Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  Invité le Lun 27 Avr 2009 - 12:19

Chers frères et sœurs dans la Foi,

Je voudrais vous demander vos prières afin que l'harmonie et la vrai charité soient toujours parmi nous, pauvres pécheurs, qui participons dans les trois forums: Te Deum, Mi ca El!? et Deo Juvante.

Si nous n'avons pas la charité parmi nous et nous commençons à nous plaindre ou critiquer sans pitié nos propres frères et sœurs, alors le Christ pourrait nous blâmer de ne pas être miséricordieux avec notre prochain.

Attention alors, si l'on a quelque chose contre son frère, il est préférable de lui parler en privé et avec beaucoup de docilité et charité. Le sentimentalisme, les impulsions précipités et le manque de confiance ne sont pas de bonnes manières pour corriger fraternellement une autre personne, et ils aggravent souvent les choses.

Dieu et Sa Très Sainte Mère nous bénissent tous

Auxilium Christianorum,
indigne serviteur de Dieu




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  Sandrine le Lun 27 Avr 2009 - 14:52

UDP cher ami ...

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  Guillaume le Lun 27 Avr 2009 - 15:12

Merci, cher Auxilium Christianorum, pour cette exhortation pleine de sagesse à l'harmonie et à la charité qui doivent continuer à régner entre nous.


J'ajouterais: l’amour fraternel ne pourra exister entre nous si nous ne sommes nous-mêmes unis de coeur et d'esprit à Jésus Christ souffrant et à son Sacré Coeur plein d'amour pour nous. Restons-lui toujours fidèles; alors les échanges et les amitiés qui se noueront entre nous seront comme un miroir où se reflète l'immense amour qu'Il a pour nous.




Pax Domini sit semper vobiscum !



Guillaume

Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  Guillaume le Lun 27 Avr 2009 - 15:34

Prière pour le maintien de la concorde dans une communauté

Dieu qui dispensez la paix et qui voulez que nous nous aimions les uns les autres, mettez-nous en plein accord avec votre volonté, en sorte que nous soyons délivrés de toutes les tentations qui nous assaillent.



Prière pour l'unité de l'Eglise

Dieu qui remettez dans le droit chemin ce qui s'en est écarté, vous qui rassemblez et maintenez dans l'unité ce qui est dispersé, dans votre bonté, faites pénétrer votre grâce d'union au sein du peuple chrétien, afin que, rejetant ce qui divise, il s'unisse au vrai pasteur de votre Eglise pour vous servir comme vous le voulez.



Vous tous, saints Martyrs, priez pour nous.




Image: agapes chrétiennes au temps glorieux des martyrs de l'Empire romain

Guillaume

Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  Diane le Lun 27 Avr 2009 - 17:34

"Auxilium Christianorum"
Chers frères et sœurs dans la Foi,

Je voudrais vous demander vos prières afin que l'harmonie et la vrai charité soient toujours parmi nous, pauvres pécheurs, qui participons dans les trois forums: Te Deum, Mi ca El!? et Deo Juvante.

Si nous n'avons pas la charité parmi nous et nous commençons à nous plaindre ou critiquer sans pitié nos propres frères et sœurs, alors le Christ pourrait nous blâmer de ne pas être miséricordieux avec notre prochain.

Attention alors, si l'on a quelque chose contre son frère, il est préférable de lui parler en privé et avec beaucoup de docilité et charité. Le sentimentalisme, les impulsions précipités et le manque de confiance ne sont pas de bonnes manières pour corriger fraternellement une autre personne, et ils aggravent souvent les choses.

Dieu et Sa Très Sainte Mère nous bénissent tous

Auxilium Christianorum,
indigne serviteur de Dieu

Bonjour,

Cher Auxilium Christianorum, vous avez bien raison, en ce qui concerne les membres de Deo Juvante, et Te Deum, d'ailleur leur collaboration charitable est visible aux yeux de tous !

Mais qu'en est-il de la charité du forum Micael, qui à refuser toutes les invitations de la direction de Te Deum Exclamation


Au plaisir de vous relire !

Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  Sandrine le Lun 27 Avr 2009 - 17:49

Rosa Mystica a écrit:

Mais qu'en est-il de la charité du forum Micael, qui à refuser toutes les invitations de la direction de Te Deum Exclamation



Invitation faite également par l'administration de Deo Juvante et qui a également été refusée ...

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  ROBERT. le Lun 27 Avr 2009 - 20:10

.

UDP avec vous tous Te Deum et Deo Juvante, pour Mi ca EL, nous sommes dans l'expectative... Question

ROBERT.

Nombre de messages : 896
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  gabrielle le Lun 27 Avr 2009 - 20:14

http://messe.forumactif.org/ici-on-parle-de-la-doctrine-f6/pour-l-harmonie-et-la-charite-parmi-nous-t374.htm#5208

Je replace ici, la réponse faite sur Te Deum...

Cher Bonaerges, entièrement d'accord avec vous... Mais comme le fait remarquer Gratis pro Deo et Rosa Mystica, des invitations ont été lancées vers Mi ca El !? et jusqu'à ce jour , elles ont été toutes refusées.

Il faut compendre une chose, poser des questions, ne signifie nullement ne pas avoir confiance... mais un désir de faire la lumière sur des points obscures qui éclatent aux grands jours de partout.

Peut-on demander à des laîcs une confiance aveugle en Monsieur l'abbé Zins? Je ne le pense pas, tous , ici, nous avons vécu des expériences malheureuses avec des prêtres, je dirais même que par une grâce de Dieu, nous avons conservé la foi malgré les prêtres.

Une âme c'est une âme, personne dans cette crise, ne peut dire, Suivez celui-ci aveuglément... car, lorsque des prêtres ont eu envers des âmes des conduites scandaleuses et mêmes jusqu'à dévoiler des secrets de confessions, avouez mon ami, que la confiance est difficile et la prudence devient comme un réflexe de survie.

Personnellement, j'ai expliquer plusieurs fois comment Te Deum fut ouvert... à ce jour ma parole est encore mise en doute... est-ce vraiment la charité?

Comme tout le monde, je rêve de cette charité, mais , mon frère, si vous voulez être juste, vous conviendrez que cela ne va pas à sens unique...

Si l'on veut mettre un terme au jeu du diable et vivre comme l'évangile le demande, alors, il faut travailler au grand jour et non dans le secret...

C'est ce que je veux faire, c'est la raison pour laquelle j'ai transporter le dossier en mode fermé de la Tribune Mi ca El !? en plein jour sur Te Deum... "deux bastions" impliquée, alors les "deux bastions" ont le droit de savoir en quoi ils se trompent...

Les discussions secrètes ne servent à rien, sinon qu'à entrenir la confusion, les manque de charité, et la diversion...

Mon frère, vous-même et vos frères dans la Foi, n'êtes-vous pas en train de rejetter une certaine partie des catholiques, de poser sur eux des jugements téméraires ...où es-ce le manque de temps, qui fait que lorsque vous venez sur Te Deum, vous ne vous adresez plus jamais à aucun canadien, le seul avec qui pour parlez est mon ami Guillaume... Certes cela est votre droit, mais , mon frère, cette attitude de plus en plus remarquez est-elle bien sous l'égide de la charité...

De cette terre bénie d'Espagne les seuls catholiques que je connaissent ne mettent-ils pas en doute ma sincérité ?

Ne pense-t-on pas que sur Te Deum, les canadiens affichent du mépris envers l'abbé? A lui seul ce point est un grave jugement et une calomnie...

Votre désir profond est la charité, mais est-ce que cela implique pour vous que tous nous soyons soumis à l'autoritié de M. l'abbé Zins?

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  Guillaume le Lun 27 Avr 2009 - 20:55

A méditer par chacun, quel que soit notre avis sur l'attitude des administrateurs de Mi ca El !?

Tant de malentendus et de discordes pourraient être évités si on éloignait de notre esprit les jugements téméraires.

Saint François de Sales, Introduction à la Vie Dévote, Troisième partie, CHAPITRE XXVIII - "Des jugements téméraires (1)"


« Ne jugez point et vous ne serez point jugés, dit le Sauveur de nos âmes; ne condamnez point et vous ne serez point condamnés. » Non, dit le saint Apôtre, et ne jugez pas avant le temps, jusques à ce que le Seigneur vienne, qui révélera le secret des ténèbres et manifestera les conseils des coeurs. Oh ! que les jugements téméraires sont désagréables à Dieu! Les jugements des enfants des hommes sont téméraires, parce qu’ils ne sont pas juges les uns des autres, et jugeant ils usurpent l’office de Notre-Seigneur; ils sont téméraires, parce que la principa1e malice du péché dépend de l’intention et conseil du coeur, qui est le secret des ténèbres pour nous; ils sont téméraires, parce qu’un chacun a assez à faire à se juger soi-même, sans entreprendre de juger son prochain. C’est chose également nécessaire pour n’être point jugés, de ne point juger les autres et de se juger soi-même; car, comme Notre-Seigneur nous défend l’un, l’Apôtre nous ordonne l’autre, disant: « Si nous nous jugions nous-mêmes, nous ne serions point jugés. » Mais, o Dieu, nous faisons tout au contraire; car ce qui nous est défendu, nous ne cessons de le faire, jugeant à tout propos le prochain; et ce qui nous est commandé, qui est de nous juger nous-mêmes, nous ne le faisons jamais.

Selon les causes des jugements téméraires, il y faut remédier. Il y a des coeurs aigres, amers et âpres de leur nature, qui rendent pareillement aigre et amer tout ce qu’ils reçoivent, et convertissent, comme dit le Prophète, le jugement en absinthe, ne jugeant jamais du prochain qu’avec toute rigueur et âpreté: ceux-ci ont grandement besoin de tomber entre les mains d’un bon médecin spirituel, car cette amertume de coeur leur étant naturelle, elle est malaisée à vaincre; et bien qu’en soi elle ne soit pas péché, mais seulement une imperfection, elle est néanmoins dangereuse, parce qu’elle introduit et fait régner en l’âme le jugement téméraire et la médisance. Aucuns jugent témérairement non point par aigreur mais par orgueil, leur étant avis qu’à mesure qu’ils dépriment l’honneur d’autrui, ils relèvent le leur propre : esprits arrogants et présomptueux, qui s’admirent eux-mêmes et se colloquent si haut en leur propre estime, qu’ils voient tout le reste comme chose petite et basse: « Je ne suis pas comme le reste des hommes», disait ce sot Pharisien. Quelques-uns n’ont pas cet orgueil manifeste, mais seulement une certaine petite complaisance à considérer le mal d’autrui, pour savourer et faire savourer plus doucement le bien contraire, duquel ils s’estiment doués; et cette complaisance est si secrète et imperceptible, que si on n’a bonne vue on ne la peut découvrir, et ceux même qui en sont atteints ne la connaissent pas si on ne la leur montre. Les autres, pour se flatter et excuser envers eux-mêmes et pour adoucir les remords de leurs consciences, jugent fort volontiers que les autres sont vicieux du vice auquel ils se sont voues, ou de quelque autre aussi grand, leur étant avis que la multitude des criminels rend leur péché moins blâmable. Plusieurs s’adonnent au jugement téméraire, pour le seul plaisir qu’ils prennent à philosopher et deviner des moeurs et humeurs des personnes, par manière d’exercice d’esprit; que si par malheur ils rencontrent quelquefois la vérité en leurs jugements, l’audace et l’appétit de continuer s’accroît tellement en eux, que l’on a peine de les en détourner. Les autres jugent par passion, et pensent toujours bien de ce qu’ils aiment et toujours mal de ce qu’ils haïssent, sinon en un cas admirable et néanmoins véritable, auquel l’excès de l’amour provoque à faire mauvais jugement de ce qu’on aime : effet monstrueux, mais aussi provenant d’un amour impur, imparfait, troublé et malade, qui est la jalousie, laquelle, comme chacun sait, sur un simple regard, sur le moindre souris du monde condamne les personnes de perfidie et d’adultère. Enfin, la crainte, l’ambition et telles autres faiblesses d’esprit contribuent souvent beaucoup à la production du soupçon et jugement téméraire.

A suivre...

(1) Cet ouvrage est vraiment une immense source de consolation et je ne remercierai jamais assez mon ami espagnol Adeodato de m'en avoir recommandé la lecture.

Guillaume

Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  Guillaume le Lun 27 Avr 2009 - 20:59

Mais quels remèdes ? Ceux qui boivent le suc de l’herbe ophiusa d’Ethiopie cuident partout voir des serpents et choses effroyables : ceux qui ont avalé l’orgueil, l’envie, l’ambition, la haine, ne voient rien qu’ils ne trouvent mauvais et blâmable; ceux-là pour être guéris doivent prendre du vin de palme, et j’en dis de même pour ceux-ci: buvez le plus que vous pourrez le vin sacré de la charité, elle vous affranchira de ces mauvaises humeurs qui vous font faire ces jugements tortus. La charité craint de rencontrer le mal, tant s’en faut qu’elle l’aille chercher ; et quand elle le rencontre, elle en détourne sa face et le dissimule, mais elle ferme ses yeux avant que de le voir, au premier bruit qu’elle en aperçoit, et puis croit par une sainte simplicité que ce n’était pas le mal, mais seulement l’ombre ou quelque fantôme de mal; que si par force elle reconnaît que c’est lui-même, elle s’en détourne tout incontinent et tâche d’en oublier la figure. La charité est le grand remède à tous maux, mais spécialement pour celui-ci. Toutes choses paraissent jaunes aux yeux des ictériques et qui ont la grande jaunisse; l’on dit que pour les guérir de ce mal, il leur faut faire porter de l’éclère sous la plante de leur pied. Certes, ce péché de jugement téméraire est une jaunisse spirituelle, qui fait paraître toutes choses mauvaises aux yeux de ceux qui en sont atteints; mais qui en veut guérir, il faut qu’il mette les remèdes non aux yeux, non à l’entendement, mais aux affections qui sont les pieds de l’âme: si vos affections sont douces, votre jugement sera doux ; si elles sont charitables, votre jugement le sera de même. Je vous présente trois exemples admirables.

Isaac avait dit que Rébecca était sa soeur; Abimélech vit qu’il se jouait avec elle, c’est-à-dire qu’il la caressait tendrement, et il jugea soudain que c’était sa femme : un oeil malin eût plutôt jugé qu’elle était sa garce, ou que, si elle était sa soeur, qu’il eût été un inceste; mais Abimélech suit la plus charitable opinion qu’il pouvait prendre d’un tel fait. Il faut toujours faire de même, Philothée, jugeant en faveur du prochain, autant qu’il nous sera possible; que si une action pouvait avoir cent visages, il la faut regarder en celui qui est le plus beau. Notre Dame était grosse, saint Joseph le voyait clairement; mais parce que d’autre côté il la voyait toute sainte, toute pure, toute angélique, il ne put onques croire qu’elle eût pris sa grossesse contre son devoir, si qu’il se résolvait, en la laissant, d’en laisser le jugement à Dieu: quoique l’argument fût violent pour lui faire concevoir mauvaise opinion de cette vierge, si ne voulut-il jamais l’en juger. Mais pourquoi ? parce, dit l’Esprit de Dieu, qu’il était juste : l’homme juste, quand il ne peut plus excuser ni le fait ni l’intention de celui que d’ailleurs il connaît homme de bien, encore n’en veut-il pas juger, mais ôte cela de son esprit et en laisse le jugement à Dieu. Mais le Sauveur crucifié, ne pouvant excuser du tout le péché de ceux qui le crucifiaient, au moins en amoindrit-il la malice, alléguant leur ignorance. Quand nous ne pouvons excuser le péché, rendons-le au moins digne de compassion, l’attribuant à la cause la plus supportable qu’il puisse avoir, comme à l’ignorance ou à l’infirmité. Mais ne peut-on donc jamais juger le prochain ? Non certes, jamais; c’est Dieu, Philothée, qui juge les criminels en justice. Il est vrai qu’il se sert de la voix des magistrats, pour se rendre intelligible à nos oreilles: ils sont ses truchements et interprètes, et ne doivent rien prononcer que ce qu’ils ont appris de lui comme étant ses oracles; que s’ils font autrement, suivant leurs propres passions, alors c’est vraiment eux qui jugent et qui par conséquent seront jugés, car il est défendu aux hommes, en qualité d’homes, de juger les autres.

A suivre...

Guillaume

Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  Guillaume le Lun 27 Avr 2009 - 21:00

De voir ou connaître une chose, ce n’est pas en juger; car le jugement, au moins selon la phrase de l’Ecriture, présuppose quelque petite ou grande, vraie ou apparente difficulté qu’il faille vider; c’est pourquoi elle dit que « ceux qui ne croient point sont déjà jugés », parce qu’il n’y a point de doute en leur damnation. Ce n’est donc pas mal fait de douter du prochain, non, car il n’est pas défendu de douter, mais de juger; mais il n’est pourtant pas permis ni de douter, ni de soupçonner sinon juste autant que les raisons ou arguments nous contraignent de douter; autrement les doutes et soupçons sont téméraires. Si quelque oeil malin eût vu Jacob quand il baisa Rachel auprès du puits, où qu’il eût vu Rébecca accepter des bracelets et pendants d’oreille d’Eliézer, homme inconnu en ce pays-là, il eût sans doute mal pensé de ces deux exemplaires de chasteté, mais sans raison et fondement; car quand une action est de soi-même indifférente, c’est un soupçon téméraire d’en tirer une mauvaise conséquence, sinon que plusieurs circonstances donnent force à l’argument. C’est aussi un jugement téméraire de tirer conséquence d’un acte pour blâmer la personne ; mais ceci, je le dirai tantôt plus clairement.

Enfin, ceux qui ont bien soin de leur conscience, ne sont guère sujets au jugement téméraire; car comme les abeilles, voyant le brouillard ou temps nubileux, se retirent en leurs ruches à ménager le miel, aussi les cogitations des bonnes âmes ne sortent pas sur des objets embrouillés ni parmi les actions nubileuses des prochains : mais, pour en éviter la rencontre, se ramassent dedans le coeur pour y ménager les bonnes résolutions de leur amendement propre. C’est le fait d’une âme inutile, de s’amuser à l’examen de la vie d’autrui.

J’excepte ceux qui ont charge des autres, tant en la famille qu’en la république; car une bonne partie de leur conscience consiste à regarder et veiller sur celle des autres. Qu’ils fassent donc leur devoir avec amour; passé cela, qu’ils se tiennent en eux-mêmes pour ce regard.

FIN


Dernière édition par Guillaume le Lun 27 Avr 2009 - 21:06, édité 1 fois

Guillaume

Nombre de messages : 248
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  Catherine le Lun 27 Avr 2009 - 21:05

Guillaume a écrit:
(1) Cet ouvrage est vraiment une immense source de consolation et je ne remercierai jamais assez mon ami espagnol Adeodato de m'en avoir recommandé la lecture.

C'est vrai, saint François de Sales est vraiment "formidable", si on me passe l'expression, et il est d'ailleurs très d'actualité... sur la doctrine comme on a pu le voir ici mais aussi pour notre direction spirituelle, ses ouvrages ou ceux qui parlent de lui sont une vraie mine d'or...

Saint François de Sales, priez pour nous, pauvres enfants de l'Eglise, en ces jours de ténèbres spirituelles...

Catherine

Nombre de messages : 713
Age : 32
Date d'inscription : 14/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  ROBERT. le Lun 27 Avr 2009 - 21:19

Torquemada a écrit:http://messe.forumactif.org/ici-on-parle-de-la-doctrine-f6/pour-l-harmonie-et-la-charite-parmi-nous-t374.htm#5208

Si l'on veut mettre un terme au jeu du diable et vivre comme l'évangile le demande, alors, il faut travailler au grand jour et non dans le secret...

Comme le dit si bien Notre-Seigneur:

Près de moi est celui qui me justifie, qui me contredira ? présentons-nous ensemble, qui est mon adversaire ? qu’il s’approche de moi. ( Is. L, 8 )

ROBERT.

Nombre de messages : 896
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  Invité le Mar 28 Avr 2009 - 0:36

Merci pour vos réponses, chers frères et sœurs dans la Foi.

Personnellement, j'ai expliquer plusieurs fois comment Te Deum fut ouvert... à ce jour ma parole est encore mise en doute... est-ce vraiment la charité?

Comme tout le monde, je rêve de cette charité, mais , mon frère, si vous voulez être juste, vous conviendrez que cela ne va pas à sens unique...

Si l'on veut mettre un terme au jeu du diable et vivre comme l'évangile le demande, alors, il faut travailler au grand jour et non dans le secret...

C'est ce que je veux faire, c'est la raison pour laquelle j'ai transporter le dossier en mode fermé de la Tribune Mi ca El !? en plein jour sur Te Deum... "deux bastions" impliquée, alors les "deux bastions" ont le droit de savoir en quoi ils se trompent...

Les discussions secrètes ne servent à rien, sinon qu'à entrenir la confusion, les manque de charité, et la diversion...

Mon frère, vous-même et vos frères dans la Foi, n'êtes-vous pas en train de rejetter une certaine partie des catholiques, de poser sur eux des jugements téméraires ...où es-ce le manque de temps, qui fait que lorsque vous venez sur Te Deum, vous ne vous adresez plus jamais à aucun canadien, le seul avec qui pour parlez est mon ami Guillaume... Certes cela est votre droit, mais , mon frère, cette attitude de plus en plus remarquez est-elle bien sous l'égide de la charité...

De cette terre bénie d'Espagne les seuls catholiques que je connaissent ne mettent-ils pas en doute ma sincérité ?

Ne pense-t-on pas que sur Te Deum, les canadiens affichent du mépris envers l'abbé? A lui seul ce point est un grave jugement et une calomnie...

Votre désir profond est la charité, mais est-ce que cela implique pour vous que tous nous soyons soumis à l'autoritié de M. l'abbé Zins?

Torquemada, chère soeur, je ne voulais pas que cela se produise, mais comme je vois que vous ne voulez pas comprendre, alors je dois vous parler franchement.

Dieu me pardonne si je suis trop sévère dans mon jugement, mais je crois que cette correction est très nécessaire.

Mon frère, vous-même et vos frères dans la Foi, n'êtes-vous pas en train de rejetter une certaine partie des catholiques, de poser sur eux des jugements téméraires ...où es-ce le manque de temps, qui fait que lorsque vous venez sur Te Deum, vous ne vous adresez plus jamais à aucun canadien, le seul avec qui pour parlez est mon ami Guillaume... Certes cela est votre droit, mais , mon frère, cette attitude de plus en plus remarquez est-elle bien sous l'égide de la charité...

De cette terre bénie d'Espagne les seuls catholiques que je connaissent ne mettent-ils pas en doute ma sincérité ?

Ne pense-t-on pas que sur Te Deum, les canadiens affichent du mépris envers l'abbé? A lui seul ce point est un grave jugement et une calomnie...


Chère soeur, je suis fatigué de lire des messages comme le vôtre... vous êtes incorregible... et je dis ÇA SUFFIT ! Oui, d'une fois pour toutes, ça suffit de ce genre de messages plein de plaintes et reproches ! Vous vous faites toujours une victime innocent, vous nous faites sentir comme coupables, vous nous accusez de vous mépriser, les pauvres canadiens (qui, d'ailleurs, semblent ne jamais parler pour eux-mêmes parce que vous semblez avoir pris le contrôle total et c'est toujours vous -et aussi votre soeur Marie-Madeleine- qui parlez au nom de tous vos frères et sœurs) nous les canadiens, nous sommes méprisés, nous sommes remis en question, nous sommes abandonnés ... ! ´ÇA SUFFIT !!!

Qui pensez-vous que vous êtes ?... Quel droit avez-vous de jeter une ombre sur nos bonnes intentions ?... Pouvez-vous lire ou pas?...

J'ai ouvert ce fil pour demander des prières afin que nous puissions avoir l'harmonie et charité parmi nous... mais vous changez mes mots vous les transformez en une plainte personnelle contre moi et mes frères en Espagne !!! confused pale affraid

Quelle est cette confusion ?... Qui pensez-vous que vous êtes ?...

Je suis très déçu, oui, et mes frères aussi, nous sommes fatigués de votre attitude et votre insistance pour devenir une "victime" de "notre manque de sensibilité" vers vous.

Vous dites que je ne vous écris sur Te Deum, que je réponds seulement aux messages de Guillaume... quelle étrange sorte d'argument absurde est-ce ? Que dites-vous ? Je suis très en colère, honnêtement. Dois-je vous rappeler que j'ai reçu un message privé envoyé par vous seulement il y a 10 jours où vous vous plaignez que je n'ai pas écrit quelque chose dans votre forum pendant cinq jours (!) et vous m'avez demandé si j'ai été blessé par quelque chose sur Te Deum ? Et je vous ai dit que j'ai été très heureux après avoir découvert le forum Deo Juvante et que je voulais poster ici un peu plus... et hier vous avez envoyé un message à mon cher frère Misericordiam (Te Deum) - Virtutem Crucem (Deo Juvante) où vous vous plaignez encore que lui et moi nous n'avons pas écrit quelque chose dans votre forum !!! Quel est ce comportement puéril ? Etes-vous jalouse parce que nous ne sommes pas sous votre "influence" ?

Votre désir profond est la charité, mais est-ce que cela implique pour vous que tous nous soyons soumis à l'autoritié de M. l'abbé Zins?

Et nous ? Tous nous soyons soumis à votre autoritié, et celle de votre soeur ? pale No

Un autre exemple: quand j'ai écrit à propos de la correction fraternelle sur Te Deum, j'ai inventé un dialogue imaginaire entre les personnages de fiction pour mieux montrer comment doit être effectuée une correction (en fait, je faisais référence à moi-même, parce que je vient d'être corrigé par mon frère !) mais hélas ! les premières réponses ont été de votre soeur et vous, et vous avez été vraiment ennuyées par mon message et vous avez demandé des excuses rapides, et alors de nouveau vous avez pensé que je faisais allusion à vous ! Vous êtes facilement offensée, chère amie, et vous avez un gros problème si vous ne l'acceptez pas et vous vous humiliez devant le cœur miséricordieux de Notre-Seigneur afin qu'Il vous rend plus humble.

Pour finir, je vais dire ce que mes frères et moi nous pensons au sujet de votre forum
"Te Deum", même si c'est vrai qu'il est plein de beaux textes spirituels et d'un sain échange de prières et de soutien spirituel pour beaucoup d'âmes, la vérité est (et s'il vous plaît, ne tentez pas de le nier) ce forum est le produit d'une action précipitée dissimulée par la raison absurde qu'il avait "publicité de caractère pornographique"... quelle excuse pathétique !! confused No affraid

Même si vous saviez que vous avez exagéré des choses, parce que vous avez déjà ouvert votre propre forum (!), Mi ca El!? a été méprisé et presque maudit par vous, et vous avez voulu de nous faire sentir coupables pour y écrire là.

Dieu et Sa Très Sainte Mère, Ils me connaissent bien, ils savent que j'ai essayé d'être explicite, ils savent aussi que je peux être un peu dur dans mon jugement, alors si je vous ai blessée avec mes mots, chère soeur, je vous demande de me pardonner, même si je sais que ce n'est pas facile. Croyez-moi, cette critique est destinée à vous faire pleurer et à vous aider. Je voudrais aussi pleurer en ce moment, parce que je me rends compte que je m'aurais pu dépassé avec vous. La correction fraternelle n'est pas facile à faire. Si vous ne voulez pas me pardonner, je vous comprends, vous êtes dans votre droit, mais ne pensez pas que je ne vous aime, ma chère amie et soeur dans la Foi.


Dieu me pardonne et vous bénisse.

Votre frère dans la Foi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  Diane le Mar 28 Avr 2009 - 0:55

Mon très cher et bien-aimé frère, quelle surprise de vous lire , le ballon vient de crever, vous en êtes encore sur notre départ de Micael, si vous ne nous croyez pas, tant pis je ne peux rien faire pour vous à part de prier, parce que cette charité qui est sur vos lèvres quand vous écrivez ne vient pas du fond de votre coeur et j'en suis profondément peiné, car elle est vaine et ttrompeuse !.

Vous verrez bien au Jugement de Dieu que l'on disait vrai!

Je vous laisse, les mots me manquent pour l'instant, je vous reviendrai plus tard!

Amicalement

Diane !

Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  Eric le Mar 28 Avr 2009 - 1:09

Très chers amis, calmons-nous ...

Apaisons colères et passions par la prière et la méditation .

Je suis sûr que, prochainement, les choses vont s'éclairer d'elles-mêmes !

Ad Patres

Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  gabrielle le Mar 28 Avr 2009 - 1:21

Cher Javier.

Excusez-moi de m'être inquitez de savoir si vous aviez été blessé par l'un de nous sans nous en rendre compte...voyant un changement profond de comportement de votre part.

Excusez-moi d'avoir voulue mettre en pratique cette parole de Notre-Seigneur. " Si venant porter ton offrande à l'autel tu te souviens que ton frère à quelque choses contre toi, dépose ton offrande et va te réconcilier avec ton frère...et ensuite tu viendras apporter ton offrande...


Pour le reste, permettez-moi de ne point y donner suite...

fraternellement en Jésus Crucifié

gabrielle

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  Sandrine le Mar 28 Avr 2009 - 15:12

Cher Auxilium Christianorum,

Chassez la colère de votre cœur mon ami. On ne saurait parler de correction fraternelle qui prendrait sa source dans la colère. La colère ne connaît pas de mesure et fait perdre à l’homme toute notion de convenance.

La correction fraternelle est pleine de mansuétude et de douceur . En aucun cas, elle ne doit être blessante et violente.
Lorsque des soldats prennent une arme défectueuse pour défendre leur camp, les conséquences sont désastreuses pour la sécurité du camp. Il en est de même pour nous. Si nous n’utilisons pas les bons moyens pour aider notre prochain, les conséquences seront aussi désastreuses.
La correction fraternelle doit être faite pour la Gloire de Dieu et pour l’édification du prochain ; les critiques personnelles et jugements précipités doivent en être absolument exclus.
La correction fraternelle est faite dans un esprit de douceur qui doit nous porter à garder en toutes circonstances la modération, la courtoisie et l’affabilité à l’exemple parfait de Notre-Seigneur.
De la dignité et de la douceur dans nos propos …

Faites vôtres ces mots très justes que vous avez écrits au début de ce fil : « Attention alors, si l'on a quelque chose contre son frère, il est préférable de lui parler en privé et avec beaucoup de docilité et charité. Le sentimentalisme, les impulsions précipités et le manque de confiance ne sont pas de bonnes manières pour corriger fraternellement une autre personne, et ils aggravent souvent les choses. »


Chassez tout sentiment personnel et jugez l’arbre à ses fruits . Qu’y voyez-vous ?
Moi, j’y vois un très beau forum ( Te Deum ) qui sent la charité à chaque message. La porte de Te Deum accueille à bras ouverts les âmes de bonne volonté et ceux qui cherchent. Nos amis canadiens voient toujours le bien qu’il y a en chacun de nous. Ils ne sont pas suspicieux et surtout, en aucun cas, ils ne sauraient cacher la lumière à ceux qui en ont le plus besoin, sans à priori sur les gens.


Mais peut-être vous manque-t-il , cher ami, quelques éléments qui vous font perdre toute objectivité dans cette histoire ?

Micael ?! ne saurait avoir la primauté des forums catholiques , quelles que soient les qualités des personnes qui le dirigent.
Etre reconnaissant et plein d’affection pour certaines personnes ne veut pas dire qu’il faille les mettre sur un piédestal et perdre ainsi toute objectivité au détriment d’une autre amitié .
Et il faut user de beaucoup de prudence quand on voit les évènements d’un oeil extérieur et ne pas tirer des conclusions trop hâtives. A n’en pas douter, vos intentions sont bonnes mais peut-être vous êtes-vous fait abusé par certaines fausses considérations ?

Une chose est sûre : Le combat pour la Foi est un combat noble mais sans la charité, il est vain, quelle que soit l’autorité que chacun veut s’attribuer, l’abbé Zins y compris !
Et il ne faudrait surtout pas se tromper d’adversaires !!! Je crains malheureusement que ce soit le cas !

Deo Juvante et Te Deum sont « les » forums à abattre . Ils dérangent tout le monde sans exception parce qu’ils ne font AUCUN COMPROMIS avec l’erreur.
Les Canadiens ont fait un travail formidable sur Micael ?! Et pourtant aujourd’hui, ils sont sur la ligne de mire ; comme remerciement, c’est léger. Quant à nous … c’est pareil !
Pouvez-vous nous expliquer pourquoi ?

Les membres de Te Deum sont nos amis , que ce soit bien clair pour tout le monde … à bon entendeur !


Nous refusons la pensée unique et ne sommes assujettis à PERSONNE mais à Dieu Seul !

Nous pouvons nous tromper et la vraie charité consisterait à venir nous corriger fraternellement , en toute simplicité . Au lieu de ça, tout se fait en catimini sous prétexte de ne pas vouloir donner de l’eau au moulin de nos adversaires.
C’est une attitude grave de conséquences. Et le responsable n’est certainement pas notre amie Torquemada qui a eu le seul tort d’être honnête.
Que certaines personnes refusent d’en porter la responsabilité relève maintenant de leur propre conscience .


Mon cher Auxilium Christianorum , pourquoi ne pas poster la même demande de prières sur Micael ?!, afin que l'harmonie et la vraie charité soient toujours parmi nous, pauvres pécheurs, qui participons dans les trois forums: Te Deum, Mi ca El!? et Deo Juvante. ? Wink

Que Dieu vous bénisse , vous et nos frères espagnols.

Gratis pro Deo

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  gabrielle le Mar 28 Avr 2009 - 16:24

Gratis pro Deo a écrit:Les membres de Te Deum sont nos amis , que ce soit bien clair pour tout le monde … à bon entendeur !

Je veux que tout le monde sache que cette amitié est réciproque....

Les membres de Deo Juvante sont mes amis, que ce soit bien clair pour tout le monde... à bon entendeur!


Merci...

UDP en Jésus Crucifié

gabrielle alias Torquemada

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  Diane le Mar 28 Avr 2009 - 16:39

Quel bel exemple de charité, de justice et de la pratique du Saint Évangile !

La grâce de la charité et de la justice est en vous palpable chère amie, que de trésors renfermés dans votre âme et je remercie Dieu pour le jour où Il vous a placé sur mon chemin !

Qu'Il en soit éternellement béni !


Comment vous dire toute ma reconnaissance pour cette belle manifestation, laissez-moi vous dire chère Gratis pro Deo que les plus vieux peuvent venir ici et tirer une belle leçon de cet exemple que vous donnez aujourd'hui !

Amie pour la vie jusqu'à la mort, et même elle ne pourra nous séparer !

MERCI !

Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  Louis le Mar 28 Avr 2009 - 17:01

Gratis pro Deo a écrit:Les membres de Te Deum sont nos amis , que ce soit bien clair pour tout le monde … à bon entendeur !

Quelle bel exemple de charité fraternelle !

A la suite de votre texte, on pourrait redire la phrase que rapportait Tertullien il y a plus de 1850 ans ! : Voyez comme ils s'aiment !

Même si je vous paraphrase, chère amie, ce n'est pas grave, car c'est vrai et je fais mienne votre pensée :

Eh bien sachez, chère Gratis pro Deo, que tous les membres de
Deo Juvante sont mes amis et nos amis, que ce soit bien clair pour tout le monde.. à bon entendeur !

Je ne sais pas si ça se dit mais je le dis quand même : de toute âme et de tout coeur avec vous et avec DEO JUVANTE très chère amie en Jésus-Crucifié.

Merci de l'expression exemplaire de votre charité fraternelle.


Louis Mc Duff

Louis

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 19/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  Invité le Mar 28 Avr 2009 - 17:13

Ma très chère amie Gratis pro Deo,

merci beaucoup pour votre charité ! Vos belles paroles ont touché mon cœur et je remercie Dieu pour votre amitié.

J'ai honte de mes tres sévères mots hier soir et je regrette tout le mal que j'ai pu avoir causé. Chères Gabrielle et Anne-Marie, que puis-je dire ? Ai je le droit d'attendre à votre pardon ?... Non, bien sûr. Je me suis trompé dans mon jugement et la passion et un zèle mal orienté m'ont fait dire autant de choses stupides et sans fondement.

De toute façon, je continue d'insister, cette fois avec des larmes dans mes yeux: pardonnez-moi . Je sais que je ne le mérite pas, mais Dieu a promis de guérir et de ne pas mépriser un coeur repenti.

Dieu vous bénisse, mes chères sœurs en Christ et Marie

Coeur Douloureux de Marie, aie pitié de moi




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  Sandrine le Mar 28 Avr 2009 - 17:27

Auxilium Christianorum a écrit:Ma très chère amie Gratis pro Deo,

merci beaucoup pour votre charité ! Vos belles paroles ont touché mon cœur et je remercie Dieu pour votre amitié.

J'ai honte de mes tres sévères mots hier soir et je regrette tout le mal que j'ai pu avoir causé. Chères Gabrielle et Anne-Marie, que puis-je dire ? Ai je le droit d'attendre à votre pardon ?... Non, bien sûr. Je me suis trompé dans mon jugement et la passion et un zèle mal orienté m'ont fait dire autant de choses stupides et sans fondement.

De toute façon, je continue d'insister, cette fois avec des larmes dans mes yeux: pardonnez-moi . Je sais que je ne le mérite pas, mais Dieu a promis de guérir et de ne pas mépriser un coeur repenti.

Dieu vous bénisse, mes chères sœurs en Christ et Marie

Coeur Douloureux de Marie, aie pitié de moi



Sachez, mon très cher ami, que les larmes coulent aussi de mes yeux ....


Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  gabrielle le Mar 28 Avr 2009 - 17:29

Javier,

Vous savez bien que je vous aime comme mon frère et que rien ne peut changer cela. Mon frère, il arrive à tout le monde de s'emporter, moi la première, qui d'entre nous peut se vanter d'être parfait et sans défaillance...

Allons, ne pleurez plus, Sad toute cette histoire est dans le passée, fixons nos yeux sur Jésus et Marie, allons joyeusement Smile ensemble sur le chemin de la sainteté.... et remercions notre bon Jésus de nous avoir donné une Gratis pro Deo...

Je vous embrasse fraternellement, cher frère.

priez pour moi

gabrielle, inutile servante de Dieu

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  Catherine le Mar 28 Avr 2009 - 18:12

Torquemada a écrit:
.... et remercions notre bon Jésus de nous avoir donné une Gratis pro Deo...

Alors là je m'unis de tout coeur: remercions notre bon Jésus de nous avoir donné une Gratis pro Deo!!!

Merci chère amie pour tout le bien que vous nous faites...

Catherine

Nombre de messages : 713
Age : 32
Date d'inscription : 14/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:43


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum