La cuisine du Diable ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La cuisine du Diable ...

Message  Sandrine le Dim 8 Fév 2009 - 15:46

Tout le monde en conviendra, nous faisons partie du « troupeau » ( qu’on soit une brebis galeuse ou non … ) d’une certaine catégorie de personnes dont l’iniquité n’est plus à prouver ….Twisted Evil
Ces « éleveurs », en bons maîtres … du monde, se doivent de nourrir leurs ouailles afin qu’elles les servent utilement pig

Bref, cette « bonne pitance » nous engraisse largement afin de nous rendre aussi dociles que des agneaux pour qu’à notre tour, nous engraissions leurs poches déjà bien garnies … Quoi de plus naturel que de rendre au centuple à ses bienfaiteurs …

Donc afin de rendre hommage à nos chers … je ne trouve pas les mots … enfin, pour leur rendre hommage, donc, je propose d’ouvrir un fil sur le travail fabuleux qu’ils accomplissent pour nous n(p)ourrir, pour nous faciliter la vie, enfin, pour nous aider à mieux passer l’arme à gauche ou plutôt à passer plus rapidement, pour tout ce MAL qu’ils se donnent alors qu’eux-mêmes ne touchent pas à cette mangeaille imm… ( K*sher oblige…). Vraiment quelle abnégation de leur part ! cheers

Alors pour que cet hommage soit à la hauteur de leurs bienfaits, il faut décortiquer chaque parcelle, chaque élément de « matière ingérée » pour mieux comprendre les efforts, que dis-je, les SACRIFICES ( en tous genres …) dont ils usent ( et abusent …) pour nous éviter la peine de penser par nous-mêmes !
Nous emprunterons donc (sans faire de vilains jeux de mots) leur sécateur et trancherons dans le vif : nous y reconnaîtrons la signature de « leur dieu » , grand architecte de l’univers envers lequel ils vouent un culte sans bornes … leur récompense sera , de ce fait, à la mesure de leur dévouement, n’en doutons pas ! Evil or Very Mad

Avertissement : les brebis galeuses devront s’abstenir sous peine de passer à l’abattoir . Aucune place ne sera faite au mensonge ! Qu’on se le dise ….

A suivre …

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cuisine du Diable ...

Message  Sandrine le Dim 8 Fév 2009 - 17:28

Avant de commencer, j’aimerai clarifier un point pour les esprits chagrins sur lequel je tiens particulièrement . En aucune manière, je ne fais l’apologie du bio . Là n’est pas la question .

Je souhaite ici uniquement démontrer que l’alimentation lambda est non seulement déplorable mais surtout dangereuse pour notre santé et celle de nos enfants. Rien de plus.

D’ailleurs, j’invite vivement les membres à participer à ce fil, pour apporter leurs connaissances en la matière. Sujet qui , d’un premier abord, peut paraître futile . Mais si l’on y regarde de plus près, ne sommes-nous pas responsables de la santé de notre procréation qui fera la société de demain et qui devra affronter nos ennemis avec force ?

La race dégénère, c’est un fait . Ne laissons pas nos enfants dégénérer davantage et donnons-leur toutes les chances ( dans la mesure de nos possibilités bien sûr ) de devenir des hommes forts , combatifs et … humbles devant Notre-Seigneur.

Nous avons le droit mais surtout le devoir de savoir ce que l’on met dans notre assiette . Autant nous devons savoir ce que l’on mange, autant nous devons connaître les effets dévastateurs de ces substances rajoutées sur la santé . C’est primordial .
Rien n’est le fruit du hasard , il faut bien se demander pourquoi ces rajouts ? Et à quelles fins ?

Mais bon, ce n’est que mon avis …. j'ai fait une entorse au règlement là ! pirat

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cuisine du Diable ...

Message  Sandrine le Dim 8 Fév 2009 - 18:05

Le sucre


Dr Kousmine dans « Sauvez votre corps ! »

Quelles sont donc les modifications importantes qu’apporte la civilisation aux mœurs alimentaires ?
Pourquoi est-ce à la fin du siècle passé * ( 19e s ) que s’est produite cette détérioration si frappante de la santé publique ?
Pourquoi, dès cette époque, certaines maladies, connues pour être celles des gens riches, se sont-elles répandues et ont-elles gagné toutes les couches sociales et spécialement celle des paysans ?

Deux faits très importants sont venus, au XIXe siècle, modifier les traditions alimentaires. Le premier a été la mise à la portée de tous du sucre blanc raffiné ; le deuxième, le remplacement progressif des vieux moulins à main, à vent et à eau par les meuneries modernes.

Il y a moins de deux siècles, on ne trouvait sur le marché que du sucre de canne importé des Tropiques, donc cher. Sa technique de préparation est simple : la canne à sucre est fragmentée et macérée. Le jus obtenu est évaporé jusqu’à cristallisation. Ce sucre n’est que peu raffiné et garde une couleur brune.

Au moment des guerres napoléoniennes et du blocus continental, le sucre de canne ne parvint plus en Europe.
Napoléon encouragea grandement la production du sucre que des chimistes allemands avaient extrait de la betterave.
Cependant, en employant le même procédé d’extraction que pour la canne à sucre, le produit obtenu était d’un goût désagréable.
Il fallut le purifier jusqu’à l’obtention du beau sucre blanc que nous connaissons.

Mais lors de ces purifications successives, toutes les substances minérales, toutes les vitamines qui accompagnent le sucre et en permettent l’emploi par la plante, en particulier le facteur d’utilisation du glucose à base de chrome, furent éliminés.
On obtint une substance chimique pure, donc morte, d’un goût certes agréable, mais uniquement porteuse de ce qu’on nomme aujourd’hui des calories vides. […]

L’usage du sucre raffiné [ et de la farine blanche ] a remplacé l’harmonie fort complexe d’une nourriture privée de facteurs vitaux importants. De telles pratiques abaissent jusqu’à dix fois la teneur de la nourriture de l’homme civilisé en certaines vitamines indispensables .

Cela permet de vivre, mais non d’être bien portant, ni de transmettre aux enfants, avant leur naissance, un capital de santé intact.

[…]

C’est à partir du milieu du XIXe siècle et du développement des industries que sont intervenues les premières et très profondes modifications de notre façon de nous nourrir : c’est à ce moment que se place l’introduction progressivement croissante, due à l’abaissement de leur coût, du sucre raffiné [ et de la farine blanche].

Mais à ces premières déviations alimentaires sont venues peu à peu s’en ajouter d’autres qui ont encore abaissé d’une façon sensible notre ration quotidienne de vitamines.

* Cf. les études du dentiste américain Weston Price sur la cause des caries dentaires

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cuisine du Diable ...

Message  Sandrine le Dim 8 Fév 2009 - 18:23

Voici un texte, trouvé par ma belle-sœur qui se reconnaîtra et que je remercie cheers, fort intéressant !

"Extrait du chapitre sur le sucre du livre du Dr David Schweitzer"

Le sucre est un élément de base des féculents. Le sucre de canne contient 14% d'éléments-traces, minéraux et vitamines, qui nous ont donné la vie, en plus de la chlorophylle.

Le sucre que nous achetons au supermarché pour notre consommation personnelle est chauffé dans du lait de chaux : le calcium et les protéines sont éliminés. Il devient, dans un premier temps, un alcaloïde et toutes les vitamines sont détruites.

Dans une seconde phase, le sucre est mélangé à de la chaux acide, du gaz carbonique, du dioxyde de soufre et, enfin, du bicarbonate de sodium. La mixture est bouillie et refroidie plusieurs fois, puis cristallisée et centrifugée. Cette masse morte est ensuite traitée avec de l'hydroxyde de strontium. Puis, elle arrive à la raffinerie, où elle passe sur de l'acide de charbon de chaux, pour la nettoyer.

La couleur foncée est enlevée en ajoutant de l'acide sulfurique, ensuite elle est filtrée avec de la poudre d'os calcinée. Enfin, elle est colorée avec du "Indathrenblue" ou avec le très toxique "Ultramarine". La composition chimique de ce produit est C12H22O11, et vous pouvez l'acheter dans les magasins sous la dénomination de "pur sucre de canne", morceaux de sucre, bonbons, etc.

Toute la vitalité et les forces protectrices en ont été détruites, et ce produit appelé sucre a une densité atomique de 98.4 à 99.5. Ce type de densité est classé dans la catégorie des poisons. Ce sucre industriel irrite les membranes des muqueuses, les tissus, les glandes, les vaisseaux sanguins et le tractus intestinal de la personne qui le consomme.

Le sucre blanc a aussi pour effet de paralyser le mouvement péristaltique de l'intestin et conduit à une défaillance du système immunitaire. Le "tissu dentaire" a une "pression tissulaire" de 7 At. Le sucre industriel augmente cette pression osmotique à 34 At. L'émail dentaire est la substance la plus dure du corps humain, avec les os.. Nous avons trouvé des dents qui ont séjourné 100 000 ans dans le sol et sont restées intactes malgré la chaleur, le froid, la pluie, la neige, les bactéries, etc. Le sucre blanc fabriqué par l'homme est capable, en revanche, de détruire l'émail des dents en quelques heures. Il pénètre comme un clou dans la structure du tissu dentaire et le rend cassant.

Ce que la nature n'a pas réussi à faire depuis le commencement, l'homme l'a fait en un rien de temps. Il est le seul être qui détruit la valeur nutritive de sa nourriture avant de la consommer. Note de FW : lorsque vous achetez du sucre brun au super-marché, du sucre en morceaux, de la vergeoise ou de la cassonnade, il ne s'agit nullement de sucre complet, ni bio ni rien du tout; c'est en général du sucre blanc teinté… pour mieux embrouiller le consommateur !

Pour ma part, ça me suffit ... Twisted Evil

Il existe une plante, interdite en France ( ! ), la stevia rebaudiana, qui remplace le sucre. Une feuille dans votre tasse de thé ( ou autre chose ! ) et c'est sucré ! Et cela sans les inconvénients du sucre blanc ...

Voici le lien pour vous procurer les graines ou les plants de cette plante :
http://www.lamaisondustevia.com/index.php

A vos jardins ( ou vos pots ... pour ceux qui n'ont pas de jardin ! ) ... flower

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cuisine du Diable ...

Message  Sandrine le Dim 8 Fév 2009 - 18:31

Voici une stevia rebaudiana ...



Nos amis canadiens ont de la chance, la stevia est autorisée à la vente sous forme de complément alimentaire ... Profitez-en !!! Smile

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cuisine du Diable ...

Message  Catherine le Dim 8 Fév 2009 - 18:37

Effectivement les additifs alimentaires sont loin d'être sans danger...Sous prétexte de conservateurs, colorants ou arômes, on nous fait en fait avaler du poison qui nous tue à petit feu. La vidéo qui suit montre qu'il y en a dans presque tous les produits courants du supermarché...ça fait froid dans le dos!!


Catherine

Nombre de messages : 713
Age : 31
Date d'inscription : 14/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cuisine du Diable ...

Message  Catherine le Dim 8 Fév 2009 - 18:41

Celle-ci ne se cantonne pas seulement à l'alimentation, mais explique bien que, effectivement, "on" nous empoisonne!!!...par tous les moyens possibles!


Catherine

Nombre de messages : 713
Age : 31
Date d'inscription : 14/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cuisine du Diable ...

Message  Sandrine le Dim 8 Fév 2009 - 19:05

Merci Philothée pour ces preuves en images cheers

A propos des additifs, en 1961, le Dr Richard Caldecott disait : « Les produits chimiques sont de loin plus mutagènes pour l’homme que ce que le sont les radiations. A ce sujet, les additifs de nos jours pourraient représenter un danger encore plus grand. »

Et dire que c’était en 1961 !!! Que dire aujourd’hui ? affraid

Les personnes âgées, les enfants, les bébés et les femmes enceintes et allaitantes sont les premiers à être touchés gravement par ces poisons.

On s’y retrouve …. stérilité, avortement, dégénérescence, euthanasie … beau cocktail ! Twisted Evil

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cuisine du Diable ...

Message  Sandrine le Dim 8 Fév 2009 - 19:43

Concernant la deuxième vidéo postée par Philothée, j’aimerai préciser un point.

Le Monsieur en question dénonce une vérité que personne ici niera. Cependant, j’ai noté qu’il faisait un amalgame entre des produits effectivement chimiques et dangereux et d’autres complètement inoffensifs .
Prenons le cas de l’acide citrique notamment qu’il cite. C’est un acide d’origine naturelle obtenu par fermentation de solutions sucrées naturelles.
A sa décharge, c’est un acide qui peut être parfois fabriqué synthétiquement ou par génie génétique, et ça, ce n’est pas spécifié sur les emballages ! What a Face

Attention de ne pas tomber dans l’excès inverse, à savoir tout ce qui porte un nom barbare est mauvais . Il existe une « tripotée » de produits naturels dont les noms sont à dormir debout !!!
Et bien souvent, ce que nous ne connaissons pas, nous fait peur, c’est humain !

C’est pourquoi il est important de dénoncer les vrais poisons et ils sont légion afin de ne pas faire de l’ombre aux substances naturelles bénéfiques ( qui sont légion aussi, merci mon Dieu !) .

Restons mesurés sinon gare à la psychose ! Nous pourrions passer à côté des bonnes choses …
flower

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cuisine du Diable ...

Message  Sandrine le Dim 8 Fév 2009 - 21:34

A propos de gélatine ….


Faisons un tir groupé …

A quoi sert la gélatine ?

Elle permet d'obtenir des sucreries élastiques et de lier et émulsifier les mousses, produits laitiers, charcuterie.
La gélatine peut être utilisée comme épaississant, stabilisant ou agent texturant. Elle est utilisée dans les produits allégés pour stimuler la sensation de gras en bouche et créer du volume sans ajouter de calories.
La gélatine est utilisée pour éclaircir des jus, notamment le jus de pomme, ainsi que le vinaigre. Les jus de fruits clairs sont souvent débarrassés de leurs matières troubles au moyen de gélatine. En effet, la gélatine lie toutes les particules grossières contenues dans le liquide et cet amalgame se dépose ensuite au fond du récipient, ce qui permet d’obtenir du jus clair sans devoir attendre que ce dépôt se produise naturellement. Après, le jus est encore filtré pour devenir tout à fait clair.
La gélatine est utilisée pour la clarification des vins par collage. Du gel de silice et des tanins peuvent être utilisés en complément. Puis éliminée par filtrage.

Où la trouve t-on ?

On la trouve dans le pâté, les jus de fruits lactés, les chewing-gum, la guimauve, les bonbons caramel dit « toffee », le chocolat en tablette , en barre …, toutes les confiseries (les carambars et tous les bonbons ,même Haribo ! ah ! ces chères fraises Tagadas …) , les gelées, toutes les pâtisseries industrielles ( celles en boulangerie sont douteuses pour certaines…), confitures, marmelades, pâtes à tartiner ( ah ! ce cher Nutella …), les jus (la gélatine a pour but d'éclaircir les jus, notamment les jus de pommes ainsi que le vinaigre ) , les yaourts, les crèmes desserts et mousses chocolat, lait, boissons à base de lait, les crèmes glacées, les produits diététiques (fromage, beurre, margarine, plat...), les plats préparés, les sauces, le sucre glace, les poissons et crevettes (la gélatine est utilisée en nappage pour donner une meilleure qualité visuelle)

En cosmétique, la gélatine est utilisée pour :
• produits de soins pour cheveux : shampoing, crème, gel coiffant, laque, ...
• produits de soins pour la peau: masque, crème, lotion, crème hydratante, crème de nuit, lotion de rasage, savon
• produits de soins pour les ongles
• dentifrices

Et dans le domaine pharmaceutique:
• gélules
• suppositoires
• vaccins
• solutions ophtalmologiques, les antirétroviraux, les traitements des brûlures et des blessures cutanées profondes et même dans certaines valves cardiaques ou implants dentaires.
• en perfusion comme substitut au plasma sanguin ou des injections de collagène bovin prévues pour combler les rides

Après ce vaste tour d’horizon, fouillons un peu dans les cuves servant à la fabrication de cette substance visiblement « indispensable » à l’élaboration de l’alimentation industrielle.

Qu’y trouve t-on ?

La gélatine est extraite des os et de la peau des animaux, plongés dans de l'acide chlorydrique pendant 48 heures. Une fois les os (le phosphate de calcium) dissous, on obtient de l'oséine qui sera hydrolisée pour donner de la gélatine. 2O kg d'os gras donneront à peu près 1 kg de gélatine.
Ce sont des millions de tonnes de carcasses de veaux, vaches, cochons, qui sont transformées pour les besoins de l'industrie agroalimentaire. En Europe, 117 800 tonnes de gélatine sont produites. L'Amérique du Nord, elle, en produit 60 500 tonnes.


La gélatine est issue du collagène extrait de la peau, de la couenne, mais aussi des tendons, des cornes, des sabots et des os des bêtes. Après avoir été réduits en purée, ceux-ci sont bouillis dans de l'acide chlorhydrique à une température de 120 ºC. Laissez reposer et vous obtenez une matière première idéale pour épaissir, stabiliser, émulsifier et lier.

En France, officiellement, la gélatine est fabriquée essentiellement avec la graisse de porc, la bovine étant considérée comme dangereuse, vache folle oblige ! Ceci dit, officieusement, il faut bien écouler les stocks … Twisted Evil

Après ce petit aperçu instructif , je crois que je vais passer un peu plus de temps en cuisine moi !
Pour remplacer la gélatine peu ragoûtante du commerce et c’est peu dire, il y a l’agar agar , gélifiant naturel ….

Mesdames, à vos fourneaux !!!

pig pig pig

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cuisine du Diable ...

Message  Catherine le Dim 8 Fév 2009 - 22:37

Gratis pro Deo a écrit:
Mesdames, à vos fourneaux !!!

pig pig pig


Décidemment, oui, je crois que cela reste la meilleure solution! Et puis, même si au départ on a très peu d'aptitudes, on y prend goût et on se rend compte que de toutes façons il n'y a pas bien le choix pour nourrir sainement une famille!
Eh oui, encore une chose qui s'est perdue (bien volontairement de la part des "dirigeants")...allez trouver une jeune fille "normale" nourrie des programmes de l'Education nationale qui ait de solides notions de cuisine....je crois qu'il faudra chercher pendant un petit moment!

Catherine

Nombre de messages : 713
Age : 31
Date d'inscription : 14/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cuisine du Diable ...

Message  Sandrine le Lun 9 Fév 2009 - 17:44

Philothée a écrit:
Gratis pro Deo a écrit:
Mesdames, à vos fourneaux !!!

pig pig pig



Décidemment, oui, je crois que cela reste la meilleure solution! Et puis, même si au départ on a très peu d'aptitudes, on y prend goût et on se rend compte que de toutes façons il n'y a pas bien le choix pour nourrir sainement une famille!
Eh oui, encore une chose qui s'est perdue (bien volontairement de la part des "dirigeants")...allez trouver une jeune fille "normale" nourrie des programmes de l'Education nationale qui ait de solides notions de cuisine....je crois qu'il faudra chercher pendant un petit moment!

Je suis bien d'accord ! Cuisine, couture et autres savoirs féminins sont perdus intentionnellement . Société de consommation oblige !

Mais s'il n'y avait que ça ... Derrière, nous trouvons une volonté de pervertir l'humanité via la femme . Sous des prétextes de "parité" , la femme prend la place de l'homme dans la société, on voit bien ce que ça donne !!! affraid

La simple expression de "mère au foyer" provoque des crises d'urticaire aux "femmes modernes" et nous sommes regardées, nous les rétrogrades Twisted Evil , comme de vulgaires et pauvres esclaves à la merci de nos hommes "fachomachos" Very Happy
Personnellement, ça me convient parfaitement !!!

Je préfère les jolies formules chrétiennes de "reine du foyer", "attrait du foyer" ... queen plutôt que "femme active" qui ne sait pas coudre un bouton ou préparer un petit plat avec amour pour sa famille ! Y'a pas photo !!!

Comme dirait l'autre, nous n'avons pas les mêmes valeurs !

Plus sérieusement, c'est dramatique Crying or Very sad

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cuisine du Diable ...

Message  Sandrine le Lun 9 Fév 2009 - 17:54

Revenons à nos moutons ... euh cochons ! pig

Maintenant que tout le monde aura compris qu’on nous prend pour des charognards …. Remarquez c’est normal puisqu’il paraît qu’une certaine espèce de vautours a perdu 95 % de ses effectifs à cause d’un anti-inflammatoire donné aux bovins, il faut bien les remplacer pour ne pas casser la chaîne alimentaire …
Paraît que la population mondiale est trop nombreuse et vu le nombre de vaccins et autres douceurs qu’ils donnent aux cochons , je me demande si … enfin ! Tout est bon dans le cochon, pas vrai ?

Allez, des œufs en gelée pour ce soir, ça vous dit ?




Une dernière précision sur la gélatine
: elle est interdite chez nos amis dont l’iniquité n’est plus à prouver, qu’elle provienne du porc ou de tout autre animal.
Eh ! pas fous quand même !!!

bounce bounce bounce

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cuisine du Diable ...

Message  Catherine le Lun 16 Fév 2009 - 20:38

Ceci est extrait d'une revue "Pratiques de Santé, le journal de la médecine naturelle"

Toujours plus de pesticides... Le dernier rapport de la Direction Générale de la conccurence et de la répression des Fraudes (DGCCRF) montre que les taux résiduels de pesticides relevés dans les légumes et fruits des circuits de grande consommation vendus en 2007 continuent d'augmenter: 52,1% de ces aliments renferment des traces de pesticides, (contre 45% en 2006) et 7,6% en contiendraient àdes doses supérieures aux limites maximales fixées (contre 6% en 2006). Les fruits sont plus affectés que les légumes: 70,3% contre 41,3% (65% contre 35% en 2006)

Catherine

Nombre de messages : 713
Age : 31
Date d'inscription : 14/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cuisine du Diable ...

Message  Sandrine le Lun 16 Fév 2009 - 23:29

Philothée a écrit:Ceci est extrait d'une revue "Pratiques de Santé, le journal de la médecine naturelle"

Toujours plus de pesticides... Le dernier rapport de la Direction Générale de la conccurence et de la répression des Fraudes (DGCCRF) montre que les taux résiduels de pesticides relevés dans les légumes et fruits des circuits de grande consommation vendus en 2007 continuent d'augmenter: 52,1% de ces aliments renferment des traces de pesticides, (contre 45% en 2006) et 7,6% en contiendraient àdes doses supérieures aux limites maximales fixées (contre 6% en 2006). Les fruits sont plus affectés que les légumes: 70,3% contre 41,3% (65% contre 35% en 2006)

Savez-vous qu'un français absorbe en moyenne 1,5 kg ( et c'est un minimum ) de produits chimiques par an ?
Ces toxiques se fixent dans les cellules graisseuses, dans le cerveau, le foie, les reins, les testicules. Les pesticides aggravent les maladies infectieuses.
Le pire, c'est que n'étant pas biodégradables, leur concentration dans le corps augmente !

Tous ces aliments pollués par les engrais chimiques, les pesticides et les conservateurs, sont aujourd'hui complètement dénaturés , dépourvus de vitamines et d'oligo-éléments. Leur valeur nutritive est nulle ...

Il serait tout à fait utopique de croire que tel ou tel légume ou fruit acheté en grande surface nous apportera les vitamines nécessaires pour le maintien de notre santé : « Mangez au moins 4 ou 5 fruits et légumes par jour pour votre santé ! » qu'ils disaient .... drunken

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cuisine du Diable ...

Message  Sandrine le Mar 17 Fév 2009 - 0:02

Qu'en est-il des fameuses dioxines ?

Les dioxines sont des résidus essentiellement formés lors des combustions, industrielles ou naturelles, qui se retrouvent donc dans l'environnement et, de ce fait, dans la chaîne alimentaire.
Par exemple les dioxines peuvent provenir de gaz d'échappement de voitures, de la combustion de bois, de lait, de viande, de boisson, de cigarettes, ... Mais si l'on considère la quantité de dioxine libérée dans l'environnement, les incinérateurs de déchets sont les plus grands coupables, la combustion y étant incomplète.
Dans l'environnement, on observe une tendance des dioxines à la bioaccumulation dans la chaîne alimentaire. Plus on se trouve en bout de chaîne, plus la concentration en dioxines est élevée.

Et le problème, c'est que c'est l'homme qui se trouve au bout de la chaîne alimentaire .... et qui ne peut éliminer cette dioxine !
Sauf ... la femme enceinte ou allaitante . Mais c'est formidable ! Comment cela se peut-il ? Tout simplement par l'intermédiaire du placenta ou du lait directement vers le bébé qui, généreux petit être, débarrasse sa mère de ce poison !!! affraid

D'où l'énorme responsabilité de la mère de famille face à ce problème d'alimentation ... Qu'on le veuille ou non, les moeurs alimentaires sont transmises par la mère à ses enfants . C'est une évidence .

Dr Kousmine : « Mères, nourrissez-vous et nourrissez vos enfants correctement afin que se construise une société normale . »

Il faut bien comprendre que l'impact de l'alimentation bonne ou mauvaise sur la santé joue aussi sur la spiritualité . Pour s'en convaincre, il suffit de voir le monde aujourd'hui ... Tout est lié, c'est indéniable . Et c'est voulu, c'est indéniable aussi !

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cuisine du Diable ...

Message  Sandrine le Mar 17 Fév 2009 - 0:13

A méditer ...

Citoyen Toulongeon, fin du XVIIIe siècle, dont un travail a pour titre : « De l'influence du régime diététique d'une nation sur son état politique. » ( C.R. de l'Institut national des Sciences et des Arts, Imprimerie nationale, an VI)

Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cuisine du Diable ...

Message  Sandrine le Mar 17 Fév 2009 - 0:56

Dr Jean Valnet : « On sait depuis des siècles qu'une alimentation défectueuse peut rendre un animal agressif ou malade. Il en est bien entendu de même pour l'homme et, bien que dans nos pays, l'être humain n'ait pas conservé la moindre valeur marchande en fonction de son poids ou de la qualité de son poil, le phénomène apparaît pour l'intéressé ou son entourage, comme pour la collectivité, singulièrement plus grave. »

Dr Kousmine : « Tout le monde sait que, chez les animaux, la queue est un organe d'expression. Le chien content agite sa queue; mécontent , il s'en va la queue entre les pattes. Le chat excité incurve et agite les cinq derniers centimètres de sa queue; menaçant, il tient sa queue verticale avec les poils hérissés, ce qui double son volume. L'agneau, quand il tête sa mère, exprime son ravissement en faisant aller sa queue minuscule de gauche à droite et de droite à gauche comme un métronome, mais à une cadence étourdissante. Qu'en est-il du cochon ?

Nous connaissons tous la queue du cochon en tire-bouchon. Or, voici que nous a raconté M. Jean-Jacques Besuchet, à Mathod (Suisse), qui nourrit ses cochons normalement, soit exclusivement de produits crus, comme se nourrissent les animaux sauvages, tels les sangliers. Ses cochons, tout comme les autres animaux, ont une queue droite ! J’ai visité son étable. Neuf compartiments mesurant 2 mètres sur 3,50 mètres étaient occupés par des animaux nourris « cru », un dixième, appartenant à un paysan voisin, par des porcs alimentés de façon traditionnelle, avec des déchets ménagers cuits (« la soupe aux cochons ») et des aliments produits par des industries agro-alimentaires.

Tous ceux qui recevaient une nourriture crue vivante avaient une queue droite et manifestaient leur contentement en remuant la queue comme les chiens ! Ils étaient très propres, faisant leurs besoins dans un lieu déterminé de leur case et ne souillant pas leur litière. Ils étaient paisibles. On pouvait laisser le verrat et la truie côte à côte dans le même compartiment, ce qui est impraticable en élevage habituel, avec des animaux qui sont sexuellement hyperactifs et s’épuisent, devenus hypernerveux en raison d’une mauvaise alimentation.

Les cochons nourris traditionnellement sont bruyants, malodorants, agités et agressifs. Leurs queues sont en tire-bouchon à moins qu’elles n’aient été tranchées à 6-8 cm de leur implantation, afin d’empêcher des mutilations réciproques. Les éleveurs raccourcissent les dents de devant des porcelets pour prévenir les morsures, ce qui n’est pas nécessaire quand l’alimentation est crue. Nourris cru, les cochons n’ont besoin ni d’antibiotiques ni de tranquillisants et, après les premières semaines de vie, il n’y a parmi eux ni maladies, ni décès ( sur dix nouveau-nés, il faut compter un mort-né et un animal trop faible qui meurt dans la première semaine).

[ … ]

La viande du porc nourri de cette façon est délectable. Elle peut être mangée crue sans préparation ni addition.

Ainsi, la torsion permanente en tire-bouchon de la queue du cochon n’est pas un fait normal, mais exprime sa tension nerveuse. Elle est la conséquence de son régime alimentaire contre nature. La queue est droite chez l’animal content et bien nourri.

De tous les animaux, c’est le porc qui nous ressemble le plus : il est omnivore, sensible et émotif comme nous. Son exemple démontre avec évidence l’influence de l’alimentation sur les phénomènes de tension, d’agitation, d’angoisse et d’agressivité.

[ … ]

Notre alimentation, comme celle du cochon, est devenue de plus en plus artificielle, cuite, dévitalisée. Cela commence avec les biberons et les petits pots tout prêts pour les bébés. Nos jeunes sont de plus en plus agités, déconcentrés, agressifs. Un nombre croissant d’entre eux cherchent une échappatoire dans la drogue.
Quand protègerons-nous systématiquement nos enfants avant même leur naissance pour qu’ils partent d’un bon pied dans la vie et acquièrent cette joie de vivre qui seule permet un développement harmonieux ? Voici quelques exemples des bienfaits d’une alimentation saine. »

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cuisine du Diable ...

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:13


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum