Les dérives d'EA sur GDF et sur le LFC...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les dérives d'EA sur GDF et sur le LFC...

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Jeu 18 Sep 2008 - 0:33

EA a écrit:
Exactement ! Sans juge pas de sanction, ni d'application d'une peine ou de mesure administrative. Le délinquant n'en reste pas responsable devant Dieu.

La belle affaire pour le lefebvrisme ...

Bargilliat, DROITS ET DEVOIRS DES CURÉS, p.30 a écrit:

La renonciation tacite est la conséquence d'un fait qui implique la démission: et c'est le Droit lui-même qui intervient pour l'imposer et l'accepter.

Les cas prévus pour les offices ecclésiastiques en général, sont les suivants :

(...)

(canon 188) °4 L'apostasie publique

Notez EA : c'est le Droit lui-même qui intervient pour l'imposer et l'accepter !!!

Est-ce assez clair ?????

Et concernant la peine proprement dite :

Naz, TRAITÉ DE DROIT CANONIQUE, t.IV, p.601, °958 a écrit: La peine latae sententiae … la sentence est comme portée d’avance, latae est sententia; cette sentence n’exige l’intervention spéciale d’aucun supérieur ou juge; elle se trouvait déjà dans le précepte ou dans le texte législatif statuant, par ex., que quiconque se battra en duel encourra, comme automatiquement, une excommunication.



EA a écrit:Qui est capable de dire que lui même ou son prochain est en état de grâce ?

Aucun rapport !


Dernière édition par Carolus.Magnus.Imperator. le Mer 12 Aoû 2009 - 18:04, édité 1 fois

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 23/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dérives d'EA sur GDF et sur le LFC...

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Jeu 18 Sep 2008 - 0:34

EA a écrit: L'Eglise, meilleure mère que la république, ne considère pas que nul n'est censé ignorer la loi.

Dur d'oreille ?

Rev. Stanislaus Woywod, O.F.M., PRATCTICAL COMMENTARY ON THE CODE OF CANON LAW, Vol. II, p.405 a écrit:
(canon 2200)

La règle susmentionnée est évidemment nécessaire pour le bien commun. Les lois sont publiées par les autorités, et c'est le devoir de celui qui en est le sujet de s'informer lui-même des ces lois, parce que le législateur ne peut informer chacun des sujets individuellement des lois qui sont édictées. Les autorités présument donc que le sujet connait la loi, et s'il les enfreint, il est considéré l'avoir fait intentionellement. S'il prétend être non imputable du délit, le fardeau de la preuve demeure entre ses mains.

cyclops

Adrien Cance, LE CODE DE DROIT CANONIQUE commentaire succinct et pratique, t.3, p.315 a écrit:L'imputabilité du délit dépend: 1° du dol du délinquant (c.2199), c.-à.-d. de sa volonté délibérée de violer la loi; cette volonté suppose la connaissance et la liberté(c.2200, §1), ET AU FOR EXTERNE EST PRÉSUMÉE TOUJOURS EXISTER, JUSQU'À PREUVE DU CONTRAIRE, QUAND IL Y A VIOLATION EXTÉRIEURE DE LA LOI (c. 2200, §1)

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 23/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dérives d'EA sur GDF et sur le LFC...

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Jeu 18 Sep 2008 - 0:35

EA a écrit:J'ajoute enfin que les juristes penchent plutôt pour la règle selon laquelle le code de droit canon de 1917 annule et remplace tous le droit positif antérieur.

Que du vent ... encore une fois !

Tous les chapitres de la bulle de Paul IV sont repris dans les fontes du droit canon, notamment pour le code 2314 :

CODEX IURIS CANONICI PII X PONTIFICIS MAXIMI iussu digestus BENEDICTI PAPAE XV auctoritate promolgatus preafatione, fontium annotatione et indice analytico-alphabetico ab emo PETRO CARD. GASPARRI auctus, p.629, Romae typis polyglottis vaticanis, 1917 a écrit:Can. 2314

§ 1 Tous les apostats de la foi chrétienne, tous les hérétiques ou schismatiques et chacun d’eux:
Encourent par le fait même une excommunication;
2° Si après monition, ils ne viennent pas à résipiscence, qu’on les prive de tout bénéfice, dignité, pension, office ou autre charge, s’ils en avaient dans l’Église, et qu’on les déclare infâmes; après deux monitions, ceux qui sont clercs doivent être déposés.
3° S’ils ont donné leur nom à une secte non catholique ou y ont publiquement adhéré, ils sont infâmes par le fait même; en tenant compte de la prescription du Can. 188 n4, que les clercs, après une monition inefficace, soient dégradés (2).

(2) ... Paulus IV, const. «Cum ex apostolatus», 15 février 1559, §2,3,6; S. Pie V, const. «Cum ex apostolatus», 27 janvier 1567

Et pour le canon 188:

CODEX IURIS CANONICI PII X PONTIFICIS MAXIMI iussu digestus BENEDICTI PAPAE XV auctoritate promolgatus preafatione, fontium annotatione et indice analytico-alphabetico ab emo PETRO CARD. GASPARRI auctus, p.47, Romae typis polyglottis vaticanis, 1917 a écrit:
Can. 188.

Ob tacitam renuntiationem ab ipso iure admissam quaelibet officia vacant ipso facto et sine ulla declaratione, si clericus :

(...)

4.° A fide catholica publice defecerit; ²

² ... Paulus IV, const. «Cum ex apostolatus», 15 febr. 1559, § 3, 6; S. Pius V, const. «Cum ex apostolatus», 27 ian. 1567 ...

Pour ce qui est de la législation antérieure au code de 1917, EA ferait bien de relire le canon 6 :


Canon 6

(...)

6° Les dispositions des autres lois disciplinaires en vigueur à la promulgation du Code, qui ne sont reprises dans le Code ni explicitement ni implicitement, ont perdu toute valeur. Exception est faite pour celles qui se trouvent dans les livres liturgiques approuvés ou qui viennent du droit divin soit positif soit naturel.

La bulle est effectivement reprise implicitement dans le code !

Mais peut-être qu'EA, dans son aveuglement volontaire et habituel, voudra une preuve supplémentaire !?

R.Naz, TRAITÉ DE DROIT CANONIQUE, t.I, p. 375, °510, 1954 a écrit: - L'élection du pape ...

(...)

6° SONT ÉLIGIBLES TOUS CEUX QUI DE DROIT DIVIN OU ECCLÉSIASTIQUE, NE SONT PAS EXCLUS. SONT EXCLUS LES FEMMES, LES ENFANTS, LES DÉMENTS, LES NON BAPTISÉS, LES HÉRÉTIQUES ET LES SCHISMATIQUES.


À ce sujet, que ferait EA si les conciliaires décideraient de mettre une femme sur le "Saint-Siège" ??? Dans ce cas, EA attenderait-il une quelconque déclaration de l'Église ??? Et s'il n'y a aucune déclaration ??? EA comptera-t-il au nombre des successeurs de Pierre ... une femme ???

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 23/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dérives d'EA sur GDF et sur le LFC...

Message  Eric le Sam 20 Sep 2008 - 18:56

EA a écrit sur GDF:
Sujet: Des modernistes DANS l'Eglise
Citation
"Je regrette mais le concile de Trente n'a jamais interdit la messe en vernaculaire.
Il a seulement interdit que quiconque puisse exiger que la messe ne soit dite qu'en vernaculaire.
Vous êtes intelligent Francis ! Comment pouvez-vous comprendre autre chose que ça ! (...)"
EA a réussi à "contourner" une citation du saint concile de Trente...
Dans les faits, il est clair que, sur ce point précis, il n'a pas absolument tord!
Il joue sur le sens de l'anathème porté par le saint concile de Trente, à cause du mot qu'en (que en...).
Admettons...
Ceci dit, EA, agissant ainsi, LEGITIMISE de facto les "célébrations liturgiques" actuelles sévissants, suite à V.II, dans tous ces temples maudits (parce que profanés) que sont nos anciennes bonnes vieilles églises squatées aujourd'hui par les non catholiques...
Pour s'en convaincre, il suffit de pousser la porte d'entrée d'un de ces temples et de constater!
De plus, cela revient à reconnaître qu'il puisse y avoir DEUX rites distincts (quoi qu'en dise le "pape" d'EA) dans cette Eglise reconnue catholique par ce même EA.
Je répète inlassablement ceci:
Citation:
"… ce qui est convenable et normal puisqu'il sied qu'il n'y ait dans l'Église de Dieu qu'une seule façon de psalmodier et un seul rite pour célébrer la Messe…"(Extrait de la Bulle Quo primum tempore, de saint Pie V, donnée le 14 juillet 1570)

Citation:
Francis a écrit:

St. Concile de Trente, session XXII, canon 9 a écrit:
S I QUELQU'UN dit que la Messe ne doit estre célébrée qu'en langue vulgaire: Qu'il soit Anathême.

Le St. Concile anathématise ceux qui veulent célébrer la messe en langue vulgaire


EA a écrit:
"Non. Le Concile de Trente anathématise ceux qui disent que la messe ne doit être célébrée QU'en langue vulgaire.
Le concile de Trente n'anathématise pas ceux qui ne célèbrent qu'en langue vulgaire dès lors qu'ils estiment que les autres ont le droit de célébrer en latin ou en grec ancien (par exemple)

Donc quiconque ne dit que la messe en langue vulgaire ne tombe pas ipso facto sous la condamnation du concile de Trente."
Ce "brave" libre penseur d' EA est vraiment tordu!
Selon sa "thèse", un "prêtre" qui ne "célèbrerait" QU'en langue vulgaire, (contraire de sacrée) mais qui CEPENDANT reconnaîtrait à ses confrères le droit légitime de célébrer en (langues sacrées) latin ou en grec, (et (ou) hébreux ???) ne serait pas, en soit, blamable à cause de ce seul fait...
C'EST DE LA DEMONCRATIE LITURGIQUE!!!
EA paraît oublier (?) que catholique signifie UNIVERSEL et qu'afin d'être parfaitement UNIVERSELLE la seule vraie religion a absolument besoin D'UNE LANGUE LITURGIQUE UNIVERSELLE !!!
Celle-ci, étoffée de quelques termes grec et hébreux, RESTE LE LATIN!
Citation d'EA:
"Donc quiconque ne dit que la messe en langue vulgaire ne tombe pas ipso facto sous la condamnation du concile de Trente."
La "philosophie" d'EA n'est absolument pas catholique!
L'Eglise catholique s'est prononcée infailliblement sur ce sujet; Elle condamne même LE SIMPLE FAIT d'émettre, seulement, ce désir de traduction sacré/vulgaire dans la sainte liturgie, voici:
Citation:
Bulle "Auctorem Fidei" par laquelle Pie VI, en 1794, condamna à jamais, par cette constitution, les propositions suivantes:
"XXXIIIe: qui émet le désir de voir la liturgie ramenée à une plus grande simplicité, et de la voir aussi traduite en langue vulgaire et proférée à haute voix. (Denzinger 2633)
LXVIe: qui affirme qu’ il est contraire à la pratique des apôtres et aux desseins de Dieu, de ne pas fournir au peuple le moyen le plus facile de joindre sa voix à la voix de toute l’Eglise." (Institutions liturgiques, Dom Prosper Gueranger, chapitre XXIII, efforts contre Rome)
OR:
Citation:
"Si quelqu’un dit qu’il est permis d’enseigner ou de penser, au sujet de quelque opinion que ce soit proscrite par l’Eglise, contre ce qui a été établi par celle-ci, qu’il soit anathème." (Pie IX, concile Vatican I, canon 10, 2e constitution sur l’Eglise)
AJOUTTONS,
Citation:
Manuel de liturgie et cérémonial selon le rit Romain, (T.I, J. Gabalda et Cie Editeur, Paris,1940, p30) a écrit:
Article IV
La langue liturgique.
31. Le latin , langue liturgique obligatoire :
"1. Nous désignons sous le nom de langue liturgique, la langue officiellement employée dans la liturgie romaine, celle dans laquelle sont écrits les livres liturgiques : Missel, Bréviaire, Rituel et Pontificale, et dans laquelle sont célébrés les Offices liturgiques.
2. Dans toutes les Eglises qui suivent la liturgie romaine, le latin est la langue liturgique obligatoire, à l’exclusion des langues vulgaires.
3. Il y a obligation pour le prêtre de célébrer dans cette langue, la Messe et tous les autres offices liturgiques : récitation du Bréviaire, administration des sacrements et des sacramentaux.

32. Raisons de conserver la latin comme langue liturgique :
1. Tous les hérétiques, protestants, jansénistes, vieux-catholiques ont reproché à l’Eglise l’emploi dans la célébration de la liturgie d’une langue qui n’est plus comprise des fidèles, et par là même, de priver ceux-ci de la consolation d’unir leur voix et leur prière à celle de l’Eglise.
2. Malgré ces reproches, auxquels des catholiques mal éclairés ont parfois fait écho, malgré l’inconvénient réel signalé pour les fidèles, le Saint-Siège s’est toujours opposé avec force à toute tentative de substituer les langues vulgaires à la langue latine dans la liturgie romaine. De cette conduite pleine de sagesse de l’Eglise, on peut alléguer les raisons suivantes :
1). Le souci de l’unité dogmatique : L’Eglise, dépositaire des vérités de la foi, tient par dessus tout à l’intégrité de ses dogmes. Or, l’emploi exclusif du latin dans sa liturgie, est pour elle un moyen des plus efficaces de prévenir des erreurs auxquelles les traductions, sans cesse renouvelées, auraient pu donner lieu.
2). Le souci de la stabilité : Le langage du peuple se modifie perpétuellement et profondément. Célébrer les Offices dans la langue vulgaire, c’eût été condamner le texte liturgique, qui doit rester immuable, à de continuels remaniements et à des variations sans fin.
3). Le souci de la tradition : L’Eglise a le culte de la Tradition. « Elle trouve qu’il est grand et beau que nous priions comme ont prié nos pères, avec les mêmes formules, les mêmes rites, la même langue. » ( L. Godefroy,loc,cit.,col.2590)
3. Ces avantages de première importance compensent largement l’inconvénient d’ailleurs réel que présente pour les fidèles l’usage exclusif d’une langue qu’ils ne comprennent pas. L’Eglise, d’autre part, cherche à y remédier autant que possible, en faisant à ses Ministres, une obligation d’expliquer souvent au peuple le sens des formules et des rites de la sainte liturgie : explications sans lesquelles les formules liturgiques, même traduites en langue vulgaire, resteraient lettre morte pour le plus grand nombre."
avatar
Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dérives d'EA sur GDF et sur le LFC...

Message  Eric le Mer 24 Sep 2008 - 1:14

Ad Patres a écrit:
L'Eglise catholique, par la voix de Pie VI, a dit:
Citation:
"Bulle "Auctorem Fidei" par laquelle Pie VI, en 1794, condamna à jamais, par cette constitution, les propositions suivantes:
"XXXIIIe: qui émet le désir de voir la liturgie ramenée à une plus grande simplicité, et de la voir aussi traduite en langue vulgaire et proférée à haute voix. (Denzinger 2633)
LXVIe: qui affirme qu’ il est contraire à la pratique des apôtres et aux desseins de Dieu, de ne pas fournir au peuple le moyen le plus facile de joindre sa voix à la voix de toute l’Eglise." (Institutions liturgiques, Dom Prosper Gueranger, chapitre XXIII, efforts contre Rome)
La secte conciliaire, par la voix de Montini, a dit:
Citation:
Réforme de l’ordo de la messe.
50. "Le rituel de la messe sera révisé de telle sorte que, (…) soit facilitée la participation pieuse et active des fidèles. Aussi, en gardant fidèlement la substance des rites, on les simplifiera;
54. On pourra donner la place qui convient à la langue du pays dans les messes célébrées avec concours de peuple…"
(Extrait de la Constitution sur la liturgie "Sacrosanctum Concilium", votée définitivement par 2147 voix contre 4 et promulguée le 4 décembre 1963 par Montini P.6, Actes du Concile Vatican II, textes intégraux des Constitutions, Décrets et Déclarations promulgués, Ed. du Cerf, Paris 1966).
EA a écrit sur GDF:
Sujet: Des modernistes DANS l'Eglise
Citation:
"Et si vous me posiez la question, je vous répondrais que je préfère communier à une messe tridentine en français plutôt qu'à une messe Paul VI en latin."
Voici, une fois de plus, une affirmation bien débile faite par EA!
Monsieur EA PREFERE communier "à une messe tridentine en français", (ou et quand a-t-on vu cela...) "qu'à une messe Paul VI en latin"... (telle que celle dite par, Ratzi, le pope d'EA !!!)
Donc, EA reconnaît VERITABLEMENT la validité du sacrement d'eucharistie "diffusé", tant par un "prêtre" tradi "célébrant" en français, que par un moderno "célébrant" en latin...
MAIS IL PREFERE,TOUT DE MEME, LA PREMIERE SOLUTION, CELLE-CI ETANT PLUS LOGIQUE POUR LUI (BIEN SUR, BIEN SUR ...) !!! drunken
avatar
Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dérives d'EA sur GDF et sur le LFC...

Message  Eric le Jeu 25 Sep 2008 - 1:13

RE, EA a écrit sur GDF:
Sujet: Des modernistes DANS l'Eglise
RE-Citation:
"Et si vous me posiez la question, je vous répondrais que je préfère communier à une messe tridentine en français plutôt qu'à une messe Paul VI en latin."
Pour ce qui regarde l'usage de la langue vulgaire dans la Sainte Messe la doctrine catholique a tranché clairement, comme dit plus haut...
Bien!
Voici un nouveau problème soulevé par la phrase d' EA.
EA reconnait implicitement, aussi bien, la validité de LA Messe tridentine, (célébrée en vulgaire (???)...) que celle de la "messe" P.6!
Question de goût et de sensibilité selon EA: "Je préfère communier à ... plutôt qu'à ...".
Mais, dans les deux cas, EA parle de COMMUNION!
Ceci implique donc, que, d'après EA, l'on puisse recevoir VALIDEMENT le sacrement eucharistique tant lors d'une "messe saint Pie V", que lors d'une cérémonie Montinienne!
De plus EA, en "bon" Frat., reconnait, "naturellement", Montini pape légitime de la Sainte Eglise catholique.
Très bien!!
Il reste juste un tout "petit" souci à éclaircir tant pour EA que pour ses frères dans la fraternité Lefèbvriste, le voici:
La notification "Instructione de Constititione" (14 juin 1971) a écrit:
La secte conciliaire, par la bouche de Montini P.6, a dit:
Citation:
"A partir du jour où les textes traduits devront être utilisés pour les célébrations en vernaculaire, c’est uniquement la forme révisée de la Messe (et du bréviaire) qui sera permise, même pour ceux qui continueront d’utiliser le latin ."
ET AUSSI:
La notification "Conferentia Episcopalium" (28 octobre 1974) a écrit:
La secte conciliaire, par la bouche de Montini P.6, a dit:
Citation:
"Il est permis de célébrer légalement la messe, qu’elle soit en Latin ou en langue vernaculaire, seulement selon le rite du Missel Romain promulgué le 3 Avril 1969 par l’autorité du pape Paul VI ."
Voici le GROS péché de la Frat SPX, de ces affiliés et de leur "saint" fondateur (Mgr) ...
Ils reconnaissent absolument "l'autorité pontificale" mais, REFUSENT CATEGORIQUEMENT DE LUI OBEIR!!!
avatar
Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dérives d'EA sur GDF et sur le LFC...

Message  Eric le Jeu 25 Sep 2008 - 23:29

EA a écrit:
Citation:
"Francis si vous arrivez à tirer du Concile de Trente qu'il a condamné définitivement toute messe en vernaculaire, je comprends mieux comment vous arrivez à tirer que le Canon 188 suffit à retirer un pape de sa charge après une hérésie matérielle."
EA a écrit:
Citation:
"Si l'Eglise a toléré (l'usage de la langue vulgaire dans la liturgie) comment pourrait-elle l'interdire en même temps ?"
EA fonde ses affirmations sur la fameuse citation du concile de Trente: "Si quelqu'un dit que la messe ne doit être célébrée qu'en langue vulgaire, qu'il soit anathème"
Nous avons vu ce qu'en ont dit Pie VI via "Auctorem Fidei", ainsi que le "manuel de liturgie et cérémonial selon le rit Romain"...
EA n'a fait, réellement, qu'exploiter une faille, ou, ce qui SEMBLE être une faille ...
Je m'explique.
Prenons l'article 1759 (9) du Denzinger, que nous dit-il ?
Citation:
1759 Denz a écrit:
Le saint concile de Trente a dit:
Citation:
"9. Si quelqu'un dit que le rite de l'Eglise romaine, selon lequel une partie du canon et les paroles de la consécration sont prononcées à voix basse, doit être condamné ; ou que la messe ne doit être célébrée qu'en langue vulgaire ; ou que l'eau ne doit pas être mêlée, dans le calice, au vin que l'on doit offrir, parce que cela est contraire à l'institution du Christ : qu'il soit anathème."
Voici qui SEMBLE donner raison à EA ...
SAUF QUE ...

...l'article 1759 (9) du Denzinger succède, naturellement, à un tas d'autres articles ...
Et notamment, les articles: 1,2,3,4,5,6,7,8,9,10,11,12,13,14,15,16,17,18,19,20,21,22,23,24,25,26,27,28,29,30,31,32,33,34,35,36,37,38,39,40,41,
42,43,44,45,46,47,48,49,50,51,52,53,54,55,56,57,58,59,60,61,62,63,64,65,66,67,68,69,70,71,72,73,74,75 ...
avatar
Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dérives d'EA sur GDF et sur le LFC...

Message  Eric le Jeu 25 Sep 2008 - 23:36

Puis, 76,77,78,79,80,81,82,83,84,85,86,87,88,89,90 ...

Bon, ok, j'arrête, je fatigue déjà ... clown
avatar
Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dérives d'EA sur GDF et sur le LFC...

Message  Eric le Jeu 25 Sep 2008 - 23:45

Arrivons directement à l'article 1749.
Or, que nous dit cet article ?
Citation:
Chapitre 8. Rejet de la langue vulgaire dans la messe ;
explication de ses mystères.
1749
"Bien que la messe contienne un grand enseignement pour le peuple fidèle, il n'a pas cependant paru bon aux pères qu'elle soit célébrée çà et là en langue vulgaire 1759. C'est pourquoi, tout en gardant partout le rite antique propre à chaque Eglise et approuvé par la sainte Eglise romaine, Mère et maîtresse de toutes les Eglises, pour que les brebis du Christ ne meurent pas de faim et que les petits ne demandent pas du pain et que personne ne leur en donne Lm 4,4 , le saint concile ordonne aux pasteurs et à tous ceux qui ont charge d'âme de donner quelques explications fréquemment, pendant la célébration des messes, par eux-mêmes ou par d'autres, à partir des textes lus à la messe, et, entre autres, d'éclairer le mystère de ce sacrifice, surtout les dimanches et les jours de fête."
L'article 1749, du Denzinger, nous renvoie au fameux article 1759 dont se sert EA pour tenté de faire croire que la langue vulgaire ne fut JAMAIS proscrite dans la célébration de la Sainte messe catholique ...
VOICI LA SUPERCHERIE D'EA et des Frat. en général !!!
L'article 1749, renvoie à l'article 1759, lequel n'anathémise pas, en effet, le fait que la langue vulgaire soit utilisée au sein de la Très Sainte messe ...
Mais à quel moment précis ET POURQUOI, le saint concile de Trente autorise-t-il, ET MEME ORDONNE, l'usage d'une langue non sacrée dans la messe ?
Voici la réponse du concile de Trente:

Citation:
" (...) le saint concile ordonne aux pasteurs et à tous ceux qui ont charge d'âme de donner quelques explications fréquemment, pendant la célébration des messes, par eux-mêmes ou par d'autres, à partir des textes lus à la messe, et, entre autres, d'éclairer le mystère de ce sacrifice, surtout les dimanches et les jours de fête."
Mais, c'est tout ...
Cela s'arrête là !!!
avatar
Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dérives d'EA sur GDF et sur le LFC...

Message  Eric le Dim 28 Sep 2008 - 15:06

Ad Patres a écrit:
Le saint concile de Trente a dit:
" (...) le saint concile ordonne aux pasteurs et à tous ceux qui ont charge d'âme de donner quelques explications fréquemment, pendant la célébration des messes, par eux-mêmes ou par d'autres, à partir des textes lus à la messe, et, entre autres, d'éclairer le mystère de ce sacrifice, surtout les dimanches et les jours de fête."
IL EST EVIDENT, ICI, QUE LE CONCILE DE TRENTE ADMET LA LANGUE VULGAIRE AU SEIN DE LA MESSE UNIQUEMENT LORS DES SERMONS OU PRONES ...
Ceci est confirmé par Dom Prosper Guéranger dans ses "institutions liturgiques".
Avez-vous encore un doute ... ???
Voici qui devrait l'emporter:
MOTU PROPRIO DE SAINT PIE X SUR LA MUSIQUE SACRÉE
du 22 novembre 1903

[...]
III - Texte liturgique
7. "La langue propre de l'Église romaine est la langue latine. Il est donc interdit de chanter quoi que ce soit en
langue vulgaire pendant les fonctions solennelles de la liturgie
; et plus encore, de chanter en langue vulgaire les parties variantes ou communes de la messe et de l'office."
EST-CE ASSEZ CLAIR ???
avatar
Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dérives d'EA sur GDF et sur le LFC...

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Dim 28 Sep 2008 - 17:36

Ad Patres a écrit:Ad Patres a écrit:
Le saint concile de Trente a dit:
" (...) le saint concile ordonne aux pasteurs et à tous ceux qui ont charge d'âme de donner quelques explications fréquemment, pendant la célébration des messes, par eux-mêmes ou par d'autres, à partir des textes lus à la messe, et, entre autres, d'éclairer le mystère de ce sacrifice, surtout les dimanches et les jours de fête."
IL EST EVIDENT, ICI, QUE LE CONCILE DE TRENTE ADMET LA LANGUE VULGAIRE AU SEIN DE LA MESSE UNIQUEMENT LORS DES SERMONS OU PRONES ...
Ceci est confirmé par Dom Prosper Guéranger dans ses "institutions liturgiques".
Avez-vous encore un doute ... ???
Voici qui devrait l'emporter:
MOTU PROPRIO DE SAINT PIE X SUR LA MUSIQUE SACRÉE
du 22 novembre 1903

[...]
III - Texte liturgique
7. "La langue propre de l'Église romaine est la langue latine. Il est donc interdit de chanter quoi que ce soit en
langue vulgaire pendant les fonctions solennelles de la liturgie
; et plus encore, de chanter en langue vulgaire les parties variantes ou communes de la messe et de l'office."
EST-CE ASSEZ CLAIR ???

Voilà !

C'est ce que j'ai tenté d'expliquer plusieurs fois au Tapon EA ... mais sans succès !

Je lui ai même cité les commentaires du Cardinal Gousset sur la dite session du Concile de Trente ...

Cardinal Gousset, EXPOSITION DES PRINCIPES DU DROIT CANONIQUE, p.26, 1859 a écrit:Même peine portée par le neuvième canon de la même session (XXII), contre celui qui prétendrait que ... la messe doit être célébrée en langue vulgaire.


Aussi, pour les citations de Pie VI interdisant la langue vulgaire pour la messe, il s'agit en fait des °1533 et °1566 pour les vieux Denzinger:

Pie VI, AUCTOREM FIDEI, 28 aout 1794, Denz. 1533 a écrit:
33. La proposition du synode manifestant qu'il désire que soient supprimées les causes qui pour une part ont conduit à l'oubli des principes qui se rapportent à l'ordonnance de la liturgie, "en rappelant celle-ci à une plus grande simplicité des rites, en la célébrant en langue vulgaire et en la proférant à haute voix",
comme si l'ordonnance de la liturgie reçue et approuvée par l'Eglise venait en partie d'un oubli des principes par lesquels elle doit être régie,
(est) téméraire, offensante pour les oreilles pies, outrageante pour l'Eglise, et favorise les reproches des hérétiques à son sujet.

Pie VI, AUCTORUM FIDEI, 28 aout 1794, Denz. 1566 a écrit:
66. La proposition qui affirme "qu'"il est contraire à la pratique apostolique et aux conseils de Dieu de ne pas préparer au peuple des voies plus faciles pour joindre sa voix à la voix de toute l'Eglise",
si elle est entendue en ce sens qu'il faut introduire l'usage de la langue vulgaire dans les prières liturgiques,
(est) fausse, téméraire, perturbe l'ordre prescrit pour la célébration des mystères, produit facilement de nombreux maux.

°2633 et °2666 sont les numéros qui renvoient aux éditions récentes et modifiés du Denzinger, donc pour ceux qui liraient ce fil et chercheraient les °2633 et °2666 dans un Denzinger pré-Vatican II qu'ils aillent voir aux °1533 et °1566 ils y trouveront effectivement les citations en question.

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 23/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dérives d'EA sur GDF et sur le LFC...

Message  Eric le Dim 28 Sep 2008 - 19:06

Karl der Große a écrit:
°2633 et °2666 sont les numéros qui renvoient aux éditions récentes et modifiés du Denzinger, donc pour ceux qui liraient ce fil et chercheraient les °2633 et °2666 dans un Denzinger pré-Vatican II qu'ils aillent voir aux °1533 et °1566 ils y trouveront effectivement les citations en question.
Effectivement, merci à Karl der Große pour cette précision importante, le Denzinger comportant de nombreuses éditions, les articles "bougent" en permanence !
C'est toute la difficulté de ce référer à ce puissant ouvrage très riche d'enseignement, ceci dit, celui qui cherche trouvera ...

Restant sur le délire d'EA, qui ne croit certainement pas en un quelconque complot (déjà ancien) tendant à détruire la Sainte Eglise catholique via la liturgie, je tiens à publier ceci:
4. Interdisez la liturgie latine de la Sainte Messe, adoration et chants, car ils communiquent un sentiment de mystère et de déférence. Présentez-les comme enchantements de devins. Ainsi les hommes cesseront de considérer les prêtres comme des personnes d'intelligence supérieure et de les respecter comme porteurs des mystères divins.
(Extrait d'un article de la revue Italienne "Téologica", N°14, mars/avril 1998, concernant le plan maçonnique pour la destruction de la Sainte Messe)
Et aussi ceci:
"Comment dépister les projets de l'ennemi ?" par Paul Morin:
"Le récit des persécutions soviétiques, de leurs lointaines préparations, de l'enchaînement des faits, doit servir de leçon aux catholiques de France.
Le parti communiste sait que l'Eglise romaine ne se laissera pas domestiquer. Son caractère universel et l'intransigeance de sa doctrine en font un adversaire irréductible du matérialisme athée. C'est pourquoi le parti stalinien a juré de la faire disparaître.
Comment ce projet s'amorce-t-il en France ? Il est facile de le représenter par analogie avec ce qui se passe dans les pays d'expérimentation. Il s'agit de préparer par tous les moyens une éventuelle séparation de Rome.
- Sélection de quelques membres du clergé discrètement et clandestinement inscrits au parti, et préparés au rôle de meneurs dans l'hypothèse d'une république populaire.
- Dissociation des tendances complémentaires qui maintiennent traditionnellement en France un équilibre vivant. Cette dissociation a atteint une telle impotance qu'on ne voit plus guère, en certains cas, la possibilité d'une action commune et fraternelle entre les représentants de ces différents courants. A qui servent ces antagonismes, il est facile de s'en rendre compte.
- Dénigrement systématique des formes traditionnelles de la piété et de la vie catholique.
- Mea-culpisme ou manie d'auto-accusation à l'égard de l'Eglise catholique.
- Conjuration du silence à l'égard de ce qui vient de Rome, surtout à l'égard des documents qui maintiennent les valeurs traditionnelles.
- Désaffection à l'égard du dogme et surtout de la théologie classique.
- Engouement pour une liturgie de la langue française. [...]

(In Pour qu'il regne, La cité catholique, Imp. Maisonneuve, 1959)
avatar
Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dérives d'EA sur GDF et sur le LFC...

Message  Eric le Mer 22 Oct 2008 - 16:33

Ad Patres a écrit:
EA reconnait implicitement, aussi bien, la validité de LA Messe tridentine, (célébrée en vulgaire (???)...) que celle de la "messe" P.6!
Question de goût et de sensibilité selon EA: "Je préfère communier à ... plutôt qu'à ...".
Mais, dans les deux cas, EA parle de COMMUNION!
Ceci implique donc, que, d'après EA, l'on puisse recevoir VALIDEMENT le sacrement eucharistique tant lors d'une "messe saint Pie V", que lors d'une cérémonie Montinienne!
De plus EA, en "bon" Frat., reconnait, "naturellement", Montini pape légitime de la Sainte Eglise catholique.
Très bien!!
Il reste juste un tout "petit" souci à éclaircir tant pour EA que pour ses frères dans la fraternité Lefèbvriste, le voici:
La notification "Instructione de Constititione" (14 juin 1971) a écrit:
La secte conciliaire, par la bouche de Montini P.6, a dit:
Citation:
"A partir du jour où les textes traduits devront être utilisés pour les célébrations en vernaculaire, c’est uniquement la forme révisée de la Messe (et du bréviaire) qui sera permise, même pour ceux qui continueront d’utiliser le latin ."
ET AUSSI:
La notification "Conferentia Episcopalium" (28 octobre 1974) a écrit:
La secte conciliaire, par la bouche de Montini P.6, a dit:
Citation:
"Il est permis de célébrer légalement la messe, qu’elle soit en Latin ou en langue vernaculaire, seulement selon le rite du Missel Romain promulgué le 3 Avril 1969 par l’autorité du pape Paul VI ."
Voici le GROS péché de la Frat SPX, de ces affiliés et de leur "saint" fondateur (Mgr) ...
Ils reconnaissent absolument "l'autorité pontificale" mais, REFUSENT CATEGORIQUEMENT DE LUI OBEIR!!!
DONC, D'APRES MONTINI Paul VI :
1. "... c’est uniquement la forme révisée de la Messe (type V2) qui sera permise ..."

2. "Il est permis de célébrer légalement la messe, ... seulement selon le rite du Missel Romain promulgué le 3 Avril 1969 par l’autorité du pape Paul VI ."
OR :
" Tout sectaire voulant introduire une doctrine nouvelle, se trouve infailliblement en présence de la Liturgie, qui est la Tradition à sa plus haute puissance, et il ne saurait avoir de repos qu'il n'ait fait taire cette voix, qu'il n'ait déchiré ces pages qui recèlent la foi des siècles passés. En effet, comment, le luthéranisme, le calvinisme, l'anglicanisme se sont-ils établis et maintenus dans les masses ?
Il n'a fallu pour cela que la substitution de livres nouveaux et de formules nouvelles, aux livres et aux formules anciennes, et tout a été consommé. "
(Dom Guéranger, Institutions Liturgiques, t. 1. p. 396s)
avatar
Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dérives d'EA sur GDF et sur le LFC...

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Mer 12 Aoû 2009 - 18:08

Notre EA sur le LFC ...

EA a écrit:Donc en fait, selon votre théorie, le pape est la personne la moins protégée de toutes les accusations d'hérésie que l'on peut formuler à son encontre. Et ce malgré le canon qui dit formellement le contraire :
Prima Sedes a nemine judicatur
...

Objection votre honneur !

Même les commentateurs du Code Wojtylien, avec lequel Me Etron Avarié se régie apparemment, disent expressément le contraire de ce que le bout d'Etron Atypique affirme à propos du Premier Siège jugé par personne ...

James A. Coriden, Thomas J. Green, Donald E. Heintschel, THE CODE OF CANON LAW A TEXT AND COMMENTARY, p. 951, New York, Paulist Press 1985 a écrit:

Canon 1404 - Le Premier Siège n'est jugé par personne.

[...]

Le Canon 1404 n'est pas une affirmation à propos de l'impeccabilité ou l'inerrance personelle du Saint Père. Puisque qu'effectivement si le pape tombait dans l'hérésie, il est entendu qu'il perdrait son office. Tomber de la foi de Pierre c'est tomber de sa chair.

M. le Juge, il est donc clair, dans le cas qui nous occupe, qu'il n'y a pas lieu de brandir le canon stipulant que le Premier Siège n'est jugé par personne !

Apparemment EA a écrit:Un pape peut enseigner l'hérésie en vertu du droit canon !

Objection votre honneur !

Même les commentateurs du Code Wojtylien, et encore une fois avec le quel Me Etron Avarié se régie, n'hésitent pas à rentrer sous l'autorité du canon 194, § 1, ° 2 (c'est-à-dire la version wojtylienne du canon 188, ° 4 du Code de 1917) la perte d'office ipso facto du Pape hérétique ...

James A. Coriden, Thomas J. Green, Donald E. Heintschel, THE CODE OF CANON LAW A TEXT AND COMMENTARY, p. 272, New York, Paulist Press 1985 a écrit:

De célèbres canonistes ont discuté la question à savoir si le pape, dans ses opinions privées et personelles, pouvait tomber dans l'hérésie, l'apostasie ou le schisme. S'il le faisait d'une manière notoire et largement publique, il briserait la communion et, d'après l'opinion acceptée, il perdrait son office ipso facto (c. 194, § 1, 2°).

M. le Juge, il est donc faux de prétendre, tel que semble le soutenir Me Etron Avarié, que le Pape peut enseigner l'hérésie en vertu du droit canon et même en vertu du faux droit canon auquel Me Etron Avarié se régie !


Me EA, le droit de votre communauté même vous donne tort ... c'est dire !

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 23/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dérives d'EA sur GDF et sur le LFC...

Message  gabrielle le Mer 12 Aoû 2009 - 18:29

Me EA est le dernier des avocats que je voudrais avoir.

Il se condamne avec son propre plaidoyer Shocked

Non mais, faut le faire....
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 2043
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dérives d'EA sur GDF et sur le LFC...

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Mer 12 Aoû 2009 - 18:36

gabrielle a écrit:Me EA est le dernier des avocats que je voudrais avoir.

Il se condamne avec son propre plaidoyer Shocked

Non mais, faut le faire....

Me EA est un autre acrobate du droit canonique ...

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 23/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dérives d'EA sur GDF et sur le LFC...

Message  gabrielle le Mer 12 Aoû 2009 - 18:43

Acrobate sans doute, mais si téméraire que sur son fil de fer sans filet, il vient de tomber dans vote filet. Very Happy
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 2043
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dérives d'EA sur GDF et sur le LFC...

Message  ROBERT. le Mer 12 Aoû 2009 - 20:17

Apparemment EA a écrit:Un pape peut enseigner l'hérésie en vertu du droit canon !

drunken Mais d'où sortent-ils ces idioties qu'un enfant de 3e année B n'imaginerait même pas ? drunken
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 896
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dérives d'EA sur GDF et sur le LFC...

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Mer 12 Aoû 2009 - 20:20

ROBERT. a écrit: drunken Mais d'où sortent-ils ces idioties qu'un enfant de 3e année B n'imaginerait même pas ? drunken

Laughing Laughing Laughing

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 23/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dérives d'EA sur GDF et sur le LFC...

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Mer 12 Aoû 2009 - 20:25



lol!

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 23/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dérives d'EA sur GDF et sur le LFC...

Message  gabrielle le Mer 12 Aoû 2009 - 23:57

Pour celui qui a déjà posté sur LFC, cela n'est pas surprenant. Me HIHA! peut faire un affirmation à 12:00 la contredire à 12:02 et vous accusez ensuite d'être de mauvaise foi parce que vous lui mettez sous le nez à 12:03. Shocked


C'est du HIHA! à son meilleur, à force de manipuler des textes doctrinaux, il est passé maitre faussaire en le domaine. Twisted Evil

C'est ben simple, y serait capable de faire pendre son propre "pape" et d'aller pleurer sur son cerceuil ensuite en disant : Le saint homme....

Un esprit retors Qui est rusé et tortueux. What a Face

Il jongle avec le MEU, le MOU en nous faire "beugler de rage"
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 2043
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dérives d'EA sur GDF et sur le LFC...

Message  ROBERT. le Jeu 13 Aoû 2009 - 0:04

.

Comme vous dites Gabrielle: il devrait changer son nom de EA à HIHA! Very Happy jocolor

En passant, confidentiellement, je n'aimerais pas moi non plus l'avoir comme avocat: bom bom
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 896
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dérives d'EA sur GDF et sur le LFC...

Message  gabrielle le Jeu 13 Aoû 2009 - 0:40

Avec lui c'est "le temps d'un dindon"

Comme dirait notre Sandrine

Ok. je sors

Arrow Arrow Arrow
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 2043
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dérives d'EA sur GDF et sur le LFC...

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Jeu 13 Aoû 2009 - 0:56

http://www.youtube.com/watch?v=aLz1s8mGKq4


Laughing

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 23/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dérives d'EA sur GDF et sur le LFC...

Message  Diane le Jeu 13 Aoû 2009 - 1:03

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:http://www.youtube.com/watch?v=aLz1s8mGKq4


Laughing

LE TEMPS D'UNE DINDE - Hi Ha Laughing Laughing Laughing
avatar
Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dérives d'EA sur GDF et sur le LFC...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum