Être femme en temps de persécution...

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Être femme en temps de persécution...

Message  gabrielle le Mar 11 Aoû 2009 - 3:26

Vous accolez des citations de Pie XII tirées du contexte à côté des citations de votre paîen pour la première et il me semble de la mercuriale... sans doute y en a-t-il des saints triées sur le volet, pour jeter de la poudre aux yeux , mais cette poudre elle n'aveugle que vous.

J'ai suffisamment produit de citations de Pie XII sur la femme au travail et les professions libérales qu'elle peut occuper, les conseils par lui donné à ces jeunes filles je ne recommencerai pas.

Le fait est qu'un catholique vous a poser une question et dans vos milliers de livres vous n'avez rien trouver de mieux que Ségur et Anacréon et un procureur général, chapeau!

Lorsqu'on est catholique on ne peut pas se placer strictement sur le plan naturel.

Pourquoi n'avez-vous pas citer à Guillaume les allocutions de Pie XII sur le sujet ? Pourtant elles éclairent la question en moins de deux.

H.D. Noble, O.P. Paris, 1925, IIa-IIæ, Qu. 50, art. 3, diff. 3, sol. 3 a écrit:

Difficulté 3. Nous avons distingué précédemment la prudence propre au chef du gouvernement et la prudence propre aux subordonnés. Dans le groupe familial, faudra-t-il semblablement, attribuer au père une prudence toute spéciale ordonnée à la direction de la famille ?

SOLUTION 3.
Sans doute, dans la famille, le pouvoir paternel a une certaine ressemblance avec le pouvoir royal; mais il n’est pas aussi parfait et ne donne pas lieu à une prudence spéciale 1.

1 La prudence familiale n’appartient pas exclusivement au père, mais à chaque membre de la famille selon son rang et son rôle au sein du foyer.

Que d'idées jetées pêle-mêle, que de passion apparaissent à la lecture de votre dernier message

Que de jugements téméraires de la part de la Prudence de la Vendée... qui se lamente pour le moindre coup de mouchoir qu'il reçoit, une véritable réaction de femmellette! Very Happy

Sur ce Sieur Si vis...je vous laisse avec vos illusions d'homme, à savoir que le débat se situait sur ceci :

afin de m'en tenir uniquement au cœur même de notre sujet : la prudence, selon l'ordre établi par Dieu, n'est pas dans la nature de la femme en tant que qualité dominante.

alors qu'il se situait sur cette assertion d'Anacréon

Quelle est celle des qualités des Hommes que les Femmes ne possèdent pas ? Une seule, dit Anacréon, leur est refusée : c'est la prudence..

Il y a une différence entre une qualité dominante et une qualité entièrement refusée
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 2043
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être femme en temps de persécution...

Message  Sandrine le Mer 19 Aoû 2009 - 9:55

Bravo ma chère Gabrielle cheers

Vous avez su prouver qu'une femme peut défendre la Vérité aussi bien qu'un homme et dans ce cas précis : beaucoup mieux !

Vous venez de plus, de démontrer que la dialectique a ses limites. Un bel exemple de bonne foi contre la mauvaise foi ! sunny
avatar
Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être femme en temps de persécution...

Message  Bruno le Jeu 27 Aoû 2009 - 22:59

Aujourd'hui, 27 Août, fête de la Bienheureuse Marguerite de Bavière...

Voici ce qu'on peut lire dans les Petits Bollandistes, tome 11, p. 254-255.

Voilà où Dieu peut, quand Il le veut, placer la femme, Messieurs les machos!
Basketball

En ces jours lamentables qui semblaient pronostiquer la fin des temps comme le prêchait alors Saint Vincent Ferrier, où Notre-Seigneur allait-il placer le remède suprême ? Dans les saintes femmes. Sainte Catherine de Sienne est en effet la plus grande figure de cette époque, et c’est dans son histoire que nous entendons le divin Sauveur prononcer ces étonnantes paroles en conviant, vers 1368, la jeune vierge à sa noble mission :
« Sache », lui dit-il, « qu’en ce temps l’orgueil des hommes est devenu si grand, surtout dans ceux qui se disent lettrés et savants, que ma justice ne peut plus les supporter, et va les confondre par un juste jugement ; mais, parce que la miséricorde surabonde en toutes mes œuvres, je veux d’abord les confondre pour leur bien et sans les perdre, afin qu’ils se reconnaissent et qu’ils s’humilient, comme les Juifs et les Gentils, lorsque j’envoyais à ceux-ci des insensés que je remplissais de ma divine sagesse. Je vais donc envoyer vers ces orgueilleux des femmes, ignorantes et faibles par nature, mais sages et fortes par ma grâce, pour confondre la vaine assurance de ces hommes. S’ils se reconnaissent, s’ils s’humilient, en mettant à profit les enseignements que je leur offrirais par ces êtres fragiles mais bénis, je serai plein de miséricorde pour les coupables ; s’ils dédaignent au contraire ce remède humiliant mais salutaire, je leur enverrai tant d’autres opprobres, qu’ils deviendront la risée du monde entier. C’est là le juste jugement dont je frappe les orgueilleux : plus ils veulent s’élever au-dessus d’eux-mêmes, sous le souffle de la vanité, plus je les abaisse au-dessous d’eux-mêmes… »

L’histoire atteste, en effet, combien les évènements d’alors ont répondu à cette étonnante prédiction. Les papes balançaient encore entre Avignon et Rome, que déjà les femmes fortes, suscitées par la miséricorde du Seigneur, s’empressent, comme d’autres Judith, à sauver leurs frères. A côté de quelques saints, élevés eux-mêmes à une puissance qui n’a presque plus rien d’humain, tels que les Vincent Ferrier, les Bernardin de Sienne, les Jean de Capistan, nous voyons de tous côtés une foule d’héroïnes qui s’élancent dans la carrière : sur le champ de bataille, c’est Jeanne d’Arc arrachant le sceptre de Saint Louis aux précurseurs d’Henri VIII ; dans les luttes bien plus hardies encore de l’ascétisme, quelle palme magnifique cueillie par les Brigitte et les Catherine de Suède , les Catherine de Sienne, les Françoise Romaine, les Colette de Corbie, les Lidwine de Squidam, et tant d’autres saintes, pour la plupart trop peu connues depuis, mais qui n’en n’ont pas moins contribué, de leur temps, à ramener la société humaine des bords de l’abîme. Au nombre de ces femmes fortes, dont la vie si méritoire, trop longtemps oubliée, nous est heureusement restituée, aujourd’hui que l’Eglise attend encore tant de services de la femme chrétienne, se range avec éclat la bienheureuse duchesse Marguerite de Bavière, qui fit l’ornement du trône en Lorraine, comme une autre Marguerite de Bavière, sa cousine, brillait sur celui de Bourgogne, pendant qu’Isabeau de Bavière, leur parente, souillait le trône de France de scandales et de félonies sans nom.
avatar
Bruno

Nombre de messages : 68
Age : 37
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être femme en temps de persécution...

Message  gabrielle le Ven 28 Aoû 2009 - 0:34

Merci cher Bruno... sunny
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 2043
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être femme en temps de persécution...

Message  Monique le Ven 28 Aoû 2009 - 4:00

Bruno a écrit:
Voilà où Dieu peut, quand Il le veut, placer la femme, Messieurs les machos! Basketball

Cher Bruno, vous êtes un AS !!! king

Messieurs les machos! vous n'êtes que des jocolor


Dernière édition par Monique le Ven 28 Aoû 2009 - 4:17, édité 1 fois
avatar
Monique

Nombre de messages : 1600
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être femme en temps de persécution...

Message  ROBERT. le Ven 28 Aoû 2009 - 4:14

.

Bingo Bruno!... cheers J'espère que cet extrait va enrichir la biblio. de nos imperfectibles.. Very Happy

.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 896
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être femme en temps de persécution...

Message  gabrielle le Lun 7 Sep 2009 - 17:08

Pie XII. Allocution du 12 septembre 1947 aux membres des Ligues féminines catholiques internationales ( Actes Pontificaux; I.S.P. Montréal N° 30, p. 14...in S.S. Pie XII La femme dans la société, pages ,176,177. imprimatur , Georgius, Ep. Trivluvianen. Trifluvi, die 27 Octobris 1953 a écrit:

Le domaine politique:

Reste enfin le domaine de la vie politique. En bien des circonstances, Nous en avons déjà touché certains points. Ce domaine a plusieurs aspects distincts : la sauvegarde et le soin des intérêts sacrés de la femme, par le moyen d'une législation et d'un régime respectueux de ses droits, de sa dignité, de sa fonction sociale — la participation de quelques femmes à la vie politique en vue du bien, du salut et du progrès de toutes.

Votre rôle, à vous, est, d'une manière générale, de travailler à rendre la femme toujours plus consciente de ses droits sacrés, de ses devoirs, de sa puissance soit sur l'opinion publique dans les relations quotidiennes, soit sur les pouvoirs publics et la législation par le bon usage de ses prérogatives de citoyenne.

Tel est votre rôle commun. Il ne s'agit pas, en effet, pour vous d'entrer en masse dans la carrière politique, dans les assemblées publiques. Et vous devrez, du moins la plupart d'entre vous, donner le meilleur de votre temps et de votre coeur au soin de la maison et de la famille. Nous ne perdons pas de vue que l'édification d'un foyer où tous se sentent à l'aise et heureux, l'éducation des enfants, sont, en réalité, une contribution de première valeur au bien commun, un service appréciable dans l'intérêt du peuple entier. Et Nous trouvons un grand motif de joie dans ce fait — vous-mêmes le remarquez avec raison — que, au sein des familles rurales, c'est-à-dire dans une grande partie de l'humanité, l'action de la femme au foyer domestique coïncide encore fort heureusement avec sa coopération à l'économie familiale et nationale.

Celles d'entre vous qui, plus libres de leur personne, plus aptes et mieux préparées, assumeront ces lourdes tâches de l'intérêt général, seront vos représentantes et comme vos déléguées. Faites-leur confiance, comprenez les difficultés, les peines et les sacrifices de leur dévouement; soutenez-les, aidez-les.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 2043
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être femme en temps de persécution...

Message  ROBERT. le Lun 7 Sep 2009 - 21:26

.

Cette allocution de Pie XII mérite-t-elle de faire partie de la bibliothèque de nos imperfectibles ? Je n'en sais rien, mais elle est bienvenue dans la nôtre... cheers
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 896
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être femme en temps de persécution...

Message  Eric le Lun 7 Sep 2009 - 22:16

ROBERT. a écrit:.

Cette allocution de Pie XII mérite-t-elle de faire partie de la bibliothèque de nos imperfectibles ? Je n'en sais rien, mais elle est bienvenue dans la nôtre... cheers
Wink
avatar
Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être femme en temps de persécution...

Message  ROBERT. le Lun 7 Sep 2009 - 22:27

Eric a écrit:
ROBERT. a écrit:.

Cette allocution de Pie XII mérite-t-elle de faire partie de la bibliothèque de nos imperfectibles ? Je n'en sais rien, mais elle est bienvenue dans la nôtre... cheers
Wink

Je vous remercie d'avoir mis une couleur rutilante dans mon post... Very Happy
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 896
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être femme en temps de persécution...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum