hérésie de Ratzinger ou Hérésie de l'église Vatican II ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

hérésie de Ratzinger ou Hérésie de l'église Vatican II ?

Message  Invité le Mer 17 Sep 2008 - 11:31

Je m’excuse de reproduire ici la réponse de Francis à Ea sur le site Gesta Dei.
Cependant, il y a plusieurs raisons qui m’y poussent :
La réponse est excellente et elle renvoie Ea dans son ridicule et surtout dans sa secte antéchristique qu’il ne peut plus justifier malgré ses efforts désèspérés.
Cette réponse tranche avec l’absolue nullité des autres intervenants.
Cependant, je me permets et j’en demande la permission à Francis d’y ajouter quelque chose à cause d’un élément qui pourrait nous égarer…la vérité n’étant jamais assez précisée comme l’erreur jamais assez confondue.
Je vous laisse donc étudier la superbe réponse de Ea qu’il faut laisser intacte car elle est parfaite du point de vue analyse et traitement du sujet et j’y ajouterai une considération synthétique car l’excellence de l’étude d’une partie n’est pas du tout incompatible avec l’étude de l’ensemble, l’ensemble liant les parties et la partie étant une solide pierre de l’ensemble.

EA a écrit:
Ne faisons pas dire au canon 188 ce qu'il ne dit pas.




Voyons un peu ...
Citation:
Can. 188En vertu de la renonciation tacite admise ipso jure, sont vacants ‘ipso facto’ et sans aucune déclaration, quelque office que ce soit si le clerc:(...)4° Dévie publiquement de la foi catholique.



EA a écrit:
L'esprit du canon 188 est de prévoir simplement un remplacement administratif quand une charge est manifestement vacante.


Non ce n'est pas simplement ça ...

Je suppose que Paul IV dans Cum ex Apostolatus, la bulle à laquelle le canon 188.4 renvoie, voulait simplement prévoir un remplacement administratif ???

Voyons encore un peu ...
Paul IV, Cum ex Apostolatus, 15 février 1559 a écrit:
... ne puissent prendre lamentablement dans leurs filets les âmes simples et entraîner avec eux à la perdition et à la ruine de la damnation les peuples innombrables confiés à leur soin et à leur direction, au spirituel comme au temporel; aussi pour que nous soyons jamais témoins de "l'abomination de la désolation dans le lieu saint" annoncée par le prophète Daniel ... puisque, non seulement ils se perdent eux-mêmes, mais de plus ils entraînent avec eux à la perdition et à l'abîme de la mort d'innombrables peuples confiés à leur soin et à leur autorité ...


Il me semble que cela va un petit petit peu plus loin que de prévoir simplement un remplacement administratif ...
EA a écrit:
L'apostasie suppose la renonciation publique à la foi catholique.


Petite rectification pour mieux comprendre:

C'est le code qui suppose la renonciation.
R. Chas. Augustine, A COMMENTARY ON THE CODE OF CANON LAW, t.2, p. 160 a écrit:
Canon 188Ob tacitam renuntiationem ab ipso iure admissam quaelibet officia vacant ipso facto et sine ulla declaratione, si clericus ...Ce canon présume la démission à laquelle s'applique l'effet que sont supposés produire certains faits devant la loi. Le Code présume la démission ipso facto.


Le Code enregistre donc la démission ipso facto et cela même si l'apostat veut se maintenir en charge.

Et Paul IV de conclure sa bulle :
Paul IV, CUM EX APOSTOLATUS, 15 février 1559 a écrit:
... s'il veulent continuer à gouverner ou à administrer, il sera licite de faire appel contre eux au bras séculier ...


EA a écrit:
Il ne suffit pas d'une hérésie matérielle pour supposer l'apostasie.


Oui bien sûr ...

Ça fait plus de 40 ans qu'ils drivent l'Église universelle sur l'hérésie matérielle !

Le pire c'est que pendant que vous exigez des preuves que le cervelet de Ratzinger est hérétique à 400%, sous contrainte bien sûr de nous faire adhérer à Benoit XVI, vous n'êtes toujours pas capable de prouver qu'il n'est qu'hérétique matériel !

Vraiment ... j'ai hâte !

Car 40 ans après le plus gros concile "oecuménique" de l'histoire ... 40 ans après le saccage du missel de St. Pie V ... après toute cette nouvelle théologie ... après 30 ans de lefèbvrisme ... après toutes les parties du genre Assise ... après 25 ans du "CIC" de Wojtyla ... après toutes ces "magnifiques" célébrations dans les plus abominables temples non-catholiques ... après toute cette mise au placard des auteurs vraiment catholiques au profit d'un tas d'auteurs hérésiarque ...

Toutes ces choses, d'après EA, seraient le fruit d'une simple hérésie matérielle ... et non pas d'une apostasie !!!

Vraiment, j'ai plus que hâte de voir ses preuves sur lesquelles il se base pour affirmer pareil chose ...

EA doit avoir une gigantesque explication qui fera écarter tout doute sur la question et qui, du coup, nous fera tous suivre les pas de l'abbé Tarrratatanouarn le super prophète de la vérité ...


Commentaire : Celui-là est mon frère :

Voilà qui est trop bien dit et auquel rien n’est à corrigé ou à rajouter !
Ce que je voulais rajouter hors de ce sujet très bien traité, dans un esprit de synthèse, c’est que les sedevacantistes ont dès le début de leur action tablé sur le jugement du « pape » règnant de l’église conciliaire. Ils sont donc passés du jugement de Paul VI, à celui de Jean-Paul 1 puis au jugement du célèbre guignol JP II, puis actuellement sur l’éminent théologien du Concile Vatican II…se réservant ….certainement pendant encore des siècles de juger au for interne ou externe par un jugement particulier les innombrables chefs de l’église conciliaire.
Ce que je fais remarquer alors, c’est que nos ennemis dont EA et la Frate réduisent le champ de lutte contre l’église conciliaire au seul jugement du "pape" régnant.
C’est pour vous faire remarquer le danger EVIDENT de ce combat que j’interviens ici.
En effet, sur Gesta Dei, c’est sur l’hérésie de Ratzinger que le débat est lancé. Qu’est-ce que cela suppose ? Il faut prouver que Ratzinger est hérétique (ou qu’il ne l’est pas pour les autres)
S’il n’est pas hérétique…alors il est toujours pape.
S’il est hérétique, il n’est pas pape pour les sedevacantistes mais il peut l’être encore pour les autres.
Admettons, le meilleur des cas pour nous, que preuves soit faite que Ratzinger est hérétique et qu’il n’est plus pape et que cela soit parfaitement prouvé aux cris joyeux des sedevac.
Que viennent-ils de faire...que venons-nous de faire ?
Ils ont jugé et prouvé que le pape de l’Eglise catholique n’était pas pape. Ils ont cru déloger le pape de l’Eglise catholique…et ils se retrouvent comme des ânes.
Pourquoi ?
Parce qu’ils n’ont rien fait par rapport à l’Eglise catholique.
Qu’ont-ils fait alors ?
Ils ont fait INUTILEMENT le ménage de l’église conciliaire.
Pourquoi inutilement ?
Parce qu’une fois qu’ils ont déclaré de la plus excellent façon que JP II ou Ratzinger n’était pas pape, ils n’ont rien changé à l’Eglise catholique et ils n’ont rien changé à l’église conciliaire qui n’a surtout pas besoin d’un catholique comme « pape ». Alors les Ea et les Frate gardent leur petit pape avec condescendance pour la persécution subie par les vilains sedevac et lui renouvellent leur pieux et profond attachement, attendant il est vrai que leur pape deviendra de plus en plus traditionaliste comme il leur en offre chaque jour des bonnes intentions.
Ce pape de plus en plus traditionaliste, ils l’auront, ce sera l’Antéchrist. Il cherchera à ressembler le plus possible extérieurement au Christ et donc au meilleurs des vrais papes. Notre Seigneur lui-même nous dit qu’ils seront des loups DEGUISES EN AGNEAUX. Ces agneaux, c’est ce que désirent les EA et la Frate, Ils les auront leurs agneaux. APPAREMENT de vrais agneaux.
Alors, il est peut-être grand temps de ne plus faire comme le petit chaperon rouge qui gratte la patte enfarinée dessous la porte pour savoir si c’est bien celle du loup.
A ce jugement personnel du "Pape" nos ennemis vont continuer la guerre à leur avantage parce qu'il faut s'attendre à que chacun des nouveaux "papes " de l'église conciliaire devienne de plus en plus AGNEAU pour cacher le loup au for interne.
Si le jugement personnel de tous les papes conciliaires est utile alors nous devons aussi juger le grand Rabin du judaïsme cent ou 400ème successeur du Sanhédrin et la Reine d’Angleterre pour savoir s’ils sont catholiques et si des fois nous serions injustes de leur refuser le pouvoir spirituel parce qu’ils n’ont pas encore prouver leur hérésie.
Pourquoi ne le faisons-nous pas et qu'il serait ridicule de le faire?
Parceque APPARTENANT à une secte, appartenant au judaïsme infidèle et au protestantisme anglicans, ils sont le plus JUSTEMENT et le plus SUREMENT déclarés NON-CATHOLIQUES.
D’autre part, l’hérésie personnel au for externe est infiniment moins manifeste que l’hérésie d’une secte. Or, Vatican II, c’est l’hérésie FORMELLE de la plus monstrueuse secte qui ait sévi dans l’histoire.
Il faut arrêter TOUT jugement personnel parce que l’appartenance à l’église conciliaire est la preuve-clé irréfutable de la non-catholicité.
Lefèbvre, Felay, et leurs fidèles ne sont NULLEMENT catholiques. Cela paraît injuste de dire cela puisqu’ils ne partagent pas la doctrine de Vatican II !
Nous avons vu que nous nous foutions de la doctrine personnel du Grand Rabin et de la reine d'Angleterre de même nous devons ignorer la doctrine de TOUT ceux qui n'appartiennent pas à l'Eglise catholique
Ils sont hérétiques et TOUT autant que les Paul VI, Jp II et Ratzinger parce qu’ils font partie de l’église conciliaire. Si l’on est dans l’Eglise catholique, on n’est pas plus catholique que le pape, mais si l’on est dans une église hérétique on n’est pas moins hérétique que son « pape ».
Et les Guépin, Marchiset, Grossin, Paladino sont hérétiques autant hérétique que les Paul VI, JP II, parce que dans l’Eglise catholique on n’est pas plus catholique que son évêque et dans une secte on n’est pas moins hérétique que son évêque. Ce n’est pas moi, ce sont eux qui ont choisi Lefèbvre comme leur évêque "catholique"….il faut qu’ils en tirent toutes les conséquences.
Si donc "Credo" de Gesta Dei signe à deux mains la catholicité de Guépin moi, je signe à deux mains et avec mes 10 doigts de pied sa non-catholicité. La différence d'avec lui, c'est que j'en donne la preuve formelle.
Si nous ne voulons pas nous enterrer, il faut que notre jugement d’hérésie ne porte QUE sur le Concile Vatican II, sur cette religion démoniaque et sur l’église non moins démoniaque qui en est sortie...et à laquelle ils veulent tous (Que Dieu nous épargne, pas nous !) continuer d'appartenir !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: hérésie de Ratzinger ou Hérésie de l'église Vatican II ?

Message  Eric le Mer 17 Sep 2008 - 21:27

...celui-là est mon frère a écrit:
Citation:
"Et les Guépin, Marchiset, Grossin, Paladino sont hérétiques autant hérétique que les Paul VI, JP II, parce que dans l’Eglise catholique on n’est pas plus catholique que son évêque..."
C'est doctrinalement prouvable, en effet!
Donc, à moins de se foutre de la hiérarchie... d'être un anarchiste!!!
...celui-là est mon frère a écrit:
Citation:
"Si donc "Credo" de Gesta Dei signe à deux mains la catholicité de Guépin moi, je signe à deux mains et avec mes 10 doigts de pied sa non-catholicité."
Sodalitium N° 55, novembre 2003, page 47 a écrit:
Citation:
"Ce malgré quoi, tant le Père Barbara dans sa revue, que le Père Guérard continuèrent à soutenir Mgr Lefebvre (le Père Guérard envoya même à Ecône, en 1978, ses jeunes dominicains cf. Tissier, p.549).
La rupture définitive eut lieu après la mort de Paul VI (6 août 1978) et l’audience accordée à Mgr Lefebvre par Jean-Paul II (18 novembre 1978) où la formule “le Concile à la lumière de la tradition” (J.-P. II, 6 novembre 1978) sembla pouvoir devenir le plus petit dénominateur commun. Le 24 décembre 1978 Mgr Lefebvre écrivait à Jean- Paul II une lettre, rendue publique par la Lettre aux amis et bienfaiteurs n° 16 (19 mars 1979) dans laquelle il demandait la liberté pour la messe traditionnelle: “Les Evêques décideraient des lieux, des heures réservés à cette Tradition. L’unité se retrouverait immédiatement au niveau de l’Evêque du lieu”. C’est alors que le Père Guérard des Lauriers, le premier, condamna publiquement l’accord proposé par Mgr Lefebvre (“Monseigneur, nous ne voulons pas de cette paix”). Et c’est dans ce contexte que Mgr Lefebvre prendra la décision de rompre avec les sédévacantistes par la déclaration du 8 novembre 1979 (“Position de Mgr Lefebvre sur la Nouvelle Messe et le Pape”), publiée dans la revue interne Cor unum (n° 4, nov. 1979) et diffusée parmi les fidèles par la revue Fideliter où se trouvait cependant omis ce dernier alinéa: “En conséquence, la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X des pères, des Frères, des Soeurs, des Oblates, ne peut pas tolérer dans son sein des membres qui refusent de prier pour le Pape et qui affirment que toutes les Messes du Novus Ordo Missæ sont invalides” ( Cor unum n° 4 page 8 ) Ce n’est qu’à la suite de cette déclaration publique que le Père Barbara (Forts dans la Foi n° 1, nouvelle série, premier trimestre 1980) et les autres sédévacantistes se dissocièrent publiquement de Mgr Lefebvre. Il s’ensuivit expulsions ou sorties de la Fraternité de prêtres qui adhéraient à la thèse du Père Guérard ou du Père Barbara: Lucien et Seuillot en 1979 (thèse de Cassiciacum), Guépin et Belmont en 1980 (thèse de Cassiciacum)affraid, Barthe en 1980 (sédévacantisme), Egrégyi en 1981 (sédévacantisme), 12 prêtres américains en 1983, quatre italiens en 1985 (Cassiciacum), 2 sud-américains, avec 21 séminaristes, en 1989... " ...etc...
Je constate, simplement, que l'ab Guépin est resté ami avec Ricossa et ses materialiters et qu'il ne cesse de proclamer des louanges à la gloire du père Guérard des Lauriers, inventeur de la fichue thèse de Cassiciacum...

Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: hérésie de Ratzinger ou Hérésie de l'église Vatican II ?

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Jeu 18 Sep 2008 - 3:18

Nous pouvons constater sur GDF combien nombreux sont ceux qui considèrent le droit canonique comme étant un amas lois humaines qui en réalité ne signifient rien :

Chaussis a écrit:la SAinte Eglise de Dieu a vecu 1917 ans sans Code de Droit Canonique...

et pourtant il y eu des hérétiques, et pourtant l'Eglise a survécu... PARCE QU'ELLE N'EST PAS UN CONSEIL D'ADMINISTRATION, mAIS UNE SOCIETE DIVINE QUI VIT DE L'ETRE MEME DE DIEU... et non pas d'artifices juridistes!!!

Chaussis a écrit:Pour fonder Son Eglise, Notre Seigneur Jésus Christ n'avait aucun mandat, n'obeissait à aucune regle de Droit: donc, selon vous, la création de la Sainte Eglise est invalide...

Là je sens que le reproche de Chaussis m'est également adressé implicitement ... si ce n'est pas carrément explicite !


1- il est faux de dire qu'avant 1917 il n'y avait pas de droit canonique.

Certes, il n'y avait pas de code de droit canon proprement dit, mais le terme "droit canonique" était largement utilisé dans l'Église pour désigner tant les loi divines qu'ecclésiastiques. La seule différence avec le droit canon de 1917, c'est que toutes ces lois furent répertoriées et numérotées dans un bouquin afin d'éviter d'avoir à courir à droite et à gauche.

2- Pour ce qui est de la deuxième citation, le Christ ne disait-Il pas Lui-même être envoyé par son Père ? "Ainsi, comme mon Père m'a envoyé, voici que je vous envoie" ... et donc qui envoie l'abbé Grossin ?! Qui envoie les crack-pots guérardiens prêcher leur nouvelle doctrine ?! PERSONNE !

Pas étonnant qu'ils veuillent tous balancer par-dessus bord le droit canon ... puisqu'il leur tranche littéralement la tête !

Et que peut signifier ces quelques remarques sur le droit canon ???

Celui-ci ne contient-il pas et des lois divines et des lois ecclésiastiques (excusez du peu) ?

Il s'agit bien d'une marque du protestantisme lefebvriste ! Une marque que l'on retrouve que trop souvent dans le sédévacantisme à la sauce tradi-lefebvriste.


Dernière édition par Carolus.Magnus.Imperator. le Mar 16 Juin 2009 - 14:54, édité 1 fois

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 23/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: hérésie de Ratzinger ou Hérésie de l'église Vatican II ?

Message  Invité le Jeu 18 Sep 2008 - 10:36

Bravo à Karl pour la haute considération qu'il fait du Droit Canon de la Sainte Eglise catholique !
Cette haute considération que les autres n'ont pas, il faut que nous l'ayons. il faut absolument que nous vénérions ce qu'ils mérpisent.
Nous nous plaignons de ne pas avoir d'autorité. Or, celle du Droit Canon n'en est-elle pas une ?
L'Evangile, le Culte, la Doctrine catholique,le catéchisme nous indiquent davantage ce que nous devons croire.
Mais le Droit Canon, c'est ce que nous devons FAIRE.
Est-ce moins important ?
Et c'est certainement parce que tous ces braves types ont décidé de faire ce qu'ils ont envie de faire qu'ils n'aiment pas le Droit Canon qui les recadrerait.
On m'a reproché de critiquer les vrais papes. Ceci et tout à fait normal sur un forum de critiquer l'inférieur qui n'a aucune autorité et qui se permet de critiquer certains actes de la plus haute autorité.
Voici, ce que j'ai à dire précisément :
C'est que le Droit Canon, c'est le livre de la Sagesse du gouvernement de l'Eglise et le pape qui la dirige n'est pas au-dessus de ses lois.
Je ne veux pas dire par là qu'il n'ont pas autorité quand ils décident autre chose que ce qui est précisé dans le droit Canon.
Ce que je veux dire, c'est que s'ils agissent au pied levé en oubliant les lois fondamentales de l'Eglise et qu'ils ne le font pas pour un motif à la hauteur de la transgression, ils en portent l'entière responsabilité et ils ne peuvent pas être loué ni au Ciel ni sur la terre pour cela.
Je demande de me faire taper sur les doigs et même sur la tête dans ce que je suis en train de dire, évidemement.
Un exemple frappant:
La Bulle de Paul VI qui est une Bulle disciplinaire, j'en conviens.
Cette Bulle, reprise par les Canons de l'Eglise qui lui conserve sa pleine autorité mentionne les peines que doivent subir les évêques qui ont participé à l'hérésie et au schisme. Paul IV affirme que l'Eglise prend ces décisions pour que "les loups n'entre pas dans la bergerie et que la vigne du Seigneur ne soit pas saccagée".
Au Concordat de 1801, Pie VII (qui avait autorité pour le faire) limoge tous les évêques catholiques de l'Ancien Régime pour mettre à leur place les copains de Bonaparte dont certains étaient des évêques de l'église schismatique de la Révolution. Que s'est-il passé alors ?
Les loups sont entrés dans la bergerie et la vigne du Seigneur a été saccagé...parce que les lois de l'Eglise n'ont pas été respecté.
je vais me faire massacrer....mais j'ai tellement envie de comprendre que je veux bien prendre ce risque.
Je disais tout à l'heure que ce que nous devons faire est-ce moins important que ce que nous devons croire ?
Ce que nous devons croire, nous pouvons nous en référer SANS hésitation à TOUS les vrais papes.
Pour ce que nous devons faire et qui n'arrive pas loin derrière ce que nous devons croire, le Droit Canon est supérieur aux actes des papes de l'histoire. Voilà qui nous fait une solide référence. Ceci nous pose d'autant moins de problème qu'il n'y a pas de pape régnant. En effet, quand il y a un pape régnant, même si nous avons du mal à comprendre ses actes à cause de la contradiction avec le droit Canon, nous devons lui obéir.
En effet, je vois que beaucoup, qui sont à l'opposé de ma démarche, rassemblent TOUT ce que les papes ont fait de tordu et ils en font leur Droit Canon. Et je vous prie de croie qu'avec ce système, le Droit Canon est culbuté.
Je m'aperçois que ces gens-là se font les héros de la défense de la papauté et me prennent pour un Luther. Ils élargissent l'infaillibilité pontificale à l'infaillibilité en tout les domaines et même s'ils ne soutiennent pas l'impeccabilité des papes, leur refus irrité de considérer leurs faiblesses prouve qu'ils soutiennent leur impeccabilité. Seulement, il y a un hic. C'est que pour conforter leur doctrine aberrante, ils sont obligés d'oublier les contradictions dans les agissements des uns et des autres.
Il n'y aurait que le plus grand des papes, Saint Pierre qui serait répréhensible dans l'affaire d'Antioche.
Alors, Oui, j'aime le Droit Canon et j'aime les papes qui l'ont établi parce qu'en établissant les lois de l'Eglise, ils n'ont pas pu errer. J'aime l'autorité de ces papes parce l'autorité des lois dépassent et ne peuvent même pas être comparéé à l'autorité des actes. Quant à ceux qui dans leurs faiblesses ont agi imprudemment contre ces lois si sûres, c'est à Dieu Seul Juge d'en juger. Cependant, pour ma part, je dois savoir précisément Ou je dois puiser les références de ce que je dois faire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: hérésie de Ratzinger ou Hérésie de l'église Vatican II ?

Message  Invité le Ven 19 Sep 2008 - 14:25

l'Abbé ZINS dans un post du 9 sept 2008 dans Mi ca EL a dit:

"Je réponds au premier argument que l’on peut justement déduire de cela que le Pape puisse de par sa propre nature [en soi] tomber dans l’hérésie mais pas [en fait] en raison de l’assistance spéciale de Dieu que le Christ a imploré pour lui en sa prière. Or le Christ a prié pour que sa foi ne défaille point, mais pas pour qu’il ne tombe point en d’autres vices."

C’est pourtant l’Abbé Zins qui avait relaté l’interprétation de Saint Vincent sur ces fameuses paroles de Saint Paul :
"Même si nous-mêmes ou un ange du ciel vous évangélisait autrement que nous vous avons évangélisés, qu'il soit anathème."(Gal, I, huit)
"Pourquoi, dit Saint Vincent de Lérins "Même si nous-mêmes ?" Pourquoi pas : "Même si moi... ?" C'est qu'il veut dire : lors même que Pierre, lors même qu'André, lors même que Jean, lors même enfin que tout le chœur des apôtres vous évangéliserait autrement que nous ne vous avons évangélisés, qu'il soit anathème. Rigueur qui fait trembler ! Pour confirmer l'attachement à la foi première, il ne s'épargne pas lui-même ni ses confrères dans l'apostolat."


Je veux vous demander ce que vous pensez de cela. Il me semble que ceci est une opinion très personnelle de l'Abbé qui signifierait que le pape n'a plus son libre arbitre en matière de foi. Il me semble que l'Assistance spéciale en faveur de l'infaillibilité du pape dans son enseignement est la suivante:
Saint Thomas voulait sans doute dire la vérité sur l'immaculée conception. Il ne l'a pas pu malgré sa science théologique supérieure à la grande majorité des papes.
Le même Saint Thomas aurait été pape, il n'aurait pas erré sur cette question en la traitant...même s'il était presque ignorant de la science théologique
La position de l'Abbé Zins, c'est, de par l'assistance de l'infaillibilité, le pape n' a plus son libre arbitre. C'est une machine à dire la vérité. Il voudrait apostasier, il ne le pourrait pas.

Cependant, il y a d'autres autorités qui contredisent Monsieur l'Abbé Zins, autorités qui, je pense, ne lui sont pas inférieures.
Le Canon 188 qui prévoit la démission du pape produite ipso facto par son apostasie
le N°6 de la Bulle de Paul IV qui prévoit qu'un pape peut défaillir de la foi catholique (ce qui est différend de défaillir dans la définition de la foi catholique) avant ou après son élection...pour ne citer que ces auteurs !

Comment expliquer alors la parole du Seigneur en Luc 22, 32:
"j'ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas" puisqu'il semble qu'un pape qui perdrait la foi (et par la même le Siège de Pierre) on pourrait dire que sa foi a défailli.
Je me permets cette explication mais reprenez-moi si je dis faux:
Le Seigneur n'a pas dit : "j'ai prié pour toi pour que tu ne défailles pas dans la foi". S'Il avait dit cela effectivement, on ne pourrait pas pouvoir supposer l'apostasie d’un pape comme le prévoit les autorités ci-dessus.

Le Seigneur a dit: " J'ai prié pour toi, afin que TA foi ne défaille pas"
Quelle est cette foi ? Il me semble que c'est la foi catholique, la foi commune à tous les catholiques. Quand le Seigneur s'adresse à Saint Pierre, il fait état de cette foi catholique que Saint Pierre a sans aucun doute manifesté plus que quiconque et c'est cette foi catholique que le Seigneur constate en Pierre... alors par sa parole toute puissante, par sa prière comme si le Seigneur avait besoin de prier pour un si grand prodige, il l'a rend infaillible.

Voilà me semble-t-il le miracle de l'infaillibilité !
Cependant, ceci ne change pas son libre arbitre, commun à tous les hommes sur la question de la foi. Saint Pierre, comme tous ses successeurs, comme tous les hommes peut avoir la foi catholique ou l'apostasier.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: hérésie de Ratzinger ou Hérésie de l'église Vatican II ?

Message  Admin le Ven 19 Sep 2008 - 17:26

...celui-là est mon frère a écrit:
Citation:
"l'Abbé ZINS dans un post du 9 sept 2008 dans Mi ca EL a dit:(...)"
Extrait du règlement Deo Juvante:
"De plus, nous vous invitons, si vous citez le nom d'un site ou le pseudonyme de l'auteur d'un texte, à donner la référence de l'endroit d'où sort la citation.
Exemple:
Marcel a écrit, sur le site La Grande Foire Tradouille, dans la rubrique Habemus antichristus Papam, Citation: "l'Eglise se détruit par obéissance..."
Merci de bien vouloir faciliter la tâche aux lecteurs du forum. Wink

Admin
Admin

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 12/08/2008

http://deojuvante.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: hérésie de Ratzinger ou Hérésie de l'église Vatican II ?

Message  gabrielle le Sam 21 Fév 2009 - 19:47

celui-là est mon frère a écrit:l'Abbé ZINS dans un post du 9 sept 2008 dans Mi ca EL a dit:

"Je réponds au premier argument que l’on peut justement déduire de cela que le Pape puisse de par sa propre nature [en soi] tomber dans l’hérésie mais pas [en fait] en raison de l’assistance spéciale de Dieu que le Christ a imploré pour lui en sa prière. Or le Christ a prié pour que sa foi ne défaille point, mais pas pour qu’il ne tombe point en d’autres vices."

C’est pourtant l’Abbé Zins qui avait relaté l’interprétation de Saint Vincent sur ces fameuses paroles de Saint Paul :

"Même si nous-mêmes ou un ange du ciel vous évangélisait autrement que nous vous avons évangélisés, qu'il soit anathème."(Gal, I, huit)

"Pourquoi, dit Saint Vincent de Lérins "Même si nous-mêmes ?" Pourquoi pas : "Même si moi... ?" C'est qu'il veut dire : lors même que Pierre, lors même qu'André, lors même que Jean, lors même enfin que tout le chœur des apôtres vous évangéliserait autrement que nous ne vous avons évangélisés, qu'il soit anathème. Rigueur qui fait trembler ! Pour confirmer l'attachement à la foi première, il ne s'épargne pas lui-même ni ses confrères dans l'apostolat."

CLEMF

Vous manquez de rigueur intellectuel...

La citation que vous attribuez à Abbé Zins est un extrait de Saint Robert Bellarmin deRomano Pontifice...

L’ultime raison est que Nilus, en son libelle sur le Primat, tient le raisonnement qui suit.
Le Pontife Romain peut tomber en d’autres vices comme l’avarice, l’orgueil, et donc aussi dans le vice de l’hérésie.
En effet, Saint Paul (I Tim. 1) écrit que certains ont fait naufrage dans la foi qui auparavant avaient perdu la bonne conscience.
Le Pape peut aussi nier Dieu par les faits en vivant mal, selon ceci : « Ils confessent connaître Dieu, mais le nient en actes.» (Tit. 1).
Il peut donc aussi nier en parole, car il apparaît plus facile de nier en parole qu’en faits.

Je réponds au premier argument que l’on peut justement déduire de cela que le Pape puisse de par sa propre nature [en soi] tomber dans l’hérésie mais pas [en fait] en raison de l’assistance spéciale de Dieu que le Christ a imploré pour lui en sa prière. Or le Christ a prié pour que sa foi ne défaille point, mais pas pour qu’il ne tombe point en d’autres vices.

Je dis pour le second que l’Apôtre en ce passage n’entend point n’importe quelles mauvaises oeuvres, mais celles qui procèdent d’une infidélité du coeur.

Il parle en effet des Juifs non sincèrement convertis à la foi qui, quoique professant qu’ils connaissent Dieu, le nient cependant par les actes, puisqu’en interdisant certains aliments comme immondes par nature, ils démontrent qu’ils ne le reconnaissent point vraiment comme Créateur de toutes choses.
Tandis que le Pape ni ne fait, ni ne peut faire de telles oeuvres.

Toutefois, si l’on entendait ces faits de tous les péchés, il est faux qu’il soit plus facile de nier Dieu en parole qu’en actes.

Car celui qui nie en parole nie absolument et expressément, tandis que celui qui nie en actes ne nie qu’implicitement et d’une certaine manière, pas absolument.
Dans la session: La controverse des Papes

Une attitude qui n'est pas digne d'un chrétien, mais de la vendetta.

La première disposition d'un défenseur de la foi est la Vérité....

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: hérésie de Ratzinger ou Hérésie de l'église Vatican II ?

Message  Invité le Ven 19 Juin 2009 - 20:33

Lors de son sermon du 7 juin 2009, à la grand-messe de 10H30 à l’église Saint-Nicolas du Chardonnet, Mgr Tissier de Mallerais, venu pour les confirmations, a déclaré en présence de l’abbé Beauvais et du clergé de Saint-Nicolas :

« (…) Voilà, Notre Seigneur lui-même, définit solennellement l’existence, en Dieu, de trois personnes divines qui forment un seul Dieu et l’exigence d’être baptisé au nom de la Sainte Trinité, pour être sauvé. Et plus que jamais, nous avons besoin de cette vérité alors que les autorités Romaine, actuellement, professent face aux Israélites, en leur disant que, ils sont chargés, eux, le peuple d’Israël, d’annoncer la vérité sur le vrai Dieu.

Voilà, c’est leur mission, que Dieu leur a confiée. C’était vrai il y a deux siècles, non, il y a vingt siècles ! mais ce n’est plus vrai aujourd’hui !

Le peuple d’Israël sera chargé d’annoncer la vérité sur le vrai Dieu, aujourd’hui ! Est-ce possible qu’à Rome, on professe une telle épouvantable hérésie ? Alors nous sommes stupéfaits !

Alors, plus que jamais, rattachons-nous aux Apôtres et aux symboles de la Foi qui ont, dans l’Église primitive, résumé la Foi Catholique dans ce Mystère, dans notre Credo… »

Nous félicitons Mgr De Mallerais pour dénoncer ces hérésies mais nous lui faisons remarquer qu'il faut qu'il s'y fasse puisqu'il a décidé d'appartenir à l'église de Vatican II, nous lui demandons d'être logique et d'accepter la doctrine de SON église.

S'il pense que ces hérésies sont innacceptable et incompatible avec la foi catholique alors qu'il quitte l'église qui les professe.

De plus, Nous faisons remarquer à De Mallerais qu'il a la mémoire bien courte. En effet, ce genre d'hérésie qui consiste à voir dans les infidèles des adorateurs du vrai Dieu, c'est l'hérésie de son Evêque Mgr Lefèbvre qui a signé le 7 déc 1965, au Concile Vatican II, Lumen Gentium 15, que les musulmans adoraient avec les catholiques :
"le Dieu unique, miséricordieux futur juge des hommes au dernier jour"

Par conséquent Lefèbvre et Ratzinger non seulement ont professé appartenir à l'église conciliaire mais tous deux ont aussi professé la MEME hérésie sur le fait que les infidèles connaîtraient et adoreraient le Vrai Dieu.

Mgr Tissier de Mallerais a dû oublier aussi que son évêque a approuvé au concile Vatican II les affirmations suivantes:

"Du fait d'un si grand patrimoine spirituel, commun aux chrétiens et aux Juifs, le Concile veut encourager et recommander entre eux la connaissance et l'estime mutuelles, qui naîtront surtout d'études bibliques et théologiques. ainsi que d'un dialogue fraternel. "

D'après ce que Marcel approuve au Concile, en étudiant la bible et la théologie avec les juifs nous les connaitrons enfin sous leur vrai jour (car l'Eglsie catholique n'a jamais étudié la Bible et la théologie avec les juif avant) et nous leur porterons une grande estime, alors qu'auparavant l'Eglise les nommait
"les perfides juiifs"
. Or de tels propos approuvés par Marcel ne peuvent s'entendre que si les juiifs ont en commun avec nous la connaissance du vrai Dieu.

Qu'est-ce que vous nous bassinez avec les hérésies de Ratzinger.
Elle datent de plus de 40 ans !
Elle sont le propre d'une secte...l'église conciliaire fondée par les hérésiarques Montini, wotjtila, Lefèbvre et Ratzinger.
Il n'y a AUCUN doute et tous sont restés dans l'una cum à cette fausse sceptique d'hérésies.

Il faut noter que ce rapport du sermon de St Nicolas du Chardonnet est rapporté par Virgo Maria tout à l'éloge de Tissier de Mallerais !
C'est le "Catholicisme" de GDF, des sedevacs dont le catholicisme repose sur le bon Marcel parfaitement catholique après le Concile dans la communion des saints Montini, wotjtila, Ratzinger et leurs successeurs in aeternam...dans la communion de "l'Egout de toutes les hérésie" fait église au Concile Vatican II !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: hérésie de Ratzinger ou Hérésie de l'église Vatican II ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum