MOIS DE MARIE

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MOIS DE MARIE

Message  Sandrine le Ven 1 Mai 2009 - 12:14

MOIS DE MARIE



Tiré de "Les quatre mois réunis de saint Joseph, de Marie, du Sacré-Coeur et des Âmes du Purgatoire", Imprimatur 1902

Avant-propos

Depuis l’origine du christianisme toutes les générations, à mesure qu’elles se sont écoulées, ont déposé aux pieds de la Sainte Vierge Marie le pieux tribut de leurs hommages et de leurs supplications. Nous aussi, Reine du ciel et de la terre, Mère de toute miséricorde, nous ne voulons pas rester en arrière dans ce concert de louanges qui s’est succédé d’âge en âge et qui s’est répété en tous temps et en tous lieux sous les formes les plus diverses. Nous vous offrons avec notre cœur notre respect filial et notre plus ardent amour. Oh bonne Mère, sauriez-vous être insensible aux hommages de vos enfants. Nous savons que vous êtes la Mère de Dieu et aussi la notre et qu’après le Cœur de Jésus, le vôtre est le plus pur, le plus charitable, le plus tendre de tous les cœurs et qu’il a pour nous incomparablement plus de compassion, plus de tendresse, plus de propension à nous secourir que tous les anges et les saints ensemble.

Modèle parfait de perfection, c’est à vous que nous nous adressons pour obtenir le pardon de nos fautes et les grâces nécessaires pour entrer dans la voie des vertus.

Nous avons en votre pouvoir et en votre ineffable bonté une confiance sans bornes et nous vous aimons comme la meilleure des mères.

C’est dans ces sentiments que nous commençons l’heureux mois de Marie.
Sommes-nous encore malheureusement enveloppés des ténèbres du péché. Marie nous obtiendra la force de les dissiper par une conversion durable. Avons-nous le bonheur de marcher déjà dans le sentier de la vertu, sa protection nous aidera à y faire tous les jours de nouveaux progrès.

INVOCATION A MARIE

Ô Vierge sainte, notre Mère et notre Souveraine, nous nous offrons à vous sans partage. Pour vous donner une preuve de notre attachement et de notre dévotion, nous vous consacrons aujourd’hui, au début de ce mois qui vous est tout spécialement dédié, notre bouche, notre cœur, notre entendement, notre volonté, notre personne tout entière et nous vous prions, ô tendre Mère, de nous conserver et de nous défendre comme votre propriété et votre possession
.

A suivre ...


Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE MARIE

Message  Sandrine le Ven 1 Mai 2009 - 12:39



Ier JOUR

CONCEPTION IMMACULEE DE MARIE


Bien avant que l’Eglise n’ait érigé en article de foi la conception immaculée de Marie, la croyance universelle du genre humain était que la Vierge sainte avait été affranchie de la souillure du péché originel. Quel cœur chrétien ne frémirait point d’horreur, à la pensée que la Mère du Verbe fait chair aurait pu être, même pendant une seule seconde de sa vie, dans la servitude du démon ? L’Ecriture Sainte, la tradition, les conciles et les docteurs donnent une unanime assurance à cet égard. C’est bien à notre Bonne Mère que le Seigneur a dit : Vous êtes toute belle, ô mon amie ! et il n’est aucune tache en vous : comme le lis au milieu des épines, ainsi êtes-vous toute pure parmi les filles d’Adam.

SUR LE PRIX DE LA GRÂCE


Cette incomparable prérogative, que Marie ne partage avec aucune simple créature, ne l’a point empêchée de se munir toujours de la vigilance et de la prière, pour conserver et augmenter encore la grâce qu’elle avait reçue. Sa conduite doit nous faire apprécier la grâce que nous avons reçue dans le baptême ou recouvrée par la pénitence.

Nous ne pouvons rien en effet sans la grâce. Notre âme est sans elle comme une terre sans eau, qui ne saurait porter des fruits de vie. Mais la grâce aussi ne nous sauvera pas sans nous : « C’est par la grâce de Dieu, dit saint Paul, que je suis, ce que je suis, et la grâce n’a pas été stérile en moi. »
Aussi pouvons-nous tout avec la grâce. C’est ce qui a fait encore dire à saint Paul : « Je puis tout en celui qui me fortifie. »

Que de graves motifs pour veiller avec un soin extrême sur le dépôt si précieux de la grâce, et pour répéter souvent avec un grand Saint : ô mon Dieu ! donnez-moi votre amour et votre grâce et me voilà assez riche !

PRIERE


Ô très douce et très sainte Vierge ? vous avez trouvé grâce auprès du Seigneur, parce que vous avez été préservée de la tache du péché originel, et remplie des dons de l’Esprit-Saint ; vous avez le trésor des grâces non seulement pour vous, mais encore pour nous, afin que vous nous assistiez dans nos besoins. Vous ne cessez, en effet, de le faire ; vous secourez les bons, en les conservant dans la grâce ; vous secourez les méchants, en les préparant à recevoir la divine miséricorde ; vous aidez les mourants, en les défendant contre les pièges du démon ; vous les aidez même après leur mort, en recevant leurs âmes, en les présentant à votre divin Fils, et en les conduisant enfin au céleste royaume des bienheureux. J’espère de votre bonté, ô tendre Mère, que vous daignerez m’accorder ces grâces, dont je vous bénirai dans toute l’éternité.


PIEUSE MAXIME


Il n’y a point d’affliction , de peine, ni de travail qu’il soit difficile de souffrir, lorsqu’on considère bien les maux et les tourments que Jésus-Christ a endurés pour nous.


Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE MARIE

Message  Diane le Ven 1 Mai 2009 - 17:30




Vierge royale par qui le doux Jésus-Christ
joyau de toute gloire,
fut conçu et nourri,
comme votre cœur fut empli de sa grâce
et de son amour
au jour où, par le Saint-Esprit,
le fils de Dieu s'incarna en vous.

Notre Dame souveraine,
pure fleur de lys,
verger ruisselant de douceur,
où le saint fruit fut cueilli,
royal rosier entre tous élu,
vous avez porté la fleur
et la suave odeur
qui nous ont ouvert et promis le Paradis.

Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE MARIE

Message  Louis le Sam 2 Mai 2009 - 0:32


Louis

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 19/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE MARIE

Message  Monique le Sam 2 Mai 2009 - 2:06




O Vierge très belle!

O Mère fidèle !
O Fille de Dieu !
Étoile brillante!
O rose odorante!
O lis des cieux !
Nous te louons,
Vierge très belle,
O Fille de Dieu !

O Reine des anges,
Reçois nos louanges,
O Mère de Dieu !
O rose vermeille,
Divine merveille
O fleur des cieux !

Demeure de gloire,
Plus blanche qu'ivoire,
Maison toute d'or.
En toi Dieu réside,
Le Verbe préside
A tes transports.

O Vierge bénie,
De grâce remplie,
O Mère de Dieu !
Unique refuge
A l'heure où nous juge
Le Roi des cieux.


Dernière édition par Marie des Anges le Sam 2 Mai 2009 - 2:55, édité 1 fois

Monique

Nombre de messages : 1598
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE MARIE

Message  gabrielle le Sam 2 Mai 2009 - 2:43



Ô Vierge de Miséricorde, Fille très-aimée du Père, Mère Immaculée du Fils, Épouse très aimable du Saint-Esprit, je me jette à vos pieds Très Pure Rose Mystique et j'implore votre grâce. J'ai péché, j'ai grandement péché; de votre Fils je fus le plus cruel bourreau et, de vous, le pire des persécuteurs. Je ne mérite plus d'être appelé votre enfant. Je sais que je mérite votre colère mais mon coeur, repentant, ne peut se résoudre à s'éloigner de vous, sa douce espérance. Mon âme, affaiblie par ses crimes vient, aujourd'hui, chercher en Vous, ô refuge des pécheurs, l'espérance de son salut. Ô ma Reine ! Ma toute-puissante Souveraine, si mes crimes m'ont enlevé à jamais le privilège ineffable d'être votre enfant, je réclame, en larmes, la grâce d'être votre esclave. Traitez-moi comme le dernier et le plus vil de vos sujets, mais donnez à mon coeur meurtri et torturé la certitude de votre clémence et de votre intercession auprès de votre Divin Fils Notre-Seigneur Jésus-Christ. Ô Marie, ma toute belle, recevez, je vous en supplie, par pitié, ce feu d'amour qui brûle mon coeur à votre égard et agréez-le en réparation de mes innombrables péchés.
Amen.


gabrielle, alias Torquemada, votre fille

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE MARIE

Message  Louis le Sam 2 Mai 2009 - 3:00

Je fais mienne, si vous me le permettez, chère Gabrielle, votre prière à la Vierge de Miséricorde.

Louis

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 19/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE MARIE

Message  Sandrine le Sam 2 Mai 2009 - 8:58




2e JOUR


IMMACULEE CONCEPTION DE MARIE


Si la Sainte Vierge eût pu choisir ou d’être exempte du péché originel, ou d’être élevée à la dignité de Mère de Dieu, et que ces deux grâces eussent été incomparables, n’auraient-elles pas, sans balancer, donné la préférence à la première ?
Avec son ardent amour pour Dieu, la parfaite pureté de son cœur, combien vive ne devait pas être sa haine, son horreur du péché ! Ne devons-nous pas, comme elle, le craindre et le haïr, comme le plus grand de tous les maux ?

SUR LE PECHE MORTEL


Pour concevoir cette haine salutaire, il suffit de considérer ce que c’est une âme en état de péché mortel.

Elle est l’ennemie de Dieu. Oubliant à la fois les droits et les bienfaits du Seigneur, elle rompt les engagements les plus sacrés et n’a pas honte de lui dire comme l’infidèle Israël : « Je ne veux pas obéir. »

Le péché mortel dépouille l’âme de tous ses mérites. Avant son péché elle était parée des dons célestes, Dieu habitait en elle et son esprit la vivifiait. Après sa chute elle gémit comme une vile esclave sous la tyrannie du démon, elle a perdu le fruit de ses œuvres et tous ses mérites.

Enfin, l’âme qui a péché mortellement est suspendue sur le bord de l’enfer et peut y tomber à chaque instant.

Le plus grand des maux sur la terre, le mal en comparaison duquel tous les autres ne sont rien, c’est donc le péché mortel et nous devons le fuir, comme une bête féroce, prête à nous dévorer.

PRIERE DE SAINT METHODE


Votre nom, ô Mère de Dieu ! renferme toutes les grâces et les bénédictions divines ; vous avez contenu dans votre chaste sein celui qui est incompréhensible, et nourri celui par qui tout reçoit sa nourriture. Celui qui remplit le ciel et la terre, qui est le souverain maître de toutes choses, a voulu être votre débiteur, lorsque vous lui avez donné ce vêtement de chair qu’il n’avait pas auparavant. Réjouissez-vous, ô Mère et servante de Dieu !... Votre charité et votre crédit auprès du Seigneur surpassent la charité et la puissance de tous les autres Saints.


PIEUSE MAXIME


Plus la fleur de l’humilité croît dans une âme, plus elle donne une bonne odeur à celui à qui elle appartient et à ceux qui la voient et qui en sont proches.



Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE MARIE

Message  Sandrine le Dim 3 Mai 2009 - 18:53




3e JOUR


IMMACULEE CONCEPTION DE MARIE


Dieu en soit loué ! Il existe encore un grand nombre de chrétiens qui ont une sincère horreur du péché mortel et se hâtent, s’ils ont eu le malheur d’y tomber, de se laver de cette lèpre hideuse dans les eaux de la Pénitence. Mais n’ont-ils pas à déplorer quelquefois de tristes rechutes ? La cause en est souvent qu’en détestant le péché qui les prive de la grâce, ils n’ont pas la même aversion pour celui qui l’affaiblit et la diminue. Ils seront convaincus de leur aveugle imprudence, s’ils examinent les maux que cause le péché véniel.

SUR LE PECHE VENIEL


Le péché véniel fait à Dieu une grave injure. Quelque léger qu’on le suppose, lui aussi est une offense à Dieu, une révolte contre Lui, et cause un grand tort à l’âme. La ligne qui sépare le péché véniel du mortel est souvent imperceptible, et il n’est pas rare de prendre l’un pour l’autre : »Le mépris de ces petites fautes, dit l’Esprit-Saint, fait tomber dans les grandes. »
Qu’importe, s’écrit saint Augustin, quand on perd la vie, que ce soit par un coup de foudre ou par une maladie de langueur ! Et qu’importe qu’une âme périsse, en se jetant subitement dans le péché mortel, ou qu’elle arrive par degré à la réprobation : en est-elle moins dévouée aux feux de l’enfer ?

PRIERE DE SAINT EPHREM


Ô vierge, Reine, Mère de Dieu, qui avez porté dans votre sein notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, je mets en vous toute mon espérance ; j’ai toute confiance en vous qui êtes plus puissante que toutes les puissances célestes. Vierge très pure ! protégez-moi par la grâce divine ; dirigez ma vie et montrez-moi la route que j’y dois suivre selon la volonté de votre Fils et notre Seigneur. Obtenez-moi le pardon de mes péchés. Soyez mon refuge, ma protection, ma défense, et conduisez-moi par la main à la vie éternelle. A l’heure terrible de ma mort, ne me délaissez pas, ô ma Mère ! mais hâtez-vous de me secourir et de m’arracher à la tyrannie des démons, car vous en avez le pouvoir, puisque vous êtes réellement la Mère de Dieu et par là même toute-puissante.


PIEUSE MAXIME


Nos œuvres ne sont d’aucune valeur si elles ne sont unies au prix et à la valeur des mérites de Jésus-Christ.



Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE MARIE

Message  Sandrine le Lun 4 Mai 2009 - 20:45




4e JOUR


NATIVITE DE LA SAINTE VIERGE


L’humilité de Marie fut toujours proportionnée à ses grandeurs, c’est à dire qu’aucune voix mortelle n’en saurait exprimer la perfection. Ne soyons donc pas surpris qu’aucun éclat n’environne sa naissance, et que les hommes n’aient pas connu d’abord le don admirable que le ciel leur accordait. Il en fut tout autrement dans la céleste Jérusalem.
L’adorable Trinité fixe des regards d’amour sur l’enfant nouveau-né, qui brille comme une étoile toute radieuse parmi tant d’astres, dont la clarté a été ternie. Les anges la voient et sont ravis de l’éclat qui la couronne. Au lieu d’une enfant, souillée comme les autres par le péché originel, c’est la plus parfaite des créatures, qui se présente à leurs regards.
Aussi s’écrient-ils avec admiration : Qui est celle qui s’élève du désert, resplendissante comme l’aurore, belle comme la lune, éclatante comme le soleil ?
Ils reconnaissent en elle cette vierge sainte, dont l’oracle divin avait prédit l’incomparable perfection en ces paroles : Que toutes vos démarches sont belles, ô fille des rois ! dont tous les pas seront toujours marqués par une droiture, une pureté, une beauté éminente.
Marie a compris dès le principe qu’elle ne vient au monde que pour se sauver par un amour parfait de Dieu ; ne comprendrons-nous jamais, comme elle, une vérité aussi essentielle ?

SUR LA NECESSITE DE TRAVAILLER A SON SALUT


Nous n’avons rien de plus essentiel à faire qu’à sauver notre âme. De là dépend pour nous une félicité sans fin, comme aussi un malheur sans terme. Peu d’hommes cependant songent à se sauver. Quand notre divin Maître ne nous aurait pas enseigné cette triste vérité : Beaucoup sont appelés et peu sont élus, il suffirait de jeter les yeux autour de nous et de nous considérer nous-mêmes, pour être convaincus que le nombre de ceux qui se sauvent est petit, en comparaison de ceux qui se perdent.
Le salut dépend beaucoup de notre volonté. Il est certain que Dieu veut notre sanctification, que jamais il ne permettra que la tentation soit au-dessus de nos forces ; mais que ses grâces seront toujours en rapport avec les épreuves auxquelles nous serons exposés.
Convaincus de cette vérité, prenons la résolution de faire de notre salut notre grande et principale affaire. Travaillons-y avec confiance, sous la protection de sainte Marie, puisque le succès dépend de notre volonté ; voyons devant Dieu quel est l’obstacle qui s’oppose le plus à notre progrès, et hâtons-nous de le détruire, quoiqu’il en coûte. Il en coûterait bien davantage pour nous perdre.

PRIERE DE SAINT BERNARD


Que nous ayons par vous accès à votre Fils, ô dépositaire bénie de la grâce, mère de la vie et du salut, afin que celui qui par vous nous a été donné nous accueille par vous. Que votre pureté obtienne de lui le pardon des fautes de notre corruption et que votre humilité, si agréable à Dieu, nous fasse pardonner aussi notre vanité et notre orgueil. Puisse votre charité abondante couvrir la multitude de nos péchés et votre fécondité si glorieuse nous impétrer une fécondité de mérites. Notre Dame, notre médiatrice, notre avocate, recommandez-nous à votre Fils, réconciliez-nous avec votre Fils. Faites, ô Vierge bénie, par la grâce que vous avez trouvée, par la prérogative que vous avez méritée et par la miséricorde que vous avez enfantée, que celui, qui par vous a daigné adopter notre infirmité, daigne aussi par votre intercession nous faire participer à sa béatitude et à sa gloire, Jésus-Christ, votre Fils et notre Seigneur, qui est Dieu tout-puissant et dont le nom soit loué dans tous les siècles des siècles !
Ainsi soit-il


PIEUSE MAXIME


Ne contestez jamais beaucoup, principalement en des choses peu importantes.



Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE MARIE

Message  Monique le Lun 4 Mai 2009 - 20:56

Torquemada a écrit:

Ô Vierge de Miséricorde, Fille très-aimée du Père, Mère Immaculée du Fils, Épouse très aimable du Saint-Esprit, je me jette à vos pieds Très Pure Rose Mystique et j'implore votre grâce. J'ai péché, j'ai grandement péché; de votre Fils je fus le plus cruel bourreau et, de vous, le pire des persécuteurs. Je ne mérite plus d'être appelé votre enfant. Je sais que je mérite votre colère mais mon coeur, repentant, ne peut se résoudre à s'éloigner de vous, sa douce espérance. Mon âme, affaiblie par ses crimes vient, aujourd'hui, chercher en Vous, ô refuge des pécheurs, l'espérance de son salut. Ô ma Reine ! Ma toute-puissante Souveraine, si mes crimes m'ont enlevé à jamais le privilège ineffable d'être votre enfant, je réclame, en larmes, la grâce d'être votre esclave. Traitez-moi comme le dernier et le plus vil de vos sujets, mais donnez à mon coeur meurtri et torturé la certitude de votre clémence et de votre intercession auprès de votre Divin Fils Notre-Seigneur Jésus-Christ. Ô Marie, ma toute belle, recevez, je vous en supplie, par pitié, ce feu d'amour qui brûle mon coeur à votre égard et agréez-le en réparation de mes innombrables péchés.
Amen.


gabrielle, alias Torquemada, votre fille


Union de prière avec vous, chère Gabrielle, et je fais mienne à votre prière à la Vierge de Miséricorde.



Monique

Nombre de messages : 1598
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE MARIE

Message  Monique le Mer 6 Mai 2009 - 0:31



O toute belle !


Océan de grâce et d'amour,
Je te salue, Vierge fidèle
Et Reine en la céleste cour:
O toute belle !

Pourquoi je t'aime?
Toi, la Mère du Dieu d'amour,
Ah! tu possèdes son cœur même:
N'est-ce pas dire, sans détour,
Pourquoi je t'aime?

Mère chérie !
Donne-moi le divin amour;
Pour transformer en lui, ma vie,
En ta prière, j'ai recours:
Mère chérie!

O Vierge sainte !
Garde-nous purs de tout péché !
Que dans nos coeurs vive la crainte
D'être, un jour, du ciel exilés !
O Vierge sainte !

Sois l'allégresse,
L'espérance, le fier amour
De mon âme dans la détresse
Qui ploye sous un fardeau bien lourd,
Sois l'allégresse.

O doux Refuge !
Avocate aimée des pécheurs:
O Mère, apaise notre Juge:
Il est le Fils de tes douleurs,
O doux Refuge !


Recueil de cantiques

Monique

Nombre de messages : 1598
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE MARIE

Message  Monique le Mer 6 Mai 2009 - 23:25




Je te salue, Marie, Mère de Dieu,
Trésor vénéré de tout l'univers,
Lumière qui ne s'éteint pas,
Toi de qui est né le soleil de la justice,
Sceptre de la vérité, temple indestructible.
Je te salue, Marie,
Demeure de celui qu'aucun lieu ne contient,
Toi qui as fait pousser un épi
Qui ne se flétrira jamais.

Par toi les bergers ont rendu gloire à Dieu,
Par toi est béni, dans l'Évangile,
Celui qui vient au nom du Seigneur.
Par toi la Trinité est glorifiée,
par toi la croix est adorée dans l'univers entier.
Par toi exultent les cieux,
Par toi l'humanité déchue a été relevée.

Par toi le monde entier a enfin connu la Vérité.
Par toi le Fils unique de Dieu
A fait resplendir sa lumière
Sur ceux qui étaient dans les ténèbres,
Assis à l'ombre de la mort.

Par toi les apôtres ont pu annoncer
Le salut aux nations.
Comment chanter dignement ta louange,
Ô Mère de Dieu,
Par qui la terre entière tressaille d'allégresse.


Saint Cyrille d'Alexandrie (v.380-v.444)

Monique

Nombre de messages : 1598
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE MARIE

Message  Invité le Dim 10 Mai 2009 - 14:33

REGINA CAELI, laetare, alleluia:
Quia quem meruisti portare, alleluia,
Resurrexit sicut dixit, alleluia.
Ora pro nobis Deum, alleluia.


V. Gaude et laetare, Virgo Maria, alleluia,
R. Quia surrexit Dominus vere, alleluia.


Oremus
Deus, qui per resurrectionem Filii tui, Domini nostri Iesu Christi, mundum laetificare dignatus es: praesta, quaesumus; ut, per eius Genetricem Virginem Mariam, perpetuae capiamus gaudia vitae. Per eundem Christum Dominum nostrum. Amen.








Très Sainte Vierge Marie,
dites-moi s'il vous plaît,
ce que vous voulez de moi,
parce que ma seule joie
c'est vous servir
et vous aimer !


Oh douce princesse,
Reine du Ciel,
faitez de moi
votre plus fidèle serviteur,
et permettez-moi vous aimer beaucoup
déjà dans ce monde,
jusqu'à je peux vous voir
et vous aimer encore plus
dans la vie éternelle.


Bénie soit Notre Très Sainte Mère,
Sainte Marie, Mère de Dieu,
maintenant et pour tous les siècles !





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE MARIE

Message  Monique le Mar 12 Mai 2009 - 5:43




O Vierge Marie, si vous êtes irritée, c'est contre le péché et l'auteur du péché.
Vous aurez une vie supérieure à la nature, mais vous ne vivrez pas pour vous, car ce n'est pas pour vous que vous êtes née. Cette vie, vous la consacrerez tout entière à Dieu, car c'est Lui qui vous a introduite dans le monde, pour servir au salut du genre humain, pour accomplir le plan de Dieu , c'est-à-dire l'Incarnation de votre Fils et notre déification.

Votre cœur se nourrira des paroles de Dieu : elles vous féconderont comme l'olivier fertile dans la maison de Dieu, comme l'arbre planté au bord des eaux vives de l'Esprit, comme l'arbre de vie qui a donné son fruit au moment prédit : le Dieu incarné, la vie de toutes choses....

Votre cœur très pur, exempt de toute souillure, contemplera toujours le Dieu de toute pureté et brûlera de désir pour lui.

Votre sein sera la demeure de Celui qu'aucun lieu ne peut contenir. Votre lait, dans le petit enfant Jésus, nourrira Dieu. Vous êtes la porte de Dieu, éclatante d'une perpétuelle virginité. Vos mains porteront Dieu ; vos genoux seront pour lui un trône plus sublime que celui des Chérubins....
Vous êtes le temple du Saint-Esprit, la cité de Dieu vivant, que réjouissent les fleuves abondants de la grâce divine. Vous êtes toute belle, toute proche de Dieu, plus haute que les Chérubins et les Séraphins, très proche de Dieu lui-même.

Salut, Marie, douce enfant d'Anne ! De nouveau l'amour m'amène jusqu'à vous. Comment pourrai-je décrire votre démarche pleine de sérieux, votre vêtement ; le charme de votre visage, cette sagesse que donne l'âge unie à la jeunesse du corps ?

Votre vêtement était plein de modestie, sans luxe comme sans mollesse. Votre démarche était grave, sans précipitation comme sans nonchalance. Votre conduite était austère, quoique tempérée par la joie, mais n'attirant jamais l'attention des hommes. Ce qui le prouve, c'est votre crainte devant la visite inattendue de l'ange. Vous étiez soumise et docile à tes parents. Votre âme restait humble au milieu des contemplations les plus sublimes. Votre parole était agréable, car elle traduisait la douceur de votre âme.

Quelle demeure aurait été plus digne de Dieu ? Il est juste que toutes les générations vous proclament bienheureuse, remarquable honneur du genre humain. Vous êtes la gloire du sacerdoce, l'espoir des chrétiens, la plante féconde de la virginité. C'est par vous que l'honneur de la virginité s'est partout répandu. Que soient bénis ceux qui vous reconnaissent pour la Mère de Dieu, maudits ceux qui ne le veulent pas.


Jean Damascène (v.650-v.749)

Monique

Nombre de messages : 1598
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE MARIE

Message  Sandrine le Mar 12 Mai 2009 - 22:53

Je suis très en retard dans mes jours ... Embarassed Embarassed Embarassed Je vais essayer de rattraper ce retard le plus vite possible ! study



5e JOUR

SUR LE SOIN DE BIEN FAIRE NOS ACTIONS ORDINAIRES


C’est en faisant bien les actions ordinaires qu’on doit tendre au salut.
Le chemin qui conduit à la sainteté est uniquement dans les devoirs de notre état et de notre profession : et comme cet état forme les actions ordinaires de notre vie, c’est aussi par elles que nous devons travailler à notre salut.
C’est en faisant bien les actions ordinaires qu’on peut arriver à la sainteté. Comment se fait-il que bien des fidèles remplissent à l’édification du prochain les devoirs ordinaires de leur état et se sentent néanmoins très éloignée de cette sainteté ? C’est qu’il faut les faire avec amour et ferveur, et qu’on s’en acquitte communément avec une négligence et une pesanteur qui en ôtent tout le mérite. Travaillons de manière à ce qu’on puisse dire de nous, comme de Marie et de son Fils adorable : ils ont bien fait toutes choses.

PRIERE DE SAINT ATHANASE

Ecoutez, ô Marie, les prières que nous vous adressons, et daignez vous souvenir de nous. Dispensez-nous les dons de vos richesses et faites-nous participer aux grâces abondantes dont vous êtes remplie. L’Archange en vous saluant vous a appelée pleine de grâces, toutes les nations vous appellent bienheureuse, toutes les hiérarchies du ciel vous bénissent, et nous qui sommes dans la hiérarchie terrestre, nous vous disons aussi : Gloire à vous, pleine de grâce, Reine des anges et des hommes, écoutez nos prières, obtenez-nous les grâces de Dieu et surtout celle de l’aimer dans le temps et dans l’éternité.


PIEUSE MAXIME


C’est manquer à l’humilité de vouloir s’élever à des choses sublimes avant que d’y être attiré par Dieu, et de vouloir être Marie avant d’avoir travaillé avec Marthe.


Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE MARIE

Message  Sandrine le Mar 12 Mai 2009 - 22:57



6e JOUR

NOM DE MARIE


Le nom de Marie, dit saint Antoine de Padoue, est plus doux aux lèvres qu’un rayon de miel, plus agréable à l’oreille que le concert le plus mélodieux, plus suave au cœur que la joie la plus pure. On l’interprète par le nom d’Etoile de la Mer, et quel autre convient davantage à la Consolatrice des affligés, au Refuge des pécheurs, au Secours des chrétiens ? N’est-elle pas le phare lumineux qui offre un port assuré à ceux qui sont battus par la tempête ? « O vous, s’écrie saint Bernard, qui que vous soyez, si vous sentez que vous êtes le jouet des ouragans et des orages sur cette mer du monde ; ne détournez pas les yeux de cette étoile brillante, si vous ne voulez pas disparaître sous les flots soulevés. Si les vents des tentations se lèvent, si les rochers des tribulations se dressent contre vous ; regardez l’Etoile, invoquez Marie. Si vous êtes ballotté par les vagues de l’orgueil, de l’ambition ou de l’envie ; regardez l’Etoile, invoquez Marie. Si la barque si frêle de votre vertu est menacée de ruine par l’avarice, par la colère ou par les désirs de la chair ; regardez Marie. Dans les dangers, dans les angoisses, dans les doutes, pensez à Marie, invoquez à Marie. Que son nom ne s’éloigne point de votre bouche ou de votre cœur ! »

SUR LA NECESSITE DE FAIRE TOUTES NOS ACTIONS POUR DIEU


Nous avons dû nous convaincre que nos actions demeurent souvent infructueuses, parce que nous ne les faisons pas en vue de Dieu, mais par habitude, ou du moins, sans en rapporter à Dieu toute la gloire. Il est donc du plus haut intérêt pour nous de nous bien persuader, que rien n’est plus nécessaire que d’avoir Dieu seul en vue dans nos pensées, nos désirs, nos paroles, nos actions et nos peines. Tout ce que nous semons en dehors de cette fin est jeté au vent .
Rien à coup sûr n’est plus juste. C’est Dieu qui nous a faits tout ce que nous sommes et qui nous a donné tout ce que nous paraissons posséder : tout ce qui vient de nous ne doit-il donc pas en toute justice lui appartenir.
Rien de plus heureux pour nous que de rapporter tout à Dieu. Le même principe de justice qui nous fait un devoir de rapporter toutes nos actions à Dieu, parce qu’il en est seul digne, doit se fortifier par le sentiment de la reconnaissance et de l’amour.
Ne nous proposons en toutes choses que la gloire de Dieu : cette pureté d’intention sera la source de notre bonheur, comme de notre mérite.

PRIERE DE SAINT ANSELME, archevêque de Cantorbéry


Vous êtes bienheureuse, ô Marie ! vous possédez la plénitude de tous les biens ; vous êtes réellement cette vierge admirable et digne de toute sorte d’honneurs, cette femme bénie au-dessus de toutes les autres femmes ! car vous avez réparé la faute de nos premiers parents, et rendu la vie à leur postérité. Daignez, ô tendre Mère, nous faire part de nos biens, et nous introduire dans le ciel, dont vous êtes la porte bienheureuse ! Ainsi soit-il.


PIEUSE MAXIME


Une âme pure et unie à Dieu est le temple, le siège et la demeure où Dieu et l’âme se réjouissent dans un profond silence et où les grâces se donnent à l’âme avec profusion.



Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE MARIE

Message  Monique le Mer 13 Mai 2009 - 5:34




Lorsque vous assaillent les vents des tentations,
Lorsque vous voyez paraître les écueils du malheur,
Regardez l'étoile, invoquez Marie.

Si vous êtes ballottés sur les vagues de l'orgueil,
De l'ambition, de la calomnie, de la jalousie,
Regardez l'étoile, invoquez Marie.

Si la colère, l'avarice, les séductions charnelles
Viennent secouer la légère embarcation de votre âme,
Levez les yeux vers Marie...
Dans le péril, l'angoisse, le doute,
Pensez à Marie, invoquez Marie.

Que son nom ne quitte ni vos lèvres ni vos cœurs !
Et pour obtenir son intercession,
Ne vous détournez pas de son exemple.

En la suivant, vous ne vous égarerez pas.
En la suppliant, vous ne connaîtrez pas le désespoir.
En pensant à elle, vous éviterez toute erreur.

Si elle vous soutient, vous ne sombrerez pas ;
Si elle vous protège, vous n'aurez rien à craindre ;
Sous sa conduite vous ignorerez la fatigue ;
Grâce à sa faveur, vous atteindrez le but.


Saint Bernard (1090-1153)
(Deuxième homélie, Louanges à Marie)

Monique

Nombre de messages : 1598
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE MARIE

Message  Sandrine le Mer 13 Mai 2009 - 15:34




7e JOUR

PRESENTATION DE MARIE AU TEMPLE


Ici encore quelques auteurs ont pris plaisir à nous donner des détails, uniquement puisés dans leur imagination, sur le voyage de Marie enfant à Jérusalem et sur son entrée au saint Temple. Contentons-nous de croire avec l’Eglise que dans un âge encore tendre, la Vierge prédestinée à être la Mère du Sauveur, alla au temple pour s’y consacrer à Dieu sans réserve. Elle lui fit hommage de cette intelligence précoce, à laquelle les perfections divines de la virginité avaient été révélées, de cette volonté si droite, qu’aucune ombre de péché n’avait obscurcie ; de ce corps sans tache, sanctuaire vénéré où devait bientôt s’incarner le Verbe éternel. Elle nous y enseigne l’amour que doit avoir pour une vie retirée et tranquille toute âme, qui désire efficacement de conquérir le royaume des cieux.

SUR LA VIE RETIREE DE MARIE DANS LE TEMPLE


Elle fuit le monde pour sauvegarder sa vertu. Cette âme sainte fuit les dangers du siècle, et quoique Dieu l’eût préservée de toute iniquité, elle n’en croit pas moins nécessaire de ne pas s’exposer à l’air vicié par ces hommes, qui sont attachés à la terre et qui ne s’occupent que de choses terrestres. Nous aussi, si nous voulons faire des progrès réels dans la vertu nous devons éviter la contagion du siècle, réprouver ses maximes, fuir ses plaisirs corrupteurs et aimer le recueillement.
Ne pensons pas que la Sainte Vierge demeurât oisive et sans action dans sa pieuse retraite ; elle y faisait ce que Jésus-Christ fit plus tard pendant sa vie cachée et s’appliquait aux occupations qui convenaient à son état. Son travail était aussi persévérant que régulier. A quelque état qu’il appartienne, l’homme doit sentir comme Marie la nécessité de l’application et du travail.
Oh ! que le travail a été honoré par Marie, et combien c’est en méconnaître la gloire que de le dédaigner, quand l’Homme-Dieu s’y est assujetti et y a assujetti sa mère !

PRIERE


Je viens à vous, ô Mère de Dieu ! que toute l’Eglise salue comme la Mère de Miséricorde ; pourriez-vous refuser votre protection aux pécheurs, vous, dont les prières sont toujours agréables à Dieu et toujours exaucées ? C’est bien avec raison que saint Bernard a dit que personne ne doit plus exalter votre miséricorde, si jamais il se trouve quelqu’un qui vous ait invoquée en vain dans ses besoins. Vous ne me refuserez donc pas votre commisération. Je suis bien assuré que vous prierez pour moi avec plus de zèle que je ne pourrais le faire moi-même, et que vous m’obtiendrez beaucoup plus de grâces que je n’oserais en demander.
Ainsi soit-il


PIEUSE MAXIME


Il ne faut pas négliger une bonne inspiration par crainte de la difficulté, car plus la difficulté est grande, plus grande aussi sera la récompense si on la surmonte généreusement



Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE MARIE

Message  gabrielle le Mar 19 Mai 2009 - 15:57

SEMEZ des AVE MARIA.


UNe âme pieuse, jouissant d'une certaine liberté, avait l'habitude, en se rendant à son travail, de prendre un chemin détourné qui prolongeait son trajet de manière à la fatiguer.

« — Pourquoi ces détours inutiles ? lui disait-on.

» — C'est que, répondait-elle naïvement, il y a là une malade qui refuse de se réconcilier avec Dieu, et toutes les fois que je le puis, je vais répandre quelques Ave Maria devant sa porte. Je ne sais si je me trompe, mais je me figure qu'il en est des prières comme des eaux de senteur. Si on en répand quelques gouttes par terre, elles exhalent leur arôme dans toute la maison. Je suis convaincue que mes Ave Maria finiront par convertir cette pauvre femme.

» J'en ai fait déjà une fois l'expérience. Après avoir ainsi semé mes petites prières devant une maison pendant deux mois, le malade qui l'habitait se confessa avant de mourir. »

Ces simples paroles renferment toute une révélation. Semer des prières autour des âmes pour les embaumer et les préserver de la corruption, semer des prières pour purifier des âmes et faire pénétrer en elles la grâce de Dieu, quelle œuvre facile! Quel est le chrétien assez dépourvu de ressources, assez persuadé de son inutilité, pour se croire incapable de remplir cet humble office dans la famille, dans les rues, autour d'un malade? Indépendamment de la personne qui prie, la prière n'a-t-elle pas une vertu qui lui est propre ?

Un missionnaire, appelé pour donner les exercices dans une paroisse difficile, demanda au curé s'il ne se trouvait pas, parmi les âmes pieuses, un pauvre admis à la Communion fréquente et sur la piété duquel il pût compter.

« — Il y a habituellement, répondit le curé, sous le porche de l'église, une mendiante très âgée qui ne sait pas autre chose que son Rosaire, et qui vit heureuse et tranquille sous la main de Dieu qui l'afflige. »

Le missionnaire, l'ayant fait appeler : « Écoutez, lui dit-il ; entrez dans l'église, et pendant que je prêcherai, mettez-vous à genoux au pied de cette colonne et récitez le Rosaire à mon intention. »

La mendiante obéit, et tous les soirs le prédicateur avait la consolation de la voir égrener pieusement son Chapelet à l'endroit indiqué.

La mission eut un magnifique résultat.

« — Ce n'est pas à moi qu'il faut rendre grâces, dit au curé le bon religieux, mais plutôt à votre chère mendiante; pendant que je parlais, elle ouvrait les cœurs au moyen de ses prières, et y faisait pénétrer la grâce avec mes paroles. »

Du courage donc, ô âmes retenues par le sentiment de votre inutilité ! Semez, semez des prières, et vous récolterez des conversions


Guirlande à Marie
JMA,. missionnaire apostolique
1900

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE MARIE

Message  Monique le Ven 22 Mai 2009 - 2:20



Je vous salue, ô Marie immaculée,
Tabernacle vivant de la Divinité,
Où la Sagesse éternelle
Cachée veut être adorée des anges et des hommes.

Je vous salue, ô Reine du ciel et de la terre,
À l'empire de qui tout est soumis,
Tout ce qui est au-dessous de Dieu.

Je vous salue, ô Refuge assuré des pécheurs,
Dont la miséricorde n'a manqué à personne ;
Exaucez les désirs que j'ai de la divine Sagesse,
Et recevez pour cela les voeux et les offres que ma bassesse présente.


Saint Louis-Marie Grignion de Montfort (1673-1716)

Monique

Nombre de messages : 1598
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE MARIE

Message  Sandrine le Ven 22 Mai 2009 - 18:55



8e JOUR

SEJOUR DE MARIE AU TEMPLE


Dans la maison du Seigneur, Marie s’occupait par-dessus tout de saints exercices : elle priait, elle parlait au Créateur avec d’autant plus de liberté et de confiance que pour son amour, elle s’était imposée un silence profond avec les créatures : ce temple lui rappelait sans cesse les merveilles que Dieu avait opérées pour son peuple, vivifiait sa foi et rendait sa piété plus fervente. Elle gémissait de l’aveuglement des hommes qui oublient tant de bienfaits ; et son amour n’en faisait que s’accroître et s’enflammer pour apaiser la juste colère du Tout-Puissant. N’avons-nous pas les mêmes devoirs à remplir ?

SUR LA PRIERE


Il faut toujours prier et ne cesser jamais de prier : ce n’est point là un conseil, mais un ordre que nous donne e Fils de Dieu lui-même ; et non content de nous inculquer cette nécessité de la prière par ses paroles, il nous la démontre plus efficacement encore par ses exemples. Vous aimerez et vous adorerez le Seigneur, votre Dieu, de tout votre esprit, de tout votre cœur, de toutes vos forces !
Nous goûtons dans la prière combien le Seigneur est doux.

PRIERE DE SAINT JEAN DAMASCENE


Ô fille et reine de Joachim et d’Anne ! accueillez la prière de votre serviteur, qui, quoique pécheur, vous aime et vous honore tendrement, qui vous regarde comme son unique espérance, la protectrice de sa vie, son avocate près du Fils de Dieu, le gage de son salut. Je vous en supplie, obtenez-moi d’être délivré du poids de mes péchés ; dissipez les ténèbres de mon esprit et les affections terrestres de mon âme ; repoussez les tentations qui viennent m’assaillir ; présidez à toutes les actions de a vie, afin que sous votre conduite, je parvienne à la vie éternelle : rendez la paix au monde. Ecoutez favorablement les prières de vos saints parents et de l’Eglise de Dieu, et obtenez pour tous les catholiques de ce pays une joie parfaite et la félicité éternelle. Ainsi soit-il.


PIEUSE MAXIME


Tout notre bonheur dépend du détachement de nous-mêmes ; tout consiste en ce point, s’il se fait avec perfection.

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE MARIE

Message  Sandrine le Ven 22 Mai 2009 - 18:57


9e JOUR

RETOUR DE MARIE DANS SA FAMILLE


Rien assurément n’eût été plus doux au cœur de la Vierge sainte que de pouvoir passer sa vie dans le saint temple et à l’ombre du tabernacle, car elle était persuadée, comme son auguste aïeul, qu’un jour passé devant l’autel du Très-Haut vaut mieux que mille années sous les tentes des pécheurs. Mais Marie ignorait ce que c’était que de s’attacher à sa volonté propre, quelque pieuse qu’elle parût ; elle retourna donc avec une simplicité docile, aussitôt qu’en fut venu le jour , dans la maison de saint Joachim et de sainte Anne. Son âme était elle-même le temple vivant de la divinité et toutes les vertus y avaient établi leur demeure ; la douceur et l’esprit de paix respiraient dans ses actions comme dans ses paroles , sa vue seule était une leçon de vertu. Heureuses les familles où règnent ainsi le support mutuel et cette douceur inaltérable, sœur chérie de la charité !

SUR LA DOUCEUR


La douceur maîtrise les passions. Les hommes doux auront la terre pour héritage et jouiront d’une paix abondante, dit le roi-prophète.
La douceur nous concilie le prochain. La douceur , qu’il ne faut pas confondre avec la faiblesse, attire les bénédictions de Dieu.

PRIERE DE SAINT JEAN CHRYSOSTOME


Salut, Mère de Dieu et la nôtre, ciel où Dieu réside, trône du haut duquel le Seigneur dispense toutes ses grâces ! Salut, ornement de notre Eglise ! Salut, ô Vierge sainte ! qui de toute éternité avez été choisie pour être la Mère de Dieu. Vous êtes cette bienheureuse femme de qui le roi du ciel et de la terre a voulu prendre une chair mortelle, afin de racheter le monde. Vous êtes cette sainte médiatrice entre Dieu et les hommes, par laquelle le ciel s’est joint à la terre, et ce qu’il contient de plus haut s’est uni à ce qu’elle a de plus bas. Ne cessez de prier Jésus, afin que par vous nous puissions trouver miséricorde et obtenir les bienfaits réservés à ceux qui aiment Dieu. Ainsi soit-il.


PIEUSE MAXIME


Celui-là recule qui, dans la voie de Dieu, n’avance point.

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE MARIE

Message  Sandrine le Ven 22 Mai 2009 - 18:59



10e JOUR

UNION DE MARIE ET DE SAINT JOSEPH


Le Très-Haut avait décidé que le Rédempteur naîtrait d’une Vierge sans tache, et il n’en pouvait être autrement ; la génération de Jésus-Christ devait être virginal, et dans le sein de son Père, et dans celui de sa Mère. Mais Dieu voulait cacher un temps cet ineffable mystère sous les voiles d’un chaste mariage, et à cette fin il fit choix lui-même d’un époux pour Marie dans la personne de saint Joseph, issu de la race royale de David comme elle, mais comme elle aussi réduit à la modeste condition d’ouvrier.

PRIERE DE SAINT JEROME

Je vous salue, ô nue qui guidez Israël ! toujours lumineuse et toujours pure de toute ombre ; qui avez éclipsé par votre splendeur l’éclat de toutes celles qui vous ont précédée. Dirigez-moi, douce étoile de la mer, à travers les sombres flots de ce monde ; préservez-moi du naufrage, ô Marie ! tendez-moi une main secourable, pour m’attirer vers vous lorsque mon âme sortira de mon corps, daignez venir à sa rencontre pour la recevoir. O Marie ! ne me refusez pas la grâce de la soutenir alors par votre sainte présence : soyez son échelle et sa voie pour monter au ciel, et obtenez-lui enfin son pardon et le repos éternel. Ainsi soit-il.


PIEUSE MAXIME


Rien au monde ne serait capable de nous troubler, si nous avions une vraie connaissance de Dieu.

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE MARIE

Message  Sandrine le Ven 22 Mai 2009 - 19:01




11e JOUR

ANNONCIATION DE LA SAINTE VIERGE


Le temps marqué par les prophètes est arrivé. Le même archange qui apprit à Daniel, l’époque précise de l’avènement du Saint des saints ; qui vient encore d’être envoyé à Zacharie, pour lui annoncer la naissance du saint précurseur, va remplir une mission bien plus auguste. Ce n’est pas dans la ville royale de Jérusalem, ni au temple qui en fait la grandeur, ni dans le sanctuaire qui en est la partie la plus sacrée, que le divin messager descend cette fois ; ce n’est pas à un homme illustre par ses vertus et par ses fonctions sacerdotales, qu’il est envoyé. C’est dans une petite ville, à peine connue, de Galilée, dans la demeure du pauvre et à la femme d’un modeste ouvrier, ouvrière elle-même . Mais le discours que le Très-Haut a mis sur les lèvres de l’ange est d’une tout autre élévation que celui qui fut adressé au père de saint Jean-Baptiste. Quel éloge magnifique de Marie dans cette humble salutation : Je vous salue, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous, et vous êtes bénie par-dessus toutes les femmes ! Marie, humble, retirée, petite à ses yeux, ne pensait pas seulement qu’un ange pût la saluer et surtout par de si hautes paroles : c’est son humilité qui la jeta dans le trouble.

PRIERE DU BIENHEUREUX JOURDAIN


Attirez-moi à vous, très sainte Vierge Marie ! qui avez trouvé grâce devant Dieu, qui êtes devenue la dispensatrice de ses faveurs, pour nous assister dans tous nos besoins. Vous ramenez les pécheurs à l’état de grâce ; vous secourez les mourants, en les défendant contre les tentations ; vous les protégez même encore après la mort, puisque c’est vous qui introduisez leurs âmes dans le séjour des bienheureux. Attirez-moi donc à vous, Vierge sainte, afin que je vous suive au doux parfum de vos vertus . Ainsi soit-il.

PIEUSE MAXIME


Notre-Seigneur est très bon et très pieux, et jamais il ne délaisse ceux qui se confient en lui.

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: MOIS DE MARIE

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:10


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum