Mois du Sacré Coeur

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mois du Sacré Coeur

Message  Diane le Lun 1 Juin 2009 - 17:05




N’y aura-t-il personne qui ait pitié de moi et qui veuille compatir et prendre part à ma douleur dans le pitoyable état où les pécheurs me mettent, surtout à présent ?

Notre-Seigneur à Sainte Marguerite-Marie Alacoque, Vie de Sainte Marguerite-Marie écrite par elle-même, in Sainte Marguerite-Marie, Œuvres choisies, Paray-le-Monial : Monastère de la Visitation Sainte-Marie, 1962, p. 114.

________________________________________

Excellence de la dévotion au Sacré-Cœur


« Aujourd’hui, voici qu’un autre emblème béni et divin s’offre à nos yeux. C’est le cœur très sacré de Jésus, sur lequel se dresse la Croix et qui brille d’un magnifique éclat au milieu des flammes. En lui nous devons placer toutes nos espérances ; nous devons lui demander et attendre de lui le salut des hommes. »

S. S. Léon XIII, Encyclique Annum Sacrum, 25 mai 1899.

Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois du Sacré Coeur

Message  ROBERT. le Mar 2 Juin 2009 - 1:02

.
.


CŒUR SACRÉ DE JÉSUS, AYEZ PITIÉ DE NOUS...

CŒUR SACRÉ DE JÉSUS, AYEZ PITIÉ DE NOUS...

CŒUR SACRÉ DE JÉSUS, AYEZ PITIÉ DE NOUS...

ROBERT.

Nombre de messages : 896
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois du Sacré Coeur

Message  Diane le Mar 2 Juin 2009 - 16:09



Le Cœur matériel de JESUS vient tout entier du Cœur virginal de sa Mère, laquelle a seule fourni au Verbe incarné la substance de son humanité, et par conséquent la substance du plus noble et du premier organe de cette humanité adorable, qui est son Cœur. La foi nous apprend que lorsque le Père céleste engendra dans le temps, dans le sein de la Vierge Celui qu’il engendre éternellement dans les cieux, l’Esprit-Saint, qui est l’Esprit d’amour et d’union, opéra cet ineffable mystère de l’Incarnation du Verbe en prenant la plus pure fleur du sang immaculé de MARIE, pour en former le corps adorable de JESUS. [...] Le Cœur divin de l’Enfant-JÉSUS a donc été formé tout entier de la substance même et de la seule substance de la Vierge sa Mère ; s’il est l’œuvre du Saint-Esprit, il est également l’œuvre de MARIE ; et il appartient tout entier à sa Mère, aussi bien qu’à son divin Père. Si saint Augustin a dit et a pu dire : « La chair du Christ, c’est la chair de MARIE, caro Christi, caro MARIÆ, » il n’est pas moins vrai de dire, non par suite d’une confusion, mais en vertu d’une intime union : le Cœur de JESUS est le Cœur de MARIE ; et le Cœur de MARIE est le Cœur de JESUS.


Auteur anonyme

Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois du Sacré Coeur

Message  Diane le Mer 3 Juin 2009 - 16:21



Le Cœur spirituel de MARIE et le Sacré-Cœur de JESUS ne font également qu’un cœur, par suite d’une indissoluble union d’esprit, de volonté, de sentiments, d’affections. S’il est dit des premiers chrétiens qu’ils n’avaient « qu’un cœur et qu’une âme, cor unum et anima una (Act., IV, 32) », combien plus peut-on et doit-on le dire du Fils unique de MARIE et de sa très-sainte et très-chère Mère ?

Si saint Bernard a pu dire que, JESUS étant son chef, le Cœur de JESUS est son cœur, et qu’ainsi « il n’a vraiment qu’un même cœur avec JESUS ; ego vere cum JESU cor unum habeo (Ex tract. de Passione Domini, super istud Joannis : Ego sum vitis vera. III) ; » avec combien plus de vérité l’immaculée et très-sainte MARIE ne peut-elle pas dire : « Le Cœur de mon chef et de mon Fils est mon cœur, et je n’ai qu’un même cœur avec lui ? »




Auteur anonyme

Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois du Sacré Coeur

Message  Monique le Mer 3 Juin 2009 - 21:36




Seigneur, Dieu de clémence,
Voyez un grand pécheur.
Rempli de confiance
Je viens à votre cœur.
Chargé de mille crimes
Je tombe à vos genoux.
Du fond de ces abimes
Attirez- moi vers vous.

Lorsqu'à votre indulgence,
Coupable, j'ai recours:
Des flots de la vengeance
Vous suspendez le cours.
Jésus, mon tendre Père,
Je vous ai fait souffrir,
Entendez ma prière:
Pour vous je veux mourir.

Seigneur, source de vie,
Vous êtes mon secours.
Mon âme vous envie,
Gardez-la bien toujours.
Bientôt, loin de la terre,
J'irai, le cœur joyeux,
Dans les bras de mon Père,
Me réjouir aux cieux.


Recueil de cantiques

Monique

Nombre de messages : 1600
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois du Sacré Coeur

Message  Diane le Jeu 4 Juin 2009 - 15:35



Aussi a-t-elle dit un jour à sa chère fille et servante sainte Brigitte : « Sache que j’ai aimé mon Fils si ardemment et qu’il m’a aimée si tendrement, que lui et moi nous n’étions que comme un seul cœur ; quasi cor unum ambo fuimus.

« Mon Fils, ajouta-t-elle, m’était véritablement comme mon Cœur : quand il souffrait, c’était comme si mon Cœur endurait ses tourments et ses peines. Sa douleur était ma douleur, et son Cœur était mon Cœur.»

Et Notre-Seigneur enseigna de son côté la même chose à la même sainte Brigitte, lorsque, lui apparaissant un jour et conversant familièrement avec elle, il lui dit : « Moi qui suis DIEU et Fils de DIEU de toute éternité, je me suis fait homme dans le sein de la Vierge, dont le Cœur était comme mon Cœur : c’est pourquoi ma Mère et moi nous avons opéré le salut de l’homme pour ainsi dire avec un même Cœur, quasi cum uno corde.»

Donc, le Cœur spirituel de la Très-Sainte Vierge et son âme immaculée, impeccable, très-parfaitement sainte, humble, douce, obéissante, ne faisait qu’un avec le Cœur et l’âme de son adorable Fils.

Enfin, on doit dire avec une précision encore plus absolue que le Cœur divin et éternel de JESUS, qui est l’Esprit d’amour et l’Amour même, était véritablement le Cœur divin de MARIE et le principe unique de se vie, de ses pensées, de ses affections, de tous ses mouvements.



Auteur anonyme

Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois du Sacré Coeur

Message  Diane le Ven 5 Juin 2009 - 16:35




L’Esprit-Saint, qui est en nous l’Esprit de JESUS- CHRIST, Spiritus Christi (Ad Rom., VIII, 9), l’était en plénitude dans l’âme de la Très-Sainte Vierge. Il l’unissait d’une manière tellement parfaite, tellement divine à JESUS, et par JESUS au Père céleste, que cette union, qui est la grâce, la joie et la couronne de la Mère de DIEU, est un mystère insondable, dont DIEU seul peut pénétrer les saintes profondeurs, et dans lequel saint Bonaventure voyait « quelque chose d’infini ».

Donc, le Cœur de MARIE et le Cœur de JESUS ne font qu’un dans l’Esprit-Saint. Oh ! qu’ils ne fassent qu’un non plus dans notre amour, dans nos hommages !

Oui, JESUS est le cœur et la vie de sa Bienheureuse Mère. Il lui communique sa vie divine avec une telle surabondance, qu’il est impossible même de comparer cette vie de JESUS en MARIE à la vie de JESUS en ses plus grands Saints, en ses Anges les plus sublimes. « Je vis, s’écriait saint Paul, mais ce n’est plus moi, c’est JESUS-CHRIST qui vit en moi (Ad Gal., II, 20). »

« Je vis, nous dit du haut du ciel la Reine des Anges et des Saints, la Mère de la Vie, la toute céleste Mère de DIEU ; je vis, mais ce n’est pas moi, c’est JESUS, c’est mon Fils, mon Seigneur et mon Sauveur qui vit en moi. Il est vivant en mon âme ; il est vivant en mon corps ; il est vivant dans toutes les puissances et de mon âme et de mon corps. »

Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois du Sacré Coeur

Message  Diane le Sam 6 Juin 2009 - 17:13




JESUS est tout vivant en MARIE, c’est-à-dire tout ce qui est communicable en JESUS est vivant en MARIE : son Cœur est vivant dans son Cœur, son âme, dans son âme, son esprit dans son esprit.

« Ce que DIEU a uni, dit Notre-Seigneur, que l’homme n’ait garde de le séparer (Ev. Matth. XIX, 6). » Dans son plan divin, DIEU ayant intimement uni JESUS et MARIE, le Cœur du Fils et le Cœur de la Mère, que nul ne les sépare en son propre cœur. En adorant le Cœur de JESUS, vénérons et bénissons le Cœur de MARIE ; et en rendant ce culte d’hyperdulie, c’est-à-dire de super-vénération au très-saint et immaculé Cœur de la Mère de DIEU, rendons au divin et très-sacré Cœur de son Fils le culte de latrie, c’est-à-dire de l’adoration proprement dite, que lui doivent le ciel et la terre. Dans le ciel, nous continuerons éternellement ce double culte, avec les Anges et les Bienheureux. Oh, qu’il sera bon de bénir là-haut JESUS et MARIE, de les contempler face à face, de sentir notre Cœur sur leur Cœur, de nous enivrer de leur saint amour !

O Cœur très-sacré de JESUS ! ayez pitié de nous. Cor JESU sacratissimum, miserere nobis !

O Cœur immaculé de MARIE ! priez pour nous. Cor MARiE immaculatum,ora pronobis!

Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois du Sacré Coeur

Message  Diane le Lun 8 Juin 2009 - 16:57



Un religieux anonyme, Manete in dilectione mea, 5e édition française, Paris : P. Téqui & fils, 1940, pp. 136-139.

C’est une sentence reçue communément parmi les auteurs spirituels que la sainte Vierge est l’échelle mystique du Paradis : Per Mariam ad Jesum ! Et, en effet, quand un enfant prodigue, devenu mercenaire par sa faute, retourne à Notre-Seigneur par le repentir, quand une âme, longtemps égarée, retrouve, à travers mille tempêtes, la vérité et la vie [...], qui a pu jamais préparer à cet infortuné les voies mystérieuses du retour, sinon Celle qui est de droit la Reine des cœurs ? Et la piété des fidèles ne l’invoque-t-elle pas sous le doux titre de Notre-Dame du Sacré-Cœur, pour nous faire entendre que nous devons aller nécessairement à Marie si nous voulons arriver sûrement, avec facilité et promptitude, jusqu’à Jésus ?

Cause bénie de notre joie, Mère heureuse de la divine grâce, Reine et Maîtresse du Sacré-Cœur, en elle tout est grandeur, magnificence, splendeur ; tout en elle est joie et allégresse,... elle est le Paradis de l’lncarnation : Nonne thesaurus Dei Maria ? ubicumque illa est, ibi et Cor ejus (S. Bern., Serm. 3 in Annunt., P. L., CXXXIII, 396).

Per Mariam ad Jesum !

Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois du Sacré Coeur

Message  Diane le Mar 9 Juin 2009 - 16:41



La voyante même de Paray-le-Monial, la « victime du divin Cœur », considérait la très sainte Vierge comme la voie normale pour aller à Jésus. « Si une âme est parfaite fille de sainte Marie, la Vierge la rendra vraie disciple du Sacré-Cœur..., elle sera pour cette âme une protectrice spéciale pour la faire arriver à la vie parfaite. » La sainte Visitandine vit le Cœur de Jésus offrant ses sacrifices à son divin Père, « sur l’autel du Cœur de sa Mère » ; aucun autre idéal n’a autant réjoui sa courte existence que celui de faire régner en tous lieux « le divin Cœur de Jésus, vivant dans le Cœur de Marie. » [...]

Oh ! Comme aux pieds de notre bonne « Maman », nous nous sentons tout près du Sacré-Cœur !


Dernière édition par Diane le Mer 10 Juin 2009 - 18:21, édité 1 fois

Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois du Sacré Coeur

Message  Diane le Mer 10 Juin 2009 - 18:20



La Fête du Sacré-Cœur est véritablement la fête de l’amour de Jésus-Christ. En instituant cette solennité, l’intention de notre divin Sauveur fut d’attendrir nos cœurs et de les décider enfin à correspondre à son amour. C’est pour atteindre ce but qu’il nous présente, pour objet de cette fête, son Cœur adorable, comme le symbole de sa divine charité. Représentez-vous aujourd’hui Notre-Seigneur Jésus-Christ au Très-Saint Sacrement, tel qu’il apparut à sainte Marguerite-Marie lui découvrant son Cœur divin, environné de flammes, cruellement percé, ceint d’une couronne d’épines et surmonté d’une croix, symboles énergiques de son amour et de ce que lui a fait souffrir l’ingratitude des hommes. Priez Jésus de vous faire lui-même connaître et sentir profondément l’excès de son amour pour nous et l’excès de notre ingratitude envers lui, conformément à l’esprit de cette dévotion qui est tout compris en ces deux mots : AMOUR et SACRIFICE !

Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois du Sacré Coeur

Message  Diane le Jeu 11 Juin 2009 - 16:13




Excitez vivement votre amour et votre zèle, pour prouver à ce divin Cœur qu’il est encore sur la terre des cœurs sensibles et reconnaissants. A cette intention, assistez au saint Sacrifice de la Messe et faites la sainte Communion avec une ferveur toute particulière et en esprit de réparation. Faites une amende honorable et renouvelez votre consécration au Sacré-Cœur de Jésus. Enfin passez ce jour dans le recueillement et la prière. Vous consolerez Notre-Seigneur en passant une heure de la journée en adoration devant son Cœur adorable.

Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois du Sacré Coeur

Message  Diane le Ven 12 Juin 2009 - 16:34





III. Consécration au Sacré-Cœur


S. S. PIE XI, Encyclique Miserentissimus Redemptor, 8 mai 1928, in Actes de S. S. Pie XI, Paris : Maison de la Bonne Presse, sans date, Tome IV, pp. 94-116.

Parmi les pratiques plus particulières de la dévotion au Sacré Cœur, ne manquons point de rappeler, comme une des principales, la consécration par laquelle, offrant à Dieu nos personnes et tous les biens que nous tenons de son éternelle bonté, nous nous vouons au Divin Cœur de Jésus. Ce devoir de piété qu’il voudrait voir tous les hommes lui rendre et qu’il réclame moins en raison de ses droits qu’en vertu de son immense amour pour nous, notre Sauveur l’enseigna lui-même à Marguerite-Marie, la très fidèle servante de son Cœur. [...]

Au siècle dernier et dans le nôtre encore, des impies en sont venus par leurs machinations à faire repousser l’empire du Christ, à déclarer publiquement la guerre à l’Eglise, à promulguer des lois et des décrets contraires à la loi divine aussi bien que naturelle, à faire pousser enfin, dans des assemblées, ce cri : Nous ne voulons pas qu’il règne sur nous (Luc, XIX, 14). Cependant, à l’encontre, par la consécration dont Nous venons de parler, une voix unanime éclatait, celle des fidèles du Sacré Cœur, s’opposant vaillamment à celle de ses ennemis, pour venger sa gloire et affirmer ses droits : Il faut que le Christ règne (I Cor., XV, 25) ; — Que votre règne arrive.

Recueil de prières et de pieuses pratiques à l’usage des religieuses du Sacré-Cœur de Coutances, Lille : Société Saint-Augustin, Desclée, De Brouwer & Cie, 1928, p. 1036.

Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois du Sacré Coeur

Message  Diane le Sam 13 Juin 2009 - 16:15



III. Consécration au Sacré-Cœur

L. GARRIGUET,Mois du Sacré-Cœur, Bloud& Gay, 1919, pp. 159-162.


Consécration au sacré Cœur de Jésus. — Elle consiste à offrir à Jésus infiniment aimant notre être tout entier : notre âme avec ses facultés, notre cœur avec ses affections, notre corps avec ses organes ; à nous donner à lui sans réserve et sans retour ; à nous dévouer à son service ; à nous engager à poursuivre en tout sa gloire, à nous toujours conduire d’après ses inspirations, à tout sacrifier à sa volonté et à son amour ; à renouveler, de temps en temps, cette oblation de nous-même, à la rendre actuelle par la récitation de quelque formule apte à l’exprimer et à la graver dans l’esprit.

La bienheureuse Marguerite-Marie nous apprend qu’une consécration semblable lui fut demandée par Notre Seigneur. « Il me demanda, après la sainte communion, dit-elle, de lui réitérer le sacrifice que je lui avais déjà fait de ma liberté et de tout mon être, ce que je lui fis de tout mon coeur. »

Non contente de s’être consacrée au Sacré-Cœur et de réitérer fréquemment cette consécration, elle pressait tous ceux avec qui elle était en relations d’agir comme elle. [...]

La sainte voyante a résumé sa pensée sur le sujet qui nous occupe dans ces lignes adressées, le 22 janvier 1687, à son frère, le curé du Bois-Sainte-Marie : « Il me semble qu’il n’y a pas de plus court chemin pour arriver à la perfection, ni de plus sûr moyen de salut que d’être consacré à ce divin Cœur, pour lui rendre tous les hommages d’amour, d’honneur et de louanges dont nous sommes capables. »

La pratique de la consécration de tout son être au Sacré-Cœur a été fréquemment recommandée par les Souverains Pontifes ; elle l’a été d’une manière particulièrement pressante par Léon XIII dans son encyclique Annum Sacrum.

Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois du Sacré Coeur

Message  Diane le Lun 15 Juin 2009 - 17:20


Réparation (amende honorable)


S. S. PIE XI, Encyclique Miserentissimus Redemptor, 8 mai 1928, in Actes de S. S. Pie XI, Paris : Maison de la Bonne Presse, sans date, Tome IV, pp. 94-116.

Si, dans la consécration, le but premier et principal pour la créature est de rendre amour pour amour à son Créateur, il s’ensuit naturellement qu’elle doit compenser à l’égard de l’amour incréé l’indifférence, l’oubli, les offenses, les outrages, les injures qu’il subit : c’est ce qu’on appelle couramment le devoir de la réparation.

Que si les mêmes raisons nous obligent à ce double devoir, cependant le devoir de réparation et d’expiation s’impose en vertu d’un motif encore plus impérieux de justice et d’amour : de justice d’abord, car l’offense faite à Dieu par nos crimes doit être expiée et l’ordre violé doit être rétabli par la pénitence ; mais d’amour aussi, car nous devons « compatir au Christ saturé d’opprobres » dans ses souffrances et lui offrir, selon notre petitesse, nos consolations. [...] Du reste, l’esprit d’expiation ou de réparation a toujours tenu le premier et principal rôle dans le culte rendu au Sacré Cœur de Jésus ; rien n’est plus conforme à l’origine, à la nature, à la vertu et aux pratiques qui caractérisent cette dévotion [...]

A quel point cette expiation, cette réparation sont nécessaires, surtout de nos jours, on le comprendra sans peine [...] en considérant d’un regard le monde plongé dans le mal (I Joan. V, 19).


J.-V. BAINVEL, La Dévotion au Sacré-Cœur de Jésus, 5e édition, Paris : Gabriel Beauchesne, 1921, 1ère partie, chap. III. p. 57.

Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois du Sacré Coeur

Message  Diane le Mar 16 Juin 2009 - 16:09



IV. Réparation (amende honorable)


L’amende honorable. — Elle tient une grande place dans la dévotion au Sacré-Cœur. Cela devait être, puisque c’est une dévotion de réparation pour l’amour outragé. C’est ainsi notamment que Notre-Seigneur la présente dans la grande apparition ; il demande que, le jour de la fête future, on honore son cœur « en communiant ce jour-là et en lui faisant réparation d’honneur par une amende honorable pour réparer les indignités qu’il a reçues pendant le temps qu’il a été exposé sur les autels ». On voit par les mêmes paroles ce qu’est l’amende honorable, et quel en est le but.

Comme la consécration, c’est un acte précis, déterminé ; et c’est en même temps une tendance générale de l’âme dévote, jalouse de l’honneur de celui qu’elle aime. Cet esprit de réparation est partout dans la vie de sœur Marguerite, partout dans ses écrits. Dans le Petit livret écrit de sa main, il y a une formule d’amende honorable. C’est elle, sans doute, qui l’a composée. Parmi les pratiques qu’elle recommande à ses novices, il y a celle-ci : « Vous ferez trente-trois communions spirituelles et une réelle pour faire amende honorable au Cœur de Jésus-Christ, et lui crier merci de toutes les mauvaises communions qui se font et se sont faites par nous et les mauvais chrétiens. »

Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois du Sacré Coeur

Message  Diane le Mer 17 Juin 2009 - 17:06



Parmi les différentes pratiques que les âmes pieuses ont adoptées pour honorer le Sacré Cœur de Jésus, l’une des plus répandues consiste à lui consacrer le premier vendredi de chaque mois. Notre Seigneur semble avoir choisi lui-même ce jour pour le culte de son divin cœur, soit en demandant à sa servante, la Bienheureuse Marguerite-Marie, qu’elle fît la sainte communion chaque premier vendredi du mois, soit en lui renouvelant plus particulièrement en ce jour, les faveurs qu’il avait coutume de lui accorder, et surtout celle de souffrir des peines extraordinaires.

Réparer les outrages faits à Jésus-Christ dans le saint Sacrement de l’autel, lui donner un nouveau gage de leur amour, et réchauffer au foyer de son cœur adorable le feu de leur zèle et de leur ardeur pour la perfection, tel est le but que se proposent les âmes fidèles dans les hommages qu’elles rendent à leur Sauveur, chaque premier vendredi du mois. C’est pour cela que, dans un assez grand nombre de communautés, il y a, dans ce jour, exposition et bénédiction du Saint-Sacrement.



PS : Il va sans dire, que de nos jours en ces temps apocalyptiques que pour nous la communion spirituelle et l'acte de contrition remplacent les sacrements que nous ne pouvons pas recevoir aujourd'hui n'ayant pas un seul prêtre catholique et licite


Nous pouvons réparer les outrages faits à Jésus en lui manifestant notre foi et en défendant la Sainte Doctrine si sauvagement attaquée de nos jours !

Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois du Sacré Coeur

Message  gabrielle le Jeu 18 Juin 2009 - 1:52

Coeur Sacré de Jésus, que votre règne arrive !

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois du Sacré Coeur

Message  Diane le Jeu 18 Juin 2009 - 16:27



Demain , fête du Sacré Coeur de Jésus


La tradition catholique a toujours associé le Sacré-Cœur avec les Actes de Réparation dédiés au Christ. Dans son encyclique Miserentissimus Redemptor, Pie XI a indiqué : "l'esprit d'expiation ou de réparation a toujours tenu le premier et principal rôle dans le culte rendu au Sacré-Cœur de Jésus"..

Le Sacré-Cœur est souvent représenté, dans l'art chrétien, sous la forme d'un cœur enflammé brillant d'une lumière divine, saignant car ayant été percé par la lance du soldat romain Longinus, entouré d'un couronne d'épines et surmonté d'une petite croix. Parfois, le cœur est centré sur le corps du Christ avec ses mains transpercées dirigées vers lui comme s'il allait l'offrir à la personne qui se tient devant lui. Les blessures et la couronne d'épines font allusion aux conditions de la mort de Jésus-Christ, alors que le feu symbolise le pouvoir transformant de l'amour.

Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois du Sacré Coeur

Message  Diane le Ven 19 Juin 2009 - 1:04



Fête du Sacré Coeur


VOYEZ quelle blessure la horde de nos crimes, dans sa cruelle arrogance, a infligée au cœur de Dieu –innocence injustement outragée!

Si le soldat brandit sa lance, ce sont nos fautes qui en dirigent le coup. Si le fer porte une pointe douloureuse, c'est le péché, complice de la mort, qui l'a aiguisée.

La plaie du cœur donne naissance à l'Église, l'épouse du Christ: c'est la porte latérale pratiquée dans l'arche pour sauver l'humanité. Il en sort une grâce éternelle, fleuve aux sept bras ; portons-y nos vêtements souillés pour les laver dans le sang de l'Agneau.

C'est une honte d'aller retrouver des fautes qui déchirent le cœur de toute tendresse! Puissent bien plutôt nos cœurs jeter les mêmes flammes, signes de notre amour. Gloire à vous, Jésus, dont le cœur répand la grâce, ainsi qu'au Père et au Saint-Esprit, dans les siècles éternels. Amen



Hymne 1767

Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois du Sacré Coeur

Message  gabrielle le Ven 19 Juin 2009 - 2:05



O doux et miséricordieux Cœur de Jésus, divin Roi du ciel et de la terre, pourtant si méconnu de l’homme ta propre créature, je me prosterne à tes pieds, je t’adore, je te bénis, je te rends grâce pour tous les hommes de la terre. Écrasé sous le poids de mes péchés et de mon indignité, Cœur de Jésus, amour de ma vie, je te supplie de me pardonner et d’avoir pitié de ce rien que je suis. Pardon, Cœur de Jésus, pardon pour mes péchés et ceux du monde entier. Adorable Cœur de mon Jésus, toi qui est la lumière de ma vie, toi dont la douceur et l’amour sont sans limites, je te prie de ne pas regarder ma bassesse et mon néant mais seulement l’ardent désir que j’ai de t’aimer et de te plaire et j’ose te demander humblement de m’ouvrir ton Cœur et de m’y cacher afin de préserver de toutes les vicissitudes du monde. Ainsi caché au fond de ton divin Cœur, je serai à l'abri de tous les dangers qui pourraient m’éloigner de toi. O divin et majestueux Cœur de Jésus, d’être séparé de toi, je te conjure de me préserver de cette calamité, et pour me donner la certitude que jamais tu me laisseras échapper de ton Cœur, je te demande de le refermer sur moi et de ne le rouvrir que pour m’admettre près de toi dans le ciel, afin que je puisse t’adorer et chanter ta gloire toute l’éternité, en union avec Marie et tous les saints. Amen


imprimé dans les années 1950 à Montréal

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois du Sacré Coeur

Message  ROBERT. le Ven 19 Juin 2009 - 3:48

.
FÊTE DU CŒUR SACRÉ DE JÉSUS





CŒUR SACRÉ DE JÉSUS, AYEZ PITIÉ DE NOUS...

CŒUR SACRÉ DE JÉSUS, AYEZ PITIÉ DE NOUS...

CŒUR SACRÉ DE JÉSUS, AYEZ PITIÉ DE NOUS...


.

ROBERT.

Nombre de messages : 896
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois du Sacré Coeur

Message  Diane le Sam 20 Juin 2009 - 17:49



Sanctification du premier vendredi du mois. — Pour la B. Marguerite-Marie, le premier vendredi du mois était un jour qui devait être spécialement consacré à honorer le sacré Cœur de Jésus. Elle ne recommandait pas seulement de communier, elle engageait à multiplier, ce jour-là, les hommages, les prières et les réparations. [...]

La dévotion du premier vendredi du mois s’est encore sensiblement développée, depuis que le pape Léon XIII a ordonné la consécration de tout le genre humain au sacré Cœur de Jésus et qu’il a présenté celui-ci comme un nouveau Labarum. Quelques jours après cet acte solennel, le Saint-Père faisait écrire par le cardinal Mazella, préfet de la Congrégation des Rites, une lettre à tout l’épiscopat catholique, où il disait : « Sa Sainteté, usant de mon intermédiaire pour faire connaître sa volonté, exhorte vivement tous les évêques du monde à employer tous les moyens qui, selon la diversité des temps et des lieux, paraissent les plus propres à étendre partout le culte du Sacré-Cœur.

Le Saint-Père a surtout un vif désir de voir se propager au loin la pratique, hautement recommandée et déjà en usage en plusieurs endroits, de faire, le premier vendredi de chaque mois, quelques exercices en l’honneur du Sacré-Cœur ; si cette pratique gagne dans le peuple chrétien et y passe pour ainsi dire en coutume, elle sera comme une perpétuelle affirmation du droit royal et divin que le Christ a reçu de son Père sur tout le genre humain et qu’il s’est acquis par l’effusion de son sang... Le Saint-Père recommande de réciter, chaque premier vendredi, les litanies du Sacré-Cœur approuvées par lui, et qu’on y répète la formule de consécration du genre humain au Cœur de Jésus. »

Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois du Sacré Coeur

Message  Diane le Lun 22 Juin 2009 - 17:57



L. GARRIGUET,Mois du Sacré-Cœur, Bloud& Gay, 1919, pp. 5-16.

Il y avait un mois dédié à la sainte Vierge et destiné à fournir à ses enfants l’occasion de déposer à ses pieds un plus large tribut de vénération. On se demanda pourquoi il n’y aurait pas un mois du Sacré-Cœur comme il y avait un mois de Marie ; et, ainsi, l’on fut amené à donner au mois de mai le mois de juin comme pieux pendant. On choisit le mois de juin, parce que c’est dans ce mois que tombe le plus souvent la fête du Sacré-Cœur et peut-être aussi parce que c’est dans le courant de juin qu’eurent lieu la plupart des grandes apparitions de Paray-le-Monial.

Le Mois du Sacré-Cœur, comme beaucoup d’autres saintes institutions, a eu des débuts très modestes. Il est d’origine française. Il a pris naissance dans un couvent de Paris, le célèbre couvent des Oiseaux, dirigé par les religieuses de la Congrégation de Notre-Dame.
Parmi les élèves de la maison, il y avait, en 1833, Angèle de Sainte-Croix. Dans une action de grâces après la communion, cette jeune fille conçut la pensée d’honorer, pendant tout un mois, le Sacré-Cœur, comme, pendant tout un mois, était honorée la sainte Vierge. Elle communiqua son idée à l’une de ses maîtresses et à plusieurs de ses compagnes, choisies parmi les plus pieuses ; il fut décidé qu’on tenterait un essai.

Avant, on se préoccupa d’obtenir les autorisations dont on avait besoin. On s’adressa, d’abord, à la supérieure de la maison ; celle que l’on appelait la Maman Sophie donna son consentement avec joie, mais ce consentement ne suffisait pas, il fallait celui de l’Ordinaire.
Le siège de Paris était, alors, occupé par Mgrde Quélen. Le 29 mai 1833, le prélat vint aux Oiseaux célébrer la messe dans la chapelle des Enfants de Marie. La cérémonie terminée, il se laissa, comme d’ordinaire, entourer par les élèves et s’entretint paternellement avec elles ; Angèle de Sainte-Croix profita de l’occasion, elle s’avança vers le vénérable archevêque et lui exposa, en le priant de l’approuver et de le bénir, le dessein qu’avec ses maîtresses et ses compagnes, elle avait formé d’employer le mois de juin à honorer tout particulièrement le Cœur sacré de Jésus.

Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois du Sacré Coeur

Message  Diane le Mar 23 Juin 2009 - 1:05



« Parmi tant de preuves de l’infinie bonté de notre Sauveur, il en est une qui brille d’un éclat tout particulier. Alors que la charité des fidèles se refroidissait, ce fut la charité même de Dieu qui se proposa pour être honorée d’un culte spécial, et les trésors de sa bonté se répandirent de tous côtés, grâce à la forme du culte rendu au Cœur Sacré de Jésus, dans lequel sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la science (Coloss. ii, 3). [...] Ce signe éminemment favorable et la forme de dévotion qui en découle ne renferment-ils point la synthèse de la religion et plus encore la norme d’une vie plus parfaite, acheminant les âmes à connaître plus profondément et plus rapidement le Christ Seigneur, à l’aimer plus ardemment, à l’imiter avec plus d’application et plus d’efficacité ? »

S. S. Pie XI, Encyclique Miserentissimus Redemptor,8 mai 1928.

Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois du Sacré Coeur

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:45


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum