Marie de l'Incarnation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Marie de l'Incarnation

Message  Catherine le Ven 27 Mar 2009 - 23:59

Pour ceux qui avaient déjà vu un post que j'ai mis puis supprimé:

J'avais fait une confusion: en fait il y a

La Bienheureuse Marie de l'Incarnation née Barbe Avrillot, puis madame Acarie, réformatrice du Carmel en France, béatifiée par Pie VI en 1791, dont voici le portrait





et Marie de l'Incarnation née Marie Guyart missionaire au Quebec, mais malheureusement qui ne porte pas le titre de bienheureuse puisque c'est JPII clown qui l'a "béatifiée"

dont voici le portrait que je (re)poste:



Si nos chers amis canadiens veulent nous en apprendre plus sur cette vertueuse femme?

Catherine

Nombre de messages : 713
Age : 32
Date d'inscription : 14/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie de l'Incarnation

Message  Diane le Lun 30 Mar 2009 - 17:41

Voici chère Philothée une courte Biographie

Veillez m’excusez pour le retard , je n’avais pas vue votre post

Mais vaut mieux tard que jamais! !




la Bienheureuse Marie de l'Incarnation, ursuline de Tours et de Québec née le 28 octobre 1599 et morte le 30 avril 1672 fut une Mystique et Missionnaire catholique.

Elle est née en France à Tours, sous le nom de Marie Guyart, probablement rue des Tanneurs. Ses parents, Florent Guyart et Jeanne Michelet, sont maîtres-boulangers et ils ont eu sept enfants. C'est un foyer catholique où les enfants sont encouragés à s'instruire.
À l'âge de 7 ans, elle a eu une première grâce mystique qui la conduit à se donner au Christ. Ses parents n'ont pas compris son aspiration à la vie religieuse et l'ont mariée à 17 ans avec le maître ouvrier en soie Claude Martin. De leur union naît Claude le 2 avril 1619. Six mois plus tard, elle devient veuve à 19 ans alors que la petite fabrique est en faillite. Elle se retrouve avec des biens à liquider et des dettes sur les bras.

En 1625, les grâces mystiques la conduisent à l'union au Christ. Elle ne peut entrer en religion parce qu'elle doit élever son fils Claude, mais elle fait déjà à cette époque voeu de chasteté, de pauvreté et d'obéissance.

Pour assurer sa subsistance et celle de son fils, Marie Guyart entre en 1621 au service de sa sœur Claude Guyart et du mari de celle-ci, Paul Buisson, qui opèrent une compagnie de transport fluvial. Marie désire y mener une vie d’abnégation et de servitude. Pourtant, ses talents d’administratrice sont reconnus et elle prend parfois le rôle de gérante lorsque les deux patrons en titre sont hors de la ville.

Le 25 janvier 1631, elle entre au couvent des Ursulines de Tours. Si elle rêve de devenir missionnaire, il n'est pas normal à l'époque qu'une femme, une religieuse de surcroît, fasse le voyage outre-mer pour devenir enseignante. Finalement, sa rencontre avec une autre femme, riche et pieuse, Madeleine de la Peltrie, sera déterminante car elle obtiendra les fonds nécessaires à la fondation de son monastère à Québec.

En 1639, elle part avec deux autres Ursulines, Madeleine de la Peltrie et une servante, Charlotte Barré, pour fonder un monastère à Québec. L'objectif est de veiller à l'instruction des petites Indiennes. Elle cherche à convertir au catholicisme les filles qui lui sont confiées: d'abord les montagnaises et les abénakis, puis les huronnes et les (Iroquoises).
Pourtant, elles auront de la difficulté à franciser les indiennes qui résistent parfois à l'assimilation. Avec le déclin démographique qui bouleverse la population amérindienne et une réticence de plus en plus grande des parents amérindiens à confier leurs filles aux Ursulines, Marie de l'Incarnation devra s'éloigner de son rôle de missionnaire pour se consacrer davantage à l'instruction des jeunes filles françaises de la colonie.

Même si elle est cloîtrée, Marie de l'Incarnation joue un rôle actif dans la vie de la colonie. En 1663, elle est témoin d'un tremblement de terre en plein Québec. Elle narre l'évènement dans l'abondante correspondance qu'elle a avec son fils. L'ursuline voit dans la catastrophe un signe de Dieu punissant le commerce de boisson très fort entre les colons et les Indiens. Elle se voit aussi mêlée à une épidémie de vérole qui atteint durement les peuples autochtones: son monastère se voit transformé en hôpital à quelques reprises. Elle commente aussi abondamment les guerres iroquoises et la destruction de la Huronnie.

Elle meurt de vieillesse le 30 avril 1672 à Québec. Elle est associée à la vie de la petite colonie française fondée à Québec, en 1608, qui, sans elle et ses compagnes, aurait difficilement survécu.

« Dieu ne quitte jamais ceux qui le traitent d'ami et le préfèrent à toutes choses et à eux-mêmes » (citation de Marie Guyart)

Source Wikipédia

Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie de l'Incarnation

Message  Catherine le Lun 30 Mar 2009 - 18:01

Merci chère Rosa Mystica pour cette petite instruction. Dommage que cette vertueuse femme ait été "béatifiée" par un INTRUS! Enfin, bien sûr, cela ne lui enlève pas de sa gloire dans le Ciel, où elle est probablement.

Que cette missionnaire du Québec intercède pour nous, et tout spécialement pour nos amis canadiens...et je profite de ce post pour les remercier chaleureusement du bel exemple de foi et de charité qu'ils nous offrent, c'est très encourageant...

P.S.: j'espère que l'administrateur ne m'en voudra pas de ce hors-sujet...

Catherine

Nombre de messages : 713
Age : 32
Date d'inscription : 14/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie de l'Incarnation

Message  Diane le Lun 30 Mar 2009 - 18:11

Philothée a écrit:Merci chère Rosa Mystica pour cette petite instruction. Dommage que cette vertueuse femme ait été "béatifiée" par un INTRUS! Enfin, bien sûr, cela ne lui enlève pas de sa gloire dans le Ciel, où elle est probablement.

Que cette missionnaire du Québec intercède pour nous, et tout spécialement pour nos amis canadiens...et je profite de ce post pour les remercier chaleureusement du bel exemple de foi et de charité qu'ils nous offrent, c'est très encourageant...

P.S.: j'espère que l'administrateur ne m'en voudra pas de ce hors-sujet...

Oui, en effet, il est très dommage qu'elle ait été "béatifiée " par un INTRUS!, mais comme vous le dites si bien cela ne lui enlève rien dans le Ciel! !

Ne vous en faites pas, je ne crois pas que l'Admin vas nous en vouloir pour ce petit échange!

Au plaisir de vous relire! ! Wink

Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie de l'Incarnation

Message  Diane le Mar 31 Mar 2009 - 0:51


Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie de l'Incarnation

Message  Diane le Mar 31 Mar 2009 - 0:51


Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie de l'Incarnation

Message  Diane le Mar 31 Mar 2009 - 0:52


Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie de l'Incarnation

Message  Diane le Mar 31 Mar 2009 - 0:53


Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie de l'Incarnation

Message  gabrielle le Mar 31 Mar 2009 - 18:42

Si je puis me permettre, mes chères soeurs en Jésus.

Mère Marie de l'Incarnation est vénérable....

Vers le milieu du xviiie siècle, le culte rendu à la mémoire de Marie de l’Incarnation fut sur le point d’être porté à la connaissance officielle du Saint-Siège. Mais le traité de Paris qui céda le Canada à l’Angleterre interrompit les démarches élaborées. En 1867, les circonstances se montrèrent favorables à la reprise du projet. À la demande de Mgr Baillargeon*, évêque de Québec, commencèrent les procès préparatoires à l’introduction de la cause de la servante de Dieu. Voici les principales étapes de ce procès : introduction de la cause en cour de Rome, 1877 ; procès de non-culte, 1882 ; procès de réputation de sainteté, 1891 ; examen des écrits, 1895 ; validité des procès faits à Québec, 1897 ; procès de l’héroïcité des vertus, 1907–1910 ; décret sur l’héroïcité des vertus de Marie de l’Incarnation (l 9 juillet) 1911.

Il ne manque que deux miracles, obtenus par l’intercession de mère Marie, pour la proclamation solennelle de sa béatification.
Nos racines Canada...

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie de l'Incarnation

Message  Diane le Mar 31 Mar 2009 - 19:00

Cher Torquemada, nous n'avons jamais dit que Mère Marie de l'Incarnation était bienheureuse ! !

Diane

Nombre de messages : 2463
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie de l'Incarnation

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:42


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum