aux uns et aux autres.

Mgr Gaume, Chapitre X – L’enseignement public (suite), La femme et l’homme. « Histoire société domestique – 1844 – », réf. page 622 a écrit:Chez les enfants, comme chez les femmes, les axiomes ne bougent plus, parce qu’ils se fixent en eux par impression et non par raisonnement.

http://www.phpbbserver.com/lelibreforumcat/viewtopic.php?p=36706&mforum=lelibreforumcat#36706

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être femme en temps de persécution...

Message  gabrielle le Dim 2 Aoû 2009 - 0:28

Premièrement, replaçons le débat: Jamais il ne fut en aucun cas question de nier la soumission de la femme envers son mari.

L'homme est le chef de la famille selon un choix Divin.

Ceci étant établit, toutes citations se rapportant à cette vérité est inutile.

Le fait la sentence d'un païen, cité par un auteur qui avait 2-3 maitresses et qui publia une œuvre qui fit scandale. Méchante référence.

Pie XII a dit

Lorsque naquit votre Union, ce changement avait peut-être déjà commencé de s'accomplir en certains points. Maintenant, il est terminé. La femme italienne et, en premier lieu, la jeune fille, est sortie de la réserve et de l'effacement de la vie domestique, et elle s'est approprié largement les places, les fonctions, les responsabilités et les droits qui étaient auparavant exclusivement réservés à l'homme. La femme italienne — et c'est son honneur — n'a pas fait d'un cœur léger cette entrée dans la vie publique. Devenue majeure, indépendante et pourvue des mêmes droits que lui, elle est aujourd'hui l'égale de homme dans l'économie et dans le travail, dans la science et dans l'art, dans les professions libérales, dans les emplois publics et dans la participation aux affaires politiques et administratives de l'Etat et du commerce.

si vous devez aussi gagner le pain quotidien dans les usines ou dans les administrations, donnez à votre mari et à vos enfants, dans les heures qui vous restent pour la maison, avec une ardeur redoublée le réconfort du bon exemple, des soins affectueux, de l'amour constant

Nous n'avons pas besoin de vous rappeler à vous qui avez une vaste expérience en matière sociale, comment l'Église a toujours soutenu le principe que, pour la même prestation de travail, à égalité de rendement, l'ouvrière a droit au même salaire que l'ouvrier et combien il serait injuste et contraire au bien commun d'exploiter sans ménagement le travail de la femme
( référence plus haut)


Votre texte dit carrément qu'à la femme est REFUSÉE LA PRUDENCE.

Ceci est faux et archi-faux..

Et votre tactique est celle des destructeurs , vous opposez le Magisère au Magistère au lieu dans faire un tout. Chapeau!

Qu'est-ce que la prudence ?

La Prudence est la vertu qui dirige toute action vers son but légitime et cherche, par la suite, les moyens convenable pour que l'action soit bien faite de toutes façons et, par là, agréable au Seigneur.
Catéchisme de Saint Pie X .. Les vertus Cardinales.

Où est-il indiqué dans les textes de Pie XII et dans cet extrait du catéchisme qu'à la femme la prudence était refusée?

Allons, Messieurs Si vis et Guillaume servez-vous de votre intelligence… si l'aveuglement ne l'a pas complètement anéantie.

La confirmation donne les 7 dons du Saint-Esprit…

Sagesse, Intelligence, Conseil, Force, Science, Piété, Crainte de Dieu.

Où dans l'Église est-il dit que les femmes ne reçoivent ses dons…?

Vous voulez placez bien haut les dires d'un païen et d'un homme qui avait 2-3 maitresses et qui publia un livre qui fit scandale, cela vous regarde.

Mais se faisant vous perdez votre crédibilité. Vous raisonner comme des païens. Comme des hommes sans aucune notion de spiritualité... avec le jugement que vous démontrez je ne vous confierais pas mon chien!!!!

Vous apprenez vite Guillaume, on parle de la femme en générale vous me sortez un extrait de Saint Jean Chrysostome sur la femme mariée.

Relisez ce que dit Pie XII, et dites-moi ce qui arrive avec la femme célibataire.

Je suppose qu'elle s'enferme dans un placard…

Messieurs, votre charge est inutile et je maintiens que sur la Tribune cette citation d'un païen est un déshonneur, un scandale et un mensonge. Sur la Tribune de la Vérité ça fait dur…

http://www.phpbbserver.com/lelibreforumcat/viewtopic.php?p=36708&mforum=lelibreforumcat#36708

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être femme en temps de persécution...

Message  gabrielle le Dim 2 Aoû 2009 - 0:33

gros nounours a écrit:
Si vis pacem a écrit:
Joseph-Alexandre de Ségur - Les femmes. Paris, 1803 a écrit:Quelle est celle des qualités des Hommes que les Femmes ne possèdent pas ? Une seule, dit Anacréon, leur est refusée : c'est la prudence. Mais, étant presque partout conduites, et ne conduisant jamais que par une usurpation momentanée, elles sont moins appelées à la prévoyance que les Hommes. Leur grande irritabilité les excuse sur ce point. Frappées vivement de ce qui peut allumer leurs passions, elles sont hors d'état de prévoir, toujours prêtes à se livrer au parti que l'instant leur suggère, elles passent assez souvent leur vie à agir et à se repentir.

Selon Wikipedia :

1) Joseph-Alexandre de Ségur 1756 - 1805.

Léger par vocation, le vicomte de Ségur passa son existence à composer des poèmes, des chansons et des comédies. Afin de perpétuer la tradition instituée par sa naissance, il eut lui-même plusieurs enfants adultérins auxquels il donna son nom et dont il finança l'éducation.

Il fit construire pour abriter sa maîtresse Julie Careau une maison rue Chantereine, par l'architecte Perrard de Montreuil, maison qui abritera par la suite les amours de Joséphine et de Bonaparte et sera connue sous le nom de "Maison du 18 brumaire".

Le vicomte de Ségur n'était cependant pas destiné à survivre à la fin d'un siècle dont il était parfaitement emblématique. Il s'éteignit à l'âge de quarante-huit ans, dans les bras de Mme d'Avaux, sa maîtresse depuis douze ans, alors qu'il soignait une maladie de poitrine à Bagnères-de-Bigorre. Sa dernière publication posthume, les mémoires du baron de Besenval, son père putatif, provoqua un scandale dans la bonne société de l'époque.

2) Anacréon 550 av. J.-C. - 464 av. J.-C.

Anacréon se consacre principalement à la poésie amoureuse et à la poésie de banquet. Ainsi, la statue que lui consacrent les Athéniens le représente comme un poète inspiré par Dionysos. Le style d'Anacréon se caractérise par sa légèreté et son charme. Le vin est loué mais sans excès (« dix mesures d'eau pour cinq de vin, voilà le bon mélange », fgt. 11), l'amour doit également rester mesuré (« Je n'aime et je n'aime pas. Je suis fou et je ne suis pas fou », fgt. 83). Ce style est rapidement connu sous le nom d'« anacréontique ». On appele ainsi Anacreontea des recueils de poèmes légers.

http://www.phpbbserver.com/lelibreforumcat/viewtopic.php?p=36709&mforum=lelibreforumcat#36709

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être femme en temps de persécution...

Message  gabrielle le Dim 2 Aoû 2009 - 18:52

http://www.phpbbserver.com/lelibreforumcat/viewtopic.php?p=36731&mforum=lelibreforumcat#36731

Scusez Embarassed j'avais oublié le texte

gabrielle a écrit:Le sujet n'étant pas la soumission de la femme à son mari, chose qui ne fut jamais contesté.

Mais cette affirmation

Quelle est celle des qualités des Hommes que les Femmes ne possèdent pas ? Une seule, dit Anacréon, leur est refusée : c'est la prudence.


Or le Docteur Angélique enseigne ceci

La prudence est-elle une vertu nécessaire à l'homme ?

L'Écriture la place au nombre des vertus nécessaires à la vie humaine puisqu'il est dit de la Sagesse divine (Sap, VIII, 7) : C'est elle qui enseigne la tempérance, la prudence, la justice et la force, qui sont les choses du monde les plus utiles à l'homme dans cette vie.

CONCLUSION - La prudence étant le vertu qui dirige l'homme vers sa fin et qui lui fournit tous les moyens légitimes et convenables pour l'atteindre, elle est extrêmement nécessaire à l'homme pour bien vivre.

Il faut répondre que la prudence est la vertu la plus nécessaire à la vie humaine; car bien vivre consiste à bien agir. Pour bien agir, il ne suffit pas de considérer seulement la chose que l'on fait, mais encore la manière dont on la fait. Ainsi il faut qu'on agisse d'après une élection droite, mais non par impétuosité ou par passion. L'élection ayant pour objet les moyens qui se rapportent à la fin, la droiture de l'élection demande deux choses : une fin légitime et des moyens qui soient en harmonie avec elle. L'homme est convenablement disposé à l'égard de sa fin légitime par la vertu qui perfectionne la partie appétitive de l'âme dont le bien est l'objet et la fin. Par rapport aux moyens il faut que l'homme reçoive de la raison ses bonnes dispositions; parce que prendre conseil et choisir les moyens en harmonie avec une fin sont des actes rationnels. C'est pourquoi il est nécessaire que dans la raison il y ait une vertu intellectuelle qui la perfectionne pour qu'elle choisisse convenablement ses moyens, et cette vertu est la prudence. La prudence est donc nécessaire pour bien vivre.

Admettre la proposition de l'auteur paîen, est admettre que le femme ne peut bien vivre. shock

Pour ce qui est des considérations masculines sur le fait qu'une femme puisse avoir acces à un poste de commandement, Messieurs, sans vouloir vous froisser, je choisis l'enseignement de Pie XII. Laughing

Pie XII a dit

Lorsque naquit votre Union, ce changement avait peut-être déjà commencé de s'accomplir en certains points. Maintenant, il est terminé. La femme italienne et, en premier lieu, la jeune fille, est sortie de la réserve et de l'effacement de la vie domestique, et elle s'est approprié largement les places, les fonctions, les responsabilités et les droits qui étaient auparavant exclusivement réservés à l'homme. La femme italienne — et c'est son honneur — n'a pas fait d'un cœur léger cette entrée dans la vie publique. Devenue majeure, indépendante et pourvue des mêmes droits que lui, elle est aujourd'hui l'égale de homme dans l'économie et dans le travail, dans la science et dans l'art, dans les professions libérales, dans les emplois publics et dans la participation aux affaires politiques et administratives de l'Etat et du commerce.

si vous devez aussi gagner le pain quotidien dans les usines ou dans les administrations, donnez à votre mari et à vos enfants, dans les heures qui vous restent pour la maison, avec une ardeur redoublée le réconfort du bon exemple, des soins affectueux, de l'amour constant

Nous n'avons pas besoin de vous rappeler à vous qui avez une vaste expérience en matière sociale, comment l'Église a toujours soutenu le principe que, pour la même prestation de travail, à égalité de rendement, l'ouvrière a droit au même salaire que l'ouvrier et combien il serait injuste et contraire au bien commun d'exploiter sans ménagement le travail de la femme

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être femme en temps de persécution...

Message  gabrielle le Lun 3 Aoû 2009 - 1:15

Si vis pacem a écrit:
[url=http://www.phpbbserver.com/lelibreforumcat/viewtopic.php?p=36708&mforum=lelibreforumcat#36708]Gabrielle[/url] a écrit:Votre texte dit carrément qu'à la femme est REFUSÉE LA PRUDENCE.
        ... ce qui veut dire en clair que la prudence, selon l'ordre établi par Dieu, n'est pas dans la nature de la femme en tant que qualité dominante.

        Cela semble vous gêner grandement :
      [url=http://www.phpbbserver.com/lelibreforumcat/viewtopic.php?p=36708&mforum=lelibreforumcat#36708]Gabrielle[/url] a écrit:L'homme est le chef de la famille selon un choix Divin.
      Saint Paul - I Cor. XI, 3 a écrit:L'homme est le chef de la femme

[url=http://www.phpbbserver.com/lelibreforumcat/viewtopic.php?p=36708&mforum=lelibreforumcat#36708]Gabrielle[/url] a écrit:
Où est-il indiqué dans les textes de Pie XII qu'à la femme la prudence était refusée?
      Pie XII - [i]Aux lectrices de l'[/i]Alba. 17 mai 1942 a écrit:
      Bien qu'elle ait acquis un air plus dégagé, plus de force et de grandeur d'âme, la femme, la jeune fille, ne renie pas pour autant sa propre nature; elle restera toujours sensible, impressionnable, souvent sans douter ni se défier d'elle-même; parfois elle se laissera d'autant plus conduire par les mouvements impulsifs de son esprit et de son cœur qu'elle aurait plus de raisons d'user de précautions et de réserves. Dans sa constitution elle garde cette générosité instinctive qui l'incline et la pousse au don d'elle-même, qui la pousserait, si elle n'y veillait avec attention, aux enthousiasmes irréfléchis, aux élans passionnels, aux imprudences fatales.

[url=http://www.phpbbserver.com/lelibreforumcat/viewtopic.php?p=36708&mforum=lelibreforumcat#36708]Gabrielle[/url] a écrit:
Qu'est-ce que la prudence ?

La Prudence est la vertu qui dirige toute action vers son but légitime et cherche, par la suite, les moyens convenable pour que l'action soit bien faite de toutes façons et, par là, agréable au Seigneur.
Catéchisme de Saint Pie X .. Les vertus Cardinales.
Où est-il indiqué dans cet extrait du catéchisme qu'à la femme la prudence était refusée?

[...]

La confirmation donne les 7 dons du Saint-Esprit…

Sagesse, Intelligence, Conseil, Force, Science, Piété, Crainte de Dieu.

Où dans l'Église est-il dit que les femmes ne reçoivent ses dons…?
      [url=http://www.phpbbserver.com/lelibreforumcat/viewtopic.php?p=36708&mforum=lelibreforumcat#36708]Gabrielle[/url] a écrit:on parle de la femme en générale (sic : lapsus révélateur ?)
          Toutes les femmes sont-elles catholiques ?

          Toutes reçoivent-elles le sacrement de Confirmation ?


    Ceci étant rappelé, je note que vous n'avez pas répondu à mes questions.

    Un oubli sans doute ...

    Je me permets de vous les réitérer :

    Si vis pacem a écrit:
    Gabrielle a écrit:
    Alors Si vis, vous le retirer cet extrait méprisant pour la femme qui contredit les Saintes Écritures que nous avons lue dimanche dernier, et l'enseignement de l'Église ?
    Qui contredit quoi ?

    Abbé Glaire - La Sainte Bible a écrit:
    Proverbes XXXI,10

    Mulierem fortem quis inveniet ? procul, et de ultimis finibus pretium ejus

    J'ai encore, mon fils, un avis important à vous donner : c'est que vous choisissiez pour votre épouse une personne remplie de sagesse et de vertu. Mais qui trouvera une femme forte, telle que je viens de le dire ? Elle est plus rare et plus précieuse que les perles qu'on apporte des extrémités du monde avec tant de dépense et de travail. N'épargnez rien aussi pour la rencontrer : elle vous comblera de bonheur; et vous jouirez avec elle d'une joie parfaite et d'une profonde paix.


    Si donc le livre de la Sagesse nous explique que la femme forte est si difficile à trouver, c'est donc qu'il n'est pas dans la nature de la femme d'être forte au sens entendu par la Sainte Écriture.

    En quoi donc l'extrait de Ségur cité plus haut lui serait-il alors contraire ? Et au Magistère ?

    Une question ... les deux extraits suivants contredisent-ils aussi la Sainte Écriture ? Le Magistère ?

    Pie XII - [i]Aux lectrices de l'[/i]Alba. 17 mai 1942 a écrit:
    Bien qu'elle ait acquis un air plus dégagé, plus de force et de grandeur d'âme, la femme, la jeune fille, ne renie pas pour autant sa propre nature; elle restera toujours sensible, impressionnable, souvent sans douter ni se défier d'elle-même; parfois elle se laissera d'autant plus conduire par les mouvements impulsifs de son esprit et de son cœur qu'elle aurait plus de raisons d'user de précautions et de réserves. Dans sa constitution elle garde cette générosité instinctive qui l'incline et la pousse au don d'elle-même, qui la pousserait, si elle n'y veillait avec attention, aux enthousiasmes irréfléchis, aux élans passionnels, aux imprudences fatales.
    Saint Antonin - [i]De matrimonio[/i] a écrit:
    Le défaut des femmes, c'est de ne vouloir pas être dirigées, mais d'agir avec emportement et de suivre tous leurs caprices avec impétuosité, sans aucune modération.

    http://www.phpbbserver.com/lelibreforumcat/viewtopic.php?p=36741&mforum=lelibreforumcat#36741

    gabrielle

    Nombre de messages : 2042
    Date d'inscription : 19/01/2009

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: Être femme en temps de persécution...

    Message  gabrielle le Lun 3 Aoû 2009 - 1:16

    "Si vis", je ne rentrerai pas dans votre jeu.

    Le texte par vous cité , selon lequel la prudence est refusé à la femme, est faux..

    ce qui veut dire en clair que la prudence, selon l'ordre établi par Dieu, n'est pas dans la nature de la femme en tant que qualité dominante

    Cela est votre explication... ou votre couverture?

    Je vous parle de vertu et vous parlez de qualité...

    La Prudence, la Justice, la Force et la Tempérance sont appelées vertus cardinales parce qu'elles sont le pivot ( latin cardo) et le fondement des vertus morales. ( caté de S. Pie X)

    Dieu ne refuse cela à personne , comme le prétend votre païen.

    Si vous y tenez à votre citation de païen, gardez-là...

    http://www.phpbbserver.com/lelibreforumcat/viewtopic.php?p=36743&mforum=lelibreforumcat#36743

    gabrielle

    Nombre de messages : 2042
    Date d'inscription : 19/01/2009

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: Être femme en temps de persécution...

    Message  gabrielle le Lun 3 Aoû 2009 - 1:18

    gros nounours a écrit:A Monsieur Si Vis Pacem :

    Monsieur, en quoi vos citations de l'abbé Glaire, de S.S. Pie XII et de saint Antonin justifient-elles que les femmes se voient refuser la vertu de prudence ?

    Absolument en rien. Votre citation de J-A de Ségur, auteur aux mœurs plus qu'étranges, est foireuse. Vous le savez mais ne voulez l'admettre. Pour sauver la face, vous nous donnez trois nouvelles citations, nous jetant ainsi de la poudre aux yeux. Votre stratagème ne prend pas.

    Je vous conseille de vous munir du Dictionnaire de Théologie Catholique, d'aller à la définition du mot Prudence et de lire le paragraphe IX intitulé Le manque de Prudence. J'ai beau le lire et le relire, je n'y vois aucunement que la femme n'a pas la vertu de prudence, contrairement aux déments et insensés.

    Marie, Vierge très prudente, priez pour nous.

    http://www.phpbbserver.com/lelibreforumcat/viewtopic.php?p=36745&mforum=lelibreforumcat#36745

    gabrielle

    Nombre de messages : 2042
    Date d'inscription : 19/01/2009

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: Être femme en temps de persécution...

    Message  ROBERT. le Lun 3 Aoû 2009 - 3:53

    gabrielle a écrit:
    gros nounours a écrit:A Monsieur Si Vis Pacem :

    Monsieur, en quoi vos citations de l'abbé Glaire, de S.S. Pie XII et de saint Antonin justifient-elles que les femmes se voient refuser la vertu de prudence ?

    Absolument en rien. Votre citation de J-A de Ségur, auteur aux mœurs plus qu'étranges, est foireuse. Vous le savez mais ne voulez l'admettre. Pour sauver la face, vous nous donnez trois nouvelles citations, nous jetant ainsi de la poudre aux yeux. Votre stratagème ne prend pas.

    Je vous conseille de vous munir du Dictionnaire de Théologie Catholique, d'aller à la définition du mot Prudence et de lire le paragraphe IX intitulé Le manque de Prudence. J'ai beau le lire et le relire, je n'y vois aucunement que la femme n'a pas la vertu de prudence, contrairement aux déments et insensés.

    Marie, Vierge très prudente, priez pour nous.

    Virgo Prudentissima, ora pro nobis. I love you

    http://www.phpbbserver.com/lelibreforumcat/viewtopic.php?p=36745&mforum=lelibreforumcat#36745


    Marie, Vierge très prudente, priez pour nous. Tout est là cher ami. cheers

    L'Église, qui donne l'ultime prudence à la Très Sainte Vierge Marie, ne la

    donnerait pas aux femmes et à tous ceux qui la lui demandent ?

    Virgo Prudentissima, ora pro nobis. I love you



    ROBERT.

    Nombre de messages : 896
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: Être femme en temps de persécution...

    Message  Catherine le Lun 3 Aoû 2009 - 13:10

    A quoi bon tout ces débats sur la femme???

    Personne n'a jamais nié que la femme soit effectivement dans la dépendance de l'homme, cela est le choix de Dieu dès la création, la femme a été tirée du côté d'Adam, ce n'est pas pour rien.

    De même j'admets tout à fait que la femme a certaines faiblesses naturelles que n'a pas l'homme.

    Mais il me semble que cela n'a aucun rapport avec la vertu, avec la sainteté. Les vertus, la femme peut les posséder au même titre que l'homme, voire plus selon de quel homme ou de quelle femme on parle. Homme ou femme, ça ne rentre pas en ligne de compte!

    Par contre ce que je remarque, ( Twisted Evil ) c'est que les hommes qui se croient toujours obligés de mépriser les femmes, de crier (dans un mauvais esprit): SOUMISSION, SOUMISSION! Que la femme se taise! Ce n'est qu'une femme!etc...

    et bien ce sont ces mêmes hommes qui oublient complètement la deuxième partie de la phrase:

    Que les femmes soient soumises à leurs maris, comme au Seigneur ; parce que le mari est le chef de la femme, comme Jésus-Christ est le chef de l'Eglise, qui est son corps, dont il est aussi le Sauveur. Comme donc l'Eglise est soumise à Jésus-Christ, les femmes doivent aussi être soumises en tout à leurs maris. Et vous, maris, aimez vos femmes comme Jésus-Christ a aimé l'Eglise, et s'est livré lui-même à la mort pour elle, afin de la sanctifier, après l'avoir purifiée dans le baptême de l'eau par la parole de vie, pour la faire paraître devant lui pleine de gloire, n'ayant, ni tache, ni ride, ni rien de semblable, mais étant sainte et irrépréhensible. Ainsi les maris doivent aimer leurs femmes comme leur propre corps. Celui qui aime sa femme, s'aime soi-même. Car nul ne hait sa propre chair ; mais il la nourrit, et en a soin, comme Jésus-Christ a soin de l'Eglise ; parce que nous sommes les membres de son corps, formés de sa chair et de ses os. C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, pour s'attacher à sa femme ; et de deux qu'ils étaient, ils deviendront une même chair. Ce Sacrement est grand, je dis en Jésus Christ et en l'Eglise. Que chacun de vous donc aime sa femme comme lui-même ; et que la femme craigne et respecte son mari

    Ce sont ces mêmes hommes que l'on voit traiter leur femmes comme des esclaves, sans aucune considération pour elles ou pour leur légitimes aspirations....

    Et c'est ça qui est assez révoltant.

    Le véritable esprit de l'Eglise sur cela, personnellement je le trouve très bien résumé par Saint François de Sales:

    Introduction à la vie dévote, troisième partie,

    CHAPITRE XXXVIII
    AVIS POUR LES GENS MARIÉS

    [...]
    J’exhorte surtout les mariés à l’amour mutuel, que le Saint-Esprit leur recommande tant en l’Ecriture. O mariés, ce n’est rien de dire: «Aimez-vous l’un l’autre de l’amour naturel », car les paires de tourterelles font bien cela; ni de dire: «Aimez-vous d’un amour humain », car les païens ont bien pratiqué cet amour-là; mais je vous dis, après le grand Apôtre : «Maris, aimez vos femmes, comme Jésus-Christ aime son Eglise ; o femmes, aimez vos maris comme l’Eglise aime son Sauveur ». Ce fut Dieu qui amena Eve à notre premier père Adam, et la lui donna à femme: c’est aussi Dieu, mes amis, qui de sa main invisible a fait le noeud du sacré lien de votre mariage, et qui vous a donnés les uns aux autres; pourquoi ne vous chérissez-vous d’un amour tout saint, tout sacré, tout divin ?

    Le premier effet de cet amour, c’est l’union indissoluble de vos coeurs. Si on colle deux pièces de sapin ensemble, pourvu que la colle soit fine, l’union en sera si forte qu’on fendrait beaucoup plus tôt les pièces ès autres endroits, qu’en l’endroit de leur conjonction ; mais Dieu conjoint le mari à la femme en son propre sang: c’est pourquoi cette union est si forte, que plutôt l’âme se doit séparer du corps de l’un et de l’autre, que non pas le mari de la femme. Or cette union ne s’entend pas principalement du corps, ains du coeur, de l’affection et de l’amour. Le second effet de cet amour doit être la fidélité inviolable de l’un à l’autre. Les cachets étaient anciennement gravés ès anneaux que l’on portait aux doigts, comme même l’Ecriture Sainte témoigne; voici donc le secret de la cérémonie que l’on fait ès noces : l’Eglise, par la main du prêtre, bénit un anneau, et le donnant premièrement à l’homme, témoigne qu’elle scelle et cachette son coeur par ce sacrement, afin que jamais plus ni le nom ni l’amour d’aucune autre femme ne puisse entrer en icelui, tandis que celle-là vivra, laquelle lui a été donnée; puis l’époux remet l’anneau en la main de la même épouse, afin que réciproquement elle sache que jamais son coeur ne doit recevoir de l’affection pour aucun autre homme, tandis que celui vivra sur terre, que Notre Seigneur vient de lui donner.

    [...]

    Conservez donc, o maris, un tendre, constant et cordial amour envers vos femmes : pour cela, la femme fut tirée du côté plus proche du coeur du premier homme, afin qu’elle fût aimée de lui cordialement et tendrement. Les imbécillités et infirmités, soit du corps soit de l’esprit de vos femmes ne vous doivent provoquer à nulle sorte de dédain, ains plutôt à une douce et amoureuse compassion, puisque Dieu les a créées telles, afin que, dépendant de vous, vous en reçussiez plus d’honneur et de respect, et que vous les eussiez tellement pour compagnes, que vous en fussiez néanmoins les chefs et supérieurs. Et vous, o femmes, aimez tendrement, cordialement, mais d’un amour respectueux et plein de révérence, les maris que Dieu vous a donnés; car vraiment Dieu pour cela les a créés d’un sexe plus vigoureux et prédominant, et a voulu que la femme fût une dépendance de l’homme, un os de ses os, une chair de sa chair, et qu’elle fût produite d’une côte d’icelui, tirée de dessous ses bras, pour montrer qu’elle doit être sous la main et conduite du mari; et toute l’Ecriture Sainte vous recommande étroitement cette sujétion, laquelle néanmoins la même Ecriture vous rend douce, non seulement voulant que vous vous y accommodiez avec amour, mais ordonnant à vos maris qu’ils l’exercent avec grande dilection, tendreté et suavité : « Maris, dit saint Pierre, portez-vous discrètement avec vos femmes, comme avec un vaisseau plus fragile, leur portant honneur. »

    [...]

    Voilà la doctrine de l'Eglise que je fais mienne de tout mon coeur. Saint François de Sales parle ici plus précisemment de la femme mariée, néanmoins je crois qu'il s'agit malgré tout de la femme en général quand on dit qu'elle est dans la dépendance de l'homme.

    Ce qui est honteux c'est que certains se servent de cela pour mépriser la femme ou pour sortir des absurdités telles que: la vertu de Prudence est refusée à la femme! No

    Il faudrait peut-être éviter de tout mélanger!

    Et je précise que je ne suis pas du tout, mais alors, pas du tout, féministe!

    Le féminisme étant un principe révolutionnaire particulièrement subversif et directement inspiré du démon...
    D'ailleurs sous prétexte de libération, ces femmes ne se rendent même pas compte à quel point elles sont en fait esclaves.

    C'est le catholicisme, et lui seul, qui a véritablement libéré et élevé la femme.


    Dernière édition par Catherine le Lun 3 Aoû 2009 - 13:37, édité 1 fois (Raison : fautes d'orthographe)

    Catherine

    Nombre de messages : 713
    Age : 32
    Date d'inscription : 14/10/2008

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: Être femme en temps de persécution...

    Message  Sandrine le Lun 3 Aoû 2009 - 13:27

    Je n'ai qu'un mot à dire ma chère Catherine : BRAVO

    Bravo pour ce post qui remet en place les "deux poids deux mesures" !

    Le féminisme appartient au démon en effet et j'ajouterai que le machisme primaire aussi !

    Je remarque, en aparté, que ces mêmes hommes jouent souvent les gros bras avec les femmes mais face à un homme, ils se font tout miel et baissent d'un ton. Suspect
    Comme quoi Rolling Eyes, rien de catholique dans ce genre de comportement.

    Sandrine

    Nombre de messages : 1746
    Date d'inscription : 24/08/2008

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: Être femme en temps de persécution...

    Message  Diane le Lun 3 Aoû 2009 - 16:59

    Bravo chère Catherine pour la belle manifestation de votre foi en l'Église!

    Dans ce débat, on refuse à la femme la vertu de Prudence, il se base sur un auteur païen et ils font la sourde oreille à tout ce que l'Église enseigne!

    Vraiment lamentable! Evil or Very Mad

    Diane

    Nombre de messages : 2463
    Date d'inscription : 17/02/2009

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: Être femme en temps de persécution...

    Message  Catherine le Lun 3 Aoû 2009 - 18:14

    Diane a écrit:Dans ce débat, on refuse à la femme la vertu de Prudence, il se base sur un auteur païen et ils font la sourde oreille à tout ce que l'Église enseigne!

    Vraiment lamentable! Evil or Very Mad

    S'il y en a qui continuent à s'obstiner à soutenir cette absurdité, je dirai tant pis pour eux!
    Ils se ridiculisent et montrent un esprit borné, voilà tout...

    En tous cas, ce n'est pas ça qui m'empêchera de dormir! Very Happy

    Catherine

    Nombre de messages : 713
    Age : 32
    Date d'inscription : 14/10/2008

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: Être femme en temps de persécution...

    Message  Diane le Lun 3 Aoû 2009 - 18:31

    Catherine a écrit:

    Le féminisme étant un principe révolutionnaire particulièrement subversif et directement inspiré du démon...
    D'ailleurs sous prétexte de libération, ces femmes ne se rendent même pas compte à quel point elles sont en fait esclaves.

    C'est le catholicisme, et lui seul, qui a véritablement libéré et élevé la femme.

    Je suis entièrement d'accord avec vous, chère Catherine, ce qui pourrait redonner la vie et la vraie liberté c'est le Catholicisme!

    On se rend bien compte aujourd'hui du châtiment dans lequel le monde est plongé, car il n'y a plus aucune prédication sur la terre et comme le dit si bien Saint-Paul « La foi vient de la prédication »

    S’il y avait eu plus de soutanes qui se seraient levées contre V2 peut -être entendrions-nous beaucoup plus la parole de Dieu prêcher sur toute la terre, sans doute la femme aurait eu plus de chance de comprendre ce qu'est la vraie liberté!

    Je me dis toujours que si tout a éclaté dans le monde c'est la faute de V2.... en détruisant tout dans l'Église ils ont tué la véritable foi donc toutes les valeurs dans les âmes. Ils ont même réussi a enlever ce que Dieu avait inscrit dans le coeur de tout les hommes c'est à dire la loi naturelle !

    Aujourd'hui le monde ne remonte même plus à une divinité, il remonte à l'homme il sont pire que des païens, leur dieu c'est leur petite personne!

    C'est vraiment la religion de l'homme déifié!

    Terrible châtiment, par contre, nous méritons ce châtiment à cause de nos péchés! Sad

    Diane

    Nombre de messages : 2463
    Date d'inscription : 17/02/2009

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: Être femme en temps de persécution...

    Message  Diane le Lun 3 Aoû 2009 - 18:35

    Catherine a écrit:
    Diane a écrit:Dans ce débat, on refuse à la femme la vertu de Prudence, il se base sur un auteur païen et ils font la sourde oreille à tout ce que l'Église enseigne!

    Vraiment lamentable! Evil or Very Mad

    S'il y en a qui continuent à s'obstiner à soutenir cette absurdité, je dirai tant pis pour eux!
    Ils se ridiculisent et montrent un esprit borné, voilà tout...

    En tous cas, ce n'est pas ça qui m'empêchera de dormir! Very Happy

    Ce qui est triste c'est qu'il défigure l'enseignement du Christ. Sad

    Diane

    Nombre de messages : 2463
    Date d'inscription : 17/02/2009

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: Être femme en temps de persécution...

    Message  Diane le Lun 3 Aoû 2009 - 18:45

    Sandrine a écrit:
    Je remarque, en aparté, que ces mêmes hommes jouent souvent les gros bras avec les femmes mais face à un homme, ils se font tout miel et baissent d'un ton. Suspect
    Comme quoi Rolling Eyes, rien de catholique dans ce genre de comportement.

    Non chère Sandrine il n'y a vraiment rien de catholique dans un tel comportement, ceux qui agissent ainsi ce sont tous des hypocrites et des lâches. Evil or Very Mad C’est vraiment scandaleux que ces mêmes hommes disent servir la Gloire de Dieu!

    Diane

    Nombre de messages : 2463
    Date d'inscription : 17/02/2009

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: Être femme en temps de persécution...

    Message  Catherine le Lun 3 Aoû 2009 - 18:48

    Diane a écrit:
    Catherine a écrit:

    Le féminisme étant un principe révolutionnaire particulièrement subversif et directement inspiré du démon...
    D'ailleurs sous prétexte de libération, ces femmes ne se rendent même pas compte à quel point elles sont en fait esclaves.

    C'est le catholicisme, et lui seul, qui a véritablement libéré et élevé la femme.

    Je suis entièrement d'accord avec vous, chère Catherine, ce qui pourrait redonner la vie et la vraie liberté c'est le Catholicisme!

    On se rend bien compte aujourd'hui du châtiment dans lequel le monde est plongé, car il n'y a plus aucune prédication sur la terre et comme le dit si bien Saint-Paul « La foi vient de la prédication »

    S’il y avait eu plus de soutanes qui se seraient levées contre V2 peut -être entendrions-nous beaucoup plus la parole de Dieu prêcher sur toute la terre, sans doute la femme aurait eu plus de chance de comprendre ce qu'est la vraie liberté!

    Je me dis toujours que si tout a éclaté dans le monde c'est la faute de V2.... en détruisant tout dans l'Église ils ont tué la véritable foi donc toutes les valeurs dans les âmes. Ils ont même réussi a enlever ce que Dieu avait inscrit dans le coeur de tout les hommes c'est à dire la loi naturelle !

    Aujourd'hui le monde ne remonte même plus à une divinité, il remonte à l'homme il sont pire que des païens, leur dieu c'est leur petite personne!

    C'est vraiment la religion de l'homme déifié!

    Terrible châtiment, par contre, nous méritons ce châtiment à cause de nos péchés! Sad

    Tout à fait... La ruine de la foi, c'est la ruine du monde.

    Nous sommes créés pour louer, aimer, adorer Dieu pendant toute l'éternité. Quand on refuse Dieu, c'est le malheur qui nous attend, le même que celui qu'éprouve Satan depuis la chute des Anges.

    Que Dieu nous préserve de ce malheur, et que ce terrible châtiment (l'apostasie générale) serve à notre sanctification...

    Catherine

    Nombre de messages : 713
    Age : 32
    Date d'inscription : 14/10/2008

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: Être femme en temps de persécution...

    Message  Sandrine le Lun 3 Aoû 2009 - 18:48

    Diane a écrit:
    Non chère Sandrine il n'y a vraiment rien de catholique dans un tel comportement, ceux qui agissent ainsi ce sont tous des hypocrites et des lâches. Evil or Very Mad C’est vraiment scandaleux que ces mêmes hommes disent servir la Gloire de Dieu!

    Le genre d'homme qui aurait critiqué, voire pire, une sainte Catherine de Sienne en son temps ou une Sainte Jeanne d'arc ! Shocked

    Sandrine

    Nombre de messages : 1746
    Date d'inscription : 24/08/2008

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: Être femme en temps de persécution...

    Message  Catherine le Lun 3 Aoû 2009 - 18:51

    Diane a écrit:Non chère Sandrine il n'y a vraiment rien de catholique dans un tel comportement, ceux qui agissent ainsi ce sont tous des hypocrites et des lâches. Evil or Very Mad C’est vraiment scandaleux que ces mêmes hommes disent servir la Gloire de Dieu!

    Rien de viril dans ce comportement....

    S'en prendre aux plus faibles que soi, il n'y a franchement pas de quoi se glorifier... No

    Catherine

    Nombre de messages : 713
    Age : 32
    Date d'inscription : 14/10/2008

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: Être femme en temps de persécution...

    Message  Diane le Lun 3 Aoû 2009 - 18:55

    Catherine a écrit:
    Diane a écrit:
    Catherine a écrit:

    Le féminisme étant un principe révolutionnaire particulièrement subversif et directement inspiré du démon...
    D'ailleurs sous prétexte de libération, ces femmes ne se rendent même pas compte à quel point elles sont en fait esclaves.

    C'est le catholicisme, et lui seul, qui a véritablement libéré et élevé la femme.

    Je suis entièrement d'accord avec vous, chère Catherine, ce qui pourrait redonner la vie et la vraie liberté c'est le Catholicisme!

    On se rend bien compte aujourd'hui du châtiment dans lequel le monde est plongé, car il n'y a plus aucune prédication sur la terre et comme le dit si bien Saint-Paul « La foi vient de la prédication »

    S’il y avait eu plus de soutanes qui se seraient levées contre V2 peut -être entendrions-nous beaucoup plus la parole de Dieu prêcher sur toute la terre, sans doute la femme aurait eu plus de chance de comprendre ce qu'est la vraie liberté!

    Je me dis toujours que si tout a éclaté dans le monde c'est la faute de V2.... en détruisant tout dans l'Église ils ont tué la véritable foi donc toutes les valeurs dans les âmes. Ils ont même réussi a enlever ce que Dieu avait inscrit dans le coeur de tout les hommes c'est à dire la loi naturelle !

    Aujourd'hui le monde ne remonte même plus à une divinité, il remonte à l'homme il sont pire que des païens, leur dieu c'est leur petite personne!

    C'est vraiment la religion de l'homme déifié!

    Terrible châtiment, par contre, nous méritons ce châtiment à cause de nos péchés! Sad

    Tout à fait... La ruine de la foi, c'est la ruine du monde.

    Nous sommes créés pour louer, aimer, adorer Dieu pendant toute l'éternité. Quand on refuse Dieu, c'est le malheur qui nous attend, le même que celui qu'éprouve Satan depuis la chute des Anges.

    Que Dieu nous préserve de ce malheur, et que ce terrible châtiment (l'apostasie générale) serve à notre sanctification...


    Oui chère amie que ce terrible châtiment serve à notre sanctification!

    Prions les uns pour les autres!

    Diane

    Nombre de messages : 2463
    Date d'inscription : 17/02/2009

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: Être femme en temps de persécution...

    Message  Catherine le Lun 3 Aoû 2009 - 18:59

    Diane a écrit:Oui chère amie que ce terrible châtiment serve à notre sanctification!

    Prions les uns pour les autres!

    Courage, mes soeurs et mes frères,
    Marchons donc tous de concert!
    Malheur à qui se perd,
    Entr'aidons-nous par nos prières!

    Saint Louis-Marie de Montfort.

    Catherine

    Nombre de messages : 713
    Age : 32
    Date d'inscription : 14/10/2008

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: Être femme en temps de persécution...

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:02


    Contenu sponsorisé


    Revenir en haut Aller en bas

    Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum