Médecine officielle, médecine antichrétienne...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Médecine officielle, médecine antichrétienne...

Message  Sandrine le Dim 21 Sep 2008 - 0:15

Dire de la médecine officielle, une médecine antichrétienne , c’est un peu fort non ?

Certes, elle n’est pas toujours très bonne ni fiable, d’accord, il y a des dérives…mais de là à dire qu’elle est antichrétienne, il y a une marge .
C’est vrai, qui d’entre nous n’a jamais fait appel à ses « services » ? Qui n’a jamais eu recours aux médicaments ?

Et puis, les médecins, c’est comme les prêtres, ils font autorité. Quelle famille ne connaît pas LE bon médecin qui a sauvé un de ses membres de la catastrophe grâce à un traitement lourd mais ô combien efficace ?

Et oui c’est vrai ! Qui ne connaît pas LE bon prêtre qui fait des sermons comme ça et qui remet ses ouailles sur le bon chemin , le seul, le vrai , l’unique boulevard Marcel 1er.
Celui qui mène au … enfin je ne sais plus….

Alors, qui est-elle exactement cette médecine officielle si indispensable ?

Voici quelques infos pour bien la cadrer dans un premier temps :
Son autre nom est la médecine pasteurienne allopathique. Cette médecine , comme son nom l’indique, a pris un essor considérable avec la médiatisation de Pasteur et de ses soi-disant travaux. Même si Pasteur n’est qu’un pion sur l’échiquier, sa contribution a été un élément déclencheur ou déclenché de ce qu’est la « médecine » aujourd’hui.

C’est une mafia médicale, composée d’hommes politiques, de banques, d’industriels de la pharmacie et de l’agro-alimentaire.
Cette mafia allopathique interdit toutes les thérapies concurrentes et élimine tous les gêneurs (même médecins) et cela sans ménagement.
Le conseil de l’Ordre est si puissant qu’il passe au-dessus des lois et son action dictatoriale lie pieds et mains des patients et des médecins de base.
Son objectif : pouvoir et argent. Elle rend malade et tue pour arriver à ses fins.

Aux alentours de 1896, c’est l’étatisation ( ou plutôt la dictature) de la médecine pasteurienne et la suppression corrélative de la liberté thérapeutique.
L’Ordre des Médecins qui comprenait un Conseil Supérieur de la médecine et des Conseils départementaux fut créé le 7 octobre 1940 sous le gouvernement de Vichy, ceci jusqu’ en 1942.
L’ordonnance du 24 septembre 1945, signée par M. Billioux, ministre communiste de la santé à cette époque, crée définitivement l’Ordre actuel qui se voit « chargé du maintien des principes de moralité, de probité, et de dévouement indispensables à l’exercice de la médecine… et à l’observation des règles dictées par le code de déontologie. »


Le 5 janvier 1896, Le Journal de médecine de Paris annonçait triomphalement l’avènement de la médecine pasteurienne, qui devait ouvrir une ère de progrès sensationnels. Après avoir envoyé aux oubliettes de grands médecins ainsi qu’Hippocrate, l’article proclame : « Aujourd’hui, tout est simplifié, une seringue suffit. Ne vous occupez pas du diagnostic, injectez immédiatement le sérum. Comme il est à la fois préventif et curatif et que son action n’est jamais nuisible, vous êtes sûrs d’obtenir de bons résultats. Les chaires de clinique médicale seront supprimées et remplacées par des écuries et des laboratoires. Ce sera tout bénéfice pour tous. Simple intermédiaire entre l’Institut Pasteur et le public, le médecin aura tout avantage à préconiser les nouvelles méthodes. »

Notez au passage, qu’il n’est pas question ici de patients mais de « public ».

Après la Seconde Guerre Mondiale, ça évolue rapidement et l’Ordre des médecins devint plus puissant. Poussés par les lobbies pharmaceutiques, les politiciens mirent en place dès lors des lois répressives .

L’ordonnance du 24 septembre 1945 conféra aussi au Conseil de l’Ordre le droit exorbitant de juger sans appel et d’interdire l’exercice de la médecine à qui leur était insoumis. L’accusé est condamné d’avance, même s’il a été acquitté par les Tribunaux.
Tout médecin ne respectant pas scrupuleusement les directives de leurs maîtres sont ainsi mis au rebut avec cassage systématique de la réputation et amendes exorbitantes, sans parler des peines de prison et des « morts subites » pour les plus récalcitrants.

C’est une véritable politique de terreur qui freine le plus grand nombre et qui les réduit au silence . Le confort pécuniaire étant aussi un bon moyen d’acheter le silence et les mensonges.

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médecine officielle, médecine antichrétienne...

Message  Sandrine le Dim 21 Sep 2008 - 0:23

Aux USA, ce fut le rôle du FLEXNER Report de prendre en main la médecine. De 1910 à 1925, l’AMA (American Medical Association) et l’AAMC ( Association of American Medical Colleges) exigèrent que les écoles de médecine suivent le FLEXNER Report financé par la fondation Rockfeller.

A cette époque, on comptait deux fois plus de praticiens de médecines douces que de médecine allopathique. On enseignait toutes les médecines non allopathiques : l’homéopathie, les disciplines naturopathiques, la phytothérapie, etc…

La réforme médicale les élimina tout simplement !
Le nombre d’écoles de médecine passa de 650 à 50.
La liberté thérapeutique disparut.
Et la médecine devint un outil étatisé au service de la finance.

Aujourd’hui, c’est l’OMS* qui coordonne les politiques de médecine mondiales.

Mais alors, quels sont les objectifs de cette mafia allopathique ?
C’est simple : - le profit des industriels ( médicaments et vaccins représentent des fortunes colossales)
- un but philosophique qui est d’imposer une doctrine matérialiste contre une doctrine spiritualiste : Le président Carter déclara « Le plus grand danger actuel dans le monde, c’est l’idéal chrétien ! »
- l’asservissement des populations rendues irresponsables pour faciliter la mise en place du gouvernement mondial. Il faut faire perdre toute autorité aux gouvernements des différents pays et faire disparaître le système bancaire dans un grand krach boursier, de façon que les dirigeants remettent leurs pouvoirs à l’ONU et à une banque mondiale, assurant la dictature de la finance.
- Une politique de dépopulation sélective, suivant le rapport NSSM 200, du National Security Council US de 1974, qui est dirigée par l’IPPF (International Planed Parenthood Federation) créée en 1952. Elle dispose de crédits illimités, fournis entre autres par la Rockefeller Foundation, pour promouvoir les pratiques anticonceptionnelles et l’avortement ( le massacre des innocents légalisé), dans les pays en voie de développement.

R.Mac Namara, ancien secrétaire d’état US déclarait en 1987 : « Il faut prendre des mesures draconniennes de réduction démographique, contré la volonté des populations. Réduire les taux de natalité est impossible et insuffisant. Il faut donc augmenter les taux de mortalité. Comment ? Par des moyens naturels : la famine et la maladie. »

------------------------------------------------

*OMS ( Organisation Mondiale de la Santé)
C’est le ministère de la santé de l’ONU ( ONU qui a succédé à la SDN, créée en 1919 à Genève sur les principes directeurs établis par un congrès de francs-maçons à Paris en 1917. L’ONU fut créée en 1945 à San-Francisco. C’est une des plus grandes loges maçonniques du monde .), qui établit les politiques mondiales de la santé qu’elle impose progressivement aux gouvernements des différents pays.

En 1978 , l’OMS définit à Alma Ata une politique commune basée sur le rapport Flexner, qui imposait la médecine allopathique dite scientifique, et excluait toutes les médecines alternatives.

En 1983, l’OMS établit son programme élargi de vaccinations pour vacciner tous les enfants, et en 1989, elle fait adopter la « Convention des droits de l’enfant » pour vaincre les résistances.
Cette convention permet d’imposer par la force : les transfusions sanguines, les vaccins, la médecine allopathique, certains traitements médicamenteux sévères.

Autant dire que sous couvert de sérieux , de « protection » de la population et de "bien commun", l’OMS nous fait passer des vessies pour des lanternes en matière de santé, d’alimentation ou autre .

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médecine officielle, médecine antichrétienne...

Message  Sandrine le Lun 22 Sep 2008 - 16:13

« C’est bien beau tout ça mais ça ne fait pas de la médecine à proprement parlé, une médecine antichrétienne », me direz-vous !

« Elle est certes dirigée et manipulée à souhait par les maîtres de ce monde . Son but, on l’a vu, est loin d’être louable et c’est peu dire.

Mais les médecins, eux, ne sont pas tous mauvais. Certains ont la vocation. Beaucoup sont dupes et loin de s’imaginer ce qui se cache derrière. » , ajouterez-vous.

Oui, c’est possible….

A ce propos, peut-on faire confiance à la presse médicale ? Les articles, signés d’éminents chercheurs ou professeurs , sont-ils fiables ?
A priori, tout le monde répondrait dans l’affirmative…

La télévision anglaise de Radio Canada 1 , a mené l’enquête pour nous. Environ 50% des études publiées dans les journaux médicaux sont en fait rédigées par des « auteurs fantômes » !
Après publication, on peut y lire la signature de médecins et chercheurs réputés…
Il semblerait que le Lancet et le New England Journal of Medecine ne dérogent pas à la règle….
Ces fameux « auteurs fantômes » sont rémunérés jusqu’ à 100 000$ par an par les industries pharmaceutiques pour rédiger des études favorables à leurs produits.
On évite soigneusement de parler des effets secondaires dangereux , vous imaginez la suite sur notre santé !
Après avoir interrogé les éditeurs des journaux sur ces pratiques peu orthodoxes , ceux-ci déclarèrent sans honte qu’ « ils n’avaient pas les moyens nécessaires pour vérifier la provenance de toutes les études qui leur sont soumises ». Quant aux auteurs , c’est la même chose. Celui interrogé par Radio Canada 1 a déclaré « s’en laver les mains en affirmant que la seule responsabilité est celle du médecin qui accepte d’associer son nom au texte ». C’est tout !!!
Tiens, ça me rappelle vaguement quelque chose ....

Bref, encore un plan bien orchestré et surtout bien rémunéré pour les différentes parties. Le seul hic, le contribuable… Il n’est bon qu’à financer les remboursements de la Sécu pour que les patients puissent se tuer à petit feu avec ces poisons « scientifiquement reconnus » !!!

Les quelques médecins qui dénoncent cette corruption sont illico presto remplacés par d’autres moins scrupuleux.
C’est une affaire qui roule !

Il existe à côté de cela, un véritable rideau de fer médical . De plus en plus systématiquement, les médicaments commandés en Allemagne sont retournés à l’envoyeur par les services de douane. Ceux de Suisse sont eux confisqués à la douane de Lyon et de Roissy sous prétexte de recherche de drogue.

Je ne parle pas de certains produits ou remèdes naturels qu’il faut se procurer à l’étranger car interdits à la vente en France. Il est d’ailleurs illégal d’essayer de se les procurer !
Remarquez, ça se comprend, ils sont beaucoup trop efficaces ! Ils guérissent des maladies qui sont sensées être « incurables » … Naaan mais c’est sûrement pour nous préserver des charlatans ….

C’est vrai quoi : « d’abord ne pas nuire » ne fait-il pas partie du serment d’hyppocrite ?



Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médecine officielle, médecine antichrétienne...

Message  Sandrine le Mar 23 Sep 2008 - 14:22

Il est important de souligner que malgré le plus grand nombre de médecins corrompus, asservis et avides des gains « offerts » par la puissance des lobbies pharmaceutiques, il en existe un petit nombre qui a le courage de dénoncer toutes ces exactions quitte à devoir s’exiler pour échapper à la répression et à la dictature médicale. Certains en sont morts, d’autres se cachent et d’autres continuent de se battre… C’est le pot de terre contre le pot de fer mais au moins, le matin, ils peuvent se regarder en face devant le miroir….
….Contrairement aux nombreux autres méde ambitieux qui n’hésitent pas à prescrire toujours les mêmes médicaments en échange d’enveloppes bien garnies…


Mais le problème est encore plus complexe que cela.
Cette explication brève de la mafia médicale n’est finalement qu’une entrée en matière. Le problème réside bel et bien dans les principes et fondements de cette « médecine allopathique ».
Elle est totalement différente et surtout opposée à la vraie médecine.

Je m’explique….

Tout d’abord, il faut savoir qu’il y a toujours eu et dans toutes les civilisations deux conceptions opposées de la médecine qui ont toujours été en conflit : la médecine spiritualiste et la médecine matérialiste opposée à Dieu.
A la fin du XIXe siècle , la médecine matérialiste a triomphé par l’intermédiaire de Pasteur aux dépens de la médecine spiritualiste.

Osons cette petite comparaison :
Au fil des années, les hérétiques et les francs-maçons ont œuvré pour anéantir l’Eglise comme ils l’ont fait pour la vraie médecine. Aujourd’hui, nous savons qu’ils ont réussi un véritable coup de maître. Avec un tour de passe-passe formidable et bien orchestré, ils ont réussi à faire croire à la grande majorité de la populace que l’ « église conciliaire » était l’Eglise . Il en va de même avec la médecine.
Beaucoup s’insurgeront en maugréant que ça n’a rien à voir et qu’il y a quand même du bon dans la médecine pasteurienne.

Y a-t-il du bon dans l’église conciliaire ? Certes non !
Y a-t-il du bon dans la médecine allopathique ? Certes non !

Elles sont toutes deux des bâtardes des francs-maçons.

Et cela est facile à prouver, encore faut-il vouloir l’admettre, ce qui n’est pas chose aisée, je le conçois.
Ceci dit, nous tous sur ce forum, sommes un minimum « aguerris » . L’épreuve monumentale que nous subissons, à savoir plus de sacrements, plus de prêtres, plus de pape, nous pousse à toujours chercher la Vérité, à avancer doucement.
La Vérité essentielle, vitale, salutaire est bien sûr celle qui mène au Ciel. Mais si cette Vérité est si bien occultée, bafouée par l’ennemi, pensez-vous qu’elle soit la seule ici-bas ?
Toutes les valeurs sont inversées, tout est chamboulé .

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médecine officielle, médecine antichrétienne...

Message  Sandrine le Mar 23 Sep 2008 - 14:23

Et s’il y avait aussi une médecine éclipsée, occultée ?
Seriez-vous prêts à y croire ? Ou bien feriez-vous comme tous nos tradouilles qui « critiquent » et qui se gargarisent de médecines naturelles mais qui se jettent dans la fosse pasteurienne au moindre bobo inquiétant , tout comme ils rejettent la secte mais reconnaissent son pope !!!???

C’est là que médecine antichrétienne prend toute sa valeur . Mais comment juger de la médecine sans être médecin soi-même , n’est-ce pas ?
Mais comment juger l’église conciliaire sans être théologien soi-même ?

Pourquoi serait-elle réservée à une élite corrompue ? Pourquoi se taire et faire la politique de l’autruche ?
La médecine nous concerne tous, nous avons tous une santé à préserver. Ce corps qui nous a été prêté par Dieu, ne faut-il pas le ménager, le protéger ? N’est-il pas le Temple de Dieu ?
Doit-on l’abandonner aveuglément entre les mains d’apprentis sorciers ?

Nous avons le devoir de nous « pencher » sur l’esprit et les principes de la médecine allopathique et de ses graves erreurs tout comme nous avons le devoir d’étudier les textes de l’Eglise pour juger des actes des deux sectes (conciliaire et Lefevriste) et de leurs hérésies.

Il faut bien réaliser que les nombreuses dérives de la « médecine » contemporaine nous poussent à pécher sans même que nous nous en rendions compte.

« Ceux qui nous veulent du bien » ont compris que les changements doivent s’opérer d’une manière très lente. Ainsi , la grande majorité ne s’en rend pas compte et n’a pas conscience de ces changements. Donc, pas de réaction, pas d’opposition, pas de révolte.
C’est ce qui s’est passé avec la secte conciliaire et puis la secte Lefevriste. C’est ce qui se passe aussi pour la science et en l’occurrence la médecine.

Ne faisons pas comme la masse qui agit selon le principe de la grenouille chauffée !

« Imaginez une marmite remplie d’eau froide dans laquelle nage tranquillement une grenouille. L’eau chauffe doucement. Elle est bientôt tiède. La grenouille trouve cela plutôt agréable et continue à nager. La température continue à grimper. L’eau est maintenant chaude. C’est un peu plus que n’apprécie la grenouille, ça la fatigue un peu, mais elle ne s’affole pas pour autant. L’eau est cette fois vraiment chaude. La grenouille commence à trouver cela désagréable, mais elle s’est affaiblie, alors elle supporte et ne fait rien. La température de l’eau continue à monter jusqu’au moment où la grenouille va tout simplement finir par cuire et mourir, sans jamais avoir fait quelque chose pour s’extraire de la marmite.
Si la même grenouille avait été plongée directement dans l’eau à 50°, elle aurait immédiatement donné le coup de patte salutaire qui l’aurait éjectée aussitôt de la marmite. »

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médecine officielle, médecine antichrétienne...

Message  Sandrine le Mar 23 Sep 2008 - 14:48

Voici une expérience réalisée par la San Diego State University :

1. Enfermez vingt chimpanzés dans une chambre.

2. Accrochez une banane au plafond et installez une échelle permettant d'y accéder.

3. Assurez-vous qu'il n'y ait pas d'autres moyens d'attraper la banane qu'en utilisant l'échelle.

4. Mettez en place un système qui fasse tomber de l'eau glacée dans toute la chambre, dès qu'un singe commence à escalader l'échelle.

5. Les chimpanzés apprennent vite qu'il ne faut pas s'aventurer sur l'échelle.

6. Arrêter le système d'eau glacée.

7. Maintenant remplacez l'un des vingt chimpanzés par un nouveau. Ce dernier va chercher à escalader l'échelle, et sans comprendre pourquoi, se fera tabasser par les autres.

8. Remplacer encore l'un des chimpanzés par un nouveau. Ce dernier se fera encore tabasser pour la même raison, et c'est celui qui a été introduit juste avant qui tapera le plus fort.

9. Continuez le processus jusqu'à ce qu'il n'y ait plus que des singes nouveaux.

10. Alors plus aucun ne cherchera à atteindre la banane et, si jamais il y en a un qui succombe à la tentation, il se fera massacrer illico presto par les autres.


N'est-ce pas ainsi que les grandes institutions de l'humanité fonctionnent aujourd'hui ?

Grenouilles, chimpanzés, moutons ou bovins, ne faisons pas comme la masse qui se déshumanise et qui se laisse asservir !
Bien sûr, nous sommes pieds et poings liés face aux lois iniques qui nous empêchent de crier la vérité, bien sûr, ils auront leur récompense, bien sûr ...
Mais cela ne doit pas nous empêcher d'agir et de réagir. Ecartons de notre vie tout ce qui nous gêne et tout ce qui ne respecte pas les valeurs catholiques si chères à nos coeurs.
La Sainte Providence aide toujours ceux qui cherchent la Vérité, la justice et le bien.

Ne nous laissons pas cuire !

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médecine officielle, médecine antichrétienne...

Message  Sandrine le Jeu 25 Sep 2008 - 21:10

A présent, quelques définitions indispensables...

Commençons par le début : la biologie

La biologie , par définition, est la science de la vie, des êtres vivants.
Le dictionnaire rajoute même « qu’elle traite de toutes les manifestations de l’état vivant, depuis la réaction biochimique jusqu’à la vie en société. Chaque aspect de la vie a été pris en charge par une branche particulière de la biologie […] »
Le biologiste est le spécialiste de l’étude de la vie, des êtres vivants.
Les méthodes et les techniques de la biologie sont mises en œuvre par le biologiste au service de la médecine.

Voilà pour la théorie ….

Mais qu’en est-il de la pratique ?
A priori, nous serions tentés de répondre naïvement : nos biologistes étudient la vie tout simplement ! Vérité de La Palice me direz-vous….

Pour le savoir , intéressons-nous aux méthodes effectuées pour étudier le vivant .

Voici donc le protocole habituel de préparation des tissus vivants avant l’examen au microscope de nos biologistes afin d’étudier le pourquoi du comment du vivant et de son fonctionnement …

- Dans un premier temps, les tissus vivants sont longuement baignés dans un mélange de formol et d’acide pour y être tués et fixés.
- Puis, ils sont totalement déshydratés, par des bains successifs dans de l’alcool de plus en plus concentré.
- Puis, ils subissent un dégraissage radical en passant dans un bain de toluène.
- Les bribes de tissu résiduelles sont alors plongées dans de la paraffine brûlante, cette liqueur venant théoriquement prendre la place de l’eau et de la graisse à l’intérieur des structures à examiner.
- Puis, on laisse refroidir, ce qui donne une « inclusion » dans un bloc de paraffine solide.
- Il faut ensuite couper ce bloc en tranches, extrêmement fines… Et on use pour cela d’un Microtome ( système de guillotine qui utilise des lames de rasoir pour couper). Mais compte tenu de l’épaisseur de la tranche à obtenir (0,3 microns à 2 ou 3 microns au maximum), le tranchant de la lame de rasoir pourrait se comparer au tranchant d’une hache bien émoussée.
- Les tranches obtenues sont tellement abîmées, dilacérées et fripées qu’il faut les laisser s’étaler lentement en les laissant flotter sur de l’eau… Elles sont ensuite « repêchées » avec une lame de verre, puis la lame est passée avec la coupe sur la flamme d’un bec Bunsen (600° environ), ce qui soude la coupe au verre et sèche l’ensemble.
- Il faut maintenant éliminer la paraffine, et on use pour cela d’un nouveau bain de toluène.
- Puis, il faut réhydrater, ce qui se fait par de nouveaux bains successifs dans de l’alcool de moins en moins concentré. L’eau apportée ici est ‘’morte’’, puisqu’il s’agit d’eau distillée.
- On obtient alors une tâche blanche opalescente et unie au centre de la lame. Il n’est pas encore question d’observer à ce moment… Il faut colorer ! Mais aucune couleur ne pourrait s’accrocher sur ces restes dilacérés dans tous les sens… Il est donc nécessaire de mordancer préalablement, comme pour une toile banale. C’est donc un nouveau bain dans un acide fort, pour faire ce mordançage destiné à creuser de minuscules trous dans les éléments microscopiques présents encore sur la lame. Des trous qui vont pouvoir retenir les colorants dont on use ensuite.
- On recouvre alors le tout d’un Baume venant du Canada. On laisse sécher, on installe une contre-lamelle en verre venant recouvrir la coupe. Une sorte de colle ( produit de latage), vient étanchéiser l’ensemble.



Edifiant, n’est-ce pas ? Ils sont forts tout de même ! Non ?

Le résultat s’appelle « une coupe histologique » .
Histologie d’après le dico : « Etude des tissus de l’organisme par la microscopie optique et électronique , et par des méthodes de coloration ( ah oui ?? seulement ?) qui permettent d’identifier leur structure, leur morphologie, leur mode de formation et leur rôle. »
A peu de choses près…c’est tout à fait ça !

C’est donc à partir de cette « coupe histologique » que nos biologistes expliquent le fonctionnement de la vie. C’est à partir de cette coupe, qu’ils savent tout de la cellule, qu’ils ont découvert les fameuses mitoses et méioses, les chromosomes etc…

Ce protocole est destiné à l’étude au microscope optique . En ce qui concerne le microscope électronique ( pour aller toujours plus loin dans l’infini petit), l’inclusion se fait alors dans du plastique ( c’est fantastique !) et le durcissement est obtenu grâce à une réaction chimique au sein du liquide dans lequel est plongé le tissu à examiner ( à l’aide d’une substance durcissante). La coloration banale ne suffira pas ici, il faudra user d’une métallisation ( projection de fines particules métalliques ).

Voici comment jusqu’à présent, nos apprentis sorciers nous expliquent, du haut de leur autorité, la mécanique de la vie.

[ Ceci dit, des protocoles plus respectueux ont été proposés plus récemment, usant principalement de la congélation de suite après le prélèvement du tissu. Mais là encore, toute congélation implique une cristallisation de l’eau présente dans les tissus qui entraîne une importante dilatation des molécules d’eau et par conséquent une dilacération des structures microscopiques. Quant à la coloration, il semblerait qu’une métallisation soit indispensable .
Malgré ces protocoles plus « respectueux », les anciennes « découvertes » ne sont pas remises en question pour autant…]

Etudier la vie en observant la mort, voilà une logique plutôt hors du commun !

Et dire que c’est le pauvre contribuable qui finance les recherches de notre belle science moderne !
Absolument … vraiment…. épouvantable !!!

Toutes ces « découvertes » factices font partie intégrante d’un véritable dogme médical . Dogme qui ne doit pas être contredit.

Et pourtant …

… Pourtant le vivant a été étudié par de vrais scientifiques avec de vrais résultats , résultats complètement occultés en faveur d’une médecine de mort .

Petite devinette : qui a « découvert » l'origine virale du SIDA ?
Spoiler:
L’origine virale du Sida a été « décidée » par le ministre de la Santé des USA …

Epoustouflant ! Nous irons loin !

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médecine officielle, médecine antichrétienne...

Message  Sandrine le Dim 5 Oct 2008 - 18:25

Voici une lettre écrite par le Dr G. C. , diplômé de la Faculté de Médecine de Paris, Président de l’Institut Antoine Béchamp. La vision de ce médecin, bien que pertinente et très vraie, n’est qu’une vision temporelle où le spirituel ne semble pas avoir sa place, à priori. Pourtant nous verrons plus loin que notre vision spirituelle, pour nous catholiques, est intimement liée avec celle-ci .

« Le Professeur Béchamp, l’un des plus grands savants de tous les temps, ne serait pas surpris de voir l’évolution d’une médecine qui déjà aveugle de son temps, lui avait préféré un petit chimiste politiquement très bien introduit du nom de Pasteur, avec les théories dont on connaît maintenant la funeste, honteuse, mais financièrement très profitable utilisation.
Déjà la politique, les magouilles, les injustices, la stupidité qui ont gâché la vie de ce grand Savant, ont ruiné la santé et la vie de tous les hommes, avec la complicité du conseil médical de l’époque.
Une politique de désinformation et de terreur et de mensonge, dont le médecin de base lui-même est victime, visant à imposer une dépendance physique et mentale maximale au patient au profit de la politique et de l’industrie s’est étendue tel un cancer au monde entier.
La soumission à l’autorité s’instaure pour l’immense majorité. Seuls quelques médecins et quelques patients réalisent et se rebellent devant l’énormité de ce qui se passe, ils sont alors rapidement et sévèrement punis, soit pour les médecins par la suspension ou la perte définitive du droit d’exercer (une dizaine d’années d’études difficiles et coûteuses volées par un petit tribunal lui-même soumis à l’intérêt supérieur), par la prison, les procès.
Les parents qui cherchent à protéger leurs enfants, subissent la déchéance parentale et sont privés de ceux-ci.
Comment tout cela est-il possible, ou toléré par les victimes, entériné par les politiques de tous bords (fins de mois), la réponse est simple, par la force, l’ignorance, par la lâcheté ou la compromission de chacun d’entre nous.
L’union de tous ceux qui ont ouvert les yeux, permettra aux hommes de survivre et peut-être de sortir d’un esclavage programmé et généralisé.
Il nous faut bien connaître et reconnaître les armes et les moyens employés, tel un concert, les responsables mondiaux arrivent à faire jouer à l’unisson la même musique (celle du commerce international).
Le particulier, les professionnels apprennent à la fredonner, elle semble universelle, elle fait vivre aussi. Ce ne peut être que la vérité médicale Mondiale.
On n’entend jamais les dissonances car l’arme sémantique est bien rodée. Ainsi on parle de la santé et non de la maladie qui seule intéressent médecins, hôpitaux, assurances.
La santé est souvent ressentie par le professionnel comme un défit, presque une insulte, une sorte de concurrence illégale, un marché parallèle contre lequel il faut lutter, fusse avec mauvaise foi.
On a affublé les concurrents de noms plutôt péjoratifs : Médecine parallèle, Médecines douces tandis que les pharmacies deviennent oh dérision « des espaces de santé ».
L’assurance sur la mort devient assurance sur la vie !
La prévention disparaît et devient le dépistage qui remplit les cabinets de malades en quête de maladies (Knock).
[…] On comprend que la santé ne peut être que synonyme de liberté, elle n’appartient qu’à l’homme, à chaque homme, elle ne saurait être la propriété des politiques ou de la médecine ou de la pharmacie, elle ne peut s’épanouir que par le développement du pouvoir personnel, du choix personnel, et d’une véritable prévention, et jamais être imposée tyranniquement par la Désinformation, le Contrôle de l’Information, des banques de données, des chercheurs, des patients, ou par Contrôle des médecins tel qu’il vient d’être mis en place.
Quelle autre profession a jamais accepté un tel joug !
Quelle autre profession possède une telle protection, une telle exclusivité, de tels privilèges, ou dans les hôpitaux une telle immunité légale.
Pourquoi le patient n’est-il qu’un pion sans importance de l’échiquier économique ?
Le malade doit cesser d’avoir peur des maladies dont les sources se trouvent dans la pollution, le mode de vie ou les carences, mais bien plus des convoitises que la maladie attise chez les professionnels ou les institutions.
La médecine et la Santé Publique doivent enfin réaliser qu’une nutrition adéquate, accompagnée d’une hygiène de bonne qualité, sont les meilleures armes de la prévention de la maladie. »

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médecine officielle, médecine antichrétienne...

Message  Sandrine le Mer 7 Jan 2009 - 16:33

C’est au 19e siècle que la chimie et la chimiothérapie ont remplacé les plantes médicinales, remèdes végétaux pourtant utilisés depuis des millénaires.
A ce moment précis la médecine a pris un tournant dramatique laissant au rebus une médecine de santé au profit d’une médecine de maladie.

Les scientifiques de l’époque ont cru au pouvoir sans limite de la chimie de synthèse ; ils ont vu aussi et surtout la manne extraordinaire qu’elle engendrait ….
Phytothérapie et autres thérapies naturelles avec tout leur cortège de bon sens et leur efficacité prouvée , ont été sacrifiées, pour laisser place à une pseudo-médecine artificielle, symptomatique et surtout extrêmement dangereuse .

Tout comme le confort matériel qui commençait à faire surface à cette époque ( électricité, autos etc…), la « médecine chimique » apportait de son côté un certain confort de par ses nombreux médicaments faciles d’utilisation, quasiment infinis dans leurs prescriptions avec bien souvent effets immédiats quant aux symptômes.
Poudre de Perlimpimpin si la cause n’est pas combattue …. L’humanité en paye aujourd’hui les conséquences avec de plus en plus de gens malades ou « mal-portants », de plus en plus de pathologies lourdes ….
Leurre ô combien fatal pour ceux qui se jettent à corps perdus entre les griffes de ce monstre ignoble qu’est la chimie de synthèse qui non seulement ne soignent pas mais plus grave, empoisonne et tue des millions de personnes .

Nous sommes donc en droit, nous, catholiques, de nous demander quelle position devons-nous avoir face à ce constat dramatique ? Pouvons-nous avoir recours, en notre âme et conscience, à cette pseudo-médecine matérielle et artificielle ?

La médecine officielle ne nous fait-elle pas oublier facilement que la maladie et la mort sont les conséquences du péché et des erreurs de comportement ?
La dégénérescence universelle et l’ « évolution régressive » de l’humanité n’a-t-elle pas pour origine le péché originel ?


Toutes ces questions sont essentielles pour comprendre le cheminement dévastateur de cette médecine moderne qui , quasi systématiquement, trouve comme responsable un agent extérieur à nos maux .
Ainsi, l’homme se déresponsabilise de ses égarements ; son comportement ( physique, moral, psychique …) n’est plus en cause, il est dédouané de ses fautes, il ne se pose plus de questions et se laisse ainsi dépérir sans réagir .
Le travail de sape est ainsi amorcé, inexorablement . Twisted Evil

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médecine officielle, médecine antichrétienne...

Message  Sandrine le Ven 16 Jan 2009 - 19:02

Nous n’avons pas moins de 800 000 plantes recensées dans le monde. Il est fort possible qu’il en existe plus, encore inconnues de l’homme.
Parmi ces 800 000, environ 700 000 sont des plantes médicinales ou aromatiques .
Comme dit plus haut, depuis la Création , l’humanité s’est soignée grâce à ces plantes. En tous temps, de nombreux volumes ont été écrits sur leurs propriétés curatives et les médecins d’alors les prescrivaient et en connaissaient les vertus indéniables.

Ecclésiastique (38 – 4) : « Le Seigneur a créé de la terre des médicaments et un homme prudent ne les rejettera pas » coulait de source pour nos ancêtres .

C’est au cours du 19e siècle que la phytothérapie s’est vu mettre au rebus au profit de l’industrie chimico-pharmaceutique. En France, le métier de l’herboristerie a été supprimé depuis 1941 pendant que les ordres des médecins et de la pharmacie ont été créés.
Il existe encore des écoles d’herboristerie mais la formation n’est plus reconnue et la botanique n’est plus enseignée.
En Allemagne et en Italie, subsistent encore des formations mais sans diplôme.
Autant dire que c’est le boycott total concernant la médecine du bon Dieu …

Boycott légal puisque aujourd’hui, les plantes médicinales, considérées comme des médicaments, appartiennent au monopole pharmaceutique et doivent être vendues en pharmacie.
Elles sont donc soumises à la législation et leur vente repose sur un texte essentiel, celui-là même de la définition du médicament, donné par l’article L.511 du Code de la Santé Publique.
Il faut savoir que de par le décret 79-480 du 15 juin 1979, seules 34 plantes étaient autorisées au commerce libre à condition de ne pas comporter d’indications thérapeutiques.
Depuis 2008, 148 plantes , inscrites à la pharmacopée, ont été libéralisées.
D’aucuns diront qu’il y a eu un gros effort de fait, mais c’est une goutte d’eau quand on voit le nombre de plantes qui existent.

Les thérapeutes en naturopathie ou autres médecines non-conventionnelles sont contraints d’agir avec la plus grande prudence en matière de conseil car la France possède l’une des législations les plus sévères en la matière.

De plus, les plantes vendues en pharmacie ne sont ni cultivées, ni ramassées dans les conditions adéquates, elles sont souvent traitées et leur prescription n’est que symptomatique. Autrement dit, attention et prudence !

Dans tous les cas, il est important de bien connaître les simples avant utilisation car si elles peuvent soigner, elles peuvent aussi être dangereuses pour ceux qui ne les connaissent que superficiellement.
Les herboristes étaient les gardiens de cette connaissance ancestrale …aujourd’hui, il y a le Vidal ! affraid


Dernière édition par Gratis pro Deo le Sam 17 Jan 2009 - 0:28, édité 1 fois

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médecine officielle, médecine antichrétienne...

Message  Eric le Ven 16 Jan 2009 - 22:12

Gratis pro deo a écrit:
L’Ordre des Médecins qui comprenait un Conseil Supérieur de la médecine et des Conseils départementaux fut créé le 7 octobre 1940 sous le gouvernement de Vichy

Puis ...

En France, le métier de l’herboristerie a été supprimé depuis 1941 pendant que les ordres des médecins et de la pharmacie ont été créés.

Quitte à passer, une fois de plus, pour un "CONSPIRATIONNISTE", je trouve ces concordances très troublantes ...
L'état français de Pétain porte une lourde responsabilité dans cette affaire !
Les FM et leurs supérieurs hiérarchiques lui doivent indéniablement une fière chandelle ...

Voici comment s'écroulent, parfois, certaines utopies !

Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médecine officielle, médecine antichrétienne...

Message  Invité le Ven 16 Jan 2009 - 22:19

J'allais poster la même chose. Etrangement, on retrouve encore une fois incriminée une icone du "milieu tradi".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Médecine officielle, médecine antichrétienne...

Message  Sandrine le Sam 17 Jan 2009 - 23:54

Ad Patres a écrit:
Gratis pro deo a écrit:
L’Ordre des Médecins qui comprenait un Conseil Supérieur de la médecine et des Conseils départementaux fut créé le 7 octobre 1940 sous le gouvernement de Vichy

Puis ...

En France, le métier de l’herboristerie a été supprimé depuis 1941 pendant que les ordres des médecins et de la pharmacie ont été créés.

Quitte à passer, une fois de plus, pour un "CONSPIRATIONNISTE", je trouve ces concordances très troublantes ...
L'état français de Pétain porte une lourde responsabilité dans cette affaire !
Les FM et leurs supérieurs hiérarchiques lui doivent indéniablement une fière chandelle ...

Voici comment s'écroulent, parfois, certaines utopies !

Mars a écrit:
J'allais poster la même chose. Etrangement, on retrouve encore une fois incriminée une icone du "milieu tradi".

A la décharge du gouvernement de Vichy, je voudrais apporter une précision quant à l’Ordre des Pharmaciens qui a été créé non pas en même temps que l’Ordre des Médecins en 1941 mais en 1945 sous le gouvernement de la grande Zora !
Pardonnez-moi cette petite omission … Embarassed

Cependant, sous Vichy, le GNIS ( Groupement National Interprofessionnel des Semences ), le CTPS ( Comité Technique Permanent de la Sélection ) , le SPV ( Service de Protection des Plantes (la police des plantes) ) sont créées en 1941 pour la première et la troisième et en 1942 pour la deuxième.

Ces institutions font malheureusement le jeu et la fortune des multinationales que l’on connaît aujourd’hui et leur permettent de mettre en place une agriculture mortifère ( pesticides , fertilisants de synthèse) qui ont transformé notre pays en poubelle agricole cancérigène et mutagène . Sad

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médecine officielle, médecine antichrétienne...

Message  gabrielle le Ven 8 Mai 2015 - 14:48

C’est au 19e siècle que la chimie et la chimiothérapie ont remplacé les plantes médicinales, remèdes végétaux pourtant utilisés depuis des millénaires.
A ce moment précis la médecine a pris un tournant dramatique laissant au rebus une médecine de santé au profit d’une médecine de maladie.

Je ne sais pas si je suis à 100% en accord avec cela.

La chimiothérapie et la radiothérapie sont les deux traitements que j'ai reçu. Bon, et cela a fonctionné , car telle était le volonté de Dieu.

Les plantes médicinales... pas très fort... prenons Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, elle est morte de la tuberculose avec les plantes, de nos jours cela se soigne et se guérit avec des antibiotiques ou de la chimio...dans les cas les plus avancé.

Je crois que Dieu a donné une science et qu'il ne faut pas la condamnée. La médecine a progressé de façon incroyable et sans les lumières de Dieu cela serait impossible.

Que des médecins se servent de cette science pour le mal est une chose différente.

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médecine officielle, médecine antichrétienne...

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum