Canon 1748

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Canon 1748

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Sam 14 Fév 2009 - 6:01

Une réponse que j'ai fait à EA sur son forum à propos du canon 1748.


Carolus.Magnus.Imperator a écrit:L'imbécile d'EA appuie toute sa thèse loufoque sur le canon 1748. Cela reviendrait à peu près au même que s'il tentait d'asseoir un hippopotame sur une branche de sapin ...

Ainsi, EA, notre expert du droit et de la théologie, se voit repartir en guerre tel un Napoléon ...

Voyons le canon 1748 :

Can. 1748

§ 1 La charge de la preuve incombe à celui qui affirme.

§ 2 Si le demandeur ne prouve pas, le défendeur est absous.



Notre Napoléon du droit canonique fixe évidemment sur la § 1 du canon en question. La tactique d'EA consiste donc essentiellement à faire retomber le fardeau de la preuve sur les sédévacantistes pour ensuite s'ériger en juge de ce qui est ou n'est pas une preuve. Évidemment, EA dans sa très notoire bonne foi rendra toujours un "jugement" équitable et juste (sa judéité ?) ...

Ainsi, nous avons la preuve sur ce fil qu'EA est incapable de réfuter les sédévacantistes, à défaut de quoi, il tente plutôt de les faire taire en tordant systématiquement le sens du droit canon etc.

C'est exactement pour cette raison que j'ai ouvert ce fil afin qu'il cesse de nier tout simplement le sédévacantisme, et qu'il nous démontre, preuve à l'appui, que J. Ratzinger est Pape catholique ... ce qu'il n'a même pas tenté de faire sérieusement une seule fois sur ce fil en 7 pages déjà !

Plus précisément, cela fait plutôt longtemps que je demande à EA de nous démontrer la catholicité du soi-disant Pape auquel il nous urge de se soumettre (ou plutôt, selon le raisonnement lefebvriste, de ne pas dire qu'il n'est pas Pape et le reste on s'en balance) et chaque fois on assiste à de monumentales esquives ...

EA a même réussi à faire entrer dans les esprits une pseudo nécessité d'un jugement d'un tribunal ecclésiastique pour prononcer la perte d'office du Pape hérétique.

Mais faisons comme si c'était le cas :

Le canon 1748 s'adresse à ceux qui affirme un fait occulte non encore prouvé et constesté. Ex.: Si j'affirme que Pie XII, dont l'orthodoxie ne fut jamais remise en cause jusqu'à maintenant, a participé activement au culte des non-catholiques ... je devrai donc prouver le fait puisque dépourvu de toute notoriété !

Voyons, par exemple, les commentaires d'un canoniste à ce sujet :

R.P. Augustine, A COMMENTARY ON THE NEW CODE OF CANON LAW, t.7, p.192 a écrit:Can. 1748

Cela ne concerne pas les textes, lesquels sont supposés être sûrs et évidents, mais traite d'un point controversé ou d'un fait criminel auquel doit être prouvé la perpétration et la manière qu'on a allégué être arrivé.



Le fardeau de la preuve revient à celui qui affirme qu'un fait délictueux occulte s'est produit.

Voilà d'ailleurs pourquoi notre Napoléon du droit canon ne cite jamais le canon 1747 qui précède justement le canon 1748 :

Can. 1747

N’ont pas besoin de preuve:
1° Les faits notoires , d’après le Can. 2197 n2-3.
2° Ceux qui sont présumés par la loi;
3° Les faits allégués par l’un des plaideurs et admis par l’autre, à moins que la preuve ne soit néanmoins exigée par la loi ou par le juge.




Les faits notoires n'ont donc pas besoin de preuves.

Nous avons fourni des photos publiques claires et des textes publiés plutôt explicites à EA. Le R.P. Augustine nous assure également que le canon 1748 ne concerne pas les textes ... puisque ceux-ci (et aujourd'hui les photos) relèvent de la notoriété de fait !

Il existe des tonnes de photos des "Papes" conciliaires faisant activement une communicatio in sacris avec les non-catholiques. Cela est relaté par :

1- La presse mondiale.
2- Les conciliaires eux-mêmes.
3- Le Vatican.
4- Les traditionnalistes catholiques.
5- Les non-catholiques de toute sorte.

Il existe même un texte de Paul VI à VII où l'on permet la communicatio in sacris avec les schismatiques orthodoxes !

J. Ratzinger participe activement depuis très longtemps aux cultes des non-catholiques ... cela est notoire et n'a pas besoin d'être prouvé !

C'est alors que devant le fait notoire (qui ne se rapporte aucunement au canon invoqué par EA, le canon 1748) intervient le canon 2200 :

Can. 2200

§ 2 La violation extérieure de la loi étant posée, le dol (la volonté délibérée de l'enfreindre) est présumé au for externe jusqu’à preuve du contraire.



avec les commentaires de Woywod :

Rev. Stanislaus Woywod, O.F.M., PRATCTICAL COMMENTARY ON THE CODE OF CANON LAW, Vol. II, p.405 a écrit:
(canon 2200)

La règle susmentionnée est évidemment nécessaire pour le bien commun. Les lois sont publiées par les autorités, et c'est le devoir de celui qui en est le sujet de s'informer lui-même des ces lois, parce que le législateur ne peut informer chacun des sujets individuellement des lois qui sont édictées. Les autorités présument donc que le sujet connait la loi, et s'il les enfreint, il est considéré l'avoir fait intentionellement. S'il prétend être non imputable du délit, le fardeau de la preuve demeure entre ses mains.




Dès lors, nous en revenons à la question initiale de ce fil ...

EA peut-il prouver que J.Ratzinger est vrai Pape catholique ?

Puisque :

T. Bouscaren, S.J., CANON LAW a text and commentary, p.646 a écrit:Une personne participerait activement au culte des non-catholiques si, en plus d'être physiquement présente à l'endroit où l'on rend ce genre de culte, elle commet des actes positifs d'adoration en commun avec les adorateurs non-catholiques. Une telle coopération serait formelle si elle serait faite avec l'intention de vraiment prendre part au culte.

[...]

Il est concevable que même la seule présence passive puisse être accompagnée d'une intention interne d'approuver, de consentir, ou d'encourager le culte non-catholique; si cela se vérifierait, ce serait une coopération formelle à un acte qui est mal, et qui est interdit par la loi naturelle.


Et aussi :

R.Naz, TRAITÉ DE DROIT CANONIQUE, t.III, p.81, °86 a écrit:(Communicatio in sacris).

Elle se présente sous la première forme (formelle) quand un catholique participe à un culte hétérodoxe, avec l'intention d'honorer Dieu par ce moyen, à la manière des non-catholiques.

[...]

Une telle participation est interdite parce qu'elle implique profession d'une fausse religion et partant, reniement de la foi catholique.

[...]

Ceux qui participent de façon active et formelle au culte des non-catholiques sont présumés adhérer aux croyances de ces derniers.





À EA donc de prouver l'orthodoxie de J. Ratzinger !


Dernière édition par Carolus.Magnus.Imperator. le Dim 12 Juin 2011 - 2:03, édité 1 fois

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 23/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canon 1748

Message  Invité le Sam 14 Fév 2009 - 13:22

Karl dit

À EA donc de prouver l'orthodoxie de J. Ratzinger !


Je ne peux que féliciter Karl pour la preuve formelle qu’il établi pour confondre Ratzinger de sa non-orthodoxie. Karl demande à sont tour à EA de prouver l’orthodoxie de J. Ratzinger et sans doute il ne le fera pas parce qu’il ne le peut pas.

Cependant, à quoi cette juste confusion de EA nous mène ?

Je me fais l’avocat du Diable et je dis à Karl ceci :

Moi, Géronimo, ami de EA (Géronimo était chamane… donc mon unité avec EA s’explique), je suis adepte de l’église conciliaire et vous venez de me prouvez que mon pape n’est pas orthodoxe, donc pas catholique et, par conséquent, pas légitime. OK. Votre désir est donc de vouloir pour l’église conciliaire à laquelle nous appartenons, un pape qui soit catholique et donc bien pape.
Nous sommes, enfin, convaincu de votre démonstration.
Cependant, nous nous permettons de vous dire cher Karl que l’Eglise catholique a vécu et continué de vivre sans pape parce qu’elle a eu des faux papes. Si donc, comme vous nous le prouvez, vous avez confondu J. Ratzinger d’être un faux pape (parce que sa non-catholicité ne peut entraîner que la conclusion d’être faux pape). eh ! bien il ne s’agit qu’au pire, d’une vacance du Saint Siège telle que l’Eglise en a vu bien des fois (38 fois parce que 38 faux papes). Nous n’avons qu’à attendre, qu’à la suite de l’épreuve de faux pape que nous endurons, notre Chère église se trouve un nouveau pape, orthodoxe et vrai pape.
N’est-ce pas que tout reviendrait dans l’ordre s’il y avait à la tête de l’église conciliaire un pape orthodoxe ?
Vous pensez avoir prouver la non-catholicité de J. Ratzinger. Cependant, nous vous demandons, cher Karl, de bien vouloir encore considérer que nous avons adopté la doctrine du concile, comme doctrine de l’Eglise. Comme notre Mentor, Marcel d’illustre mémoire, nous ne pouvons pas la rejeter parce qu’il en a signer tous les documents sans jamais s’en repentir. Ce que nous voulons, ce n’est pas de supprimer cette doctrine conciliaire mais d’y rajouter plus de tradition…ce qui a manqué jusqu’ici mais ce qui est en train de se corriger comme par la magie de notre longue protestation. Alors il faudrait, pour que votre démonstration soit complète, que vous reprochiez à J. Ratzinger quelque chose qui soit en opposition aux bases établie à Vatican II …ce que, certes, vous ne vous êtes pas inquiété ?


Fin de l’altercation de l’avocat du diable.

Je me permets de vous poser cette question parce que c’est sans doute le grand espoir de la plupart des sedevacantistes qui bien évidement excluent tous les papes conciliaires de toute dignité ou charge mais, qui, malheureusement, donne à l’église conciliaire, elle-même, le moyen d’y remédier.

Comme semble réalisée la prophétie de La Salette :
Rome a perdu la foi et est devenu le Siège de l’Antechrist.

La constatation sedevacantiste est tout autre:
J. Ratzinger, le 4ème successeur de l’église conciliaire, (église dont nous n’avons pas à connaître l’identité) a perdu la foi, donc l’église conciliaire n’a plus de pape orthodoxe, donc plus de pape du tout ! Cependant, il y a dans l’église conciliaire ce fameux mouvement tout en faveur de la catholicité, de la Tradition et de l’orthodoxie, mouvement formé d’évêques, de prêtres et de fidèles qui continuent de donner tous les sacrements que les fidèles sont en droit d'attendre de l'Eglise et qui oeuvrent pour que la Tradition revienne à Rome et qu’enfin il y ait un pape catholique à la tête de l’église conciliaire.

Je viens de résumer tout simplement la démarche des membres du forum GDF ! Vous l’avez bien compris. Et je sais que ce n’est pas du tout la votre…grâce à Dieu !

Ceci me fait penser à un voyage que j’aurais fait et, en revenant dans ma propriété : J’apprends et je vois que toute ma maison, ma femme et mes enfants ont été engloutis sous une bombe qui a tout détruit et que ma seule constatation soit la suivante :
« Quel malheur, j’ai perdu mon siamois, comment en trouverais-je un autre ! »

Qui va se prendre la tête à juger de la catholicité de la Reine d’Angleterre parce que étant le ènième chef de l’Eglise Anglicane, elle ne consent pas à professer la doctrine catholique ?

Que l’on juge de la catholicité d’Henri VIII, le fondateur de cette fausse église puisqu’il fut d’abord de profession catholique et qu’ensuite il devint anglican…cela se comprend. Mais comment peut-on reprocher à un de ses successeurs, ou chercher à prouver que l’un d’eux ne professait pas la foi catholique. La preuve est infiniment plus simple et plus sûr. Tous ces chefs de l’Eglise anglicane étaient hérétiques par le seul fait de leur appartenance à l’église Anglicane, indépendamment même de l’adhésion partielle ou totale à la foi catholique qu’ils auraient prétendu proclamer.

Pour les mêmes raisons, nous n’avons pas à perdre notre temps à l’inutile preuve de la non-catholicité des chefs de l’église conciliaire. C’est leur appartenance à cette secte qui en est la preuve la plus sûr. De même pour Marcel. On peut très bien monter qu’il n’a pas été orthodoxe en tout un tas de points. Cependant, le plus sûr moyen de prouver son hérésie, c’est son appartenance à une église hérétique qu’il a co-fondé à Vatican II avec la racaille de son espèce.
D’ailleurs, il n’est pas inutile de remarquer que la plupart des hérésies à Marcel, notamment celles qui touchent à l’identité de l’Eglise, à ses droits, à sa juridiction et au Saint Siège sont toutes des hérésies pour tenter de faire coller le catholicisme à sa diablesse d’église conciliaire et d’enfourner tout chaud des catholiques dans la secte… en leur faisant croire qu’il est impossible d’être catholique sans y adhérer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Canon 1748

Message  Eric le Sam 14 Fév 2009 - 19:34

celui-là est mon frère a écrit :

Cependant, à quoi cette juste confusion de EA nous mène ?
Tout simplement à démontrer, sur le propre terrain de son site, que les prises de positions du "grand" EA sont absurdes et insoutenables !
Concernant son cas, cela est, certes, une perte de temps ... mais pour les nombreux égarés (et naïfs) qui lisent le forum d'EA en quête de quelques vérités, cela peut-être salutaire ...
Cependant, j'en conviens, ceci revient pour le gros du temps passé sur ce forum de tordus, à pi.... dans un violoncelle !
Mais, une chose est sûre : nul combat doctrinal n'est vain ...

Je me fais l’avocat du Diable et je dis à Karl ceci :

Moi, Géronimo, ami de EA (Géronimo était chamane… donc mon unité avec EA s’explique), je suis adepte de l’église conciliaire et vous venez de me prouvez que mon pape n’est pas orthodoxe, donc pas catholique et, par conséquent, pas légitime. OK. Votre désir est donc de vouloir pour l’église conciliaire à laquelle nous appartenons, un pape qui soit catholique et donc bien pape.

Je vais répondre à Géromino, ami d'EA et avocat du diable (pour la circonstance) ...
Notre désir, ou, pour mieux dire, notre but, n'est absolument pas de vouloir (pour votre secte) un légitime et véritable successeur de Pierre étant donné que de toute manière, même si (et comme si ... !!!) cela était possible, vous n'en voudriez pas tant vous êtes étrangers à la Sainte doctrine catholique ...
Par contre, je vais tenter de vous démontrer que, même, si notre désir était celui-ci, il serait irréalisable !!!

Nous sommes, enfin, convaincu de votre démonstration.
Cependant, nous nous permettons de vous dire cher Karl que l’Eglise catholique a vécu et continué de vivre sans pape parce qu’elle a eu des faux papes. Si donc, comme vous nous le prouvez, vous avez confondu J. Ratzinger d’être un faux pape (parce que sa non-catholicité ne peut entraîner que la conclusion d’être faux pape). eh ! bien il ne s’agit qu’au pire, d’une vacance du Saint Siège telle que l’Eglise en a vu bien des fois (38 fois parce que 38 faux papes). Nous n’avons qu’à attendre, qu’à la suite de l’épreuve de faux pape que nous endurons, notre Chère église se trouve un nouveau pape, orthodoxe et vrai pape.
N’est-ce pas que tout reviendrait dans l’ordre s’il y avait à la tête de l’église conciliaire un pape orthodoxe ?
Précisément, vous n'avez rien compris à la situation que nous vivons "cher" Géronimo !!! ...
Cette vacance du Saint Siège n'a rien à voir avec toutes les autres !
Votre ami EA, vous et les vôtres, attendez un "pape vraiment orthodoxe" pour l'église que vous prétendez, malgré tout, catholique ...
Le gros problème, celui que vous voulez ignorer, c'est l'invalidité des nouveaux rites d'ordination tant sacerdotale qu' épiscopale .
Ainsi, par qui, par quel conclave, votre "vrai pape, vraiment orthodoxe", pourrait-il être validement élu ?
Par des "cardinaux" qui n'en sont que par l'appellation que le monde et les divers sectes leur donnent ??? !!! ...
Ici est aussi le problème des "Materialiter" .


Vous pensez avoir prouvé la non-catholicité de J. Ratzinger. Cependant, nous vous demandons, cher Karl, de bien vouloir encore considérer que nous avons adopté la doctrine du concile, comme doctrine de l’Eglise. Comme notre Mentor, Marcel d’illustre mémoire, nous ne pouvons pas la rejeter parce qu’il en a signer tous les documents sans jamais s’en repentir. Ce que nous voulons, ce n’est pas de supprimer cette doctrine conciliaire mais d’y rajouter plus de tradition…ce qui a manqué jusqu’ici mais ce qui est en train de se corriger comme par la magie de notre longue protestation. Alors il faudrait, pour que votre démonstration soit complète, que vous reprochiez à J. Ratzinger quelque chose qui soit en opposition aux bases établie à Vatican II …ce que, certes, vous ne vous êtes pas inquiété ?
Cher Géronimo, vous êtes un bien piètre avocat de votre maître ...
Je peux vous démontrer, assez facilement, que Jojo 16 est allé, au moins dans un domaine, à l'encontre de la volonté de V.2 et de Montini ...
Ce domaine n'est pas des moindres puisqu'il s'agit de la liturgie !

La constatation sedevacantiste est tout autre:
J. Ratzinger, le 4ème successeur de l’église conciliaire, (église dont nous n’avons pas à connaître l’identité) a perdu la foi, donc l’église conciliaire n’a plus de pape orthodoxe, donc plus de pape du tout ! Cependant, il y a dans l’église conciliaire ce fameux mouvement tout en faveur de la catholicité, de la Tradition et de l’orthodoxie, mouvement formé d’évêques, de prêtres et de fidèles qui continuent de donner tous les sacrements que les fidèles sont en droit d'attendre de l'Eglise et qui œuvrent pour que la Tradition revienne à Rome et qu’enfin il y ait un pape catholique à la tête de l’église conciliaire.

Je viens de résumer tout simplement la démarche des membres du forum GDF ! Vous l’avez bien compris. Et je sais que ce n’est pas du tout la votre…grâce à Dieu !
Cette démarche est, à proprement parler, celle des semi-"sédévacantistes" !!!
Ceux-ci fondent tous leurs espoirs sur, notamment, les dingos de la lignée Thuc, pipeau et compagnie ...
Mais ces pauvres gens, dès que vous leur demandez des noms d'évêques thuc vraiment cathos, n'ont aucune réponse à vous fournir ...
Je me suis entendu dire plusieurs fois : "pour les Thuc, c'est au cas par cas ... !!!", sous-entendu : tous ne sont pas fréquentables, mais il y en a ...
Quant à pousser "l'extrême courage" à vous fournir charitablement des noms d'évêques ou de prêtres catholiques issue de cette lignée, là ... c'est le silence radio total !!!

Pour les mêmes raisons, nous n’avons pas à perdre notre temps à l’inutile preuve de la non-catholicité des chefs de l’église conciliaire.

Ça, c'est votre point de vue .
Pas le mien ...
Ce qui s'avance sans preuves, se nie sans preuves !
Mais, je vous autorise, si vous le voulez, à estimer qu'un catholique puisse perdre son temps en des démonstrations doctrinales qui tendent à démasquer l'imposture au profit de la vérité.

C’est leur appartenance à cette secte qui en est la preuve la plus sûre.
Or, cette appartenance, même si elle se prouve facilement, doit être démontrée quand même !

De même pour Marcel. On peut très bien monter qu’il n’a pas été orthodoxe en tout un tas de points. Cependant, le plus sûr moyen de prouver son hérésie, c’est son appartenance à une église hérétique qu’il a co-fondé à Vatican II avec la racaille de son espèce.
Exact .
Mais je doute fort que ce seul "argument" suffise à convaincre un novice ou, "pire" encore, une personne de bonne foi endoctrinée par la Frat ...
Je dirais même, au contraire !
Je connais bien quelqu'un qui pourrait en témoigner, largement, ici ...

D’ailleurs, il n’est pas inutile de remarquer que la plupart des hérésies de Marcel, notamment celles qui touchent à l’identité de l’Eglise, à ses droits, à sa juridiction et au Saint Siège sont toutes des hérésies pour tenter de faire coller le catholicisme à sa diablesse d’église conciliaire et d’enfourner tout chaud des catholiques dans la secte… en leur faisant croire qu’il est impossible d’être catholique sans y adhérer.
D'accord !
Mais cela doit se démontrer .

Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canon 1748

Message  Invité le Dim 15 Fév 2009 - 16:06

Ad Patres a dit :

Ce qui s'avance sans preuves, se nie sans preuves !
Mais, je vous autorise, si vous le voulez, à estimer qu'un catholique puisse perdre son temps en des démonstrations doctrinales qui tendent à démasquer l'imposture au profit de la vérité.

Non, je ne m’autorise pas à dire « qu’un catholique puisse perdre son temps en des démonstrations doctrinales qui tendent à démasquer l'imposture au profit de la vérité. »


Effectivement, il est parfaitement opportun d’avancer les démonstrations doctrinales pour démasquer l’imposture dans laquelle se trouve une personne afin qu’elle parviennent à la vérité. Cependant, quand nous attaquons la secte de Vatican II qui est sans doute la plus terrible qui n’ait jamais existée, convient-il de dénoncer en priorité la doctrine de tel ou tel membre, serait-il un de ses chefs plutôt que de s’attaquer à la secte elle-même.
Prenons l’exemple de la secte de la franc-maçonnerie. Va-t-on en priorité confondre un maçon ou un grand dirigeant maçon en lui disant que sa doctrine n’est pas catholique ou ne va-t-on pas plutôt le confondre en lui montrant que c’est la secte à laquelle il appartient n’est pas catholique. Par conséquent, s’il n’est pas catholique, ce n’est pas par manque de fidélité à certains principes catholiques mais parce qu’il appartient à cette secte.
De même pour chaque pape conciliaire. Je dirais peu importe leur doctrine ou même la différence de doctrine entre eux. L’essentiel de leur déviation, c’est l’appartenance à un secte démoniaque qui n’a pas d’autre but que de détruire tout fondement catholique.
Cher Ad Patres, vous dites agir en fonction des faibles qui se laissent ou risquent de se laisser séduire par ces antéchrists et en cela vous faites bien. Mais en attaquant les personnes et en réussissant à les confondre d’hérésies, vous allez peut-être réussir à détacher l’estime des naïfs pour ces hérétiques. Cependant, ils ne feront qu’attribuer ces écarts à la faiblesse humaine et risque de rester attacher à la secte. C’est aussi ce que fait la Fraternité. Je vais donner un exemple précis.

Marcel a attaqué Jean-Paul II doctrinalement en le confondant d’hérésie.
Voici, son accusation précise :
« Nous voyons Jean-Paul II approuver des hérésies comme celles, par exemple, selon laquelle musulmans et catholiques adorent le même Dieu. » (Fideliter N°51). Et encore : (Fideliter N°97)
Or, lui-même a signé la Constitution dogmatique sur l’Eglise, Lumen Gentium qui affirme que Avec les musulmans… « nous adorons le Dieu unique, miséricordieux, futur Juge des homme au Dernier jOur »
Ainsi, Marcel confond d’hérésie un pape de Vatican II. Or, Jean-Paul II ne fait dans cette affirmation que de redire la foi conciliaire établi à Vatican II par Lefèbvre.
Marcel a réussit son coup, il a dégringolé JP II et continué de considéré l’église de Vatican II qui est basé sur cette doctrine comme l’Eglise de J-C.
Marcel a souvent attaqué les personnes et notamment les chefs de l’église conciliaire et il a toujours épargné l’église qu’ il n’a jamais cessé d’assimiler à l’Eglise catholique.
La position que Ad Patres nomme « semi-sedevacantiste » que l’on trouve dans GDF a quelque part sa source dans la stratégie à Marcel. On flingue quelque tête de pipe de la secte au gré des parties de chasse et on garde la secte…ou quelques uns de la secte comme les incontournables trados.

Dans les premiers Siècles de l’Eglise, Saint Just refusait de se scandaliser des égarements doctrinaux au des agissements des hérétiques parce que, disait-il, il ne faut voir là que les effets diabolique de leur secte.
C’est donc simplement dans ce sens que j’au voulu m’exprimé pour montrer que la cause est toujours plus grave que les effets et que par conséquent corriger la cause est plus efficace que de corriger les effets.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Canon 1748

Message  Eric le Dim 15 Fév 2009 - 17:30

celui-là est mon frère a écrit :

Cependant, quand nous attaquons la secte de Vatican II qui est sans doute la plus terrible qui n’ait jamais existé, convient-il de dénoncer en priorité la doctrine de tel ou tel membre, serait-il un de ses chefs plutôt que de s’attaquer à la secte elle-même.
Eh bien, je dirais que le moyen le plus radical et efficace pour terrasser un monstre consiste à s'attaquer violemment à la tête de ce même monstre !

" je frapperai le pasteur (la tête) et le troupeau sera dispersé ...", l'ennemi l'a bien compris ...


celui-là est mon frère a écrit :

Prenons l’exemple de la secte de la franc-maçonnerie. Va-t-on en priorité confondre un maçon ou un grand dirigeant maçon en lui disant que sa doctrine n’est pas catholique ou ne va-t-on pas plutôt le confondre en lui montrant que c’est la secte à laquelle il appartient qui n’est pas catholique. Par conséquent, s’il n’est pas catholique, ce n’est pas par manque de fidélité à certains principes catholiques mais parce qu’il appartient à cette secte.
Vous citez un cas extrême sur lequel les Papes ont tranchés clairement : les FM sont excommuniés de facto !
Cependant, soyons justes, il y a au sein de la Frat, par exemple, nombre de gens qui ont été endoctrinés par de beaux parleurs ensoutanés .
Leur faute majeure réside dans le fait d'avoir cru, plus sûrement, en des hommes qu'en la doctrine catholique, que, par ailleurs, beaucoup ne connaissent pas ...
Ceci est très grave, je le conçois ; mais, pour autant, quel "traitement" préconisez-vous pour ces âmes ?
Leur répéter 100 000 fois qu'ils appartiennent à une secte et qu'il faille qu'ils vous croient sur parole ?
Ou leur prouver, arguments à l'appui, cet état de fait dramatique ?

Pour ma part, j'ai tranché ...

Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canon 1748

Message  Invité le Dim 15 Fév 2009 - 17:42

CLEMF ne veut-il pas tout simplement dire que le fait de s'attaquer à la manœuvre de l'ennemi directement englobe le fait de s'attaquer, entre autres, à son chef visible ? Mais que ce chef visible n'étant que la partie émergée de l'iceberg, on risque de ne pas voir l'origine du combat de l'ennemi, dont le chef visible n'est qu'un pion parmi d'autres ? Et donc que cela entrainera de notre part un combat partiel contre un des pions, sans attaquer la mal à la racine ? C'est comme ça en tout cas que je comprends ce qu'il veut dire.
Ça ne veut donc pas dire qu'on ne doit pas s'attaquer à cette tête visible, bien au contraire, mais qu'il ne faut pas s'y limiter, sous peine de ne pas combattre tout l'ennemi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Canon 1748

Message  gabrielle le Jeu 19 Fév 2009 - 1:02

Seul Dieu frappera la racine de ce mal, car ce n'est pas contre ds puissances visibles que nous combattons, Saint Paul nous le rapelle.

De plus , le grand Apôtre des Gentils, nous dit que l'heure viendra où surgira le mystère d'iniquité, c'est je pense ce que nous vivons.

Il ne nous sera jamais donné d'abattre Lucifer lui-même, Notre-Seigneur le fera de sa Toute-Puissance, en attendant ce jour merveilleux, il faut comme le dit Ad Patres, il faut frapper à la tête de ce monstre de toutes nos forces, sans jamais se lasser.

Certes, parfois nous sommes un peu maladroits, que de coups d'épées dans l'eau... qu'importe rectifions notre tir et recommençons.

Oui, il y des âmes dans la Frat qui ne savent pas... alors, il faut de la patience et de la prière pour démonter le système d'hérésies que la Frat véhiculent...

Courage! Il a vaincu et avec Lui nous vaincrons

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canon 1748

Message  Invité le Jeu 19 Fév 2009 - 1:40

Je pense que vous m'avez mal compris. Quand je parlais de partie invisible en opposition à la partie , je ne parlais pas des démons dont parle Saint Paul. Mais des sociétés secrètes par exemple, et de leur différents plans, ou encore des divers agents de moindre niveau qui font un travail de sape qui localement sans qu'il paraisse au grand jour. On ne peut les ignorer sous prétexte qu'ils ne paraissent sur le devant de la scène. Et quant à l'expression "racine du mal", évidemment qu'on ne vas pas descendre en enfer pour trucider Satan, mais attaquer la racine du mal dans notre genre, celle qui est sur terre et combattable.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Canon 1748

Message  Invité le Jeu 19 Fév 2009 - 4:46

Torquémada à dit :

De plus , le grand Apôtre des Gentils, nous dit que l'heure viendra où surgira le mystère d'iniquité, c'est je pense ce que nous vivons.*

Un jour je demandais à l’Abbé Aulagner comment se faisait-il qu’il y avait dans son église, deux doctrines, deux cultes, deux cathéchismes et que presque tout était en double, en triple ou par dizaines.

Il me répondit :
« mais, c’est le mystère d’iniquité. »
Sa réponse signifie que l’annonce de ce mystère d’iniquité ferait que personne ne pourrait plus rien comprendre et que la confusion serait comme légitime même sur l’identité de l’Eglise et ses attributs fondamentaux.

Evidemment cette explication du Mystère d’iniquité donne des ailes d’anges à la Frate mais elle est extrêmement perverse.

En effet, je pense que l’iniquité ne peut pas être l’objet d’un mystère puisque l’iniquité est la perversité de l’homme et que cette perversité étant humaine elle est parfaitement explicable. Pourquoi alors cette association de mot « Mystère d’iniquité »

Voici l’explication qu’en donne la Chaine d’or de St Thomas :

" le mystère de l’iniquité, c’est-à-dire, l’iniquité cachée, "garde ce qu’elle voile," "jusqu’à ce qu’elle soit enlevée de ce milieu," c’est-à-dire jusqu’à ce que cette iniquité soit publiquement manifestée, et au milieu qu’elle occupait acquière une sorte de publicité.

D’après cette explication, le mystère d’iniquité ne veut pas dire que l’iniquité est un mystère incompréhensible, encore moins que l’on devrait s’incliner devant l’iniquité de l’église de Vatican II comme un nouveau mystère de foi comme le propose ce pervers Aulagner mais que l’iniquité est CACHEE, cachée derrière 2500 évêques au Concile Vatican II, iniquité cachée derrière la tradition , pardon iniquité cachée dessous la trdouillerie et les beaux ornements de Marcel et de sa génération spontanée sortie du tas de chiffon de l’église de Vatican II et qui s’est répandue comme une nuée de rats dépouillant l’Eglise catholique de tout ce qui lui appartenait exclusivement..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Canon 1748

Message  gabrielle le Jeu 19 Fév 2009 - 18:05

Le mystère réside dans le fait, facilement constatable, que la majorité des catholiques , ont basculés dans l'apostasie, cela dépasse l'entedement, tout de même en 58 ce n'était pas tous des pourris.

L'abbé Aulagnier et la Frat sont une preuve vivante de ce mystère...

Les guérardiens aussi, la Petite Église en France avec ses ramifications aussi...

gabrielle

Nombre de messages : 2042
Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Canon 1748

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:14


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum