A propos de la contrition parfaite et de la confession ....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A propos de la contrition parfaite et de la confession ....

Message  Invité le Sam 7 Fév 2009 - 0:21

Joseph nous a fait part de ce qu’est la Contrition parfaite.
Les sedevacs qui nous accusent de nous priver des sacrements nous méprisent parce que nous prétendons avoir une contrition parfaite.
Ceci signifie qu’ils n’ont pas compris ce qu’est une contrition parfaite. Ils croient que notre contrition étant nommée « parfaite », qu’elle est la même que celle que les grands saints ont pu avoir.
Or, comme il est précisé dans les explications que nous donne Joseph, notre contrition n’est pas parfaite par rapport à la perfection de nos sentiments mais par rapport à la cause parfaite qui produit nos sentiments…et cette cause c’est l’amour de Dieu. C’est parce que nous aimons Dieu que nous ressentons une grande peine de l’avoir offensé.
Pour ceux qui voient la contrition parfaite comme un sommet de perfection, ils devraient lire Le Curé d’Ars qui affirme qu’un bon chrétien doit absolument avoir la Contrition parfaite lorsqu’il entre au confessionnal.
Par conséquent, cette contrition parfaite doit être la nôtre… car étant privé du sacrement de pénitence, nous ne pouvons pas être absous de nos péchés sans cette contrition.

Je me permets de rajouter encore quelque chose sur la contrition parfaite. Cette contrition est une disposition qui nous permet que nos fautes soient absoutes.
Cependant, il ne faut pas oublier que lorsque nous avons le recours au Sacrement de Pénitence, nous devons accuser tous nos péchés donc en faire l’énumération précise à toute la Cours céleste et au prêtre qui est devant nous.
Nous nous trouvons sans prêtre mais ceci ne peut pas nous dispenser de faire l’aveu de tous nos péchés à tous les membres de la Cour céleste que nous nommons dans notre confiteor. D’autre part, pour la Pénitence, nous sommes tenus d’avoir le ferme propos, c’est à dire la ferme intention de ne pas retombé dans les péchés accusé. Ce ferme propos est indispensable pour que nos péchés soient remis. Je ne vois pas non plus pourquoi nous serions dispensés de cette détermination pour que nos péchés nous soient remis.
Nous savons tous que sans le recours au Sacrement de Pénitence nous ne pourrions pas nous sauver. Ne semble-t-il pas évident que les mêmes dispositions exigées de nous dans le cas où nous avons un prêtre mandaté par l’Eglise pour nous absoudre, ces mêmes dispositions ne sont pas moins exigées si nous voulons être absous de nos péchés.
En résumé, nous ne pouvons pas croire, et ce peut être une tentation, qu’à cause de l’extrémité dans laquelle nous sommes la solution serait de ne rien faire pour que Dieu nous pardonne !
Pour ceux qui seraient tentés de croire que le sacrement de Pénitence est valide par le seul fait que le prêtre est valide, ils sont dans l’erreur la plus totale.
Un prêtre ne peut pas absoudre validement s’il n’en a pas reçu le pouvoir de l’Eglise catholique. Karl pourra nous en donner la preuve dans les saints Canons exception faite de la Pénitence « à l’article de la mort »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos de la contrition parfaite et de la confession ....

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Sam 7 Fév 2009 - 0:39

...celui-là est mon frère a écrit:Un prêtre ne peut pas absoudre validement s’il n’en a pas reçu le pouvoir de l’Eglise catholique. Karl pourra nous en donner la preuve dans les saints Canons exception faite de la Pénitence « à l’article de la mort »

Faisons éclater un autre mythe "tradis" !

St. Concile de Trente, session XIV, chap. VII a écrit:

C H A P I T R E V I I.


Des Cas réservez.

M AIS, comme il est de l'ordre & de l'essence de tout jugement, que nul ne prononce de Sentence que sur ceux qui luy sont soumis ; l'Eglise de Dieu a toûjours esté persuadée, & le Saint Concile confirme encore la mesme vérité,
Qu'une Absolution doit estre nulle, qui est prononcée par un Prestre sur une personne, sur laquelle il n'a point de jurisdiction ordinaire, ou subdéléguée.



Mais là ... on nous reprochera peut-être de sombrer dans le fondamentalisme du droit canon !

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 23/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos de la contrition parfaite et de la confession ....

Message  Eric le Sam 7 Fév 2009 - 1:21

Là, on va se retrouver avec tous les semis-sédévacs clown sur le dos !!!
Je les entends déjà hurler de loin :
pharisiens ! pharisiens ! pharisiiiieeeennnnssss !

Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos de la contrition parfaite et de la confession ....

Message  Eric le Sam 7 Fév 2009 - 2:52

Voici une version modernisée du chapitre 7, session XIV du Saint Concile de Trente, que Karl a cité ...
La réservation des cas
Donc, parce que la nature et la constitution d'un jugement demandent que la sentence soit portée sur des sujets, on a toujours été persuadé dans l'Eglise de Dieu - et ce concile confirme que cela est très vrai - que ne doit avoir aucune valeur l'absolution prononcée par un prêtre sur quelqu'un sur lequel il n'a pas de juridiction ordinaire ou déléguée.
Cette version, bien que beaucoup moins "violente" que celle postée par Karl, reste très claire !

Confirmation:

Néanmoins pour que personne ne vienne à périr à cause de cela, il a toujours été très pieusement maintenu dans l'Eglise de Dieu qu'il n'y a plus aucune réservation à l'heure de la mort et que, par suite, tous les prêtres peuvent absoudre tous les pénitents de tous les péchés et censures possibles. Hors l'article de la mort, les prêtres, puisqu'ils ne peuvent rien dans les cas réservés, s'efforceront uniquement de persuader les pénitents de recourir aux juges supérieurs et légitimes pour bénéficier de l'absolution.
ATTENTION ! (...) A L'HEURE DE LA MORT, (...) TOUS LES PRÊTRES (les semi-sédévacs vont être contents !), VALIDEMENT ORDONNES !
Voici résumé ici TOUTE L'ÉTENDUE DE LEURS POUVOIRS !

Concernant la contrition parfaite ...

Le saint concile (de Trente) enseigne en outre que, même s'il arrive parfois que cette contrition soit rendue parfaite par la charité et réconcilie l'homme avec Dieu avant que ce sacrement ne soit effectivement reçu, il ne faut néanmoins pas attribuer cette réconciliation à cette seule contrition sans le désir du sacrement, désir qui est inclus en elle.
... nous ne sommes pas du tout exemptés de ce désir nécessaire, même si privés de prêtres vraiment catholiques !

Eric

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Débat sur la contrition parfaite

Message  Sandrine le Sam 7 Fév 2009 - 12:53

J'ouvre ce nouveau fil pour permettre à Joseph de continuer son beau travail sur la contrition parfaite sans coupures, ce qui rend la lecture plus aisée pour ceux qui veulent méditer sur le sujet.

Ceux qui veulent en débattre le feront désormais ici. Wink

Sandrine

Nombre de messages : 1746
Date d'inscription : 24/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos de la contrition parfaite et de la confession ....

Message  Bruno le Sam 7 Fév 2009 - 22:20

Grand merci à Gratis pro Deo pour cette initiative.
Il est vrai que sans coupures on se disperse moins pour bien comprendre le texte.

Bruno

Nombre de messages : 68
Age : 36
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: A propos de la contrition parfaite et de la confession ....

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:48


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum